M5T38 : LA TUBERCULOSE – Première partie 21/02/2013

« La tuberculose c’est un genre de psore passée au stabilo » Edouard Broussalian

Hahnemann l’appelait la pseudo-psore car vue de loin elle ressemble à la psore sous plusieurs aspects. En effet, les patients présentent la sensibilité de la psore associée à des phénomènes destructeurs. En d’autres termes , il s’agit d’une psore avec des manifestations syphilitiques.
Le cours tourne autour de quelques mots clefs : hyperactivité (marquée, prolongée, rapide) et changements et états paradoxaux voire alternants.
Ceci est frappant à tous les niveaux, dans la tuberculose, on assiste à des changements rapides dans les émotions, les désirs, l’intellect, les motivations, les pulsions ; un peu comme dans la psore mais avec plus de violence et d’intensité. Les symptômes sont beaucoup plus marqués.

Tags: ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.