L’équipe de Planète-Homéo remercie chaleureusement le Docteur Annick MICHAU pour ce travail de collecte des commentaires du Docteur Edouard Broussalian.

Rubriques commentées par le Docteur Edouard BROUSSALIAN

-Suite d’anticipation

-Hautain, méprisant

-Peur + Anxiété

-Anxiété au sujet de son salut

-Consciencieux pour des broutilles

-Tatillon pour des broutilles

-Peur pour des broutilles

-L’enfant qui va pleurer quand on le touche

-Pleurer involontairement = pleurer sans pouvoir contrôler les pleurs.

-Pleurer sans aucune raison

-Pleurer pendant le sommeil,

-Pleurer quand on lui refuse quelque chose

-La rubrique insomnie chez les enfants

-Terreurs nocturnes chez les enfants

-Impulsions de violence contre autrui

-Anxiété pour sa santé anxiété au sujet de son travail

-Trio des remèdes énervés dans les cas aigus

-Peur de la contagion, des microbes, de la saleté

-Manie du travail,

-Gens qui n’arrivent pas à se remettre de la grippe:
-Tremblements

-Rêves qu’il meurt = SYPH   rêve de tomber = SYC

-Les classiques de la suppuration

-Trio des douleurs osseuses : Mercurius – Hepar sulfur – Nitric acid

-Métrorragies

-Remèdes de diarrhées de la galaxie de Sulfur

-Ecchymoses

-Goutte

-Douleurs intolérables

-Traumatismes

-Suite de traumatisme de la tête

-Masturbation féminine

-Céphalée irradiant à l’occiput

-Goitre

-Sensation de visage enflé

-Epilepsie, dormir yeux ouverts, somnambulisme

 

Rubrique : SUITE D’ ANTICIPATION

(Réponse à une question au sujet d’une institutrice déprimée à l’annonce de devoir changer de niveau de classe …………. =      ………….     anxiété d’anticipation)

 

La rubrique mélange en fait :

-des remèdes de symptômes du trac comme Gels et Arg-n (prêts à « se faire dessus » par trac)

-des remèdes chroniques plus ou moins compensés et qui explose dans une situation stressante

 

Au 3° degré :

-Ars

-Calc : avec en plus la peur que les autres voient qu’il n’est pas à la hauteur, que les autres voient sa confusion

-Carc : anticipation permanente

-Graphites

-Ignatia : dans situations difficiles, avec gorge et estomac qui se nouent

-Lyc : manque de confiance mais veut réussir, comment faire pour être au top

 -Med : ne veut surtout pas montrer qu’il est faible

-Phos : anxieux, ressent les problèmes des autres, qu’est-ce qui va se passer si, anxiété pour le futur

-Plumbum : trac avec fortes douleurs abdominales avant examens, tremblement, faiblesse

-Psorinum : fatigue, froid, dépression, se plaint tout le temps, il redoute : encore une épreuve difficile à franchir

-Puls : pas d’égo, larmoyant

-Sil : souvent trac lié aux examens, se ménage un environnement sécurisé, sa famille

 

Le groupe Carc Ars   Phos

Vous voyez qu’à certains égards, cet enfant Carc n’est plus un enfant, il est tellement projeté dans son anticipation, dans le fait d’attendre : qu’est-ce qui va se produire après ? Qu’est qui y va avoir demain? Vous commencez à mesurer dans quel enfer vivent ces gens une fois arrivés adultes. Ils passent leurs temps à gérer d’avance pour être sûr que derrière on ne soit pas pris au dépourvu.

Voyez comme c’est très proche d’Arsenicum.

Ars. aussi anticipe, mais Arsenicum album a un aspect plus matérialiste, il a une implication avec le monde matériel, alors que Phosphorus restera dans quelque chose qui va être surtout émotionnel ou social, en tout cas quelque chose qui n’est pas palpable réellement,

Ars. va se rassurer par le palpable (faire des économies, ranger les choses, toucher les choses, ce besoin de se rassurer en touchant son fils) quelque chose qui relève du monde matériel.

Phosphorus adore être touché et toucher les gens, mais c’est plus pour une notion de feeling de ressentir les choses, alors que cette maman, vous avez vu à travers son geste, c’était de s’assurer que son fils était bien là palpable sous la main, même à travers le geste ce n’est pas la même émotion qui va transparaître. C’est typique des patients Arsenicum, ils ont besoin de se rassurer pas des faits concrets, des mesures, par le fait qu’ils vont ranger les choses et chaque fois qu’ils auront ainsi le contrôle sur le monde matériel, ils vont se sentir rassurés.

Chez Carcinosin ça n’existe presque pas, ils peuvent être maniaques, ils peuvent avoir besoin de collectionner les choses, il y a pas cette réassurance que possède Arsenicum. Et du coup, ils sont condamnés à courir en avant sans arrêt pour essayer d’anticiper tout le temps, ils sont sans arrêt en train de se projeter dans un enfer non palpable du futur.

Il y a des différences entre hautain et méprisant.

 

Dans la rubrique hautain il y a 4 médicaments au 3°:

Platine : c’est le plus hautain des hautains, il va être purement hautain, il veut paraître d’une essence supérieure, il a besoin de montrer quelque part sa haute origine, sa haute lignée. Vous trouverez Platine volontiers, chez les ‘’femmes de’’ … du grand Docteur, du grand dentiste, la femme du grand patron. Elles ont besoin de cette forte inflation de l’ego pour exister aux yeux des autres, pour arriver à tenir leur rang, ce sont les circonstances qui vont faire naître du Platine. Vous vous doutez que quelqu’un qui a la capacité, la formation et déjà pas mal de preuve de sa valeur dans sa vie, n’a pas besoin de cette inflation de l’ego pour exister aux yeux des autres comme Platine en a besoin.

