M4T33 : LA PSORE – Quatrième partie 07/02/13

C e cours est essentiel dans la bonne compréhension de la psore. Il revient sur les symptômes émotionnels de la psore et présente les symptômes physiques caractéristiques.

Après l’interrogatoire du patient, l’homéopathe devra mettre en place une stratégie rationnelle
– Soit le tableau symptomatique est clair et la prescription du remède est indiquée
– Soit le cas est confus et le diagnostic du miasme est impératif pour faire avancer le cas
Le cours nous apprend à diagnostiquer le miasme psorique et décrit en détail le roi des antipsoriques : SULFUR qui possède au plus haut point l’expression émotionnelle, mentale et physique du miasme.
Une comparaison est faite entre Sulfur et les médicaments végétaux satellites de la psore qui précèdent volontiers Sulfur dans la prescription.

Le cours répond également à ces questions :
Existe-t-il des médicaments qui sont plurimiasmatiques ?
Comment reconnaitre un enfant psorique lors de la consultation ?
Dans les cas confus, si l’on soupçonne un cas psorique, faut-il donner systématiquement Sulfur ou est-il judicieux de considérer d’autres remèdes ?

Tags: , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.