Le Groupe Aurum selon le Docteur Farokh Master (Bombay – Inde) – Première partie

P remière partie d’un exposé sur le groupe Aurum

Voici la première partie d’une présentation faite par Farokh lors d’un séminaire à Annecy chez le Dr Edouard Broussalian voici quelques années.

DrMasterC’est l’occasion ici de vous rappeler que nous organisons un séminaire avec le Dr Farokh Master en Novembre 2013 (7-11) à Lyon, qui est destiné à tous les niveaux de connaissance en Homéopathie.

 
 
 
 
 

AURUM METALLICUM

 

Mots clés

 

Visionnaire
Avoir des visions et travailler pour elles est un préalable au succès; essaye de réaliser sa vision pour le mieux-être de la société sans espoir de gain personnel.

 Meilleur
Veut toujours être le meilleur ; ne s’épargne aucun effort pour atteindre son but ; travaille toute la journée afin de réaliser son ambition d’arriver au sommet.

Force intérieure
Force intérieure qui le pousse à réaliser sa vision ; ne put accepter la défaite. Battu, il tombe malade, car il veut toujours être vainqueur.

Leader
La force intérieure est facilement perçue des autres, il devient donc un chef d’un groupe ou d’une famille. Tout le monde s’appuie sur lui et il offre aux autres la fermeté d’un roc et est un refuge pour eux.

Sensible
Malgré sa force intérieure, Aurum est hypersensible. Il peut être facilement blessé et déçu, il peut facilement se sentir humilié, négligé, sous-estimé ou peut se mettre facilement en colère.

Mélancolie
Lors d’un état de mélancolie, le patient perd tout intérêt dans la vie. Tout lui semble être futile, insignifiant et triste. Il veut en finir avec son existence. Il a la sensation que tout est de sa faute, qu’il a fait des erreurs, qu’il a négligé ses devoirs, que ses amis ont perdu la confiance qu’ils avaient en lui. Il est désespéré et souhaite mettre fin à sa vie.

Aurum arsenicosum

Psychisme
Affections suite de : Événements malheureux dans l’enfance, où le besoin personnel d’amour, d’attention et de sécurité est très fort, par exemple, père alcoolique.

Colère refoulée vis à vis de parents ou d’une personne vivant dans un environnement insécurisé, par exemple, voisins psychotiques ou membres de la famille atteints de psychopathologie.
Couple vivant dans une situation d’insécurité avec refoulement de la colère.

Colère avec chagrin silencieux.
Toujours pressé et surexcité.

Colère contre lui-même.
Une sorte d’autodestruction (Vithoulkas).
Irritable suite de contradiction.
Impatient et agité.

Critique.
Tendance à se faire des reproches.
Il a tendance à se critiquer lui-même et à critiquer en permanence les autres.
Dur envers lui-même et les autres.
Se fait des reproches pour toutes sortes de choses.

Diminution de la confiance en soi avec un fort sentiment de culpabilité. Il se fait beaucoup de reproches.
Sentiment d’inutilité
Illusion que tout va échouer.
Illusion qu’il a mal agi.
Illusion qu’il a négligé son devoir.

Tatillon.
Fanatique.
S’accroche obstinément à certaines idées et à certains principes.
Fanatiques religieux.
Fana de la forme.

Abattement psychologique.
Sentiment d’abandon.
Néglige la famille et les enfants.

Peur et anxiété de la mort.
Anxiété pour autrui, pour des broutilles.
Anticipation.

Beaucoup d’énergie sexuelle avec masturbation.
Souvent confondu avec Aurum met, Ignatia et Natrum mur.

Fanatiques politiques.
Sujets aux principes outrés, lorsqu’ils vieillissent, ils ont tendance à devenir malveillants et détestent le temps venteux.

Généralités
Amaigrissement.
Cancer se développant sur un fort terrain tuberculeux – Cancer de la face, du nez, de l’estomac, de l’utérus, des intestins, des seins.
Aime le grand air mais aggravé par le plein air. Latéralité droite prédominante.
Sensation d’une bande autour des parties atteintes.
Aggravé par le moindre effort.
Suppuration dans les os.

Tête
Céphalées chroniques.
Congestion céphalique suite d’effort intellectuel.