Lycopodium : il va être hautain parce qu’il veut paraître distingué, mais en même temps qu’il sera hautain, il va vous montrer à quel point il est un grand gentleman, à quel point il arrive à dialoguer avec vous, etc. Il a un côté à être hautain, pour dire : regardez ma classe, c’est là encore de la poudre aux yeux. Contrairement à Platine qui va maintenir la distance en vous faisant sentir que vous n’êtes absolument pas de son monde, Lycopodium va être hautain tout en ayant cette pseudo-distinction pour arriver à être en contact avec vous, avec politesse, obséquiosité. Ce n’est pas du tout la même ambiance que Platine.

Sulfur : Sulfur peut volontiers être hautain, parce qu’il théorise, parce qu’il est convaincu de ce qu’il pense et dit, parce qu’il est fermement campé dans ses positions, par sa pédanterie, par sa façon de dire « moi je sais que », « je suis persuadé que », etc…. Il a aussi l’hypertrophie de l’ego, qui peut l’amener à penser que ses vieilles fringues qu’il garde depuis l’an pépin sont encore tellement belles, il faut que tout le monde constate à quel point c’est beau. Le côté hautain de Sulfur leur vient du fait qu’ils savent mieux que tout le monde comme telle chose doit être faite, qu’ils pensent être les seuls à avoir raison. Dans Sulfur le côté hautain va provenir de leur faculté à penser qu’ils ont mieux compris, mieux vu que les autres.

Veratrum album : Ici l’aspect hautain ne va pas vous sauter aux yeux tout de suite. Si vous prenez Carla Bruni, qui est le prototype même de Veratrum, l’idée est un peu plus subtile même si la problématique ici est très proche de Platine. Quand Platine cherche à enfler pour tenir sa position auprès de quelqu’un que tout le monde regarde et veut être à la hauteur, Veratrum, veut séduire pour être appréciée de celui qui a le pouvoir. Elle-même s’estime très au-dessus des autres. Ca va vous apparaître dans leur langage, » pourquoi je vais vous expliquer, vous mangez de la viande ? « , elle va toujours avoir un air très pincé, distingué ou tellement douce « ah c’est pauvres animaux on ne peut pas les tuer pour les manger ». Vous vous rendez compte dans leurs discours, que souvent il y a tout cet aspect moralisateur, orthorexique (il faut manger ci, il ne faut pas manger cela), parce qu’elles ont déterminé elles, que ceci était meilleur, que cela ne se fait pas, que ceci se fait, etc… L’aspect hautain de Veratrum va transparaître dans le discours, parce que jamais elle ne va afficher de but en blanc qu’elle vous méprise et que vous êtes insignifiant.

Vous voyez à quel point ces 4 médicaments de la même rubrique sont très différents dans leur façon d’être hautain.

Dans la rubrique PSY : méprisant (stade au-dessus de hautain),

deux médicaments seulement : Platine bien sûr et Cicuta
Cicuta (3°degré, alors qu’il est au 1° seulement dans la rubrique hautain).

Cicuta est super misanthrope, il en arrive à mépriser l’humanité. Il en est au point où il est tellement écœuré de l’humanité que la matière médiale dit ‘’fuit la sottise des hommes’’. Il arrive au stade où il dit : je ne peux plus les supporter, je les déteste tous, je le méprise tous. Ce mépris vient d’une espèce de répulsion par rapport à l’espèce humaine et donc il est tout à fait méprisant des autres, il n’en peut plus. Mais par contre il est très rarement hautain, parce qu’il ne se croit pas supérieur aux autres. Voyez ici toute la différence.
Platine (3°) par contre, est dans la rubrique méprisant parce que vous êtes de la merde à ses yeux. Là encore voyez comment progressivement se fait la différence entre Platine et les autres.

Platine est un médicament dont nous pouvons tous avoir besoin un jour, quand notre ego a été blessé. Imaginez que je vous rabaisse, que je vous traite comme de la merde tous les jours, si ça été quelque chose qui a été fait de tous temps, vous allez trouver ça presque normal, c’est le système de castes en Inde, vous avez des intouchables. C’est de la sous-merde, leurs ancêtres ont eu le malheur d’être tanneurs et comme c’était impur il ne fallait par les toucher, et tout ça est entré dans leur tête, ils n’ont même plus la possibilité de se révolter contre ça.

Mais si vous étiez quelqu’un de normal et que vous avez été méprisé, rabaissé et que vous en souffriez, ce qui est normal, eh bien votre réaction va être d’aller dans le sens contraire, c’est la Loi de Newton, le 3e principe, action – réaction. Quand on va chercher à vous rabaisser, vous allez chercher à vous rehausser. Si vous prenez quelqu’un comme Galilée, il est très vraisemblable que le personnage aurait pu avoir besoin de Platine. Là encore, vous avez les circonstances : vous avez quelqu’un de brillant, qui a pigé bien mieux que les autres, et les autres minables cherchent à le ridiculiser, à lui nuire, à le rabaisser, cela génère une situation qui va faire le lit de Platine.

Platine va recouvrir les blessures de l’ego, quand les gens ont été rabaissés, parce qu’il va correspondre à ce sentiment de dire je les emmerde, je suis en fait au-dessus d’eux, je vaux bien mieux qu’eux. Et vous vous retrouvez à finir méprisant. Ne méprisez pas Platine, vous pourriez en avoir besoin un jour…

 

PEUR + ANXIETE Cette anxiété est associée à de la peur. Peur que quelque chose arrive, qu’on leur vole quelque chose, qu’ils perdent leurs proches, qu’ils perdent leurs protections de façon générale.

-Anacardium, c’est quelque chose de beaucoup plus psychiatrique :
Ils ne savent plus où ils en sont, il y a une sorte de dissociation de l’esprit qui apparaît,
On ne sait plus ce qui est blanc, noir, ce que je dois faire comme choix, est-ce que je dois être gentil, est-ce que je dois être méchant ? C’est un médicament énorme de la sphère psychiatrique.

-Aconit, il est dans une peur incontrôlable : pour lui c’est la fin du monde, c’est la catastrophe, il va mourir tout de suite, il y a aucune possibilité de digérer ça d’une façon ou d’un autre.

