villars_dombe_116L’équipe de Planète Homéo remercie chaleureusement le Docteur Annick MICHAU pour cet excelle

nt travail de collecte des commentaires, qui a été effectué à partir des commentaires et digressions du Docteur Edouard Broussalian pendant les cours et les cas cliniques.

mise à jour au 23/12/2017 avec de nombreux ajouts et table des matières

» Cette photographie (prise par mon mari au parc de Villards les Dombes) évoque pour moi  l’attitude du médecin, attentif et présent, à l’affût des infos et en même temps le patient dont on n’a d’abord qu’un reflet et dont on essaie de reconstituer un tout  » Docteur Annick MICHAU.

 

Table des matières

ACONITUM

AGARICUS

ALOE   pré-Sulfur

ALUMINA

AMBRA GRISEA

AMMONIUM CARBONICUM

AMYL NITROSUM

ANACARDIUM orientale

ANANTHERUM MURICATUM

ANHALONIUM

ANTIMONIUM CRUDUM :

APIS

ARGENTUM  METALLICUM

ARGENTUM   NITRICUM

ARNICA

ARSENICUM ALBUM

ARUNDO DONAX

ARUM TRIPHYLLUM

ASA FOETIDA

ASCLEPIAS TUBEROSA

ASTACUS  fluviatilis (écrevisse)

AURUM METALLICUM

BAPTISIA

BARYTA CARBONICA

BARYTA MURIATICA

BELLADONNA

BELLIS  NOTRE SAUVEUR DE CAS ABDOMINAUX

BENZINUM NITRICUM

BISMUTHUM

BORAX  de sodium

BRYONIA

BUFO RANA

CALENDULA

CALCAREA CARBONICA

CALCAREA FLUORICA

CALCAREA PHOSPHORICA

CALCAREA SULFURICA

CAMPHORA

CANTHARIS

CAPSICUM

CARCINOSIN

Castor-equi

CAUSTICUM

CHAMOMILLA

CHELIDONIUM

CHINA

CHLORALUM

CICUTA VIROSA

CINA

CINNABARIS

COFFEA  CRUDA

COLOCYNTHIS

CONIUM :

COPAIVA

CROTON TIGLIUM

CUPRUM

CYCLAMEN

DOLICHO PRURIENS

DROSERA

ELATERIUM

FERRUM

FERRUM  PHOSPHORICUM

FLUORICUM ACIDUM

GELSEMIUM

GERMANIUM

GLONOINUM

GRAPHITES

GUAJACUM

HEPAR

HYOSCYAMUS

IGNATIA

IODUM

IPECA

IRIS VERSICOLOR

KALIUM BICHROMICUM

KALIUM BROMATUM

KALIUM CARBONICUM

KALIUM  SULFURICUM

KREOSOTUM

LAC CANINUM

LAC DELPHINUM

LACHNANTES

LAPPA ARCTIUM

LYCOPODIUM

LYSSINUM,

MAGNESIA CARBONICA

MAGNESIA PHOSPHORICA

MANCINELLA

MEDORRHINUM

MELILOTUS

MERCURIUS VIVUS

MERCURIUS  CORROSIVUS

MERCURIUS IODATUS FLAVUS iodure de mercure

MOSCHUS

NATRUM CARBONICUM

NATRUM MURIATICUM

Natrum sulfuricum

NITRICUM ACIDUM

AMYLIUM NITROSUM

PALLADIUM

OLEANDER

OPIUM

PETROLEUM

PHOSPHORUS

PICRICUM ACIDUM

PLATINUM

PLUMBUM

PODOPHYLLUM

PSORINUM

RHEUM

RHUS TOXICODENDRON

RUTA

SABINA

SANGUINARIA

SAMBUCCUS

SANICULA AQUA

SANTONINUM

SCIRRHINUM

SEPIA

SILICA

SIL-M

SPONGIA TOSTA

STAPHYSAGRIA

STICTA PULMONARIA

STRAMONIUM

SULFURIC ACIDUM

SYPHILINUM

TARENTULA

TAXUS BACCATA

THUYA

TUBERCULINUM

VACCINOTOXINUM

VALERIANA OFFICINALIS

VERBASCUM

VERATRUM ALBUM

VERATRUM VIRIDE

VIOLA ODORATA

VIOLA TRICOLOR

ZINCUM

VENINS DE SERPENTS

LACHESIS

ELAPS :

CENCHRIS :

NAJA :

CROTALUS HORRIDUS :

CROTALUS CASCAVELLA :

 

 

 

ACONITUM

 

PSORE chez patient robuste     précède Sulfur

 

Suite de frayeur, choc émotif. Suite de froid sec glacial (ou forte chaleur, tête au soleil)

 

 

SOUDAINETE, VIOLENCE

PANIQUE : agitation, peur de la mort, angoisses brutales avec peur d’étouffer

 

 

Congestion aigue suite de conditions violentes

Fièvre brutale, avec agitation et anxiété, souvent en soirée (début grippe, pneumopathie, rougeole)

Tête chaude rouge, corps froid qu’il couvre, demande de l’air, des boissons froides

Toux sèche, rauque, picotements fourmillants des muqueuses, douleurs violentes

Crises d’angoisse brutales avec peur d’étouffer, fourmillements, palpitations, claustro-agoraphobie

Hémorragies, palpitations, angor, pouls plein

Névralgies intolérables à début rapide, brulures et fourmillements, engourdissements

 

 

CIBLES principales :

-muqueuses respiratoires : rhinite, laryngite, grippe, pneumopathie G

-yeux : après poussière, ophtalmie des neiges, conjonctivite, kératite, cécité aigue…

-digestif : diarrhées suite à contraste de température ou frayeur

-nerfs : névralgies intolérables faciale, dentaire, sciatique… à début brutal avec engourdissements

-cœur : artères, circulation, palpitations (↑ émotions, le matin), angor avec engourdissement bras

 

 

Aconit, l’ami de la femme

-menace de fausse couche suite de frayeur

-accouchement très douloureux, hémorragique, la femme hurle et panique

-métrorragies ou aménorrhée après frayeur

-hémorragie, vertige, céphalée, coryza, asthme…suite de suppression des règles ou flux hémorroïdaire

 

 

Aconit peut enrayer immédiatement un « coup de froid » en début de refroidissement, avec sensation de couver quelque chose,  « patraque » (DD Camphora suite froid intense sans l’agitation d’Aconit)
Y penser dans les tableaux fébriles où on ne retrouve que la notion d’exposition au froid

 

 

 

Fièvre brutale ACONIT BELLADONNA
Suite de Temps sec et froid, glacial

(ou forte chaleur, tête au soleil)

Temps humide,

tête mouillée, coupe de cheveux

Congestion aigue suite de conditions violentes Inflammation aigue d’apparition rapide et régression soudaine
Horaire Soirée-minuit (action 24-36 h) 15h  (action 36 h)
Installation Froid matin → fièvre soir Froid  → fièvre soir
Fièvre Elevée 40° Elevée 40° Rémittente
Comportement Anxiété, agitation, peur mort

Ne peut être seul. Peur de la foule

Abattement, délire

Redoute de rester seul

Obscurité ↑ obscurité, peurs Photophobie, mais en aigu peut avoir un désir de lumière
Chaud-froid Ne supporte pas chaleur, même sur tête, réclame de l’air Recherche la chaleur
Tête Tête chaude et congestionnée Tête chaude et congestionnée
Mais le corps est froid, il ne cherche pas à se découvrir (DD Sulfur) Mais les extrémités sont svt froides

Aime garder tête au chaud

Pâleur-rougeur Pâleur en se levant Pâlit parfois en s’allongeant

Rouge en se penchant et s’asseyant

Pupilles Pupilles contractées Pupilles dilatées
Soif De grandes quantités En petites quantités, de citronnade
↓ boissons froides ↑ boissons froides
Sueurs Ø Variable, de la tête ou généralisées
Bouche

langue

Sèche ++ rouge fourmillante Sèche + + brûlante

Rouge écarlate ou framboisée

Douleurs Suraigües avec fourmillements Violentes, brulantes ou battantes
Oreille Congestion aigue suite vent froid Latéralité gauche (Puls)  

Latéralité droite (Calc, Merc, Lyc)

Gorge Sécheresse et rougeur écarlate des muqueuses
Yeux Sensible à l’air froid Photophobie
Toux Crachats striés sang rouge vif ±

Sèche brève (attribuée gorge sèche)

Crachats striés sang rouge vif

Sèche douloureuse  ↑ mouvement

Thorax Douleurs coupantes G

↑ sur côté atteint

↓ sur le dos, tête callée oreiller

Thorax sensible

↑ sur côté atteint

 

Pneumopathie Poumon G apex, patient en bon NS Poumon D plutôt
Pouls Pouls en corde Pouls bondissant

 

 

 

 

AGARICUS

TUB

-maigre, sec

-agité, anxieux pour sa santé, peur de la mort chez les enfants agités

-loquacité

-se met à embrasser les mains

-atteinte nerfs visuels                        Agaricus, Tub, Abrotanum peuvent être confondus avec Cham

 

 

ALOE   pré-Sulfur

-gros mangeur, paresseux, flegmatique et indolent

-insatisfait, colères, ne se contrôle pas

-diarrhées (5h), hémorroïdes, manque de contrôle des sphincters

rabâche sur son transit

 

 

ALUMINA

sans doute SYCO-SYPH

idées confuses, embrouillées « Nux du cerveau »

-précipitation interne, mais lenteur d’exécution

-on ne peut pas presser le patient :   ↑ en lui imposant des limites de temps

confusion jusqu’à sa propre identité

-atteinte neurologique avec vertige chronique

tremblement, délabrement général : Rubr tremblement suite contrariétés. Toute émotion les aggrave.

-démarche ataxique, ne sent pas l’urine couler, atteinte du larynx dans les sels d’alumine

-ne peut digérer les farineux
-symptômes changeants, fluctuants

 

Difficile à prescrire car pas de réponse nette, lenteur pour répondre. Confusion svt avec Puls et Thuja.

Alumina est un minéral. En orbite : Gelsemium, Cocculus.

 

 

AMBRA GRISEA

-masturbation féminine

-timidité, aversion à la présence d’étrangers,

-peur des gens qui s’approchent de lui : Ambra avec valorisation relative

-tout est contradiction : états contradictoires et alternants

-tics de la tête, nez, visage, abdomen, membres la nuit, le soir après s’être allongé

 

 

AMMONIUM CARBONICUM

 

en aigu est vite dyspnéique. C’est souvent un patient âgé qui attrape un rhume, a le nez qui reste bouché, mais avec volontiers un écoulement blanc d’œuf, qui va aller vers une décompensation cardiaque. Le teint est livide, avec un grand épuisement, et surtout une crainte du froid sous toutes ses formes. Ici la muqueuse n’est pas sèche, il y un écoulement type blanc d’œuf (≠ sécheresse de Samb) qui peut aussi exister sous forme de leucorrhée très caractéristique.
Grand remède d’OAP. Ruisselant de sueurs, il ne supporte pas qu’on le regarde, le touche.

 

 

AMYL NITROSUM

remède congestif de 1° intention dans les BDC

anxiété à la ménopause (surtout ménopause artificielle)

-anxiété pour sa santé, comme si quelle chose allait se produire

-ne peut rester tranquille

doit prendre l’air

-symptôme physique après une émotion, rougit intensément à la moindre émotion

BDC congestive intense du visage : rougeurs, battements, souvent sueurs profuses, de la partie 

  supérieure du corps

-besoin de s’étirer qui lui est très caractéristique, aggravé par vêtements serrés

(Ressemble à Lach et Glon, mais rarement des céphalées dans Aml-n alors que c’est la norme dans Glon)

 

 

ANACARDIUM orientale

SYC  +  SYPH         suite de frayeur, de surmenage intellectuel                                         

 

  1. IRRESOLUTION: il faut continuellement choisir, ou plutôt hésiter

-valse hésitation dédoublement / clivage → folie (coupé des autres et de ses propres sentiments)

Controverse entre 2 vouloirs, 2 impulsions, sentiment permanent d’être sous contrôle, « big brother »

-ou prise de position réflexe inaltérable sur des sujets non maîtrisés, polarisation des sentiments (SAP)

 

  1. ANXIETE majeure: comme s’il était poursuivi en marchant, comme s’il était possédé par un démon

crises de panique, d’angoisse surtout le matin (souvent le motif de consultation), pensées persistantes

-anxiété pour le futur, anticipation (Arg-n), paniqué quand il doit affronter qqchose de nouveau

-peur de faire face, de réussir, très peur de ne pas y arriver

-manque complet de confiance en soi (Souvent aspect Sil au 1° abord : gentille, appliquée, anxiété

pour broutilles, le futur, ses examens, « propre sur elle », jeune fille de bonne famille, intellectuelle)

tatillon, tout doit être parfait

 

  1. COLERE : suspicion, obsession, contrôle, jalousie (Hyos psycote, Anac crie, jure en termes crus)

Opposé, querelleur, rage. Crier chez les enfants. Cris perçants durant la consultation (surtout Tub)

Toujours un commentaire désobligeant, tempérament à calomnier. Rancœur, ressentiment.

 

DD Nit-ac Nux  Stram Lyss du fait de la haine et de la rage interne : Anac cache une rage qui l’habite.

Mais Anac craint une maladie qui peut se produire, ou qu’un malheur arrive, a peur de perdre le fil des pensées, a la mémoire qui fout le camp, la distraction au travail. Pas la peur du confinement ou de l’étouffement de Stram (+ lumière, cauchemars…). Pas les impulsions folles de Lyssin.

 

  1. Les troubles de la mémoire et de la concentration

faiblesse de la mémoire pour mots, noms propres, les collègues se plaignent de leur « distraction »

perte du fil des idées, confusion mentale surtout le matin, idéation le soir (China), confusion D-G

problèmes scolaires des enfants (Thuja ds dyslexie), panique pour la dictée, auto sabotage

-apathie, indifférence, aversion pour la compagnie (Sep intellectuelle irritable, indépendante), athée

répond lentement, réfléchit longtemps pour fournir la meilleure réponse en chronique. Regard perdu.

(Mais bavardage, moulin à paroles, élocution incohérente chez Anac décompensé en folie)

 

Y penser si SENSATION D’UN LIEN, d’un élastique serré (Plat) ou d’un coin planté

Si amél en mangeant (malaise, vide à l’estomac, mal de tête, travail intellectuel) mais vite dyspepsie

Si rit de sujets sérieux (≠ Apis s’esclaffe à la fin de chaque phrase). Sérieux pour choses ridicules.