 Yeux
Hémianopsie supérieure.
Orgelets au niveau des commissures internes.

 Nez
Catarrhe nasal persistant, purulent, écoulement nauséabond ; croûtes.

Visage
Acné.
Expression – souffrante.
Chute des cils.

Tube digestif
Augmentation du péristaltisme intestinal avec digestion accélérée s’accompagnant d’une augmentation de l’appétit. Désir de sucreries et de boissons alcoolisées.
Aversion pour les boissons froides, la viande.

 Extrémités
Engourdissement des membres surtout la nuit, neuropathie diabétique.

Aurum bromatum

Il convient à des gens qui ne tolèrent pas l’environnement dans lequel ils vivent, qui sont mécontents et suffoquent avec ce qu’ils ont, mécontents de ce qu’ils sont, et qui ont l’impression que, s’ils s’éloignent de leur environnement habituel, ils se sentiront mieux…. S’ils pouvaient seulement étudier quelque chose de différent comme la musique, le théâtre ou la peinture, ils pourraient être heureux. « Si je pouvais… » est leur devise, mais ils n’agiront jamais ni ne feront vraiment ce qu’ils sont supposés aimer. La dépression est si profonde qu’elle paralyse toute initiative. Tout est vécu dans un monde imaginaire, bien différent de la réalité.

Ils ne peuvent supporter la désapprobation des autres, mais une approbation ne les fait pas se sentir meilleurs. Ils sont en dépression et ne veulent pas l’admettre ; ils se trouvent seulement des excuses pour expliquer l’état psychologique dans lequel ils sont. Ils sont durs au travail, ils analysent les situations, ils analysent autrui, examinant le problème en profondeur – c’est tout au moins ainsi qu’ils le perçoivent. Mais ils arrivent toujours à la conclusion que les autres ne les comprennent pas, que les autres les blessent, avec pour résultat, qu’ils se brouillent en fin de compte avec eux. Ils se détachent de plus en plus de la société, ils ne font pas confiance à personne, ils ne veulent pas communiquer. Finalement, ils deviennent indifférents à tout. S’ensuit un état d’extrême fatigue, allant presque jusqu’à l’épuisement.

Ils ont beaucoup de peurs, surtout quant aux contacts intimes avec l’autre sexe. Leurs rêves sont vivaces et souvent terrifiants. La mort devient une idée obsessionnelle, surtout dans les rêves, où ils se voient en général morts et méprisent leur propre cadavre. Ils font des cauchemars et du somnambulisme. Ce n’est pas une peur de la mort, ni un désir évident de mourir, mais c’est une pensée qui les tenaille en permanence. Dans un état de conscience altérée, ou dans un état de malaise dans lequel le patient ne perd pas complètement connaissance, le patient a la sensation qu’il quitte son enveloppe corporelle, et se voit allongé mort. Un tel état mental pourrait survenir au cours d’une épilepsie.

Au fur et à mesure du progrès de la pathologie mentale, des états de dépression maniaque s’installent ; ou le patient peut commencer à avoir des illusions et évoluer vers la paranoïa.

 Généralités :

Affections nerveuses à caractère épileptiforme, comme une migraine, des terreurs nocturnes, du somnambulisme. Également dans les maladies des valvules cardiaques et en cas d’hypertrophie.
Crises d’évanouissements avec froideur et pouls faible alternant avec crises congestives et rougeur du visage et palpitations.

Clinique :

Troubles mentaux.
Épilepsie.
Affections cardiaques.
Migraine.

Aurum iodatum

Aurum iodatum, c’est un remède qui n’a jamais eu un proving complet et qui n’a pas été suffisamment utilisé en pratique clinique, et ses aspects les plus fins et les détails de sa symptomatologie n’apparaitront qu’avec le temps. Dans de tels cas, nous devons nous fonder sur l’information qui est disponible – la pathologie – pour prescrire le remède, et attendre que la symptomatologie mentale et émotionnelle se complète. C’est un remède qui ressemble à Belladonna, Bryonia, Pulsatilla, Naja, Kali-iod. ou Arsenic-iod. et ce sont très vraisemblablement les remèdes que vous aurez prescrits avant de penser à Aurum iod.

