Le site

Fondée en 1996 par le Dr. Edouard BROUSSALIAN, Planète Homéopathie est sans conteste la plus grande école d’homéopathie en langue française. Représentée sur tous les continents, c’est aussi probablement l’une des seules écoles où l’on enseigne l’homéopathie avec autant de rigueur et de clarté, avec une base obligatoire de plus de 150 heures consacrées à l’étude complète du 6ème Organon de Hahnemann, aphorisme par aphorisme, le tout largement développé et commenté.

Une expérience de plus de 30 ans sous toutes les latitudes a démontré à Edouard BROUSSALIAN qu’il ne servait à rien d’enseigner l’homéopathie comme une technique, de prescrire, d’initier au Répertoire de Kent, et encore moins d’étudier les propriétés des remèdes, sans que l’Organon n’ait été maîtrisé auparavant. De simplification en simplification le niveau de l’enseignement n’a cessé de se dégrader depuis plusieurs générations. La preuve en est l’état déplorable de la profession, où faute de formation correcte les praticiens se tournent vers des systèmes toujours de plus en plus délirants qui ne portent plus d’homéopathie que le nom. A cause de carcans conceptuels ou de grilles de lecture arbitraires, ces infortunés connaissent toujours les échecs là où nos étudiants de première année réussissent souvent du premier coup.

Le projet pédagogique initial a été affiné, mûri, par une équipe très vite constituée des premiers étudiants. Le succès de l’école s’explique par l’incroyable dynamique de gens tous différents mais portés par le même idéal, le même enthousiasme renouvelé sans cesse par les résultats cliniques toujours plus brillants. Ainsi se constitue une communauté forte actuellement de plus de 300 membres où tous s’épaulent dans le cheminement de cet apprentissage.

Nous souhaitons stopper cette spirale de la médiocrité car la maladie, qu’elle soit aiguë ou chronique, ne fait pas de cadeau et parce que des vies humaines dépendent de nos progrès. C’est pour cela que l’entraînement des futurs praticiens, quelle que soit leur formation d’origine (médecins, vétérinaires, dentistes, pharmaciens, ingénieurs, enseignants, sage-femmes, kinésithérapeutes) ne souffre aucun compromis.

La preuve est faite que l’enseignement basé sur l’Organon structure les esprits, permet d’accéder à l’autonomie, à l’observation et à l’esprit critique –en un mot à la démarche scientifique. Cette étude tenue pour superflue, rébarbative, ou dépassée, par la plupart fait en réalité gagner un temps énorme aux étudiants.

Les trois années de 500 heures de cours, de cas cliniques, de répertoire, et de matière médicale permettent aux étudiants d’aller sur le terrain sans avoir à rougir. Cet enseignement donne la capacité de s’auto-former car la connaissance des étudiants est construite sur du roc et leur esprit fonctionne désormais selon le principe de la Gestalt, la capacité de percevoir une unité logique à travers des faits épars et apparemment indépendants.

L’Organon éveille aussi à l’humilité de chercher à perfectionner sans arrêt notre art médical, mais pas n’importe comment, d’où notre devise, qui a été celle de Hering :

In certis unitas, in dubiis libertas, in omnibus caritas.

Unis dans ce que nous tenons pour certain, nous gardons toute liberté thérapeutique dans le doute, et en toute chose nos actions sont guidées par la charité.