M7M06 : GELSEMIUM I

Nous allons étudier un véritable monument pour lequel il est difficile d’être synthétique sans omettre des points particuliers toujours importants.
Gelsemium à lui tout seul convient à une multitude de maux, notamment ceux que crée une société de surmenage et de sur-stimulation. Il est fréquemment indiqué dans de nombreux cas aigus et on rencontre aussi de plus en plus de cas chroniques, comme le syndrome de fatigue chronique, certaines scléroses en plaques, etc…
La pédanterie moderne en homéopathie consiste à épater son auditoire en prescrivant des remèdes rarissimes pour démontrer sa soi-disant maîtrise de la matière médicale. Gelsemium nous prouve tous les jours l’insuffisance de nos connaissances et le fait qu’un bon homéopathe se doit d’abord de connaître parfaitement ses classiques. Donner Baryta sulfurica ou Falcon peregrinum alors qu’on rate des centaines de cas de Gelsemium relève d’un processus mental qui nous incite à réviser Les Précieuses Ridicules de Molière.

Tags: , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.