Tendance à prendre froid et sensibilité au courant d’air

 

Anac et Rhus sont souvent en chassé-croisé : en prescrivant l’un penser à l’autre

Rhus-t a des idées effrayantes, la peur de tuer quelqu’un…. En commun : atteinte articulations ou tendons : genou douloureux, entorse de cheville qui ne s’est jamais « remise », douleur du tendon d’Achille

 

Thuja, Anacardium, Mancinella, Rhus sont très adaptés aux pathologies mentales segmentaires.

Anacardium est un médicament difficile à prescrire tant il a été caricaturé et décrit dans son tableau décompensé : schizophrène, coupé en deux, formes évoluées, perverses, prépsychotiques, avec colères, hurlements, manipulation des émotions des autres, torrents d’injures.

 

 

ANANTHERUM MURICATUM

SYPH + + TUB

Désir sexuel insatiable
Destructeur, violent, prêt à frapper
Querelleur. Tendance à l’esprit contraire, Anan existe par opposition. Jaloux.
Autosatisfaction : Tendance à rire, « je suis très heureux d’être moi » (Sulf)
Ne pas apparaître « standard », se distinguer, voire s’habiller de façon grotesque. Pour exister par

rapport aux autres il faut faire quelque chose d’extraordinaire que les autres n’ont pas, les choquer.

-Palpitations qui le réveillent de façon soudaine. Palpitations violentes.

-Rêves qu’il fait la fête, rêves de voyager

Sensation de boule

 

 

ANHALONIUM

s’échappe dans un monde plein de rêves, hallucinations visuelles colorées, transe

 

 

ANTIMONIUM CRUDUM :

 

notion de quelque chose d’épaissi bien en chair     SYC

 

-ici ce qui domine c’est la gloutonnerie

-désir intense de vinaigre, pickles, désir pommes pas dans le répertoire (que ds Antim-t mais proches)

-vomissements, après avoir mangé, après la tétée chez bébés potelés

n’aime pas être regardé, touché

-grosses colères, bouderies, se bloque

-grosses verrues dures kératosiques, indurations, cals
-la langue n’est chargé que dans les épisodes aigus

Antim-crudum bouffe mais est anormalement sensible : Puls X  Sulfur

 

 

APIS

TUB + +  SYPH      (Quand TBC se décompense, Apis dégénère en SYPH et se dégrade vite)

Aigu de  Nat-m       Compatible (se ressemble): Merc

 

-Suite de chagrin, jalousie, frayeur, mauvaise nouvelle, ex Deuil et prise de poids
-Larmes incontrôlables, larme à l’œil facilement   Apis : pleurer sans raison
Penser à Apis si le patient s’esclaffe à chaque fin de phrase (Rubr : rire de sujets sérieux)

-Femme en général peu féminine, obsédée par le travail, construit sur « le mode soviétique »,

-Œdèmes, brulure piquante, prurit, amélioré par frais, bain froid.

-Soif en chronique, pas en aigu
Venin avec intolérance serré au cou,

  jalousie, loquacité, autoritaire, tendance à crier et taper

(Lachesis mais sans la loquacité, ni les ecchymoses de Lach mais très autoritaire et type pléthorique)
Grince des dents mais pas pendant le sommeil (encéphalites),

 

BELLADONNA dans angine APIS MERCURIUS
après avoir eu la tête mouillée après avoir eu les pieds mouillés
angoissé, conscient que son état est grave déclare volontiers qu’il n’a rien souvent aggravé la nuit
visage rouge, yeux fiévreux, pupilles dilatées, céphalée  

céphalée

teint pâle, terreux
-brulure, douleur très vive,

-déchirure : sent que la gorge se déchire en avalant

-élancements irradiant dans les oreilles

-constriction

 

-rouge écarlate

muqueuse brillante et vernissée

-langue raide et difficile à bouger

-douleur comme une écharde

-ou brulure

-constriction, avec même sensation de suffocation.
– aspect œdémateux de la muqueuse,

surtout la luette qui pend comme

gorgée d’eau

– muqueuse brillante et comme enduite

d’un vernis

-douleurs souvent de côté D en avalant -sensation d’un corps étranger dans la

gorge : dur et piquant comme un

trognon de pomme et une écharde

 

-plus sombre que celle écarlate de Bell

-langue flasque, molle, enduite de blanc, avec empreintes des dents

-l’odeur soulève le cœur, distorsion du goût : amer, pâteux, d’œufs pourris.

-tendance ulcération, suppuration

soif brulante, gorge desséchée,  parfois telle que le malade doit boire pour faire passer les aliments
petites quantités d’eau, qu’il préfère froide, désir de citronnade
gorge très sèche

 

pas spécialement soif comme on s’y attendrait

ou soif par petites quantités

 

 

soif souvent importante, pour des boissons froides (qui ↑ la gorge)

amélioré par la chaleur aggravé pas la chaleur sous toutes ses formes sensible au trop chaud ou au trop froid en buvant
l’éruption est lisse ds la scarlatine l’érythème est rugueux ds la scarlatine glandes sous maxillaires très sensibles et douloureuses
aigu de Calc carb (costaud, pléthorique, tombé malade d’un coup, sueurs tête en s’endormant, peurs, désir d’œufs, dentition ou marche tardive) aigu de Natrum muriaticum

(désir de sel chez un sujet maigre ayant connu des chagrins)

 

 

ARGENTUM  METALLICUM

SYC + + +

affinité pour les cartilages, surtout petites articulations : tuméfaction, destructions, déformations, enflure, articulations mains font mal, douleurs tiraillantes

affinité pour le larynx

-soucis, anxiété pour sa santé (2°d)

-tendance au vertige, vertige soudain

-frileux, mais aggravé par l’exposition au soleil

-prurit visage et commissures

-coryza et éternuements

-dyspepsie, éructations

-céphalées et dyspepsie induits par l’agitation mentale, les soucis

-accès de montée à la tête et aux joues

-trac, phobies

 

 

ARGENTUM   NITRICUM

SYC + +

anxiété d’anticipation, anxieux pour sa santé, peurs, peur en hauteur

Cela se voit : ne se tient pas assis tranquille sur sa chaise, agité, angoissé, met la pression au médecin

-précis, pressé, précipité, impulsif, perfectionniste

travaille à un rythme soutenu, anxiété améliorée en marchant vite

ballonnement chez ts les Arg-n, seuls ceux qui sont très décompensés avec troubles mentaux ont peu de ballonnement

-diarrhées vertes avec gaz ++ et ballonnement

-douleur en échardes plantées

-désir de sucré qui l’aggrave

 

 

ARNICA

sans doute TBC                      mélange de tempérament mélancolique et sanguin

femme très volontaire, « je ne me plains pas, j’avance…, marche ou crève », un petit côté autoritaire

 Dit que tout va bien, renvoie le médecin

 Audacieux, n’hésite pas à faire les choses  (aconit agar ARN  ign  merc  opium), euphémismes

≠ courageux, qui encaisse bien

désir de travail littéraire : désir de travail intellectuel, littéraire surtout, ils ont besoin de lire, d’écrire, de faire des recherches,

suite de traumatisme intense, traumatisme émotionnel comme un deuil

Souvent la peur prend le malade soudainement la nuit et le tient éveillé, avec volontiers la sensation d’être courbatu, « je suis complètement cassé »
hypertrophie du cœur, cœur forcé du sportif

selles involontaires la nuit (KN)
-vents nauséabonds, odeur œuf pourri

-mauvaise haleine si contrariée
-douleurs contuses

-ecchymoses faciles, hémorragies (conjonctives), rougeurs

-la somnolence (ou bâillements) accompagne tous les états : délire, fièvre
-pb lié à l’expulsion d’un corps étranger, sur le plan mental, recule, repousse, peur d’être touché

colère et contrariété refoulées, colère quand on les force à répondre

 

 

ARSENICUM ALBUM

 

multi-miasmatique, bon anti-PSORE, lié à la mort, à la perte des biens

 

-ANXIETE  + +   ↑ seul   ↑ le soir   ↑ la nuit

d’où anticipation + + , peur que qq chose n’arrive

qu’il compense par la recherche de compagnie, l’accumulation des biens, les rituels, le perfectionnisme

-AGITATION ou PROSTRATION : hyperactivité, jambes sans repos, ↑ le soir   ↑ la nuit

-BRULURES  améliorées par la chaleur            Frileux, amélioré par chaud (sauf tête)

-PERIODICITE, alternances : asthme, rhume des foins, ts les ans, semaines, jours              1-2 h

-sécrétions excoriantes, odeurs cadavériques, œdème, inflammation qui tourne vite à la gangrène

 

Anticipation                                                     Anxiété Seul Soir Nuit Autrui
ARS Peur que quelque chose n’arrive, pointilleux  +  +  +   +
CARC Se projette, anxieux de ce qui va arriver, perfectionniste      +   +
CAUT      +   +
PHOS  +  +     +

 

 

ARUNDO DONAX

[agit sur les organes excrétoires et les organes génitaux ; suppuration, surtout chronique, et quand l’ulcération est fistuleuse, notamment des os longs ; éruption prurigineuse sur le thorax, les membres supérieurs et derrière les oreilles ; Arundo donax est la canne de Provence].

Dans l’otite, l’enfant se met le doigt dans l’oreille.

 

 

ARUM TRIPHYLLUM

remède de diphtérie, nez bouché

Tout ce qui coule irrite : s’épluche les lèvres ou se fourre les doigts dans le nez, se frotte le nez

(Cina : plus de signes congestifs et nerveux. Arum : plus septique)

 

 

ASA FOETIDA

dans l’ostéite présente un orifice fistuleux avec un pertuis extrêmement sensible, de mauvaises odeurs. La peau dans la région inflammée devient adhérente aux plans sous-jacents.

Grand remède d’hypersensibilité douloureuse

 

 

ASCLEPIAS TUBEROSA

Quand on évoque Bryonia ou Phosphorus, penser à Asclepias

-Douleur piquante lancinante du cœur ou du mamelon G, sensation de pulsations

irradiant vers l’épaule et vers le BAS : hypocondre

↓ courbé, plié en deux    ↑ toux    ↑ mouvement    ↑ sur le côté gauche (Phos)  ≠ Bryonia

Toux rauque sèche, coryza, épistaxis, dyspnée  ↑ après manger

-Eructations, borborygmes, diarrhées nauséabondes bilieuses  ↑ temps froid et humide

 

 

ASTACUS  fluviatilis (écrevisse)

-états fébriles qui se développent plus lentement que Bell., il n’y pas dans Astac., la violence de Bell.

grande frilosité ressentie à l’intérieur de corps et des frissons dès que l’on se découvre

rougeur écarlate du visage très caractéristique

-grand remède de réactions allergiques à type d’urticaire soudain avec rougeur au visage

érysipèle qui rivalise avec Apis : rougeur associée à la fièvre en plateau

 

 

AURUM METALLICUM

miasme SYPH + +  et TUB

Sentiment d’échec, a tout raté dans sa vie, n’a pas atteint ses objectifs, se fait des reproches = SYPH

-Désespoir, a longtemps caché son désespoir, illusion d’avoir négligé son devoir

-sérieux, digne, pudique, responsable très tôt, aspect discrètement hautain, port altier du visage

sans cesse en train de dominer sa colère, tremble avec la colère (caractéristique d’Aurum)
On peut évoquer « Aversion pour certaines personnes », « Boudeur« , « Colère avec mécontentement retenu« , « Compagnie, aversion », « Doute de sa guérison », « Hautain« , « Humeur, rébarbative« , « Mécontent », « Morose« , « Parle, aversion à ce qu’on lui/ seul veut qu’on le laisse », « Répondre, aversion pour« , « Sérieux« , « Suspicieux »
-Est toujours à fond, dans les excès = SYPH
Sentiment d’isolement, même avec du monde autour, peu de vrais amis, illusion qu’il a perdu

l’affection de ses amis
-Se lave les mains = SYPH : garder la pureté, chasser la malpropreté
rougeur des joues, unilatérale (Aurum a ++ symptômes de coloration)

palpitations avec sensation que le cœur s’est retourné, avec sensation de chute

atteinte oreille avec suppuration, écoulement

atteinte osseuse, anomalie du développement osseux

-ictère pdt grossesse évoque Aurum

-ectopie testiculaire,

-langueur et amaigrissement chez les jeunes garçons

 

Aurum enfant est hyper responsable. Maigrichon, il ne prend pas de poids et a volontiers une ectopie testiculaire. Il y a toujours des idées de nature syphilitique. Ce sont des enfants qui vont vouloir protéger un des parents ou ce sont des enfants qui ont déjà des grands projets, ils veulent avoir un garage, être chef du garage.

 

 

BAPTISIA

Super Gels en aigu : forte fièvre, angine grave, délire. Plus tranquille que Stram, moins gêné par la lumière, moins de spasmes. Diarrhée d’odeur cadavérique, pénétrante, selles épaisses, comme argileuses.

Bapt a bcp d’illusions sur son corps, de troubles de la perception corporelle.

 

 

BARYTA CARBONICA

PSORO – SYC

Ce sont souvent des personnes simples, pas bêcheuses, de la campagne.
Lymphatique, timide, pudique, pleurs faciles, naïveté, prend tout au pied de la lettre

(ressemble à Puls qui se plie aux désirs des autres par peur de l’abandon, pas par sentiment d’infériorité)

 

Ce qui domine c’est la crainte de mal faire, de se tromper et que l’on se moque de lui.

Illusion qu’on le regarde, qu’on l’observe, que l’on se moque de lui. Aversion pour plaisanter

Se cache le visage de ses mains, se réfugie derrière un meuble pour que le médecin ne le regarde pas.

Tellement dépassé par les petites choses, conscient du fait qu’il n’est pas capable de faire les choses bien, de son infériorité, qu’il est anxieux pour des broutilles et indécis pour des broutilles.

Perfectionnisme, rituels pour que les autres ne voient pas son trouble, son manque de confiance,

Crainte de la perte du contrôle (Carc).

 

Aversion pour la compagnie, notamment des gens qu’il ne connaît pas, et très anxieux pour autrui.

Désir de choses sucrées, et de plein air. Aggravé par la chaleur.