-Causticum est un très gros remède d’anxiété avec de la peur. Cette anxiété et cette peur sont quelque chose qui n’apparait pas en premier, vous allez le découvrir progressivement, c’est quelque chose qui n’apparaît pas, parce que les peurs vont être extrêmement gérées, cadrées, rigidifiées. Ce n’est pas pour rien qu’il y a une raideur des tendons, des articulations qui s’installent. Pour échapper à cette peur qui est interne, ils vont définir de plus en plus de cadre, de rigueur, de rigidité : obéir, obéissance, la loi, la justice etc… Cette manière de juguler cette peur qui est au fond d’eux-mêmes.

-Ignatia a aussi l’anxiété avec les peurs qui vont être jugulés par « je vais faire en sorte de pas montrer ma peur »        C’est un remède magnifique d’anticipation ex. pour le trac aussi bien que Gelsemium.

-Psorinum, c’est quelque chose de cataclysmique, quelque chose de dernière minute à vivre, avec l’impression qu’il n’y a rien à faire pour échapper. C’est ce désespoir, il n’y a rien à faire, de toute façon c’est comme ça « j’en peux plus » « il y a pas d’issue » « j’ai plus assez d’énergie ».

-Secale, c’est un remède qui va ressembler en tout point à Arsenicum par l’agitation, les douleurs brûlantes. Malgré cette brûlure, ils ont la peau qui reste froide au contact. Ils disent « je brûle de chaleur» et vous touchez la peau, elle est glacée. Il rayonne tellement de chaleur que la matière médicale dit « désir être nu ». Cela se voit au premier degré quand vous avez des problèmes graves péritonéaux, ils ont besoin de se découvrir et pas Arsenicum.

S’accompagne d’une grande agitation avec la peur de mourir parce que le cas est grave. Ils se découvrent alors qu’il n’y a pas lieu ici, ils ressentent cette chaleur brûlante mais au contact, au toucher ça n’est pas brûlant.

Vous le rencontrerez dans des cas chroniques et en même temps vous allez vous dire dans un premier temps ça se trouve que c’est Hyoscyamus que j’ai devant moi, vous allez avoir des femmes qui vont être extraordinairement séduisantes, super féminines, volontiers ce mouvement de se refaire les cheveux, il a une espèce d’ostentation mais ça n’atteint pas le maniérisme d’un cas de Hyos par ex.

Il y a quelque chose qui se rapproche de désir être nu, désir être vu. Il faudra penser à Secale, parce que c’est des gens qui vont dire : j’ai toujours trop chaud et en même temps qu’ils défont leurs vêtements ils s’exhibent.

 

Anxiété au sujet de son salut
4 remèdes sont au troisième degré dans cette rubrique mais n’ont pas grand-chose à voir les uns avec les autres. C’est la culpabilité qui revient, « je n’ai pas assez bien agi, est-ce que j’irai au Paradis » «est-ce que je vais être sauvé, pas sauvé ».

 

-Méfiez-vous, vous allez retrouver des résonnances religieuses avec Arsenic comme : Oh mon Dieu et
-Oh my God avec Veratrum, vous avez tout un tas de notion religieuse, c’est l’occasion de justifier le carcan dans lequel ils sont. Il est très connecté à Arsenic, une fois que vous aurez décapé un cas avec Veratrum, il y a de grande chance que vous arriviez à Arsenic.

Mais l’idée de base dans Veratrum il y a l’idée il faut que je sois parfaite dans ce qu’on attend de moi, parfaite parce que la plupart du temps ce sont des femmes. Les femmes n’ont pas la possibilité comme les garçons culturellement parlant de pouvoir exprimer leur colère, de pouvoir taper, casser, elles sont forcées d’être dans un rôle qu’on va leur assigner, c’est le stade ultime de « je dois assumer un rôle qui le mien » parce que en arrière plan comme dans Arsenic, il a cette notion de bien matériel qu’on a perdu. Dans Veratrum c’est vraiment arrivé, vous allez souvent retrouver des gens qui avaient beaucoup de pognon et qui se sont retrouvés à la rue et qui n’ont pas pu assumer leur statut social et voyez la subtile nuance avec Ars même s’il y a une peur de la perte du bien, dans Veratrum le problème est « est-ce que je peux toujours avoir le statut qui est le mien », vous allez trouver des Veratrum à la louche dans les familles à particule, parce qu’il faut tenir son rang, son rôle et tout ceci fabrique allègrement du Veratrum Album.
La séquence Hyoscyamus, Veratrum, Arsenicum est extrêmement fréquente.

-Lillium tigrinum, un peu comme Anacardium va osciller entre deux choses, est-ce que je peux avoir des relations sexuelles? Ah non, c’est pas bien, il faut pas avoir de relations sexuelles. Est-ce qu’il a bien fait les choses ou pas? Avec tous les soucis du domaine gynécologique également.

-Lachesis va développer une facette beaucoup plus de clairvoyance, ce sont des gens qui sont dans un monde du venin, ils ressentent des choses presque de l’au-delà et ils sont en connexion directement avec l’au-delà et ça va générer une très profonde anxiété. La façon de gérer l’anxiété ça va être de gérer le contrôle du territoire, c’est-à-dire mon mari, ma chaise, mon tableau, c’est à moi, ils vont être crispés sur tout ce qu’ils ont pour calmer cette anxiété profonde. Etant connecté avec cette clairvoyance ils vont dire : et après mon décès qu’est qui va se passer? Est-ce que je vais pouvoir monter là-haut ou pas et ça va générer toute cette problématique dans le Lachesis.

Consciencieux pour des broutilles
La rubrique est corrélée avec la rubrique tatillon mais elles ne sont pas exactement identiques.

image1

 

«Consciencieux pour des broutilles » c’est la personne qui prend soin de ces petites affaires, qui fait la moindre chose avec minutie, qui a ses petites manies mais finalement n’enquiquine personne.

Vous avez ici au 3° :   Ars, Ign, Sil, Sulph et Thuj.

