Le nouveau site pour le mois de Septembre

« Ils entendent mais ils n’écoutent pas, ils voient mais ils ne regardent pas, ils savent mais ils ne comprennent pas. »

Capture d’écran 2013-08-22 à 20.00.41Ces trois singes classiques me semblent résumer la situation de la médecine officielle actuelle.

On entend le malade mais on ne l’écoute pas, il suffit d’avoir assez de signes cliniques ou biologiques pour qu’il entre dans une case diagnostique préconçue d’où on lui appliquera le traitement « scientifique » correspondant, imposé et auto-validé par les assurances.

On voit le malade mais personne ne le regarde, on ne considère que la partie malade, de la même façon que le sot regarde l‘index du sage quand il désigne la lune. Qui est capable de conceptualiser que la partie malade n’est qu’un reflet, un écho, de la totalité déréglée ?

On sait plein de choses apprises par cœur au sortir des études de médecine, mais on ne comprend toujours pas le patient. De nombreux savants ont créé autant de théories sur le fonctionnement de l’organisme, mais on ne comprend toujours pas grand chose à ce qu’est la vie et encore moins l’origine des maladies. Cette approche réductionniste a fait faillite en ce qui concerne la médecine.

Seul un changement complet de paradigme peut sortir la médecine de l’ornière où elle s’embourbe toujours plus profondément à mesure que « sortent » de nouvelles drogues de plus en plus puissantes, ce qui génère de plus en plus de pathologies complètement inconnues il y a 10 ans encore.

Ce changement porte un nom : c’est l’homéopathie.

Mais entendons nous bien, nous parlons ici de l’homéopathie telle que Hahnemann l’a découverte et appliquée, et non pas de l’imposture telle que nous la rapportent bien des malades déçus par des traitements si compliqués qu’il faut un tableur Excel pour s’y retrouver, trompés par des praticiens qui n’ont qu’une connaissance superficielle, voire caricaturale de l’homéopathie. L’homéopathie n’est pas non plus une voie philosophique, ni un chemin de développement personnel malgré toutes les sottises que peuvent écrire des non-médecins qui se sont appropriés du sujet.

Non, l’homéopathie désigne la seule façon de guérir les patients en employant des moyens pharmacologiques et si notre premier devoir de médecins consiste à guérir les malades, notre seconde obligation est de faire connaître au monde ce qu’est l’homéopathie, sa merveilleuse simplicité, son efficacité et sa rapidité, et sur quels principes et quelles lois elle repose.

Dans un monde qui confond indifférence avec tolérance, c’est un propos qui choque n’est-ce pas ? Quoi, l’unique façon ? Et où est ma liberté de prescrire s’exclament la plupart des médecins, tandis que les chimistes, les physiciens, les astronomes, observent et se plient aux lois de la nature.

Tous ces sujets, nous les avons abordés depuis 1996 avec Planète Homéo. Nos lecteurs fidèles nous lisent à raison d’un peu moins de mille visites par jour en provenance de toute la surface du globe.

Mais il fallait encore nous adapter pour toucher un plus large public grâce aux puissants moyens actuels que nous donne la vidéo sur les écrans de nos ordinateurs. Cette mutation a demandé beaucoup de temps, de travail, et de sacrifices financiers. Mais nous sommes bientôt prêts.

Dans ce but nous n’avons pas lésiné sur les moyens puisque c’est une véritable régie vidéo que nous nous sommes offerts, avec bien entendu la possibilité de diffuser des émissions en live ou en différé.

En live: cas cliniques, cours de matière médicale, discussions sur la médecine, etc.

En différé: toutes les émissions précitées enregistrées, reportages in situ lors de missions humanitaires, etc.

Il y aura plusieurs catégories de vidéos :
– *Les 10 piliers de l’homéopathie* Vidéos accessible à tous, expliquant en 10 points claires et simples les mécanismes de l’homéopathie, infirmant les idées reçu comme « L’homéopathie est tellement dilué qu’il ne reste plus que de l’eau » etc.

– *Découvrir l’homéopathie* Niveau tout public, qui propose une programme de découverte de l’homéopathie et la pratique de la médecine familiale.

– *Apprendre l’homéopathie* Réservé aux professionnels de la santé, qui propose un programme de « perfectionnement » dans l’homéopathie et sa pratique médicale.

– *Conférence* enregistrée et diffusée en direct, au studio à Genève en déplacement lors de séminaires, universités etc. (abonnement également nécessaire)

– *Reportage humanitaire* En partenariat avec Homéopathes Sans Frontières, nous montrerons comment l’homéopathie agit dans les pires pathologies, notamment les épidémies.

Voilà donc la voie que nous nous sommes tracés et nous espérons que vous apprécierez ce nouveau site à partir de la rentrée.

Je profite de l’occasion pour saluer le travail remarquable d’Edouard Troesch en mon absence et qui continuera de publier des informations générales dans la nouvelle version.

