M10T61 – Thérapeutique médicamenteuse (b)

M10T61 – Thérapeutique médicamenteuse (b)

Supposer que la maladie est une substance étrangère est une hypothèse matérialiste. En réalité, une maladie est à voir comme une puissance immatérielle négative capable de perturber la force vitale. En fait, médicament et maladie sont équivalents, en ce sens qu’ils sont tous deux des forces capables d’influencer l’énergie vitale. Hahnemann nous introduit ici une notion fondamentale : même la dose de médicament la plus minime excède toujours en énergie la puissance morbide de la maladie naturelle qui lui est similaire. Nous apprenons aussi que la répétition d’une dose dépend du caractère aigu ou chronique de la maladie. Enfin, il faut savoir ne pas traiter les indispositions passagères, qui passent facilement par un changement du mode de vie ou des habitudes et ne requièrent aucun traitement homéopathique. Seuls les miasmes – aigus ou chroniques – nécessitent un remède pour être éradiqués.

Tags: , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.