Grand médicament de lipomes

 

Très peureux, enfant empli de peurs (Bar-c, Lyc et Calc-c sont les 3 grands remèdes d’enfants peureux)

Aime la routine, n’aime pas qu’on le bouscule, la maison est un refuge. Aime cocon, couette.

Peur d’être livré à lui même car l’enfant se sent incapable de s’assumer seul
Anticipation, très anxieux, surtout pour les parents ou personnes qui s’occupent de lui

N’aime pas aller à l’école, a besoin de la présence des parents pour le moindre rien.

 

Enfants qui comprennent lentement, difficultés scolaires

Trouble de la mémoire, des apprentissages

Manque de concentration + + : ne reste jamais longtemps à jouer à la même chose, attrape un objet, puis le laisse tomber, toutes les peines à retenir ses leçons.

Lent à apprendre à parler et à marcher

 

angines à répétition, hypertrophie des amygdales ou des végétations, volumineux ganglions (Calc)

-comme Calc, bien en chair, grosse tête et bouche ouverte, mais ils ne transpirent pas de la tête

-souvent transpiration nauséabonde des pieds

-sécheresse de la peau, eczéma, blépharite chronique, verrues des mains ou des doigts

-salivation abondante chez certains enfants, très souvent onychophagie

 

 

BARYTA MURIATICA

souffre plutôt d’un manque de développement physique (Bar-c : intellectuel)

-maigreur, teint pâle, marasme.                                             Super-Lycopodium

-toux sèches chroniques (souvent un motif de consultation).

-allergies très fréquentes avec l’enfant qui éternue dans son sommeil.

Bar-m qui a plus d’affinité pour l’oreille que Bar-c, enfant maigrichon, type Nat qui tousse tout l’hiver, avec grosses amygdales.

 

 

BELLADONNA

PSORE             latéralité droite    15h

 

 

  1. INFLAMMATION rapide et HYPERSENSIBILITE

 

dans les bons NS, inflammation aigue

Après tête au froid, mouillée (met chapeau (Nux)) ou insolation (Glon : moins rouge, vagues, Cact)

. inflammation aigue d’apparition rapide et régression soudaine

avec chaleur aux parties atteintes, rougeur écarlate, douleur brulante ou battante ou coup poignard

(Érythème scarlatiniforme lisse, érysipèle lisse, ulcère à halo inflammatoire et douleurs battantes)

. fièvre soudaine et rénitente, élevée, brutale, soif, désir citronnade, pupilles dilatées, céphalées,

chaleur rayonnante de la tête et extrémités froides (Stram)

. sécheresse et rougeur écarlate des muqueuses (Merc)

Gorge brulante, desséchée, soif, de citronnade, élancements, constriction, se déchire en avalant

. douleurs soudaines, paroxysmes, à début et fin brusques (Ars et Bell svt utiles ds douleurs cancer)

↑ toucher, secousses, froid, mouvement, lumière ↓ chaleur (tête ±), debout, remontant jambes

 

sinon domine l’excitation et l’hypersensibilité :               (remède essentiellement céphalique)

.agitation, tendance à mordre, colères                  → délire, hallucinations

.hyperesthésie : sensibilité extrême, surtout au toucher et aux secousses

Bruit (Coff, Hep, Nit-ac, Nux), lumière, toucher, secousses ++ (Hyper), air froid, douleur (Cham)

.céphalées congestives battantes ou pressives, descendantes, cuir chevelu sensible

! le froid peut soulager la céphalée, la pression soulage au bout d’un moment

.congestion du visage, congestions et chaleurs localisées, palpitations, battements des carotides

 

 

  1. PHOBIES des chiens, de l’eau, de choses imaginaires

 

 

3.SPASMES

surtout des tubulures et sphincters :

coliques du nourrisson à début brusque avec rougeur, courbé en avant ou en AR (Diosc)

colique hépatique, ballonnement colon transverse, cystites (suite froid), dysménorrhée paroxystique D,

spasme du col, laryngite, toux spasmodique, quinteuse, sèche, aboyante, constriction, voix changeante

des vaisseaux : congestion et chaleur localisée, hémorragies sang rouge vif brillant avec caillots (Sab)

règles abondantes, hémorragies du post-partum

 

 

Bell précède Calc-c 

Calc, Bor, Hep, Merc, Nat-m auront souvent besoin de Bell en aigu

 

-adultes frileux, costauds, pléthoriques, intellectuels, sujet aux colères, visage rouge

-indiqué chez des enfants de type Calcarea (costaud, sueurs de la tête, ganglions, peur de l’obscurité, mais bien plus nerveux et agités, sujet aux colères et à des crises de violence, ange-démon

Mordeurs, au visage souvent coloré, les joues écarlates en chronique ou bien lors des poussées dentaires, colères violentes, au point de se frapper la tête contre les murs (Tub)

 

Y penser dans suite de vaccination (Meningitec) si agitation, avec pupilles dilatées, grincement dents

 

 

BELLADONNA dans angine APIS MERCURIUS
après avoir eu la tête mouillée après avoir eu les pieds mouillés
angoissé, conscient que son état est grave déclare volontiers qu’il n’a rien souvent aggravé la nuit
visage rouge, yeux fiévreux, pupilles dilatées, céphalée  

céphalée

teint pâle, terreux
-brulure, douleur très vive,

-déchirure : sent que la gorge se déchire en avalant

-élancements irradiant dans les oreilles

-constriction

 

-rouge écarlate

muqueuse brillante et vernissée

-langue raide et difficile à bouger

-douleur comme une écharde

-ou brulure

-constriction, avec même sensation de suffocation.
– aspect œdémateux de la muqueuse,

surtout la luette qui pend comme

gorgée d’eau

– muqueuse brillante et comme enduite

d’un vernis

-douleurs souvent de côté D en avalant -sensation d’un corps étranger dans la

gorge : dur et piquant comme un

trognon de pomme et une écharde

 

-plus sombre que celle écarlate de Bell

-langue flasque, molle, enduite de blanc, avec empreintes des dents

-l’odeur soulève le cœur, distorsion du goût : amer, pâteux, d’œufs pourris.

-tendance ulcération, suppuration

soif brulante, gorge desséchée,  parfois telle que le malade doit boire pour faire passer les aliments
petites quantités d’eau, qu’il préfère froide, désir de citronnade
gorge très sèche

 

pas spécialement soif comme on s’y attendrait

ou soif par petites quantités

 

 

soif souvent importante, pour des boissons froides (qui ↑ la gorge)

amélioré par la chaleur aggravé pas la chaleur sous toutes ses formes sensible au trop chaud ou au trop froid en buvant
l’éruption est lisse ds la scarlatine l’érythème est rugueux ds la scarlatine glandes sous maxillaires très sensibles et douloureuses
aigu de Calc carb (costaud, pléthorique, tombé malade d’un coup, sueurs tête en s’endormant, peurs, désir d’œufs, dentition ou marche tardive) aigu de Natrum muriaticum

(désir de sel chez un sujet maigre ayant connu des chagrins)

 

 

 

BELLIS  NOTRE SAUVEUR DE CAS ABDOMINAUX

 
L’indication de ce précieux médicament ici est celle qui combine le trauma profond abdominal avec la notion d’infection. Pensez souvent à Bellis chez toutes les personnes qui ont été opérées du ventre et qui peuvent faire des complications immédiates ou lointaines du geste opératoire, surtout septiques.

C’est un médicament traumatique énorme qui est aux organes profonds ce qu’Arnica est aux parties molles. Bellis perennis couvre aussi bien la notion de traumatisme psychologique.

Cet aspect de contrôle des émotions indique une forte composante sycotique dans Bellis perennis.
Sur le plan miasmatique, c’est un médicament SYC-SYPH tandis qu’Arnica semble franchement plus SYC-TUB. Bellis est plus pragmatique, battant, « je ne souffre pas » que Arnica plus dans l’émotion.

BENZINUM NITRICUM

le benzène glisse de la sycose vers un versant plus syphilitique
-Tous les remèdes à base de benzène (tels Benzoïc acid, Benzinum nitricum) ont un point commun :

la mauvaise odeur de l’urine. Dès que le patient boit un peu moins, elle sent mauvais.

-Soit goutte, soit calculs rénaux

-Benz-n est assez mal connu, il a le mouvement pendulaire des yeux

Boericke : «roulement des yeux sur leurs axes verticaux, les pupilles peuvent être dilatées, nystagmus»

Dans la MM de Benzinum tout court, beaucoup de symptômes sur le testicule : gonflement, douleur

 

 

BISMUTHUM

besoin de s’agripper aux autres, de s’accrocher à quelqu’un, ne veut pas quitter la consultation

-se plaint de son état ; maussade, mécontent et insatisfait ;

-l’esprit est instable, commence une chose, puis une autre, s’accroche un bref moment, puis passe

-dents qui se détachent, salivation

-gd médoc de vomissement (Ars et Nux) : forte affinité pour tout l’appareil digestif

En aigu DD Bismuthum-Nux : Bism ne supporte par la solitude, il désire constamment de la compagnie, tient la main des personnes près de lui. Il est très agité. L’eau est vomie sans gros effort dès qu’elle atteint l’estomac ; les solides sont vomis plus tard, sous forme décomposée. La céphalée alterne avec la gastralgie. Agg par la chaleur. Amél par les applications froides. Amél le soir.

DD  Arsenicum vomit et s’agrippe

 

 

BORAX  de sodium

-Ressemble à un Natrum : chagrin, côté réservé

-Plein de peurs (Stram : pb de sommeil et de cauchemars, l’enfant se réveille et s’accroche…)

-Sursauts, sensibilité intense pour le moindre petit son qui peut les faire sursauter.

-KN dysménorrhée avec comme des morceaux de peau dans les règles.
-Nerveux, peur des mouvements, l’enfant crie avant la miction

 

 

BRYONIA

PSORE-SYC                        Sulfur like                           latéralité D

Action  sur les séreuses, les articulations (synovie), sécheresse des muqueuses (svt sans soif)

Suite de : colère, mortification, colère refoulée, la face bouillonne, « mauvais effets de la colère »

chagrin, avec froideur du corps et frilosité

coup de froid : froid modéré (Gels), froid du soir après avoir transpiré, ingestion froid

élimination (lait, sueurs…) ou éruption supprimées

 

Conditions : terrien irascible et glouton

-tempérament sanguin, faciès rouge et congestif, rouge en colère (Bell, Cham)

carré, franc, sait ce qu’il veut, inflexible

-très responsable, sérieux, ancré dans le matériel

grognon « Foutez-moi la paix », capricieux, irritable, obstiné, larmoyant

-précipité, élocution précipitée (Lach, Merc, Hep)

-a trop chaud, mais est amél par la chaleur – sauf la tête et les yeux

Nourrisson – grossesse – accouchement

 

Psy :

Anxiété psorique pour futur avec localisation physique, souvent sternum et cœur

-Compensée par sécurité dans travail : parle de son travail, bosseur, en rêve

-Agitation canalisée en ayant un but

-Peur  de manquer du nécessaire, de la pauvreté → accumule biens, de la mort, de sa santé

Bien chez lui, dans sa maison : sécurité, besoin de tranquillité (désir être seul)

 

Concomitants : céphalée, visage rouge, élancements piquants, point de coté, constipation, bâillement, étirement, soupirs profonds, épistaxis, inflammation articulaire, modalités des douleurs

 

Tropisme

-céphalée : pression et lourdeur du front, sens éclatement, élancements piquants, dès qu’il ouvre yeux

céphalée des repasseuses, solaires, explosives, battantes

-digestif : nausée, vomissements, hoquet, sensation de lourdeur, pierre,

↑ dès qu’il mange, par les vêtements serrés, gras, pain, chou, choucroute, fruits

-abdomen : flatulence, gaz nauséabonds, ventre « aigu »

 constipation de  selles sèches, brûlées, ténesme, diarrhée par temps chaud ou ingestion de froid

-gynéco : dysménorrhée membraneuse (Bor), règles foncées+ lumbago et céphalées, épistaxis vicariant,

mastites (sein dur, sensible moindre contact, sensation de pierre, pâle (≠ Bell), fièvre post-partum

-respiratoire : coryza, pneumonie, pleurésie, palpitations, cardite            (bien suivi par Kali-c)

toux partant d’un point précis, avec concomitants, douleur piquante, lancinante, sous mamelon D,

↑ en parlant, ↑ moindre mouvement, ↓ en se tenant la poitrine, ↓ couché sur coté atteint

-rhumatisme : grosses articulations, raideur, gonflement chaud, pâle, erratique, ↓ chaleur et repos

lumbago aigu (Arn) si effort de levage ou soucis au travail

-spasmes : Bry est très algique : Douleurs piquantes, déchirantes, lancinantes, points de coté

↑ mouvement  ↓ allongé sur le coté douloureux, bandage, pression forte mais agg toucher

-sueurs au moindre effort, asthénie, insomnie, sommeil agité

 

Bryonia en chronique est souvent confondu :

avec Nux chez l’homme, chez Bry grande importance de la protection matérielle

Nux a des gestes vifs, Bry est plus un bloc.

avec Med chez la femme, carrée, costaud, sans frous-frous

 

 

Bryonia en aigu :  Fièvre à développement progressif 24à 48h

-souvent début par un coryza avec éternuements violents et nombreux et élancements piquants tête

-somnolent et abruti, mais irritable

-frissons commencent par lèvres, orteils, puis se généralisent

-très grande chaleur interne avec froideur glaciale de la peau, les veines brûlent

-transpiration : généralisée qui améliore

-chaleur de tête, froideur du corps (mais une forme frileuse existe en aigu)

-pommettes rouges foncées

-soif de froid, grande quantités à de longs intervalles  ±

Dans les gros aigus, penser à Bry, Gels Bell Aconit Lach Puls Nux…

 

Nourrisson

-en général constipation ou diarrhée avec mucosités vertes, vents

-sécheresse des muqueuses →  ne veut pas téter,  tête si humidification bouche:

-crie après tétée, ictère, inflammation de l’œil avec colique

-bébé qui aime être couché tranquillement, ne veut pas qu’on le porte

 

Y penser dans l’encoprésie (pdt sommeil) chez l’enfant en colère refoulée

 

 

BUFO RANA

toujours une histoire sexuelle (érections) et lèvres : lippu, joue avec ses lèvres, les lèche, aspire

Bufo est très SYPH, enfant attardé, qui sort de son retard en qqs doses

 

 

CALENDULA

A noter dans les abcès. Y penser quand il n’y a aucune caractéristique et d’autant que c’est dans les suites d’un traumatisme.
 

