M3T21 : PRECELLENCE DES MEDICAMENTS 20/12/12

Paragraphe 51 de l’Organon 51-62

Il est possible de faire varier quasiment à l’infini la puissance dynamique des agents thérapeuthiques, nos miasmes artificiels, ce qui est loin d’être le cas des miasmes naturels, à la puissance limitée et d’autre part à l’action sujette à conditions.
Le médecin peut les atténuer, diviser, dynamiser presque à l’infini. Il peut également les doser à souhait. Par ailleurs, les médicaments sont de substances pathogènes dont la durée d’action est limitée qui évite tout risque de créer un miasme.
On note également le nombre quasi illimité d’agents thérapeutiques à notre disposition et présents dans la nature qui peuvent servir de remèdes.

Tags: ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.