M11T74 – Homéopathicité partielle – Pénurie de symptômes (c)

M11T74 – Homéopathicité partielle – pénurie de symptômes 3

Dans ce cours nous discuterons des traumatismes externes et des remèdes les plus courants à appliquer dans les cas de brûlure, de coupure, d’entorse ou de fracture. Bien sûr, la chirurgie est parfois nécessaire, pour réduire une fracture, stopper une hémorragie, extraire un corps étranger, etc. Mais ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’il ne faut pas en déduire qu’un symptôme externe n’est qu’une affection locale. D’une part parce que lors d’un traumatisme externe, la force vitale réclame toujours un traitement interne pour l’aider dans la guérison, d’autre part parce que les affections locales d’origine non traumatique ne sont finalement que le reflet d’une perturbation interne. Et la guérison locale survient toujours après avoir rétabli l’état général. C’est pourquoi lors d’affections locales, il ne faut pas négliger les symptômes de la partie malade, mais ce sont les signes généraux reflétant l’état de perturbation interne qui nous guiderons le mieux dans la prescription.

Tags: , , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.