Otite moyenne aiguë : les antibiotiques sortis par l’homéopathie!

Otite moyenne aiguë : les antibiotiques sortis paOtoscope_002r l’homéopathie!

Voici un court article montrant ce que nous avons tous constaté dans nos pratiques quotidiennes, mais cela valait sûrement la peine d’être redit!
Source : Sinha MN et coll. Randomized controlled pilot study to compare Homeopathy and Conventional therapy in Acute Otitis Media.Homeopathy.2012 Jan;101(1):5-12

L’otite moyenne aiguë est une pathologie des plus courantes en médecine générale et en pédiatrie, habituellement d’origine virale mais pouvant se surinfecter, le plus souvent par un germe parmi Streptococcus pyrogen, Streptococcus pneumonia, Hemophilus influenza ou Moraxella catarahalis.

On estime que 3 enfants sur 4 ont fait au moins une otite moyenne aiguë avant leur 3e anniversaire. Dans cette situation, est-il licite de faire appel à l’homéopathie plutôt qu’à un traitement conventionnel composé d’analgésique, d’anti-inflammatoire ou d’antipyrétique ? Oui répond une étude indienne, tout en souhaitant qu’un vaste essai contrôlé versus placebo soit réalisé.
L’étude a été menée au sein de l’institut régional de recherche sur l’homéopathie de Jaipur, au Rajasthan (Inde) ; 81 enfants ont été inclus, d’âge moyen 4 ans ± 2, après évaluation tympanique, dont 80 ont été suivis jusqu’au terme, soit le 21e jour. Quarante et un patients ont été randomisés pour recevoir un traitement allopathique, 40 ont reçu un traitement homéopathique (Pulsatilla nigricans, Mercurium solubilis, Silicea, Chamomilla…). Le recours à un traitement antibiotique n’était envisagé qu’au 3e jour en l’absence d’amélioration significative.

Globalement, tous les enfants ont guéri avant le terme de l’étude mais les moyens employés diffèrent radicalement. En effet, le recours à un antibiotique (azithromycine ou amoxicilline) a été jugé nécessaire chez 39 des 40 patients du groupe allopathique mais chez aucun du groupe homéopathique, les enfants de ce groupe étant soulagés plus rapidement de leurs symptômes !

Dans l’otite moyenne aiguë, l’homéopathie ferait donc aussi bien qu’un traitement conventionnel comprenant une antibiothérapie, résultat qui va réjouir tous ceux qui s’inquiètent aujourd’hui d’un usage trop automatique des antibiotiques.
Dans un éditorial associé, le Pr Jennifer Jacobs (Département santé publique et épidémiologie, Université de Washington, Seattle) appelle de ses voeux un vaste essai randomisé contrôlé versus placebo pour apprécier l’efficacité de l’homéopathie dans l’otite moyenne aiguë, rappelant dans son argumentaire que cette pathologie est la première cause de prescription d’antibiotiques en pédiatrie, avec 60% des prescriptions.
Or souligne-t-elle, bien que l’Académie américaine de pédiatrie (AAP) implore ses membres de ne pas recourir d’emblée aux antibiotiques mais de préférer en première intention les analgésiques ou les gouttes auriculaires, 15% seulement suivent cette recommandation. Seront-ils plus sensibles aux sirènes de l’homéopathie ?

Tags: , , , , , , , ,

(1812-1888) Born in Prussia, educated in Berlin before going to the United States in 1838 to register in the first and only homeopathic medical college in the world in Pennsylvania, known as the Allentown Academy. The Academy closed soon after his outstanding graduation. Considered by many to be one of the most clinically successful homeopathic physicians in our great legacy, Dr. Lippe's countless publications provide a blueprint for homeopathic practice. He helped launch several of the best homeopathic journals ever to be published, including the Organon, the Hahnemannian Monthly, and the Homeopathic Physician.

2 réponses à “Otite moyenne aiguë : les antibiotiques sortis par l’homéopathie!” Subscribe

  1. Jean Umber 17/03/2012 at 07:46 #

    Donc, sur mes 9 enfants, 7 auraient dû faire une otite moyenne avant 3 ans…
    C’est là que l’on se rend compte que la méthode homéopathique est la seule méthode préventive.

  2. Jeepeehell 01/06/2012 at 07:55 #

    Qu’ à court terme (celui des épisodes aigus) les enfants se trouvent aussi bien -en moyenne- sous traitement homéopathique qu’ avec des antibios, c’est en effet ce que je constate.
    Et qu’ à moyen/long terme, ils semblent s ‘en tiere mieux (moins de rechutes) c’ est aussi mon impression clinique.
    Ceci dit…… il est à mon avis imprudent de sauter de là à la conclusion que cela démontre l efficacité de l’homéopathie:
    En fait si on pose au départ que le dogme « antibiotiques seuls efficaces » était erroné, si l’ on arrive à la conclusion (ce que suggèrent les études actuelles) que dans la plupart des otites , les antibios n’ ont pas plus d’ intêret qu’ un placebo…. alors la conclusion possiblement logique pourrait être que l’ homéopathie est aussi un placebo (si X= placebo et si Y = X alors Y = placebo)
    Quant à l’ effet à moyen/ long terme on peut de la même façon juger que l’ abstention thérapeutique est plus bénéfique que l’ intervention antibiotique et que rien ( ou placebo) est mieux.
    Donc je constate certtes un certain nombre de patients qui vont mieux, mais je me garde bien de le chanter sur les toits comme « fermement & scientifiquement établi ».
    Désolé de casser l’enthousiasme mais essayons d’être un peu plus intelligens que les thuriféraires des traitements classiques
    Jeep

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.