CALCAREA CARBONICA

SYC + +     multi-miasmatique

! type TUB (Sanic Sil)

↑ à l’effort surtout en montant    ↑ air froid et humide                                         Aigus : Bell Stram

 

TYPE CALCAREA : gros pépère au teint clair, sueurs de la tête, sueurs et froideurs isolées

avec retard de développement osseux, dentition difficile, rachitisme

acidité du corps, éructations, vomissements, selles, diarrhées, constipation, maigreur (Sanic Sil)

eczéma ou prurit du cuir chevelu

grosses chaines ganglionnaires, excroissances, formations de tissus cicatriciels chéloïdes

catarrhe nasal chronique, catarrhe de la trompe d’Eustache, polypes, otites D

PEUREUX : anxiété pour autrui, peurs chez les enfants, terreurs nocturnes…

peur de perdre la raison, qu’on remarque son état, maladie, mort, pauvreté… ressenti dans l’estomac

MOLLE INERTIE : lenteur, maladresse, fatigabilité, paresse, idées étroites, idées obsessionnelles

FRILOSITE : froideur de parties localisées, de parties internes, tendance à prendre froid

Transpiration froide : faciles, pour effort modéré, matinales, nocturnes, partielles (tête, thorax, pieds)

Suppuration : abcès qui s’enkystent en profondeur, infections urinaires des enfants (Merc)….

-Tendance à produire des tissus anormaux : tissu cicatriciel anormal, cicatrices chéloïdes,

nodosités, indurations, exostoses osseuses, polypes, végétations, adénopathies …

-Aversion pour lait et viande, gras, désir de sucre, chocolat chez l’adulte, de choses étranges, indigestes

-Importance du travail : assurer la sécurité, très responsable

 

 

CALCAREA FLUORICA

   SYPH + +       TUB + mais pragmatique      SYC ± (catarrhe π)
Grande indécision, dépression, peur de la PAUVRETE

Mais très actif, grand besoin de se dépenser physiquement

 

Evoquer Calc-f devant :           GROSSEURS INDUREES des ligaments, articulations, os, glandes

exostoses, nodules, indurations des glandes, des seins, induration qui menace de suppurer

craquements articulaires, entorses, scoliose, déformation des os, caries

forçages musculaires et tendineux (modalités de Rhus, si Rhus ne soulage que partiellement lumbago)

anévrysmes, télangiectasies, herpès labial (petite vésicule très dure)

cataracte, opacités de la cornée, dépôts sur tympan, catarrhe postérieur, végétations

(à donner en basses dynamisations si pas de symptômes clairs de Calc-f)

 

Tous les fluors peuvent être rapprochés de Silica (par ex. Fl-ac précède bien Sil chez les enfants).

Vous allez souvent confondre Silica et Calc-f  ou  Phos et Calc-f

CALCAREA PHOSPHORICA

                     TUB + +                           apparenté avec Puls

Après Calc-p on arrive sur Calc-Sulfur ou Phos-Tub (souvent un parent rond et un parent très mince)

Avant tout remède de l’enfant : dentition, puberté, croissance retardée ou rapide

Parfois chez l’adulte TUB avec une grande fatigabilité

 

DE CALCAREA CARBONICA :
La lenteur intellectuelle, la perte de motivation  favorisé par une maladie affaiblissante, un souci,

une déception sentimentale (plus spécifique à Calc-p romantique TUB), une croissance trop rapide.
Les troubles osseux : douleurs de croissance (plus que Calc), fractures répétées, cal osseux lent,

dentition lente ou troubles lors de la dentition (otite, rhino, bronchite),  caries précoces

Les ganglions, mais aussi les seins, surtout aux changements hormonaux (puberté, mastodynie)
Les sueurs de la tête, notamment en dormant.
L’aggravation par le lait (même le lait maternel n’est pas supporté, refus du sein)
DE  PHOSPHORUS :   
– Signes TUB : désir de voyage, et déjà envie de rentrer, insatisfaction et mécontentement.

Fatigabilité exagérée, surtout à l’effort mental : inattentif, anormalement fatigable
– L’appétit sans grossir, le morphotype élancé.

DE TUBERCULINUM, les désirs alimentaires: jambon fumé, saucisson, sel, gras, sucreries.

Un seul évoque Calcarea, c’est le désir de choses indigestes

 

L’enfant a le morphotype élancé et la fatigabilité de Phosphorus,

(maigrichon, pâle, avec une grosse tête, un ventre tout maigre, voûté, il pousse mal)

Mais le regard anxieux, doux, suppliant de Pulsatilla (≠ Phos : pétillant, séduisant)

Il est sensible, grincheux, agité, hyperactif, jaloux, intolérant à la contradiction

Avec la triade classique :

mal de tête : céphalées des écolières

mal de ventre

douleurs de croissance

….et des indications gynéco : règles douloureuses dès les 1° règles, vulvo-vaginites de la petite fille,

mastose aux changements hormonaux, mastodynie de la femme enceinte maigre, tumeur sein G puberté

 

 

CALCAREA SULFURICA

suppuratif qui a du mal à suppurer ou seulement un pertuis

-rare remède de suppuration aggravé par la chaleur et qui a trop chaud
-désir de sel 1°d, mais tous les Calc ont un désir de sel

-habituellement jalousie dans la fratrie, pb de position par rapport au frère ou à la sœur

émotionnable

-illusion de fantômes : de temps en temps voit des désincarnés, prémonition

-inflammation des yeux au 3°d

 

 

CAMPHORA

début de refroidissement, sensation de couver quelque chose,  « patraque » : Aconit Camph

-le froid est très intense

-il n’y a pas l’agitation d’Aconit qui démarre très tôt dans toutes les affections

 

 

CANTHARIS

  TUB   SYPH    violence, soudaineté de la cystite

KN en aigu : protrusion des yeux avec regard enflammé, brillant, l’air furieux

 

 

CAPSICUM

ce sont des gens pléthoriques, colorés, chauds, un peu comme Bryonia

Remède de nostalgie

 

 

CARCINOSIN

 

Le plus souvent on pense à Carcinosin devant un cas qui ressemble à un médicament bien connu mais qui possède d’autres signes ne cadrant pas. C’est typiquement un remède que l’on commence à prescrire quand on a de la bouteille en homéopathie. Ainsi, on trouvera une sorte de Pulsatilla qui aime le sel. Une sorte de Phosphorus qui dort sur le côté droit et qui adore les éclairs. Une sorte d’Arsenicum très anxieux qui se caractérise souvent par des envies alimentaires bizarres.                                                                                       Cas « lisse », quand il n’y a rien à voir, penser à Carc et Ignatia

Les antécédents évocateurs.
-ATC familiaux de cancer, diabète, folie, alcoolisme, et autre maladies graves

-une éducation trop rigide

-enfants qui n’ont purement et simplement pas reçu la moindre éducation

Les pathologies évocatrices.
Insomnie de l’enfant, constipation dans l’enfance avec souvent un prolapsus du rectum ou des fissures anales. Les fièvres intenses, d’ailleurs souvent bien supportées. L’allergie avec le rhume des foins au premier plan. Les suites vaccinales.

Les signes psychiques.
Anticipation et comportement tatillon.

L’extrême sensibilité, à la musique (qui peut les faire pleurer, ou bien danser), à l’orage (Carcinosin adore regarder les éclairs, cela se trouve à la rubrique Gaieté temps d’orage), aux réprimandes.
Adore la compagnie mais a horreur de la foule.

-Suites de peines ou de souffrances prolongées (ex : parents ou conjoints supportés depuis des années)

-Suites de frayeur

Les signes cutanés : taches café au lait (rare), col bleutée conjonctives + +, molluscum + + , psoriasis

Les désirs et aversions alimentaires.
Le plus fréquent : le désir de sel, de gras, de fruits, d’œufs. Les aversions pour ces aliments existent autant. Deux désirs sont prééminents :
– Les choses assaisonnées. (olives) Ce qui rapproche de Phos, Nat-m et Sep.
– Mais surtout le chocolat. Pour moi les 3 remèdes qui aiment le chocolat : Carc, Hydroph et Sepia.

L’envie de soupe ? selon certains auteurs, signe de Nat-m et surtout de Calc-ar.

Les signes généraux. Ils sont rares, comme on s’en doute… Retenons

– aggravé dans une pièce trop chauffée (valorisation relative de 2 points) et

– amélioré en plein air tout comme Pulsatilla.
-Suites de maladie aiguë grave.

-Sensibilité à l’océan (< ou >).

Chez l’enfant.
-La transpiration de la tête en dormant, la position génu-pectorale, l’insomnie sont fréquentes

-L’enfant peut avoir un côté bagarreur, extraverti et agité, mais existe aussi bien la forme introvertie avec la tristesse ou l’anxiété ainsi que le signe caractéristique de jouer seul à l’écart des autres.

-La « responsabilisation » anormale vu l’âge. Ce sont souvent des enfants qui s’occupent des plus petits, se font du souci pour eux, etc. Nuance avec Lycop qui lui possède la volonté de dominer.

-On retrouve fréquemment des tics nerveux, surtout aux paupières.

-Enfin, l’excitation sexuelle est souvent de mise, avec tendance à la masturbation.

 

ANTICIPATION, besoin de tt contrôler, minutieux, maniaque, collectionne

TROP RESPONSABLE

Terreurs nocturnes, insomnie, anxiété, besoin d’effort physique

an

Castor-equi

 

doit être prescrit lorsqu’il existe une sensibilité douloureuse du mamelon absolument excessive qui fait que le simple contact avec les vêtements est intolérable

 

 

CAUSTICUM

Souvent unilatéral, plutôt  D                      PSORE   SYC ++  TUB

Bon antipsorique en intercurrent chez patients Staph ou Coloc                [Phos  Staph  Coloc]

Avant Causticum, penser à Staph, Coloc

 

♫   Curieux mélange de raide comme la justice et de compassion

Forte personnalité, critique, querelleur, autoritaire, regard affirmé         (DD Nux)

Protecteur, il trouve des solutions pratiques, doit réaliser

-Grand sens de la JUSTICE, avec un coté timide : une main de fer dans un gant de velours.

Lyc + onctueux, flatteur, couard. Caust + carré, dira ce qui le révolte, s’engage pour des causes

COMPASSION, ressent la douleur des autres (Phos : souffrance émotionnelle, compassion)

 

 

USURE et FAIBLESSE

Usé par une vie de soucis, souffrances ou chagrins prolongés, manque de sommeil

à développement progressif                                    (fréquent chez personnes âgées)

FAIBLESSE physique : maladresse, besoin de s’allonger

FATIGUE MENTALE : incapable de penser, de faire qqchose, mémoire, incoordination

Dépression : il consulte souvent pour de l’asthénie associée à la dépression

Anxiété craintive : pense qu’il va lui arriver qq chose, peur pour autrui, mort, obscurité, chiens

-Sensibilité nerveuse, hypersensibilité au bruit, aux émotions, toucher, choses inhabituelles. Sursaute

 

 

Paralysies INCOMPLETES : bégaiement, ptosis paupière, enrouement matinal, fuite urinaire en toussant, trouble de la déglutition, paralysie a frigore… Mais aussi hémiplégie droite progressive, convulsions, tremblements, agitation des jambes le soir dans le lit

 

 

«Rhumatisme des tendons» avec RAIDEUR et rétraction des tendons  ↑froid sec ↑ courants d’air

Gros remède de tendons, de muscles : entorse, déchirement, crampes écrivain, Dupuytren , SEP, ataxie, myopathie, myasthénie…, douleurs traçantes dans les muscles, avec paralysie (Rubr : doul paralysante)

Beaucoup de douleurs tiraillantes et déchirantes, rayonnantes, décharges électriques, engourdissements,  sensations de plaie à vif, brûlure, douleur restreinte, d’endroit précis

 

 

Affinité pour le LARYNX : enrouement ↑ matin, toux, aphonie, ↓ par l’expectoration, doit avaler ce qui a été détaché, mucosités du larynx éjectées difficilement, toux grasse sans expectoration (KN), toux douloureuse, ↑ vent froid et SEC, ↓ buvant froid (≠ Phos), ↓ sur le ventre

 

 

PEAU

cicatrices chéloïdes, induration, gangrène, suite d’éruptions supprimées

brulures 2° d  (# Ars agité), suites lointaines de brûlure (abcèdation, brides)

intertrigo, ampoules (All-c), fissures (Nit-ac commissures, Graph talon), eczéma (sauf sous la couche)

verrues (parties découvertes, paupières, bord des ongles) et molluscum (Thuja, Nit-ac)

 

Système urinaire : pollakiurie, fuites urinaires en marchant, toussant, énurésie du 1° sommeil, cystite

Système digestif : Pressé pour manger, douleur brulante comme si le feu rongeait l’intérieur, tympanisme, borborygmes, parésie du rectum (la selle passe mieux debout), diarrhée

Désir de viande fumée, jambon, charcuterie

 

En aigu, plutôt infection insidieuse et larvée

Penser à Caust dans une grippe avec des brulures intenses et un patient qui demande de l’eau  froide, dans une laryngite après exposition au vent froid et sec.

 

 

CAUSTICUM enfant :

– très sensible, visiblement impressionnable, pleure pour des broutilles

– très protecteur avec les petits ou si quelqu’un ne va pas bien, empathie, sensible à l’injustice

– peur du noir, besoin qu’on lui tienne la main en s’endormant (Rubr : peur du lit), peur des chiens

– fatigue, épuisement, marche tard, bégaiement, élocution confuse, énurésie du 1° sommeil, fuites

– laryngites, bronchites, et plus tard cystites

– verrues autour des ongles et molluscum, eczéma (sauf sous la couche)

– désir d’aliments fumés

L’enfant Caust est proche de Lyc et Tub. Y penser chez l’enfant qui ne se plie pas facilement à l’autorité des enseignants (≠ Lyc) ou s’il défend les petits dans la cour de l’école.