Ils sont tous consciencieux mais pour des raisons différentes.
-Silica, c’est par manque de confiance en soi, c’est une sorte de super Pulsatilla (présent aussi au 2°), il leur faut être le plus impeccable possible pour se présenter aux autres.

Il faut ici le rapprocher de Baryta carb qui agit pareil.
-Arsenicum va le faire aussi mais par stratégie générale de survie (fixation sycotique), avec l’idée que si tout est sous contrôle alors rien ne va arriver.
-Ignatia, ici très comparable à Nux , qui de façon très sycotique, ce sont des gens qui anticipent énormément, faire tout bien (et vite !), c’est presque des sortes de rituels.
-La grosse surprise c’est Sulfur. Le Sulfur de base, bordélique, en haillons, caricatural, existe, mais il existe un Sulfur tout à l’opposé, propre, méticuleux.
-Thuya est consciencieux à travers ses petites maniaqueries, ses petits rituels (fermer la porte etc.) mais cela peut aller bien au-delà avec un carnet avec des listes de ses conquêtes passées et à venir par exemple…

La rubrique tatillon-pointilleux maintenant, concerne les enquiquineurs. Eux, ils exigent qu’on fasse comme on a dit de faire, il y a toujours ici une notion de contrôle de ce que fait l’autre

image2

-Anacardium excelle à cela. Ce sont des gens qui ont plusieurs facettes, ils peuvent être tout à fait charmants, et sans raison piquer une colère invraisemblable avec une grande violence verbale. C’est le remède de manipulateurs émotionnels. L’aspect tatillon se manifeste car ils vont vous conduire exactement là où ils veulent,
-Arsenicum aussi contrôle l’autre aussi d’une certaine façon car il exige qu’à telle heure la lumière soit éteinte, que les portes de placard soient fermées, etc.
-On va rajouter à cette liste au 3°, Kalium carbonicum (fait sur l’image), il le faut absolument car c’est une précieuse indication. Ils sont tellement dans la nécessité de tout contrôler, ils sont tellement exigeant avec les autres. Ils sont pénibles pour les détails avec leurs employés mais aussi leur entourage avec lequel ils sont manipulateurs. (Nux aussi mais pas aussi fréquemment.)

La peur pour des broutilles, où l’on trouve aussi Kali carb qui lui fait concurrence :

image3

Kali-carb a peur que les règles imposées ne soient pas suivies. Importance des lois, des règles.

Peur des fantômes, peur d’étouffer…. etc.

L’enfant qui va pleurer quand on le touche :

image4
Vous avez trois possibilités :

-Antimonium crudum qui donne des coups de pieds

-Cina qui est insupportable, qui se tord et se cabre

-Silica, qui est de loin le moins percutant mais auquel il faut penser

(C’est un ajout précieux qui provient de la Matière Médicale Pure de Hahnemann).

Pleurer involontairement = pleurer sans pouvoir contrôler les pleurs.

 

Pleurer sans aucune raison. = pleurer alors qu’on est pas vraiment triste et sincèrement qu’on a pas de raison émotionnelle d’avoir les larmes qui sortent.

C’est une grosse caractéristique d’Apis qui est capable soit de pleurer sans qu’il y est vraiment de raison de pleurer soit par exemple de rire aussi sans qu’il y est de raison de rire.

Et là encore dans cette curiosité vous avez toujours les Natrum qui aussi vont être capable de pleurer sans raison évidente. Les larmes sortent parce qu’ils ont une bouffée d’émotion qui vient et avec les larmes à la sortie.

 

Pleurer pendant le sommeil, ce qui est quand même croyez-moi, pas la moindre de ses caractéristiques.

Que ce soit parce qu’on a rêvé et on rêvait qu’on pleurait, et à ce moment là on se réveille en larmes et là encore le symptôme est là, c’est pleurer pendant le sommeil. Caractéristique que vous retrouvez très souvent dans Puls.

Un médicament émerge du lot, c’est Chamomilla parce que Cham chez l’enfant, 9 fois sur 10, on va avoir un enfant qui va pleurer dans son sommeil. C’est une caractéristique qui est tellement reproduite, reproduite dans tous les cas de Cham qu’ici ça mérite un 3ième degré alors ce n’est pas tous les cas beaucoup s’en faut de Puls qui ont cette caractéristique de pleurer pendant leur sommeil.

 

Pleurer quand on lui refuse quelque chose, en particulier chez les enfants qui ne supportent pas la frustration :

image5
-Tarentula : fera des crises, bondira, fera des conneries

-Chamomilla : réagira sur le mode de la colère, je fracasse tout
-Belladonna : je tape, je mords, j’arrache

La rubrique insomnie chez les enfants est une très bonne rubrique :

image6

 

Carcinosin est très intéressant car bien des fois, sans autres symptômes vous donnerez Carcinosin.      -Vous pouvez rajouter dans cette liste un autre médicament qui est Syphilinum.

-On a Muriatic Acid qui est aussi un merveilleux remède pour faire dormir les enfants, et aussi Coffea, qui sont les premiers médicaments à considérer.

-Mais vous voyez qu’on a aussi au 2° degré : Arsenicum, Chamomilla, Cypripedium, Magnesia mur, Sticta pulmonaria (insomnie chez les fracturés).

Vous avez aussi la rubrique terreurs nocturnes chez les enfants, rubrique peur la nuit chez les enfants

image7

Cette liste que vous découvrez ici est vraiment très importante, c’est au-delà de l’insomnie, au-delà du cauchemar, car les enfants n’arrivent pas à se réveiller, c’est proche de l’épilepsie.

Les premiers médicaments à étudier ici sont Ars, Borax, Kali bromatum, et Tuberculinum. Si l’enfant est capable de faire de tels symptômes, c’est qu’il ressent une très grande insécurité bien sûr.

Borax a la peur dans les mouvements de descente, quand vous le couchez il a une espèce de réflexe de Moro décuplé. (De mémoire, Calcarea phos doit l’avoir aussi ?, et Calc carb doit avoir le contraire, peur quand on le soulève du berceau, dans les mouvements de montée.)