C’est un remède qui affecte en premier lieu le cœur et la thyroïde. Kent dit « c’est un de nos grands remèdes de cœur. » Il correspond à des cas de péricardite aigue ou chronique, d’endocardite, de myocardite, de maladies valvulaires. Hypertrophie cardiaque, artériosclérose et parésie sénile sont également des pathologies où il peut être utile.

L’exemple suivant couvre différents syndromes:

Vous pouvez avoir un cas où le cœur est affecté, avec constriction ressentie dans la région cardiaque, oppression, palpitations pires la nuit qui rendent anxieuses le patient ; palpitations au moindre effort ; au mouvement ; en marchant. Il y a une aggravation nette à l’effort, mais Calcarea carb. ne vous satisfait pas pleinement, car le patient est amélioré en plein air et aggravé par la chaleur comme Pulsatilla, d’un autre côté, il y a en même temps une rougeur du visage avec des extrémités froides mais Belladonna ne vous satisfait pas non plus ; si vous avez également une agitation et une dépression profonde, alors, très probablement, vous avec un cas d’Aurum-iod.

On devrait penser également à Aurum-iod. en cas de goitre avec tachycardie et protrusion oculaire. Le goitre est latéralisé à droite mais les caractéristiques générales du remède doivent être aussi présentes. Rechercher l’aggravation à l’effort, l’aggravation au mouvement, pendant la nuit et l’amélioration au plein air et à l’air frais. Mais la dépression caractéristique avec agitation confirmera l’indication du remède. Une keynote qui vous rappellera Anacardium ou Platina est une sensation d’une bande autour des organes ou des parties du corps.

On devrait aussi penser à ce remède en cas de métastases osseuses de cancer avec douleurs intenses et agitation où la douleur est accompagnée d’engourdissement. Une keynote est une sensation de lien autour de l’organe. Lorsque vous revenez sur les antécédents médicaux d’un tel cas, vous pouvez retrouver des dépressions très longues, ou quelque affection chronique de la thyroïde ou des antécédents d’induration douloureuse des glandes.

Autre exemple : vous avez un cas de sciatique droite, extrêmement douloureuse, où la douleur s’accompagne d’engourdissement, et vous avez déjà prescrit sans succès Gnaphalium et Coloc. Ce remède peut être indiqué ici, surtout si le patient est amélioré en plein air, et aggravé localement en étant assis ou allongé au lit, en particulier à la chaleur du lit. Si, de plus, le patient est agité et déprimé, alors Aur-iod. est sans aucun doute le meilleur remède.

Ces patients sont minces et agités avec des dépressions occasionnelles, avec quelques problèmes hépatiques, avec risque d’hyperthyroïdie accompagnée de palpitations.

Un cas Aurum iodatum peut souffrir de rhinite ou de rhume des foins avec écoulement épais et purulent, congestion céphalique avec afflux sanguin, mieux en plein air, aggravé à la chaleur, si la personne est du type décrit plus bas.

Ce remède est caractérisé par une hyperactivité et une agitation, alors que le psychisme du patient reste bloqué sur une situation déplaisante de son passé, avec un cœur qui s’accélère, son visage qui rougit facilement. Le patient peut avoir une tendance à l’hystérie ou la dépression maniaque après une stimulation assez légère. Cependant, le dérangement mental d’Aurum-i. semble venir d’un problème cardiaque. Si vous observez un cas de péricardite ou d’endocardite par exemple, se résolvant après un traitement orthodoxe, et où le patient évolue ensuite vers un état de dépression maniaque, ce remède doit être pris en considération. Il est écrit dans le proving : « folie avec hypertrophie cardiaque, afflux sanguin, visage rouge, dilatation des veines, aspect boursouflé. » Cependant, l’état cardiaque et mental ne doivent pas survenir au même moment ; le problème cardiaque précède le trouble mental.

L’état d’esprit du sujet qui justifie ce remède est fait de dureté lors du traitement et de l’acceptation de nouvelles situations. Des chocs mentaux ou émotionnels ont une répercussion directe ou sur le cœur ou sur les systèmes lymphatiques ou endocriniens. Une maladie de Hodgkin ou une complication cardiaque peut en être la conséquence.

