M1T8 : SEMIOLOGIE 02/10/12

Paragraphe 6 de l’Organon

Hahnemann nous explique dans le sixième paragraphe que certes nous ne pourrons jamais avoir la clé du mécanisme de la vie, comprendre pleinement l’énergie vitale, mais ce que nous pouvons percevoir c’est l’ensemble des manifestations qui sont visibles par des symptômes qui sont en quelque sorte l’image que produit ce dérèglement unique de la force vitale désaccordée.
« La perturbation interne, invisible directement est représentée indirectement par l’ensemble des symptômes ».
Il n’y a pas d’affection locale mais bien une affection généralisée qui va produire des symptômes localisés sur des endroits particuliers du corps. C’est le cas même lorsqu’un malade absorbe une substance active allopathique, c’est la totalité de l’organisme qui se trouve perturbée et déréglée avec une affinité pour certains organes et tissus selon la sensibilité propre à chaque patient. Ce fait montre que la manifestation pathologique est forcement individuelle.
Quel changement de paradigme Hahnemann nous livre ici par rapport à la médecine classique qui reste basée sur le réductionnisme et le mécanisme physiopathologique !
Dans cette ancienne vision non-holistique, on comprend que les traitements classiques ne fassent que pallier les symptômes qui ne sont que l’expression parcellaire d’un tout.

Tags: , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.