Arsenicum coule de source avec sa peur de la perte, peur de la mort.

Kali bromatum a des cauchemars, toujours les doigts qui bougent (et on pourrait l’évoquer chez cette enfant aussi), et il «rêve de voir tomber par-dessus bord son frère », ce qui donne l’image de l’ambiance de Kali bromatum, la peur de voir disparaître quelqu’un de l’équipe, du bateau.

Tuberculinum est un remède, qui est toujours agité, qui suffoque dans la routine, qui grince des dents.

Impulsions de violence contre autrui
PSY : PEUR / tuer quelqu’un, de enfant, son : ars.88, coff.88, Manc.88, merc.88, nux-v.88, rhus-t.88, Sep.88, Sil.88, thea.89
-Le premier médicament pour ces impulsions de violence contre autrui c’est Nux-v. Ce sont des pensées terrifiantes pour les gens. Vous voyez toute la limite avec la folie parce que pour le fou, lui il a largement dépassé le stade où il va critiquer cette pensée! Il est dedans, ça peut arriver. Mais ici on est dans le stade où on sent que l’on va pêter les boulons et que ce n’est pas normal comme attitude et qu’est-ce que je dois faire!
Nux-v a ces impulsions absolument terribles de violences et bien sûr c’est le 1er remède à évoquer!

-Son autre médicament pendant est Rhus-t. Il peut avoir des « tonnes » d’idées fixes qui font que vous aurez derrière des Thuj pour prendre la relève. Pensez à Rhus-t qui a ces idées fixes!

-Ici à cet égard il va nous faire penser à Manc qui va avoir pleins d’idées du style: les anges qui vont lui parler. Les gens Manc ont subi des traumatismes très violents.

Merc c’est normal aussi car il y a un très grand degré de violence et qui est parfaitement caché. Un peu à l’image de Stram, on va avoir des gens, vu de loin ils sont tout gentils, vous leur donneriez le paradis sans confession. Dès que vous grattez vous avez tout l’aspect syphilitique qui apparaît. Vous vous rendez compte qu’il y a des sudations nocturnes, les grincements de dents, la langue qui pue avec la langue chargée. Vous serez devant une situation de MERC. Nous trouvons cette situation à l’occasion d’un accouchement que vous allez avoir l’état de Merc qui va se décanter.

-Il y aussi Thea qui a été expérimenté et qui ressemble à Nux-v.

Sepia et Silica aussi à ne pas perdre de vue à cause de leur côté de fixation des idées qui rappelle leur aspect sycotique. Une petite tendance à décompenser en syphilitique.

-Enfin Coffea qui normalement est un remède de grande bienveillance, qui est tourné vers autrui pour faire du bien. Ils sont spontanément gentils, vous pourriez les confondre avec des Puls. Chez eux ce qu’il y a de caractéristique il y a une sorte d’emballement des idées. Si vous avez bu du café, vous comprenez à quel point c’est un excitant. Les gens qui ont besoin de Coffea ont les idées qui tournent constamment dans la tête qui les empêchent de dormir, c’est donc le premier remède à évoquer.

-Tout ceci pour vous dire que Ars a un peu des intentions à tuer.
Cela se retourne volontiers contre lui puisqu’il y a cette rubrique: PSY : TUER, désir de ars, hep
Le patient va dire: j’en ai marre …qu’on me finisse! C’est à retenir absolument!

A cet égard vous pouvez dans cette rubrique très certainement ajouter Cham qui ne supporte plus et qui préférerait mourir que de continuer. Mais Ars va réclamer la mort et vous voyez cette espèce de fascination, attraction, répulsion par rapport au sujet de la mort. En un mot encore pour continuer et terminer ce chapitre « tuer ». Vous voyez que l’on a le désir de tuer, cette sorte d’impulsion qui vient, vous constatez que l’on a beaucoup de rubriques dans le répertoire. Cette bonne vieille rubrique qui est ici la Keynote que donne Kent dans son cours sur Hep-s mais qui appartient tout autant à Ars. C’est le coiffeur à l’époque où l’on rase avec le coupe choux et qui a cette impulsion de dire, j’irais bien lui couper la gueule au mec…et vous voyez encore c’est Ars et Hep.

Anxiété pour sa santé
PSY : ANXIÉTÉ / santé, au sujet de sa : acet-ac., acon., alum., arg-m., arg-n., arn., ars., bry., calad., calc., calc-ar., calc-s., cocc., grat., ign., kali-ar., kali-c., kali-p., Lac-c., lach., mag-m., nat-c., nat-p., nit-ac., Nux-m., nux-v., ph-ac., phos., psor., puls., sep., sil., staph., sulph.
Pour Vithoulkas surtout : Arg-n, Phos, Nit-ac, Kal-ar
Arsenicum mérite un 3ème degré. Il a toujours un souci par rapport à sa santé!

-L’autre remède qui est très proche c’est Nit-ac. Qui sont des hypochondriaques nés, et ils vont vous prendre la tête comme Ars à demander, redemander. Attention vous allez confondre Ars avec Nit-ac.

Nitr-ac a un côté beaucoup plus méchant, vindicatif, haineux, possessif. « Vous voyez bien il n’y a que moi que suit malade! »
Vous avez 50 personnes à voir, ils n’en ont rien à foutre! C’est MOI…MOI….vous voyez bien que je souffre? Il y a plusieurs moyens de les dépister: le pipi le matin peut sentir très fort, il y a toujours cette élimination sycotique par les urines. Il y a l’affinité pour le coin des lèvres, il y a la fissure annale.
-Il y a aussi le petit Calc. Il se dit qu’est-ce qui va m’arriver? Il y a la peur de devenir folle bien sûr. Ce sont des grands anxieux, c’est pour cette raison qu’ils sont rassurés d’être bien tranquilles chez eux dans leur routine. Pensez à Calc.
-Argentum nitricum est beaucoup plus impulsif, ce sont des gens qui travaillent dans un rythme très soutenu. Il y a cette vieille Keynote: plus ils marchent vite, plus il faut marcher vite qui est une caractéristique. Avec beaucoup de phobies: la hauteur etc.