Le cas Aurum iodatum présente un état d’acceptation interne des effets toxiques de la vie, dont sont témoins la suractivité, la rapidité du métabolisme, la tendance dépressive et la facilité avec laquelle le patient peut être blessé. Le système lymphatique refuse de transformer et d’éliminer les toxines, les ganglions s’indurent et s’hypertrophient ; le cœur ne peut tolérer plus de souffrance et s’hypertrophie, ou le péricarde s’enflamme ; certaines glandes importantes se sclérosent, ou s’atrophient, comme le foie ou les testicules, tandis que dans d’autres cas certains organes sont hypertrophiés et augmentés de volume comme la thyroïde, le cœur ou le foie. Ce sont les antécédents médicaux qu’il vous faudra rechercher avant de prescrire Aurum iodatum. 

Ce remède correspond à un type d’individu qui ne laissera que peu au hasard, qui est méticuleux, hyperconsciencieux pour tout, même de questions insignifiantes, très travailleur, attentif à ne blesser personne, peu confiant en lui ou en ces aspirations. Les cas Aurum iodatum sont agités en permanence, avec un sentiment de précipitation interne. Ce sont avant tout des moralistes qui ne se pardonneront aucune transgression morale et se sentiront extrêmement coupables. Ils seront toujours anxieux, comme s’ils avaient fait quelque chose de mal, et plus encore la nuit. Ils sont timides et peuvent se mettre à pleurer de façon hystérique. Ils ont un appétit vorace, s’alimentent beaucoup sans prendre le moindre poids. Finalement, ils tombent dans de sévères dépressions périodiques, au cours desquelles ils perdent tout appétit, ne veulent voir personne ni communiquer avec qui que ce soit. Ils redoutent tout travail, en particulier le travail intellectuel. Ils deviennent paresseux. Ils ont des crises de désespoir, avec la sensation qu’ils n’ont rien fait de bien, et qu’ils ne recouvreront jamais leur santé, tant physique que morale. Toute tentative de travail intellectuel lors de telles périodes les aggrave, aggrave leur dépression et leur confusion. Ils s’isolent, craignant de mauvaise influence, ils ne font confiance à personne. Il s’agit d’une dépression avec une sorte de superstition. Lorsqu’ils sortent de cet état, ils peuvent se sentir extrêmement euphoriques et joyeux sans aucune raison particulière. Le caractère est très changeant.

 Généralités :

Il est très utile dans les affections cancéreuses et dans les nécroses osseuses. Ostéomyélite. Douleur osseuse, glandes, sensation de contusion interne, brûlure interne.
L’induration est caractéristique et en particulier au niveau des glandes.
Kystes ovariens, fibromes utérins.
Inflammation des organes, des glandes, des séreuses. Congestion sanguine vers les glandes et organes, afflux sanguin. Pulsation interne.
Œdème dans les cavités et les membres.
Engourdissement dans de nombreuses parties, en particulier dans des régions douloureuses.
Une sensation de bande autour de parties du corps.
Faiblesse le matin.

Aggravation :

Effort, en courant, mouvement, marche rapide, assis, allongé surtout dans un lit chaud, chaleur en général, dans un courant d’air chaud, couvertures chaudes.

Amélioration :

Marche lente, à l’air frais.

Bien que toutes ces modalités évoquent Pulsatilla, le patient ne correspond pas à cette image.
Cette préparation à base d’or pourra être indiquée en cas de profonde dépression endogène avec acné.

Pour consulter les autres articles concernant le remède homéopathique Aurum, nous vous invitons à cliquer sur les liens ci-dessous  :

Aurum (deuxième partie)
Aurum (troisième partie)

Tags: , , , , , , ,

(1812-1888) Born in Prussia, educated in Berlin before going to the United States in 1838 to register in the first and only homeopathic medical college in the world in Pennsylvania, known as the Allentown Academy. The Academy closed soon after his outstanding graduation. Considered by many to be one of the most clinically successful homeopathic physicians in our great legacy, Dr. Lippe's countless publications provide a blueprint for homeopathic practice. He helped launch several of the best homeopathic journals ever to be published, including the Organon, the Hahnemannian Monthly, and the Homeopathic Physician.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.