M13T78 – Maladies vénériennes

M13T78 – Maladies vénériennes

Il est important de rechercher des antécédents de blennorragie, de tuberculose ou de syphilis lorsqu’on suspecte un de ces miasmes être à l’œuvre, afin de le traiter au mieux par l’anti-miasmatique adéquat. De même, il faut toujours se renseigner sur les habitudes de vie des malades, leur situation familiale, leur travail, leurs relations… Car ce sont autant d’indices qui peuvent nous révéler des symptômes caractéristiques et nous mettre sur la piste du remède homéopathique. Et pour ce faire, il faut avoir avec les malades des « conversations répétées », ce qui ne veut pas dire des entretiens infiniment long comme on en voit souvent chez les homéopathies aujourd’hui !
Nous discuterons aussi dans ce cours de la nature du miasme chronique. En effet, on peut penser que la psore n’est pas un miasme infectieux mais le système de défense même de notre organisme…

Tags: , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.