Vous pouvez séparer facilement Arg-n et Ars puisque Ars est extrêmement frileux alors que Arg-n a trop chaud, c’est la chaleur qui le dérange!
Vous retrouverez 2 éléments qui sont de la même colonne du tableau périodique, même si ça ne se voit pas à l’œil nu. En effet, on va parler de 3ème. Vous avez Arg-n c’est le nitrate, c’est donc l’azote qui le 1er de la colonne, vous avez Ars qui est aussi dans la même colonne que l’azote. Vous avez azote, phosphore, arsenic, antimoine, et ce n’est pas une coïncidence que l’on retrouve des symptômes communs à tout ça! Le nitré c’est une notion de danger super éminent!
Il faut de suite faire face! On a une multitude de dérivé nitré: le TNT par exemple qui est extrêmement détonnant. Il a cette notion de pression d’explosion qui est présente dans tout ça. Rappelez-vous de tout ce qui est nitré qui vient rajouter ce sentiment de danger éminent. Je vais mourir, je suis poussé à agir très vite. Arg-n possède ces symptômes-là.

L’acide nitrique n’a pas la même symptomatologie, on va avoir d’autre type de symptômes parce que c’est un acide. Nitr-ac est un acide fort, qui est fortement dissocié et qui est capable de libérer beaucoup d’ions H+ . C’est un médicament qui va avoir des propriétés radicalement différentes des autres acides qui seront des acides beaucoup plus faibles qui ne vont pas du tout présenter les mêmes propriétés. Retenez ici l’acide nitrique à cause de l’élément nitré.

-Arsenicum vous l’avez vu et regardez le petit Phosphorus qui apparaît.
Vous allez vous rendre compte que azote, phosphore, arsenic, ils sont bien dans l’anxiété pour la santé avec la peur de mourir et le besoin de se raccrocher à quelqu’un. C’est autant d’indices pour essayer de mieux comprendre cette colonne du tableau périodique. L’acide phosphorique qui est un dérivé du phosphore le présente aussi.
Donc anxiété pour sa santé nous avons: Arg-n, Ars, Calc, Nitr-ac, Phos.
Nous avons encore le médicament Kali-ars qui est le médicament à garder dans la tête.
Je vais faire bref pour ne pas développer plus : Kal. Phos-ac, Sep que vous connaissez bien.
Angoisse par crises : Psore ou TUB

Angoisse diffuse continue : SYC

Retenir le trio des remèdes énervés dans les cas aigus :

Bryonia, Nux-vomica, Chamomilla. Gardez les présents les trois ensemble à l’esprit, ils sont à l’homéopathe ce que la clé de 12 est au garagiste. Quand vous aurez pris du galon, cette liste s’élargira d’elle-même.
Morose, tout le fâche. Puisque tout le dérange, il est logique que tout le fâche, mais notez bien qu’au centre c’est le besoin de calme, de tranquillité qui entraîne ces réactions de violence.

-Chez Nux-vomica c’est une hypersensibilité qui explique l’irritabilité et la colère.

-Bryonia est d’humeur sombre et chagrine, c’est la définition de morose.
La contradiction le met facilement en colère pendant toute l’expérimentation. Nous avons ici une variante, toujours sur le thème de « Foutez-moi la paix », attention cependant à ne pas généraliser, vous avez de nombreux cas de Bryonia chroniques bien élevés qui peuvent très bien ne pas laisser voir cette colère.

Peur de la contagion, des microbes, de la saleté contient à ce jour les médicaments suivants :

LAVE les mains sans arrêt :

ars88, calc-f.88, coca7, lac-c7, med7, plat33, psor62, syph, thuj.88, verat88
Ars peur de la contagion, saleté, peur de tout ce qui peut échapper à leur contrôle

Calc-f à un haut niveau. Coca ajouté par Schmitt. Lac-c par manque de confiance en soi.

Med est très SYPH, clivage + peur de la contamination, la souillure.

Plat est à un degré au-dessus : il doit être distingué, au-dessus des autres, plus pur que les autres.

Psor par manque de confiance en soi. Comme en plus il attrape facilement tout ce qui traine…

Syph a peur de la maladie, de la contamination. En général, est habillé impeccablement.

 

Anxiété au sujet de son travail, il y a Nux, Psor (peur de ne pas y arriver), Anac, et aussi ry.
Mais nous avons surtout cette rubrique : manie du travail, car à ce degré là d’acharnement à réaliser les choses, nous pouvons considérer cette rubrique : il y a Tarentula, Tuberculinum, Aurum au 3° degré

 

Gens qui n’arrivent pas à se remettre de la grippe :
– Scutellaria : c’est une plante intéressante car vous avez une espèce de lourdeur de l’esprit, troubles de la concentration, les sinus sont toujours remplis et pesants.
– Tuberculinum : il a une telle sensibilité sur les voies respiratoires, que ce sont des gens qui vont dire « je commence à faire de l’asthme depuis que j’ai eu la grippe »
– Abrotanum : je ne l’ai jamais prescrit dans cette indication, c’est une plante extrêmement tuberculinique, avec de l’agitation, beaucoup de symptômes qui ressemblent à Tuberculinum.
-Au milieu de cette rubrique, il y en a un qui domine, c’est Gelsemium.

Ajouter Gels au 3° degré

Rubriques d’élocution
-Loquacité

-Elocution précipitée : Nous avons Hepar qu’on oublie trop souvent, Hyos, Lach et Merc.

image8
-Elocution confuse

-Change rapidement d’un sujet à un autre : moulin à parole et saute du coq à l’âne.

Tremblements

 

Les deux médicaments que vous devez évoquer lors d’un cas aigu qui présente des trémulations sont Gelsemium d’un côté et Mercurius de l’autre.