Tags: , ,

3 réponses à “Le nouveau site pour le mois de Septembre” Subscribe

  1. Thielemans 14/05/2012 at 16:26 #

    D’accord,l’homéopathie,c’est une médecine fabuleuse,quand elle est bien faite,ce qui est malheureusement rarement le cas.Mais quand vous dites qu’elle est la seule façon de guérir par des moyens pharmacologiques,je ne suis pas d’accord.Il existe d’autres médecines,qui soignent le terrain,et qui sont fabuleuses aussi.Dans le domaine du cancer par exemple,bien que l’homéopathie puisse parfois réaliser des miracles,cela reste marginal.Et l’homéopathie suffit rarement à elle seule pour le guérir.Mais cela ne signifie pas que la seule voie possible soit la chimio et les rayons!La cancéromètrie de Vernes par exemple(Centre d’études biologiques,2 ter avenue de Ségur,75007 Paris)est la meilleure manière de soigner le cancer,et par des moyens non toxiques,et qui rééquilibrent le terrain.Ce qui n’empèche pas d’utiliser aussi l’homéopathie,ni d’opérer,mais dans le cadre de cette méthode(qui indique aussi le meilleur moment pour opérer avec le minimum de risque et qui rejette la biopsie dans tous les cas).
    Pour moi,toute médecine est bonne,à condition qu’elle soit capable de guérir en provoquant des réactions favorables selon les lois de Hering.Et cela a été le cas avec mon Père,soigné dans les années 80,pour cancer de la prostate,par cancéromètrie de Vernes et en particulier ionocinèse.Dès la 4 ème séance d’ionocinèse,un gros abcès est apparu au bas ventre en meme temps que l’état général s’amèliorait.
    Meme dans le domaine des maladies plus bénignes,pour que l’homéopathie marche,il faut arriver à trouver chez le malade des symptomes caractéristiques de remèdes existants.Si ce n’est pas le cas,il faut bien se diriger vers d’autres médecines.Je peux citer mon cas personnel:souffrant de fatigue chronique,dépression,sommeil de mauvaise qualité,mais sans aucun symptome caractéristique,aucun remède homéopathique n’en est jamais venu à bout.Jusqu’au jour ou j’ai découvert l’organothérapie diluée et dynamisée(meme préparation que pour les remèdes homéopathiques,mais pas basée sur la loi de similitude,mais d’identité d’organe).Et là j’ai eu des résultats avec hépatine 4 ch pour le sommeil(d’ou j’en ai déduit que la cause de ce mauvais sommeil venait du foie),et avec TRE 5 ch pour la dépression(d’ou j’en ai déduit que la cause de cette dépression était un mauvais fonctionnement du système immunitaire).Et là aussi,ces 2 remèdes me provoquent des réactions favorables selon Héring(abondantes mucosités dans la gorge).Il est dommage que cette organothérapie soit si peu appliquée car elle est vraiment très efficace,et complète admirablement l’homéopathie.J’ai soigné des personnes avec un traitement mixte,mais à la manière uniciste,cad un remède à la fois.Et les résultats sont excellents.

  2. veronique bouan 24/06/2012 at 22:01 #

    To Thielemans

    Je ne saurais trop vous recommender de lire
    « Organotherapy, Drainage and Detoxification »
    « A starting point to safe proacticer for Homeopaths, Herbalists, Naturopaths, Traditinal Healers and enlightened Medical Doctors
    by Dr Joe Rozencwajg, NMD

    Excellent livre, mais….en anglais seulement pour l’instant, si je ne me trompe.

    veronique B.

  3. Delaunay Alain 01/07/2012 at 11:40 #

    Il est vrai que l’ Homéopathie impose le recueil de symptômes caractéristiques. En l’absence de ceux-ci, elle devient peu efficace.
    Que faire lorsque le praticien expérimenté ( j’insiste sur sur expérimenté..) ne peut les obtenir ?
    -Dans le cadre de l’ Homéopathie pure nous avons les Nosodes; très utilisés par nos Anciens et qui sont d’une redoutable efficacité
    quand il existe un miasme actuellement prédominant. Ceux-ci vont faire ressortir des symptômes caractéristiques qu’il faudra alors valoriser avec soin.
    – Nous avons aussi, dans un cadre un peu moins classique mais très utile aussi, si le miasme actuel ne saute pas aux yeux ou que le
    patient s’avère quadri miasmatique ce qui est malheureusement très fréquent de nos jours, les Nosodes de Paterson.
    Il faut les employer selon leur Matière Médicale. Je les utilise aussi quand un remède Homéopathique classique semble inactif.
    – Enfin l’ Oligothérapie chère à Ménétrier. Je m’en sers très fréquemment. Pas besoin de symptômes caractéristiques. Elle débrouille
    le cas, et il ne reste alors plus que les symptômes importants à valoriser.
    Mais d’après mon expérience, qu’il serait utile de confronter avec d’autres, seule l’ Homéopathie possède une action très profonde,
    grâce au recueil de l’ universalité des symptômes.
    Recueil des symptômes , lesquels sont caractéristiques, totalité des symptômes, leur universalité , puis ensuite leur valorisation,
    sans compter la connaissance la plus importante possible de la Matière Médicale… Tout ceci souligne l’importance et la nécessité d’un enseignement de base de très grande qualité, ce qui est loin d’être le cas actuellement. Nécessité aussi d’un très
    gros travail personnel qui va s’échelonner toute la vie durant. Mais quel plaisir lors de résultats étonnants tant chez les humains
    que chez les animaux.

    .

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.