M5T34 : LA SYCOSE – Pemière partie 13/02/2013

C’est le deuxième miasme dont nous parle Hahnemann, miasme qui se greffe sur la psore lorsque l’état de santé du malade se dégrade peu à peu.
Nous avons appris dans les cours précédents que la psore est innée, présente à notre naissance et même dès la conception : c’est en quelque sorte le miasme originel.
La sycose, elle, est non seulement transmise par nos parents (si eux-mêmes sont atteints par ce miasme au moment de la conception) mais également sexuellement transmissible.
Mais ce qui provoquent volontiers cet état sycotique ce sont les substances exogènes chimiques de notre monde moderne (médicaments allopathiques, vaccins, substances chimiques issues de l’industrie agro-alimentaires et de la pollution, etc.).
Ralentissement (physique et émotionnel), installation lente des signes pathologiques, stockage, production de verrues et de masses : c’est à ces manifestations cliniques que l’on identifie le phénomène sycotique. Tout est ralenti dans l’organisme qui produit volontiers toutes formes de néoformations.
L’étudiant apprendra dans ce cours à identifier les manifestations physiques de la sycose et donc à définir clairement le miasme à partir des symptômes physiques du patient.

Tags: , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.