 

Et en chronique, les Gelsemium ont des tremblements qui surviennent volontiers dans un contexte émotionnel. En réalité le patient Gelsemium présente des facettes qui vont vous faire évoquer Pulsatilla, parce que vous allez avoir quelqu’un d’hyperémotif, qui tremble et perd ses moyens quand il y a trop d’émotions.

Mais dans cette rubrique il n’y a pas Gelsemium, ce qui ne doit pas nous gêner plus que cela.
En effet, dans la rubrique tremblements Gels et Merc sont au 3°.
Et comme de façon générale Gels est aggravé par les émotions puisqu’on le retrouve au 3° dans les affections suite d’émotions :

 

Dans tremblements avec les émotions on n’a pas du tout Mercurius, ce n’est pas un affectif, ce n’est pas un émotionnel, mais on a un remède comme Coffea, qui est un remède des gens hypersensibles, qui vont trop ressentir la douleur, qui vont trop ressentir les émotions.

 

Aurum tremble avec la colère

 

Rêves qu’il meurt = SYPH

rêve de tomber = SYC

 

Les classiques de la suppuration, avec évidemment le trio infernal, Hepar sulfur, Mercurius, et Silica, ainsi que le bon vieux Calcarea sulfurica, qui complète souvent cette équipe lorsque la suppuration persiste ou est ancienne

Syphilinum est un gros remède d’abcès. C’est normal puisque l’abcédation, la suppuration appartiennent en plein au miasme syphilitique. Mais il va y avoir une notre très particulière dans Syphilinum c’est que c’est généralement un abcès récidivant.

Il y a donc des abcès syphilitiques (plus violent, rongeant, suppuratif), tuberculeux, sycotiques.
Vous savez que la sycose affectionne particulièrement la région génitale, et l’abcès dans cette région périnéale est en faveur de Thuya. Ce d’autant que Thuya ne figure même pas dans la rubrique généralités\abcès. Donc Thuya n’est pas un médicament d’abcès, mais il est hautement valorisé par sa présence dans la rubrique rectum\abcès.
Silicea provoque une suppuration qui tend à éliminer le corps étranger responsable. Par exemple dans les cas où une esquille s’est enfoncée sous l’ongle et qu’une intervention lourde serait requise, Silica évacue l’esquille avec la formation d’un peu de pus. Cela coule et s’évacue.

 

Quand cela coule c’est alors l’indication de Calc sulf
Calcarea s’adapte aux abcès profonds, du cou, de l’aine ou de la cuisse et provoque leur résorption. Ce sont des abcès qui mettent plus de temps, qui s’enkystent en profondeur, avec une coque. Ceci correspond à la caractéristique générale qu’on a déjà vue avec les ulcères, de condenser et calcifier.
Autres remèdes de suppuration :

Calcarea carbonica, Silica, Sanicula – Hepar sulfur, Mercurius, Nitric acidum

 

 

Trio des douleurs osseuses : Mercurius – Hepar sulfur – Nitric acid

 

 

Métrorragies abondantes :

 

image9

Ca pisse le sang, grave… On a trois remèdes en tête : Belladonna, Phosphorus et Ipeca.

-Phosphorus vous le reconnaîtrez facilement,

-Belladonna parce que le sang est chaud, accompagné de spasmes

-Calcarea c’est surtout dû à des fibromes et à la sycose, souvent chez des femmes costaud-balèzes, dont

vous aurez d’abord calmé l’hémorragie avec Belladonna justement,

-Ipeca, les hémorragies vont s’accompagner d’un état nauséeux.

-Hyoscyamus est là au premier degré

 

 
Remèdes de diarrhées de la galaxie de Sulfur:

-Ipeca (début par nausée, ressemble à Bryonia, goût amer dans la bouche, sens chaleur),

-Podo (cela pue, et il y en a partout),

-Crot-t (explosive et crachouillante, autant de gaz que de matières),

-Aloe (ressemble à Lachesis),

-Aesc (douleurs sacro-iliaques et hémorroïdes),

-Coll (dilatation veineuse, associé ou alternant avec palpitations),

-Trom (a chaud, diarrhée après manger ou bu avec gaz)

 

 
Dans la rubrique Peau/ecchymose, il y a pas mal de remèdes et plusieurs au 3°.

Le contexte de ces ecchymoses est très différent les uns des autres :
Arnica : le grand classique, ecchymoses dans un contexte traumatique par extravasation des capillaires sanguins
Ledum : peu différent, mais plutôt dans un contexte de transpercement, donc typiquement Ledum c’est le médicament à prendre si vous avez une grosse ecchymose après une prise de sang par exemple
Phosphorus : ecchymoses quasi spontanées, pour le moindre rien, par in-coagulabilité du sang
Phosphoric acid : dans un contexte d’épuisement, très proche de Phosphorus, dans les deux cas l’hémorragie tient à la qualité du sang lui-même.
Secale : on va avoir CIVD (coagulation intravasculaire disséminée), beaucoup plus grave, les gens sont généralement en réa, les ecchymoses sont noirâtres de vilain aspect
Sulfuric acid : les ecchymoses ressemblent un peu à celles d’Arnica, sans la sensation de contusion. Volontiers chez les vieillards, elles surviennent sur des peaux fragilisées par l’âge (purpura sénile de Bateman). Vous voyez comme chaque remède correspond à une situation très particulière.
Chez une personne ayant une thrombocytémie essentielle, elle a des ecchymoses qui sont liées à la maladie, et donc il y a finalement peu d’intérêt à consulter cette rubrique.
 
Goutte

Dans la crise aigue du gros orteil, en 1° intention, Radium bromatum 9CH

Notez que Lithium carbonicum, qui a de fortes douleurs des petites articulations, par la chaleur, complète souvent bien Lycopodium.

Douleurs intolérables
Aconit, rivalise avec Arsenicum, Coffea, Chamomilla, Hepar et Nux vomica dans les douleurs intolérables. Il est important de se rappeler ce groupe de remèdes hypersensibles à la douleur, liste à laquelle je me permettrais d’ajouter Hypericum. Les douleurs peuvent apparaître graduellement et disparaître ainsi (ce qui distingue de Belladona), mais le tableau s’installe rapidement avec les signes mentaux déjà décrits.

