M5T39 : LA TUBERCULOSE – Deuxième partie 27/02/2013

Le cours débute par un petit historique de l’étude du miasme tuberculinique par les grands auteurs homéopathes– Hahnemann : Hering, Little, Swan, Burnettt, Allen, Ghatak, Choudhury, etc.

Présentation rapide des principaux médicaments anti-tuberculeux.
Présentation du miasme à travers deux cas cliniques.

Retour sur la façon de procéder lorsque l’on est confronté à un cas typique où les symptômes sont très peu développés en raison de la forte activité d’un miasme:
1) TROUVER UN REMEDE VEGETAL SUSCEPTIBLE DE FAIRE AVANCER LE CAS, le remède profond se dévoilera tout seul
2) DONNER LE NOSODE DU MIASME lorsque l’on ne peut déterminer un remède car aucun symptômes significatifs n’est perceptible.

Pourquoi il ne faut pas confondre le miasme du patient et la constitution active du patient ?
Quelle est la différence entre un nosode et un isothérapique ?

Tags: ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.