 

 

CHAMOMILLA

      Latéralité G         Quatuor des agités (Nash) : Acon, Ars, Rhus-t, Cham

Complémentaire : Bell   Sanic  Cham → Mag-c → Calc-c                     Puls suit ou précède Cham
Suite colère, contrariété, café, alcool, narcotiques (opiacés, sevrage cocaïne, héroïne), SN saturé (Nux)

 

Sentiment d’être AGRESSE

Agité, maussade, impatient, capricieux, colérique, irritable, exige

Repousse tout et tout le monde : dit qu’il va bien, renvoie le médecin, critique, coups pied, se raidit

-Se plaint : besoin d’être choyé, porté

 

HYPERESTHESIE à la DOULEUR (Cham, Coff, Nux, Bell), hors de proportion avec gravité du cas

-Douleur insupportable      →   irritable, impatient, exige que cela cesse : l’état mental donne la clé

-Douleur avec engourdissement

Avec transpiration chaude profuse, soif eau froide, défaillance, insomnie,

Agg la nuit, à 21h, par la chaleur (en général), a chaud, mais pas d’amél au froid

 

.Odontalgie pire si on prend du chaud dans la bouche, ↑ chambre chaude, dents semblent trop longues

.Gastralgie chez buveurs de café, avec sensation pierre à l’estomac, éructions avec odeur œufs pourris

.Gynéco : coliques menstruelles (colère), métrorragie de sang noir, coagulé

.Accouchement : douleurs intolérables, tourmentantes, qui descendent du dos à l’intérieur des cuisses,   rigidité du col, patiente exigeante

.Grand remède de douleurs articulaires, avec sueurs, engourdissement, ↓ en marchant

.Sommeil : agité, réveils en sursaut, sort les pieds du lit, veut aller d’un lit à l’autre,

douleurs rhumatismales qui poussent hors du lit (Rhus Ferr Verat)

Particulièrement adapté aux femmes enceintes, allaitantes, aux petits enfants au tempérament nerveux

 

CHAUD en AIGU

Sans être vraiment frileux, Cham est sensible au froid, et surtout au vent, il tombe malade en prenant froid. Il y a un désir de plein air mais pourtant une grande sensibilité au plein air, surtout de la région des oreilles (Sepia). Il peut aussi être aggravé par la chaleur, les vêtements chauds.

Mais EN AIGU : si émotions fortes, colère, douleurs, fièvre, il a chaud + +

Rouge, chaud, transpirant à grosses gouttes, il a soif de froid, sort les pieds du lit

Les applications chaudes aggravent la plupart de ses douleurs, mais améliorent les otalgies.

Il peut frissonner au moindre courant d’air, avoir des parties rouges et chaudes, d’autres froides et pâles, en alternance rapide.

 

 

CHAMOMILLA enfant

– Pleure et crie sans cesse, capricieux, jette les objets

– Mieux porté, bercé, de haut en bas

– Agg dévisagé, touché (encore pire chez Cina)

– Transpiration chaude de la tête, tête mouillée (bord du cuir chevelu), une joue rouge-l’autre pâle

– Coliques intenses, les gaz ne s’échappent que en faible quantité, les rots ↑ l’état de Cham ≠ Nux

– Selles vertes, aqueuses, corrodantes, chaudes, avec odeur d’œufs pourris

Pdt la dentition : Secousses, tics, convulsions (Mag-c, Cupr). Coliques. Selles vertes, œufs pourris.

 

DD Cina

L’enfant Cina a moins besoin d’affection que Cham, il finit par accepter d’être câliné si on insiste.

Cham s’accroche à sa mère, est « crampon ». Cina n’aime pas jouer, qu’on s’occupe de ses affaires.
Cham a besoin de mouvements rapides, il faut aller vite. Cina n’aime pas les mouvements passifs.

Cina est calmé porté sur le bras ou l’épaule avec pression sur le ventre.
La transpiration de Cham est vraiment très chaude, le patient est chaud, tandis que Cina présente plutôt une transpiration froide de la tête, du front et du nez. Cina est plus frileux.
Cham ne grince pas des dents durant le sommeil, il a même la bouche largement ouverte.

 

 

 

CHELIDONIUM

Lyc. et Chel. se ressemblent beaucoup et sont complémentaires;

Lyc. plutôt chez les bruns, Chel. le teint plus clair;

Lyc. a des douleurs plus sourdes, Chel. lancinantes qui traversent;

Lyc. gargouillement de gaz dans l’hypocondre gauche et un goût acide, Chel. amer;

Mais surtout Chel est ≠ Lyc sur le plan mental : insatisfait, râle pour tout, récrimine, écrit au directeur, veut voir les radios, vérifie l’ordonnance…Il est éternellement insatisfait, a toujours besoin de preuves. S’épanouit dans des domaines de précision, dans la mécanique.
Grand remède hépatique, aime boire le lait chaud, pneumonie avec battements ailes du nez, subictère.

 

 

CHINA

SYC +++  TUB ++

 

ETAT MENTAL :

Hyper idéation, surtout le soir : idées, plans, projets, théorisations, se fait des films, de belles idées

Insomnie (suite d’idéation mentale, faim, bruit….), réveils 3H, bras sous la tête.

Hypersensibilité, acuité anormale de tous les sens → du coup évite tout traumatisme

-surtout aux voix humaines, belles impressions, bruit, odeurs, lumière… (DD Cham en aigu)

-au toucher léger (DD Arnica), à l’effleurement mais amélioré par pression forte (DD Lach-Nux)

Exaltation de l’imagination, sensibilité raffinée, très sensibles à tout ce qui est beau, harmonieux.

D’où exigences et communication avec autrui s’établit mal

Repli dans le monde de l’imaginaire : littérature, poésie, peinture ou amour des animaux.
Souvent très doués dans ce qu’ils entreprennent, ils perçoivent avant tout le monde les objectifs à atteindre. Souvent « work-aholic » (Sepia, Oena). Précocité chez les enfants.

Très utile dans toutes les circonstances où une émotion forte laisse une empreinte trop vive, que ce soit une mauvaise nouvelle tout comme une joie soudaine (Coffea).

Excitabilité et irritabilité (confusion avec Nux vomica)   

– Sur un fond de PERSECUTION

La persécution le rapproche de Lyssinum : tourmenté, torturé, mais impulsions soudaines,

 

Certaines formes de China où dominent le repli sur soi évoquent Nat-, Cicuta et Oenanthe.

Certaines formes de China fuient dans les pensées de mort (recherche d’absolu)

China peut se présenter sous forme de ressassement de pensées désagréables évoquant Natrum

Quand Natrum n’a pas marché chez une hypersensible renfermée, penser à China.

Devant une culpabilité importante évoquant Ign ou Aurum, penser à China (aspect SYC persécuté)

 

HEMORRAGIES et FAIBLESSE

Les hémorragies : volontiers des caillots et  plutôt de nature passive (Carbo-veg)

avec effondrement tensionnel, le malade a froid, frileux + +, extrémités froides et sueurs froides
Après une forte hémorragie ou des hémorragies répétées : anémie, insomnie, vertige chronique…
DD Phos (hémorragies, sensibilité, goût arts, vertiges, appétit pendant fièvre ou nuit)

Phosph est anxieux pour autrui, cherche le contact, a besoin d’être entouré et de communiquer. Son anxiété est tournée vers les autres ou vers sa propre santé, avec une bonne dose de culpabilité.

China plus réservé, n’aime pas la consolation, s’en irrite même, et recherche des contacts « profonds ». China est dominant et se fait du souci pour des broutilles qui viennent gêner les plans prévus, car il a besoin aussi de mener à bien ses projets alors que Phosphorus se contente souvent de papillonner.
Phosp a une aversion pour les choses sucrées (sauf chocolat). China aime beaucoup les choses sucrées.
China a besoin de thé alors que Phos n’aime pas cette boisson chaude qui aggrave ses palpitations.

Phosp  > en frottant ou au toucher, alors que China est < par la pression.

China est mieux au chaud dans une pièce alors que Phosphorus est amélioré en plein air.

TROUBLES DIGESTIFS

Difficile de prescrire China à quelqu’un qui digère bien, au minimum gaz et flatulences.

-flatulence : usine à gaz                                  ↑ 17h

-immense remède hépatique surtout chronique, et de la rate
DD LYCOPODIUM  Devant « autoritaire + ballonné + désir de sucreries ». China possible…

Lyc onctueux avec ses supérieurs. China prêt à s’imposer dans n’importe quelle situation, il prend le commandement tout naturellement, vise à l’obtention d’un résultat aussi parfait aussi beau que possible.
A noter que China est amélioré au moment de manger, et en général dès que la digestion se met en branle apparaissent ballonnement, palpitations…

DD NUX : constipé chronique, mieux après être parvenu à faire une selle. Si diarrhée, après petit déj.

China plutôt diarrhée. Douleurs abdominales > après selle. Diarrhée qui le pousse à sortir du lit.

Nux : désir marqué pour les choses relevées mais surtout les graisses, China : aversion pour les graisses

Nux, son moteur c’est l’ambition. China a le cerveau en effervescence, il y a un besoin de compréhension de la nature, de théoriser.

 

DD en aigu      CHINA la persécution CHAMOMILLA la colère
Idéation le soir, plein d’idées Confusion le soir, ralenti le soir
Enfant très pudibond, se cache de la vue des autres (Ferr-p) Se déshabille, se promène volontiers tout nu (Hyosc)
Ne supporte pas la musique Ne supporte pas le moindre bruit
Petite mine, air maladif, les yeux cernés, voire enfoncés dans les orbites Une joue rouge, l’autre pâle

(Cina : cernés, les 2 joues rouges, trépigne)

Douleur dentaire, < le matin,

< par le thé, > par la pression.
Irradie vers l’extérieur.

Douleur dentaire, < le soir, < café et < pression. Irradie un peu de partout
Indigestion par les fruits, le lait (crampes abdominales, diarrhée). Aversion pour l’eau froide. Diarrhée après sevrage chez les enfants. Indigestion < café (Nux)

Aversion pour les boissons chaudes.

Agg par le temps froid et humide Agg par le temps froid et sec et les courants d’air
Insomnie suite d’idéation, nervosité, ou d’émotions. Faim la nuit. Réveil difficile, confusion au réveil. Rêve de tomber dans des abysses, dans trou sans fond (SYC). Insomnie suite de contrariétés. Se réveille en colère, grincheux.

Rêve de tomber d’une hauteur.

 

 

CHINA LACHESIS
< par pression légère et > par pression forte

intellect et sensorium en surrégime, hémorragies et  personnalité autoritaire

< par pression légère et > par pression forte

intellect et sensorium en surrégime, hémorragies et  personnalité autoritaire

aggravés par la pression des vêtements

soulagement plus physique en se dégrafant

aggravés par la pression des vêtements

du fait de l’intolérance à la restriction, il étouffe

ne supporte pas la chaleur, a besoin d’air frais
bouillonne d’idées pour asseoir son contrôle   vous submerge de paroles, critique, malveillant
BDC > après manger BDC  < après manger

 

CHINA PHOSPHORUS
tendance hémorragique, sensibilité, goût des arts et de la musique, exquise finesse sensorielle (sons, odeurs, etc.), tendance aux vertiges et à défaillir, désir de choses relevées,

appétit pendant la fièvre ou dans la nuit

tendance hémorragique, sensibilité, goût des arts et de la musique, exquise finesse sensorielle (sons, odeurs, etc.), tendance aux vertiges et à défaillir, désir de choses relevées,

appétit pendant la fièvre ou dans la nuit

aime beaucoup les choses sucrées aversion pour les choses sucrées (sauf chocolat)
besoin de thé (stimule ses facultés et le réchauffe) n’aime pas le thé (car chaud et aggrave cœur)
mieux au chaud dans une pièce amélioré en plein air
aggravé par la pression amélioré en frottant ou au toucher
bien plus réservé, n’aime pas la consolation, s’en irrite même, recherche des contacts profonds,

il faut que ses affaires avancent

en empathie avec les autres, anxiété pour autrui, cherche le contact, besoin d’être entouré et de communiquer
dominant, se fait du souci pour des broutilles qui viennent gêner les plans prévus,

sentiment d’être gêné dans son travail

anxiété tournée vers les autres ou vers sa propre santé, avec une bonne dose de culpabilité.
besoin de mener à bien ses projets se contente souvent de papillonner

 

CHINA NUX
plutôt diarrhée, qui le pousse à sortir du lit constipé chronique, si diarrhée, après petit déj
douleurs abdominales > après selle mieux après être parvenu à faire une selle
aversion pour les graisses désir marqué pour choses relevées et + + graisses
cerveau en effervescence, besoin de compréhension de la nature, de théoriser son moteur c’est l’ambition

 

 

CHLORALUM

TUB et SYPH

-grand remède d’affections cutanées chez les enfants, qui font de l’eczéma très tôt

prurit invétéré (stase hépatique, nocturne)

insomnie par prurit et par rêves, terreurs nocturnes, idéation nocturne + +

insomnie, somnambulisme, grincement dents, activité nocturne ++, rêves

-humeur joyeuse, rit bruyamment et fait de l’esprit

-se parle à soi-même

-besoin d’être éventé, désir de plein air

-érythème de la tête et du cou, aggravé par l’alcool

-prurit piquant et brulant  3° : Apis Bryonia Chlol Graphites Puls Ruhus-t Spong Urt-u Viol-t   Merc au 2°

-prurit intense de l’angle interne des yeux et du bord des paupières

 

 

CICUTA VIROSA

♫ le philanthrope déçu, misanthrope : dégoûté par le comportement des hommes il cherche à les fuir

Préoccupé par le futur de l’humanité, sensible, déçu, il se replie sur lui

ou provocation ou colère, indignation

 

  1. Troubles neurologiques:

absences, plus ou moins prolongées, ou profondément absorbé dans ses pensées au point de ne plus se rendre compte de ce qui se passe autour de lui, tendance aux actions automatiques.

chocs et secousses, épilepsie : sensation de choc soudain dans la tête

-sursauts et sensibilité au toucher

-suites de traumatismes de la tête ou du rachis, vertiges, méningite….