 

Face aux traumatismes, l’organisme doit mettre en jeu des mécanismes de guérison

-Ecorchures, râpages, dilacérations (chute vélo sur gravier) : Calendula 30 local

-Si idem sur extrémités des doigts, Hypericum

-Entorses : Arnica 10M (surtout œuf de pigeon) = hématome + « ne me touchez-pas » + amél par froid

Quand Arnica n’agit plus, ou si Arnica n’est pas net, Rhus tox

Calc carb est indiqué en bout de piste si reste faiblesse de la cheville

-Avec un fort étirement du muscle, sans vraie entorse, extravasations, Rhus tox 200

-Fractures : pansement américain imbibé de Symphytum TM

-Brulures simple 1° degré : Bell si simple rougeur, plutôt Cantharis 30 qqs granules ds une eau chaude

-Brulures chimiques avec agitation et douleur terrible : Ars album 30

-Brulures 2° degré : Ars album 30

-Choc avec hémorragie et sueurs moites : China 30 ou 200 (peau moite et froide, chute TA)

 

 

Tête : suite de traumatisme tête (la plus complète)

– Arnica, Cicuta, Hypericum sont les remèdes aigus

– NATR-S  Carcinosin   Teucrium

 

 

Masturbation féminine

3°degré : Origanum

2° degré, TUB : poussée sauvage sur le plan sexuel, sexualité effrénée

Phosph : grand besoin affectif

Platine : en amour d’elle-même, difficulté dans la relation avec l’autre

Gelsemium : excitation mais peur d’aller vers l’autre

Caladium : irritation locale qui appelle la masturbation

Bufo : souvent enfants un peu retardés, sous-entendus sexuels

Lachesis

Ambra grisea est au 1° degré dans la masturbation féminine

 

 

Céphalée irradiant à l’occiput

image10

Les deux premiers médicaments à étudier sont Prunus et Thuja. Ce symptôme est une keynote aussi bien de l’un que de l’un et l’autre. Cependant, Prunus est ici hautement important par rapport à Thuja du fait de sa valorisation relative. Regardez l’extraction du remède, vous verrez qu’il ne figure qu’au premier degré seulement dans l’immense rubrique céphalée en général, mais il est au troisième degré pour cette irradiation. Cela veut dire que Prunus présente une forte affinité pour ce symptôme, qui devient caractéristique pour lui.

Thuja est plus généraliste, couvrant aussi bien cette irradiation que bien d’autres symptômes de céphalée. Le raisonnement est le même pour les autres médicaments au premier degré.
La sous rubrique Côté droit, souligne encore la keynote de Prunus, ce qui veut dire pour finir que Prunus présente l’irradiation de la douleur à l’occiput, que c’est une keynote, et un signe caractéristique pour lui, et que plus spécialement encore c’est le côté droit qui est concerné.
Enfin, si vous regardez le Calcarea-acetica, au premier degré et avec une valorisation relative, cela a presque une valeur de keynote pour ce médicament peu expérimenté (donc avec peu de chances de se trouver cité quelque part au troisième degré). Cela veut dire que si votre patient présente une céphalée qui irradie dans l’occiput du côté gauche, vous avez de fortes chances de tenir un cas de Calcarea-acetica. Mais il ne fait jamais forcer les pièces du puzzle. Si vous n’avez rien pour le confirmer, alors vous êtes obligé de vous replier sur la rubrique générale Occiput. Et donc vous étudiez dans l’ordre Prunus puis Thuja. Si rien ne semble cadrer, vous passerez aux autres médicaments de la rubrique

 

 

Goitres

Les goitres se traitent très bien en homéopathie, sur plusieurs mois

Les goitres multinodulaires appartiennent typiquement à Sepia.

Presque tous les cas de Sepia ont une dysfonction thyroidienne.

 

Rubrique goitre :

-Tous les Calc sont des remèdes de goitre

-Iodum

-Spongia, éponge de mer bourrée d’iode

-Nat-m : tous les halogènes sont des remèdes de goitre

-Sepia aussi issu de la mer, grand médicament de goitre

-Sels d’or, remèdes de glandes : thyroïde, testicule

 

 

Epilepsie, dormir yeux ouverts, somnambulisme

Tous les problèmes épileptiques appartiennent au miasme tuberculeux, or le somnambulisme et le fait de dormir les yeux ouverts sont des équivalents mineurs d’épilepsie.
Les remèdes fréquents de l’épilepsie de l’enfant sont : Calc, Phos, Sil, Lyc…

 

Dormir les yeux qui est une grande Keynote de Lycopodium.

yeux

En fait, dormir les yeux ouverts est plutôt, dans mon expérience, une Keynote du miasme tuberculeux.

 

Dans la rubrique somnambulisme, vous retrouvez Phos, Nat-m et Tub (qui devrait en fait être au 3°):

psychisme

 

 

 

Tags: , , , ,

(1812-1888) Born in Prussia, educated in Berlin before going to the United States in 1838 to register in the first and only homeopathic medical college in the world in Pennsylvania, known as the Allentown Academy. The Academy closed soon after his outstanding graduation. Considered by many to be one of the most clinically successful homeopathic physicians in our great legacy, Dr. Lippe's countless publications provide a blueprint for homeopathic practice. He helped launch several of the best homeopathic journals ever to be published, including the Organon, the Hahnemannian Monthly, and the Homeopathic Physician.

3 réponses à “Rubriques commentées par le Dr Edouard BROUSSALIAN” Subscribe

  1. rebecca 24/03/2016 at 10:25 #

    Super. Ça fait pas de mal de replonger dans les rubriques et leurs commentaires. Ton travail va beaucoup nous servir.
    Merci.

  2. globule 28/03/2016 at 13:14 #

    Un grand merci Annick!

  3. Jeannine 21/12/2016 at 11:02 #

    Un très grand merci, Annick.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.