 

  1. Troubles cutanés: eczéma croûteux du crâne, eczéma visage

et envie de manger des choses indigestes, ulcérations, pied en varus…

 

L’enfant Cicuta :

-comportement enfantin, bébé, je chouine car je n’ai pas ce que je veux

-très sensible à ce qui se passe autour de lui, à ce qui arrive aux autres, très sensible aux histoires tristes

-très à l’écoute, très protecteur, tendre

-beaucoup de spasmes, contractions, strabisme (Cic : yeux tournés vers le haut)

 

 

CINA

[Cina – Cham – Sant = super Cina : + d’épilepsie, hématurie, voit en jaune, peurs ++]

 

Irritabilité, hypersensibilité  mentale et physique du sujet infesté de vers

Actuellement suite de stimulation mentale + + ou de colère, contrariété

– chez femme nerveuse, sensible

– chez enfants nerveux, agités, maladifs (pâle, une joue rouge/l’autre pâle, yeux cernés, cercle bleu

autour de la bouche), clignement des paupières, strabisme

↑ colère, contrariété, reproche  ↑ toucher  ↑ dévisagé  ↑ PL (3j avt, 3j après) ↓ sur ventre  ↓ en se frottant

 

 

CONTRARIANT                                                                                                                (DD Cham)

Repousse tout et tt le monde : ne supporte pas qu’on le touche (tête, cuir chevelu sensible), ↑ dévisagé

se tortille, se cabre, donne coups de pied, mais finit par accepter d’être porté, le 1er contact l’aggrave

Besoin de se FROTTER aux autres :

contrariant, colérique, hargneux, capricieux, change d’avis pour être opposé

 

Irritation des muqueuses + spasmes  améliorée en se FROTTANT :

SE FROTTE le nez, les yeux, rouler la tête (méningite), boulimie (→indigestion), diarrhées, prurit anal   (DD Arum-t : s’épluche les lèvres, met les doigts dans le nez, plus septique)

 

SPASMES   ↑ par colère et contrariété

– du sanglot

– strabisme spasmodique convergent

– glouglou à la déglutition (Cupr)

– hoquet, vomissement avec langue propre (Cina ds verminose # Ip dans pbs digestifs, pulmonaires)

– bâillements spasmodiques, grince des dents

– pollakiurie, incontinence d’urine chez les enfants hargneux, vessie irritable

– quintes de toux coqueluchoïdes (quintes violentes suivies de mouvement de déglutition,

gargouillement, glouglou, peur de remuer car ↑ moindre mouvement)

– convulsions (DD Art-v) : jette la tête en arrière, yeux vitreux, perte de conscience, écume blanche

 

Sommeil : dort replié sur ventre ou côté, grince, terreurs nocturnes, soubresauts mains pieds, cris, épi

 

Selles : morceaux blancs dans les selles ou vertes écumeuses (Cham), peut contenir des vers

Fatigue visuelle, travaux oculaires fins, presbytie, se frotte les yeux ( Ruta)

Gynéco : douleurs pdt règles comme un accouchement, bearing down, saignements utérins fillette

 

 

Le bébé se calme le ventre appuyé contre le bras de sa mère

Déglutition difficile (surtout pour les liquides), soif, faim canine peu de temps après le repas (bébé pleure, crie pour avoir un autre biberon), vomissement suivi de faim ( !), mange vite, terreurs nocturnes, soubresauts, secousses, se réveille brusquement par peur, crie, geint, parle

 

DD Cham

L’enfant Cina a moins besoin d’affection que Cham, il finit par accepter d’être câliné si on insiste.

Cham s’accroche à sa mère, est « crampon ». Cina n’aime pas jouer, qu’on s’occupe de ses affaires.
Chamomilla a besoin de mouvements rapides, il faut aller vite. Cina n’aime pas les mouvements passifs.

Cina est calmé porté sur le bras ou l’épaule avec pression sur le ventre.
La transpiration de Chamomilla est vraiment très chaude, le patient est chaud, tandis que Cina présente plutôt une transpiration froide de la tête, du front et du nez. Cina est plus frileux.
Cham ne grince pas des dents durant le sommeil, il a même la bouche largement ouverte.
Cina en aigu : développement progressif,  la nuit avant minuit, besoin de présence

Mais ne sait pas ce qu’il veut, hurle, trépigne, se tortille dès qu’on le prend dans les bras

Visage rouge écarlate, rayonnant (DD Bell), avec pâleur autour de la bouche

 

 

CINNABARIS

 sulfur de mercure, le cinabre  SYC  +  SYPH  sel de mercure le plus sycotique

le côté Sulfur, avec le visage un peu rouge, les cheveux pas très coiffés, la bouche sèche et la soif, les serrements des dents. (Tous les mercures serrent les dents)

Mais si c’était Sulfur à ce degré-là, tu aurais dû craindre la chaleur, manifester du prurit, te plaindre d’une chaleur localisée que tu ne décris pas.

le côté Mercure : muqueuses :

Sinusites (pression nez, yeux gonflés), Conjonctivites et blépharites, excroissances charnues paupières

 Douleur du talon notamment après avoir marché,

comme il contient du souffre toutes ces douleurs sont aggravées en étant debout, aggravé la nuit

 douleurs du dos la nuit, douleurs localisées sur les tibias, douleurs contuses

 condylomes des OGE

-et une nuance syphilitique refoulée, avec une violence confinée par le coté sycotique.

colère refoulée, indignation, dormir sur le ventre

Le plus SYC des sels de mercure. De ce fait c’est celui qui garde le moins l’empreinte des dents.

COFFEA  CRUDA

remède très proche de Nux-v, avec l’hyperesthésie et l’acuité des sens

Dans les situations hyperalgiques, évoquer Coffea et Aconit (Doliprane homéopathique)

-Douleur intolérable, rougeur des joues et chaleur du visage, dilatation des pupilles (Bell)

-Dans la fièvre, exaltation des pensées, parle de plus en plus à propos de sujets les plus variés.

(Bell apeuré face à des hallucinations effrayantes et menace de convulser )

-Y penser lors de la dentition quand l’enfant a les joues rouges, trépigne de douleur, mais ne présente

pas le tableau habituel de Cham qui réclame les bras, alors que Coffea ne supporte pas qu’on le touche.

-Douleur dentaire améliorée en gardant de l’eau glacée dans la bouche

Douleurs intolérables (Aconit, Ars, Coffea, Cham, Hepar et Nux vomica + Hypericum)

 

Hypersensibilité à la douleur, des organes des sens au plein air et au vent » (Bell, Cham, Coff, Nux)

Aversion pour le plein air et aggravé par le plein air

Irritation extrême chez des natures très sensibles : tous les troubles sont aggravés par le bruit des pas

(Hep défaille de douleur, Nit-ac ne peut pas supporter le bruit des voitures circulant dans la rue, parce qu’il provoque de très violentes douleurs,  Nux même un bruit de pas aggrave la douleur dans tout le corps, Bell hypersensibilité, Cham hypersensible à la douleur, combattra jusqu’au bout lui-même)

 

Esprit très en éveil, suractivité intellectuelle

Insomnie suite de surexcitation, idéation (départ vacances, joie soudaine…) avec réveil au moindre bruit (Bor, Carc) et gêne par la lumière

Les bébés Coffea sont fins, nerveux, délicats, insomniaques.

 

 

COLOCYNTHIS

PSORO – SYC                          [Phosp  Staph  Coloc]

-Colère avec indignation : aspect doux, gentil, compliant, facile à vexer, qui masque la colère (≠ Bryonia)

Rage impuissante, indignation avec chagrin silencieux (Staph Caust)

-Colique hyperdouloureuse avec agitation : crampes par vagues, 16-21h, ↓ pression forte  ↓ plié en deux

-Névralgies avec agitation : faciale G, sciatique G, douleur tiraillante de l’ovaire G

-Crampes musculaires, spasme anus, diarrhées, vertige

 

 

CONIUM :

C’est souvent un sujet brillant, sthénique (Tub) se met en retrait, se replie sur soi-même  après un vécu traumatique : chocs, forts chagrins, deuils… [Cicuta]            Suite de chagrin, de deuil

-ralentissement progressif, oublis, « achats inutiles »

-autoritaire, intransigeant, perfectionniste et tatillon (extrême précision), pointilleux

-pb ds la relation sexuelle : vécue pour avoir un enfant, vieille fille, choix de renoncer à la sexualité

-action ++ sur hématome

-affinité glandulaire : ganglions, seins + +, pancréas, foie

-vertiges

-photosensibilité, photophobie

-corps étranger dans la gorge, zone sèche dans la gorge qui force à tousser, déglutition difficile 

 surtout pour  les liquides

-seins gonflés et douloureux avant les règles (Calc, Con, Tub)

Con., anti graisseux comme Calc., le précède ou le suit bien; correspond bien aux sujets Calc. qui ont des règles peu abondantes, autrement Belladonna correspond mieux.
Penser à Conium si type Calc avec règles peu abondantes

 

 

COPAIVA

 

gros remède d’urétrite (avec Cann-s). Y penser dans les leucorrhées importantes.

 

 

CROTON TIGLIUM

 

remède du tube digestif, avec des fermentations, des inflammations, beaucoup de gaz :

pétarade de gaz, pets mouillés, avec parfois une difficulté à garder les selles.

 

 

CUPRUM

 PSORE + +   SYC   TUB

-Suite de soucis prolongés, la grossesse à un moment ou à un n’autre n’a pas été voulue et il y a eu de

sérieux projets d’avortement (il faut résister, faire face), suppressions, longue veille

-perfectionniste, méticuleux, travailleur, organise beaucoup (Nux), mais désintéressé,

-peur de ne pas arriver à faire face, d’être dépassé

-remède de crampes, spasmes, convulsions

spasmes du visage (tics violents, rire spasmodique des tout-petits), de l’œsophage (glougloutement),

hoquet, vomissements violents, convulsions précédées de cris ou d’un cri unique perçant

-sensible à l’injustice : notion de lutte, bataille, entreront dans des groupes spirituels

-peur obscurité, de l’eau ( mer)

-besoin de cracher

-autoritaire, regard perçant

-désir de mets fins

-hyperréactif aux médicaments dans un état chronique

 

DD Nux-v : spasme, organisation, autoritaire, travailleur…

DD Aurum : Aur a un ego supérieur, est plus sanguin, notion cardiaque

 

 

CUPRUM chez les enfants

-enfants qui imitent (pianotent, mêmes grimaces)

-peur de l’échec, besoin être rassuré

-comportement changeant, pitrerie, maussade

TDHA, autisme : agité, querelleur, crache, frappe, mord, destructeur, accès fureur, spasme du sanglot (devient bleu), grince dents, terreurs nocturnes

hypersensibilité tactile, n’aime pas être touché, verrues, peau, polypes… sensibles

spasmes : glou glou audible quand l’enfant avale, hoquet, vomissements violents, difficulté d’élocution,

rire spasmodique des tout-petits, convulsions précédées de cris ou d’un cri unique perçant

 

 

 

CYCLAMEN

-beaucoup de culpabilité

-chagrin silencieux

-troubles des règles, troubles visuels, céphalées

Penser à Cycl dans un tableau de Natrum avec une prédominance des céphalées

 

 

DOLICHO PRURIENS

Dol est indiqué dans les prurits sans éruption.

Prurit de la femme enceinte par rétention biliaire avec sensation de piqure un peu partout

 

 

DROSERA

Dros : toux caverneuse, douloureuse. Cupr : toux claironnante

 

 

ELATERIUM

          TUB

-Gastro-entérite intense, choléra

Prostration, vomissement, diarrhée giclante algique, selles abondantes, mousseuses

Avec bâillements, étirements, crampes, urticaire, besoin de sortir

DD Veratrum : transpiration froide, froid, livide

DD Croton tiglium : selles crachouillantes, gaz + + mêlés aux selles

-Douleurs sur de longs trajets, intenses, en coup de couteau, irradiantes

 

 

EUPATORIUM PERFORATUM dans grippe ou fièvre (Traité des grippes et Synoptic)

 

-Algies dans les os et le dos, comme s’ils étaient brisés, pendant la grippe ou arthralgies.

Grande agitation, doit bouger sans cesse pour soulager l’endolorissement, bien que le mouvement ne

l’améliore pas. Gémit, grogne, se plaint

Grande soif, mais boire provoque un vomissement de bile ou déclenche un frisson

Désir de boissons chaudes pendant la fièvre ou de boissons froides ou de crème glacée.

Transpiration peu abondante.

 

Céphalées intenses : douleur occipitale comme un poids, doit soulever la tête de ses mains

et endolorissement douloureux des globes oculaires

Frileux,  ↑ courant air, frissonnant. Le frisson commence dans le bas du dos.

Nauséeux, ↑ odeurs

Coryza : Eternuements + + Obstruction intense  -Ecoulement abondant

Toux épuisante, douloureuse, brulure trachée, doit se tenir le thorax à deux mains

-Visage rouge vif. Lèvres pâles. Paupières rouges, larmoiement

-Enduit épais blanc. Goût insipide. Gorge brulante très sèche

 

BRYONIA  est le médicament le plus proche, avec des sueurs abondantes, mais les douleurs immobilisent le patient, alors que Eup-per a des sueurs peu abondantes et les douleurs obligent le patient à bouger » (Lippe).

 

FERRUM

est le chronique. China précède souvent Ferrum, fait du bien pour la perte de liquides.

hypersensiblité pour le bruit

-œufs, tomates ? avait un grand besoin de tomates avant les règles et le 1°-2° jour des règles

désir de beurre : Merc Puls Ferrum

Ferrum peut être aggravé avant les règles

-carrée, costaud, carrure, qui le fait confondre avec Calc carb (Calc : biceps mou, Ferrum : biceps ferme)

-congestion locale soudaine : rougit facilement, alternance rougissement-pâleur

-parle très vite, énergique, décidée, autoritaire, prend initiatives : organise + +

hémorragies

 

 

FERRUM  PHOSPHORICUM

Ferr-p est indiqué quand il n’y a pas d’indications, pas de signes cliniques évidents : toux sans la moindre modalité, avec une fièvre peu nette ou otalgie qui traîne sans signes généraux nets.

Dans la pneumonie le tableau est plus net, mais c’est comme s’il ne se décidait pas à tomber malade : l’installation est progressive, la fièvre varie…Avec la tendance à s’enflammer, à saigner, la soif de froid du phosphore, mais ralentie  par la tendance SYC, lourde du fer.

 

FERRUM PHOSPHORICUM dans la fièvre  (Synoptic)

-Manque d’indication claire : MANQUE de CARACTÉRISTIQUES → aff aiguës sans indications nettes

-Premier stade de toutes les inflammations (sans indications nettes) : otite aigue, bronchite enfant jeune

-Visage tantôt pâle, tantôt rouge, irrégularité, soudaineté.

 

-Toux sèche, spasmodique, douloureuse et expectoration striée de sang, ou sang pur

-Rhinite, épistaxis

 

 

-Complications post-opératoires : « Contrôle l’endolorissement et les hémorragies dans les suites

opératoires » (Phatak),  en particulier l’endolorissement et les douleurs après  amygdalectomie, > boissons froides, et la glace.

-« Fièvres dues à des états congestifs, à la chaleur du soleil ou à des traumatismes » (Mathur).

-Rhumes responsables de surdité, en particulier chez les enfants.

 

 

FLUORICUM ACIDUM

 très bon anti-SYPH        ressemble à Lach, Sil, par amél par effort à Sep et Nat-m

-entrain, allant, optimisme

-malform de l’émail ( Calc-fl, Silica, mais on peut ajouter Fluoric acid)

coloration noire des dents, caries du collet, caries galopantes, effritement des dents

-chute des cheveux

-sensation de chaleur et brulure

-chaud et par le froid, agg à la fois par le

-difficultés à établir une relation stable

Proche de Silica et Puls. Fluor-ac est complété par Silica. Après Fluor-ac et Silica possibilité de Nitr ac

Beaucoup de symptômes communs avec Sil, mais plus SYPH et a trop chaud

 

 

 

GELSEMIUM

                                  pré- SYC

 

-Suite de choc intense (qui paralyse l’esprit), mauvaises nouvelles, peur (paralysante)

-Suite d’anticipation                                        Chagrin, mais ne peut pleurer : Gels, Nat-m

-Suite de froid modéré (après l’hiver) ou chaleur de l’été : soleil, chaleur humide

 

 

ASTHENIE et PARALYSIES : fatigue chronique, SEP….. ↓ urines claires et abondantes ↓ larmes

Y penser dans les inflammations des organes profonds

 

▪Ralentissement, engourdissement mental : « sonné », somnolent, incapable de penser, ou vide (trac)

Désire être tranquille, stratégie d’évitement, lâcheté

Découragé, préoccupé par son état actuel et son devenir (≠ Nat-m qui ressasse le passé)

 

▪Faiblesse des muscles périphériques, qui n’obéissent pas, avec retard

Paupières tombantes, jambes lourdes coupées, diplopie, élocution empâtée, voix assourdie, sphincters

 

▪Faiblesse tremblotante, vertiges

 

▪Insomnie suite d’idéation

Troubles de l’érection par anticipation de performance, désir violent chez femme → masturbation

Accouchement avec douleurs remontant dans le dos

 

 

GRIPPE, fièvre progressive

-hébétude, sonné, trop faible pour bouger, veut être tranquille, lourdeur paupières et membres

-visage rouge sombre, extrémités froides, frisson nerveux qui monte et descend le long du dos

céphalée occipitale → yeux, courbatures, myalgies, mais besoin de bouger, agitation

pas de soif, peu de sueurs

paralysies, tremblements, vertiges, diplopie, dilatation pupilles

 

 

GELSEMIUM BRYONIA
Suite de froid modéré ou premières chaleurs Suite de froid modéré ou premières chaleurs
Visage pourpre Visage pourpre
↑ mouvement à cause de la faiblesse ↑ mouvement à cause des douleurs
Sonné, somnolent Grincheux, irritable
Pas de soif Soif de grandes quantités
Peu de sueurs Couvert de sueurs chaudes
Frissons du dos ascendants Frissons du dos descendant

 

Coryza excoriant, débutant le matin, avec mal de gorge, bouche sèche, toux sèche pénible, aphonie

 

Y penser en cas de faiblesse importante dans les maladies aigues, dans les gros aigus.

Dans les fièvres de l’enfant, si l’enfant a toujours peur de tomber, si frayeur pendant la grossesse.

 

 

GERMANIUM

             SYC      SYPH   ??     

– dégage beaucoup d’énergie, c’est « marche ou crève », ne se plaint pas

– sympathique, bonhommie, humilité et regard pétillant d’intelligence,

– homme extrêmement ancré, très pragmatique, direct, terre à terre et franc, travailleur, actif

-ont toujours besoin de fabriquer, de faire des choses avec leurs mains, avec ingéniosité (ingénieurs…)

Activité incessante tournée vers les choses UTILES et PRATIQUES (très caractéristique)

-intéressés par l’histoire ou l’histoire de la guerre ou les armes

Fascination pour les armes (le côté mécanique) plus que pour la guerre (Bell, Agar, Hyos )

-attachement + + + à la famille et aux groupes constitués, besoin de ce lien avec la famille, et cherche à

le maintenir en réalisant des choses pour elle, existe à travers ses réalisations, pour compenser le manque de confiance en lui (Sil, Graph, Germ manquent de confiance en eux)

élocution très particulière, comme si mâchoire serrée, façon saccadée de balancer les informations

-besoin d’exercice physique

-sinusites chroniques,  à répétition

 

DD  avec Staph : qui est aussi syco-syphilitique

Arnica : marche ou crève aussi.  Germ est plus pragmatique, pas aussi tuberculeux que le serait Arnica.

Sep : besoin exercice physique, pragmatique, actif, travailleur, mais Germ ss lien avec danse ou musique

Bell, Agar, Hyos : fascination pour la guerre, la mort. Germ + intéressé par la mécanique des armes

Sil : sinusites (moins marquées chez Germ), attachement familial, odeur acide de la tête

Germ ressemble un peu à Sil et surtout à Graphites :

carbone carré, costaud, avec une grosse tête, manque de confiance en soi, peur de pas être à la hauteur

 

 

GLONOINUM

médicament d’insolation, avec violents maux de tête (comme Bell)

-la douleur est intense et monte par vagues,

aggravé en s’allongeant (comme Bell) : ne supporte pas d’avoir la tête à l’horizontale et se cale la tête

surélevée pour supporter les vagues de pulsations, comme si la tête allait éclater.

-souvent le patient se tient la tête et son regard est fixe.

-détecte la moindre source de chaleur, ↑secousses.

Glon. est bien plus spécifique que Bell. dans le coup de soleil et présente une face plutôt pâle

 

 

GRAPHITES

                            un de nos grands anti-psoriques

perte ou prise de poids anormale

-troubles cutanés, eczéma crouteux : écoulement collant, jaunâtre, comme du miel, éruptions des plis et

notamment creux poplité

manque de confiance en soi : les femmes Graph ressemblent souvent à Puls et vont avoir besoin d’être

protégé par leur compagnon

 

Graphites chez les hommes

-moins indécis que chez femmes

-souvent peu symptomatique, rien de bien caractéristique, troubles psoriques :

-homme mince et qui perd ses cheveux

-doux, sensible, dévoué, évoquant Puls ou Nat-m, sensibilité quasi féminine

-parle anxieusement pendant le sommeil quand la répression du conscient lâche

-sensibilité à la musique

-ongles cassants ou épaissis ou bosselés

-catarrhe nasal

-chute des poils du nez

-cicatrices en relief

-baisse de l’audition, suite de paralysie du nerf auditif (Graph ++)

ressemble à Thuja par le côté fermé et à Puls, Nat-m

 

Graphites femmes

-obèse

-constipée

-hésitante

 

Les enfants Graphites sont souvent un peu costauds, rient de bon cœur. Rire quand on les réprimande.

Aspect floride, en bonne santé, pommettes rouges

 

Calc-c et Graph sont difficiles à séparer

Les verrues ont tendance à l’induration et à l’épaississement.

Aggravés par les secousses, besoin de se couvrir

-Calc est très frileux et n’aime pas aller dehors

-Graph est frileux et aime le plein air

 

 

GUAJACUM

                                                      SYC + +  (rhumatisme, prise de poids) et SYPH
Articulation douloureuse, svt extrêmement chaude et gonflée, ↓ applications froides ↑ mouvement

(DD Puls amélioré par le mouvement, ce qui est le contraire de Guaj.)

Angine à répétition, la chaleur aggrave la douleur. Dans un contexte d’angines à répétitions, souvent

associées ou suivies de signes articulaires. Angines qui s’aggravent vite. Suppuration amygdale D.

-Désir de pommes

-Picotement des fesses, comme s’il était assis sur des aiguilles, aiguilles sous fesses quand assis

 

HEPAR

 

SYPH  + +   et  anti-psorique chez un frileux, fatigué, irritable   

Ca (vulnérabilité)  +  Sulfur (feu interne)  hyper-réactif              latéralité D

Souvent confondu avec Lach ou Nux (Hep n’a pas l’ambition de Nux, veut son chez soi tranquille)

ou Calc quand il a un petit côté inerte, gras et mous, plis d’amertume marqués (Thuya, Hepar, Nit-a)

 

♫   Il souffre d’un moindre rien à cause de son HYPERSENSIBILITE. « Je ne supporte plus rien »

Il se sent agressé par tout, ressent tout vivement et réagit en attaquant, violence, veut tout casser

COLERES explosives, impulsions (adore faire du feu), jurons, mécontent, insatisfait

Prisonnier de sa colère qui monte vite pour des broutilles, si douleur…

HYPERESTHESIE à la douleur, froid, toucher, douleur forte des parties atteintes : gorge, abcès

 

☻  Look Calcarea : gras, grosse tête, gros ganglions, visage rouge écarlate ou rougeur des joues

Frilosité + +, froideurs localisés (bout du nez), ↑ froid et sec  ↑ courants d’air   ↑ en se découvrant

Précipitation interne, pressé pour manger, pour boire, pour parler (élocution précipitée)

 

 

  1. Névralgies : Douleurs comme des échardes fichées (Nit-ac, Arg-n, Agr, Anag….) ou brulures

-surtout tubulures (larynx) et sphincters,

sur début de suppuration ou état inflammatoire,

anormalement douloureux (DD Cham)  ↑ moindre toucher ↑ froid et sec ↑ moindre air ↑ nuit

 

  1. Suppuration, catarrhe:

Coryza, sinusite : catarrhe muqueux irritant, vite suppurant avec des mucosités épaisses, jaunes et vertes de mauvaise odeur (typiquement de vieux fromage), sensible au froid.

Souvent le malade décrit la sensation d’écharde pointue (Thuja sensation plus large de clou).

Laryngite : larynx douloureux en parlant, avec bol alimentaire et douloureux à la pression de la main.

Chez l’adulte, toux aboyante, sèche et rauque, surtout le matin et le soir, sensible au froid, aphonie

Bronchite : Râles, toux svt douloureuse, grasse, écoulement épais, vert-jaune, excoriant ↑ froid

Otite : otalgie hypersensible au contact, otorrhée chronique

Angine : douleurs vives comme par une écharde dans la gorge (Arg-n., Nit-ac., Sil.)

ou sensation comme s’il y avait un corps étranger dans la gorge (Ign., Lach., Nux-m., Phyt.)

Hypertrophie chronique des amygdales, avec difficultés d’audition (Bar-c., Calc., Lyc., Plb., Psor.) Peau : La moindre plaie suppure, furoncles, panaris, éruptions cuir chevelu de mauvaise odeur

Affinité pour les plis cutanés : derrière l’oreille, entre les cuisses…

Verrue ou condylome chez l’hypersensible frileux, sensation piquante (marche sur un clou Hep Thuja)

 

Odeurs acides ou de fromage avarié

Sueurs à l’effort, sudation abondante la nuit

 

Désir de nourriture très assaisonnée (Nux Fluor-ac).
Adore les acides, les condiments ou les choses stimulantes.

 

Dans suppuration : Bell → Hep → Sil. Dans laryngite : Aconit (ou Spongia) → Hepar

Suppuration : Hepar sulfur, Mercurius, Nitric acidum, mais aussi Calc, Sil, Sanicula et Calc-s

Trio des douleurs osseuses : Mercurius, Hepar sulfur, Nit-ac

Trio des suppurations bronchiques : Hepar, Ant-t, Nat-s

Chez un très frileux sans symptôme clair, Hepar peut ouvrir le cas

 

 

HEPAR SULFURIS CALCAREUM  chez l’enfant

Y penser chez une sorte de Calcarea : « gras, mou, et bien en chair »,

Avec grosse tête, gros ganglions, visage rouge écarlate ou rougeur des joues

-mais grincheux et grognon

-au nez tout le temps pris, tendance aux ophtalmies, qui suppure plus : bronchiolites, otites, laryngites

-aux odeurs acides (Hep, Bryo, Cham, Merc, Rheum, Sep, Sil), qui transpire moins de la tête

 

– bronchite asthmatiforme (alternant avec éruptions). Bronchiolite. Laryngite. Dentition. Otite.

– laryngite : suit Aconit (ou Spongia)

.après Aconit : avant minuit, vent sec et froid, début brutal, agité, anxieux, toux rauque et aboyante

.après Spongia : après minuit, suffocant, toux sèche, rauque, très claire, comme une trompette

– asthme amélioré par l’humidité, dans la salle de bain

– bébé volontiers constipé,

– peau : tendance à faire des croûtes ou à suppurer (adénopathies)

. fissure derrière l’oreille ou eczéma qui démarre vers l’oreille pour s’étendre au visage ou cuir chevelu   . creux axillaire : eczéma, furoncles et éruptions aussi bien sèches qu’humides

. aussi un remède de zona et d’herpès, de verrues

 

L’hypersensibilité : nerveux, coléreux, sensible à la moindre contradiction, éruptions sensibles au moindre toucher. Hepar souffre d’un moindre rien à cause de son hypersensibilité.

La précipitation : il se jette précipitamment sur son biberon, boit aussi en toute hâte. ≠ Nux-v

Les goûts alimentaires sont parfois marqués : désir de choses acides, de vinaigre et de cornichons.

Signe rare mais caractéristique si on le rencontre : la pyromanie.

 

HYOSCYAMUS

 JALOUSIE           

Suite ABANDON, abus, sur-stimulation sociétale, émotion violente pendant grossesse, trauma crânien

Derrière Hyos, guetter Verat, et plus loin Ars et Staph. Souvent préférable de donner Hyos avant Verat.

 

  1. AGITATION

-IDEATION + +    DONNER du SENS :

pose beaucoup de questions, peur de l’empoisonnement, trop plein d’idées, exubérance

logorrhée, élocution maniérée, rires idiots, même mensonge, manipulation

colères violentes : insulte, tape, crie, jure, mord

sommeil perturbé : grincements, cris, pleurs, gémissements, rires, sursauts, terreurs nocturnes,

doigts serrés, mouvements convulsifs                                ! Y penser chez l’adulte en pré burn-out

→ fièvre avec délire

→ délire interprétatif tranquille (trio délire : Bell, Stram, Hyosc)

-AGITATION MOTRICE :   être vu   «  hou, hou, je suis là »

gesticulations, pitreries, grimaces, mordille, tripote cheveux, boutons, joue avec ses doigts

 

  1. PHOBIES : être seul, eau, chiens, hauteur, grands espaces…

 

  1. SPASMES surtout visage et yeux : tics, strabisme, nystagmus, roule les yeux,

hoquet après tétée, après manger, rot, colique, toux sèche nocturne, nerveuse, après rougeole, convulsions, gestes violents, selles involontaires

 

+ COMPOSANTE SEXUELLE : langage grossier, précocité sexuelle, jouer à l’autre sexe, tendance à se masturber, se tripoter (Merc, Stram), mains sur OGE, exhibitionnisme

 

+ HEMORRAGIES

 

-Y penser chez bébé qui pleure sans raison et a le hoquet

-L’enfant peut se présenter sous un masque de douceur

ou enfant agité, jaloux avec tics, enfant pitre, rigolo

ou curiosité insatiable, dans les livres, ou geyser mental

ou insatisfait, avec sentiment d’abandon

ou sexualisé, exhibitionniste, pipi-caca

-L’homme est souvent dans la réussite professionnelle, en représentation permanente (banquier, showbiz), sujet au burn-out.  Soit tiré à 4 épingles, séducteur italien, soit dans le laisser-aller (Sulfur)

 

 

Trio du délire de Nash

BELLADONNA STRAMONIUM HYOSCIAMUS
Délire agité

 

Délire agité, furieux, plus violent Délire interprétatif, plus tranquille, avec moments d’agitation
Visage rouge, congestion tête, agité, mord Visage rouge sombre, congestion tête,

agité, mord

Tripote les objets, les draps

Visage rouge sombre

Découvre ses OGE

Tripote ses cheveux, ses boutons

↑ moindre toucher

veut s’échapper

S’accroche, veut qu’on lui tienne la main ou veut s’échapper  

veut s’échapper

Photophobie Besoin de lumière et de compagnie Aversion pour lumière et compagnie
Bavard Bavard
Jaloux Jaloux
Hallucinations horribles Hallucinations horribles Hallucinations horribles
Excitation cérébrale + + Clairvoyant (Lyss)

Poésies, langue étrangère….

Hypertrophie du cerveau conscient, paranoïde
Manie religieuse, délire sur son travail

 

En chronique Stramonium Hyosciamus
Suite de Violence à laquelle on n’a pu échapper (vécue ou trans-générationnelle)

-images terrifiantes

-vaccins

-ABANDON, Jalousie           

-émotion violente pdt grossesse, abus

-sur-stimulation sociétale

-trauma crânien, vaccins

Plus peureux et  – agité, mais + violent Plus agité
Colères Colères Colères
Peur de la violence, violence masquée  
Sexualisé Tripote OGE, désir d’être nu Connotation sexuelle + marquée
Aspect Gentil, pseudo Puls ou Phos Se fait remarquer, attire l’attention
Plissement front Mouvement des yeux et visage
Tripote objets, draps, joue avec ses mains Tripote boutons, cheveux, mordille cols
Jalousie Jalousie Jalousie
S’échapper Désir s’échapper Désir s’échapper
Logorrhée Bavard, voix enfantine, ridicule

Ou élocution difficile, bégaiement

Elocution maniérée, rires idiots
Sommeil Agité, terreurs nocturnes Parle, rires, sursauts, terreurs nocturnes
Phobies Eau, chiens, être seul la nuit Eau, chiens, être seul
Tunnel, objets brillants (→ délire, épi) Hauteur, grands espaces
Spasmes Spasmes, névralgies Surtout visage et yeux, tics
Toux, hoquet, tressautements, convulsions Toux, hoquet, tressautements convulsions

 

 

 

IGNATIA

Forme aigue de Nat-m et de Sep                   (PSORO) SYC ± TUB

 

Toute situation conflictuelle où il ne peut exprimer ce qu’il ressent

Absence d’affection pendant l’enfance, enfance malheureuse

 

Adaptation à la fois SYC, masque ses émotions (mais montre sa peur)  →   REFOULEMENT

ressassement, introspection

culpabilité : reproches (a négligé son devoir, a commis un crime)

introversion : aversion à être dérangé, désir être seul, rejet, ↑ consolation

Culpabilité  +  ressassement  +  introspection → pensez à Ign

Et TUB :

hypersensibilité à la douleur, bruit, voix, odeurs, au tabac, réprimandes, membre fantôme

-intensité des émotions → rejet et chagrin

changeant, paradoxes

 

  1. Forme asthénique : réservé et passif (mélancolie suite de mortification)

-absent, lenteur d’idéation (Ign par idées persistantes, Nux par surmenage, Gels par trac)

-veut être seul, rumine, s’enferme dans ses pensées, aversion divertissements, pensée de persécution

sensations amoindries : dureté de l’ouïe (malgré hypersensibilité au bruit), voit à travers un brouillard

-divers troubles du sommeil : parle, crie, tape, gémit, sursaute, rêve + +, tête tirée en AR (Nux)

 

  1. Forme sthénique : « quick to perceive, quick to act »

capte de suite et réagit vite, travaille et fonce, fait tout pour rendre service, compatissant,

mais panique vite (trac, tremble (Gels, Merc))

reproches, ressassement, anticipation, consciencieux pour des broutilles, sens du devoir, DIGNITE

changements d’humeur + +, PARADOXES

 

Spasmes toniques (loganiacée)

boule ou vide à l’estomac => gorge, estomac noués

soupirs, gémissements, spasme du sanglot, pleurs                 Tristesse  +  soupirs → pensez à Ign

– saccades musculaires, ou paralysie (parole bloquée)          Mélancolie + saccades → pensez à Ign

 

-désir de choses acides (Sep), orthorexie, anorexie, appétit vite rassasié

amélioré par effort physique, danse, musique, occupation, magnétisme,

-chute cheveux

-céphalées : à des endroits limités (Kali-bi), aux odeurs fortes (Phos), tabac

-aménorrhée suite à choc émotionnel

-sensations : d’avoir quelque chose de vivant dans abdomen, d’afflux de sang dans la tête et le cœur,

d’échardes en se touchant les mains, boule

 

DD Nat-m : amour impossible (choix provocateur)

Nat-m finit par se replier sur lui-même, Ign a encore la force de se battre

DD Staph : sensible à l’odeur du tabac, névralgies, alors qu’Ign a plutôt des spasmes

désir fromages, lait, viande qui ↑, sucré, ne pas s’abaisser à se mettre en colère

 

 

IGNATIA ENFANT

-Chez l’enfant, on retrouve les soupirs, souvent involontaires.

-L’enfant Ignatia est agité car il n’arrive pas à exprimer ce qu’il ressent autrement.

Sautes d’humeur, stress (examens), fous rires alternant avec larmes, etc.

Sursauts, grincements des dents, gémissements, cris, taper des pieds, en dormant. Somnambulisme.

-Hypersensibilité à la douleur (Cham, Coff), particulièrement pendant la dentition.

-Ce sont des enfants coléreux, qui ont besoin de consolation, de câlins (Nat-m), mais qui peuvent être

odieux quand on les console, < par la consolation et par la contradiction.

-Ils ont souvent l’esprit vif, « ils pigent vite et réagissent très vite ».

 

 

 

 

IODUM

            TUB  +++   SYPH

ATC dans la famille de devoir fuir, quitter tout précipitamment, courir message intergénérationnel

– loquacité, pressé, difficile d’attendre pour qqch

– peur d’oublier qq chose, sentiment d’avoir oublié qq chose sans savoir quoi

toujours occupé, toujours en activité, mieux en activité, court + +, amélioré par l’effort physique

agitation des jambes, convulsions, crampes, douleurs

douleurs s’accompagnent d’une sensation de constriction (thorax)

– impulsion à tuer (quand cela ne va pas dans son sens), idée de suicide, impulsion de violence

– a très chaud, chaleur vitale +++

faim la nuit, amél en se remplissant le ventre, mieux en mangeant, peut rêver de manger la nuit,

– amaigrissement

glandes indurées, hypertrophie puis atrophie

diarrhées le matin, des gens amaigris, par temps chaud, pour le moindre écart de régime …

– agrandissement langue

transpiration abondante, sueurs en parlant (Iodum au 2°d)

– allergies, asthme

– tremblement interne

– sensibilité à la mer, en général mieux à la mer

– très aggravé par stimulants : café, tabac, émotions fortes

 

 

IODUM  enfant : Rhinos. Troubles du comportement. Rhinites allergiques et asthme.

 

-Teint foncé, cheveux noirs (≠ Bromium)

-Maigres, très nerveux, agités, ne tenant jamais en place.

 Bougeotte, au plus haut degré, besoin d’occupation + + , très « touche à tout », mouche du coche

Vont trop vite et ne peuvent se fixer, d’où les difficultés scolaires, anxieux s’ils restent tranquilles.

Par exemple ils ne restent pas assis à table mais en font plutôt le tour tout en mangeant. Ou bien ils

prennent un aliment, sortent en courant pour faire autre chose, puis reviennent prendre autre chose,

L’impulsion à courir est caractéristique, dans le même ordre d’idée : gestes brusques.

Très irritable, violentes colères, surtout s’il doit attendre pour manger ;

joue par ex tranquillement avec les autres, et d’un coup, sans raison, se met en colère, entre dans la

violence et se met à frapper. ( Lyc : les 2 remèdes mangent bien sans grossir  – faute de signes

supplémentaires, commencer par donner Iodum qui précède bien Lycopodium.

Ces impulsions soudaines, cette irritabilité qui explose soudainement et sans raison sont la marque

même du médicament. Il a toutes les peines du monde à trouver un exutoire à son énergie.

Souvent après de tels accès, il se retrouve déprimé, silencieux, sans pleurer, et perd tout intérêt aux

choses. Aversion pour la compagnie, ne supporte pas qu’on le regarde, qu’on l’approche.

 

-Appétit très important, non seulement en arrivant à table mais aussi entre les repas.

S’ils restent trop longtemps sans manger, se retrouvent épuisés ou commencent un fort mal de tête.

Malgré cet appétit, l’enfant reste mince (Lyc, Tub, etc.).

 

-Remède de sinusite et de rhinopharyngite : catarrhe aigu de toutes les muqueuses.

Le moindre rhume se propage aux sinus, avec écoulement aqueux, irritant la peau.

Nez bouché à la racine qui est tuméfiée et sensible à la pression. Larmoiement. Eternuement sans cesse.

Grand remède d’asthme quand la crise fait suite à un rhume. Asthme des foins.

-Laryngite : larynx sensible, douloureux, avec de l’enrouement, toux croupales, avec des accès suffocants où la peau est très chaude, l’enfant ne supportant absolument pas la chaleur et est terrifié.

DD Ars même genre de croup : sensation de chaleur, douleur brûlante du larynx, agitation, anxiété, l’enfant terrifié avec la suffocation. Mais Ars a froid et veut toujours de la chaleur, sa peau est légèrement moite, alors que  Iodum a trop chaud et veut avoir de l’air, sa peau étant sèche et brûlante.

 

-Sujet aux diarrhées, avec selles mousseuses et décolorées, parfois grasses et huileuses.

rhumatismes précédées par une diarrhée.  mucoviscidose.

Borland note que les enfants Iodum de type pléthorique, aux joues colorées sont souvent sujets à des accès de rhumatisme aigu avec des douleurs améliorées par le mouvement et très aggravées par la chaleur. Dans ce genre de cas il peut y avoir aussi des signes de péricardite dont les modalités sont opposées aux modalités générales (< mouvement et > chaleur).

 

-Affinité particulière pour la thyroïde.

avec hypotrophie et indurations des glandes, sauf les végétations et la thyroïde qui sont volumineuses

 

Aggravation par la chaleur : ne supporte pas une pièce chauffée, la chaleur du soleil, un bain chaud

Aggravation très marquée au bord de mer.

 

DD Sulfur peut être aisément confondu avec Iodum
signes cutanés + marqués : prurit, éruptions  
redoute de se mettre en colère de peur de tuer qqu’un véritables impulsions meurtrières
ego développé, tout fier de ses vêtements usés compassion++, très consciencieux ds tt ce qu’il fait
coryza associé à une laryngite coryza allergique associé à de l’asthme
écoulement catarrhal, mucosités laryngées le matin muqueuses sèches le matin (nez, larynx)
asthme  < après manger

Nux-v et Sulph  < en mangeant à satiété

dyspnée  > après manger

et même après avoir mangé à satiété

 

 

IPECA

 

 pré-psorique, n’a pas la profondeur d’action d’un anti-psorique, à compléter par ex ds asthme

Sulfur like : Aloe, Bryonia, Ipeca, Puls, Nux-v, remèdes végétaux satellites de Sulfur.

Immense remède aigu, tant digestif que respiratoire, et chronique

 

  1. remède aigu digestif

 

Fait partie des remèdes de diarrhées de la galaxie de Sulfur:

-Ipeca : début par nausée, ressemble à Bryonia, goût amer dans la bouche, sens chaleur,

Spasmes ou douleurs coupantes. Sensation de gonflement excessif du ventre (Carbo veg ou Nux, China.).

L’enfant peut avoir des selles vertes ou bien jaunes et liquides, couvertes de mucus et de sang, parfois avec des ténesmes. Diarrhées surtout observées l’été (Ip, Podo, Aethusa) suite à une suralimentation ou mauvaise.

Gastro entérite grave des enfants, face pâle, cercle bleu autour des yeux, épistaxis, assoupissement, secousses pendant le sommeil, nausées persistantes, vomissements associés. Prostration dans les cas les plus évolués.

-Podo (cela pue, abondante, il y en a partout),     -Crot-t (explosive et crachouillante, autant de gaz que de matières),    -trom(a chaud, diarrhée après manger ou bu avec gaz),    -Aloe (ressemble à Lachesis),     -Aesc (douleurs sacro-iliaques et hémorroïdes),    -Coll(dilatation veineuse, associé ou alternant avec palpitations),    -trom(a chaud, diarrhée après manger ou bu avec gaz)

 

 

Vomissements incoercibles, gravidiques, avec parfois plus de nausées que de vomissements. Nux, Sepia, Ipeca, Tabacum, Anac, Sulfur

 

Gastrite

Suite à un excès de nourriture riche (pâtisseries, porc, glace, nourriture grasse..), vomissements.

Absence de soif, hyper salivation fade, ou amer, grand dégoût pour tous les aliments sauf pour les sucreries,

Aggravation au moindre mouvement (Bry : nausées déclenchées par mouvement, Ip : constantes ↑ en bougeant

La langue est propre et les nausées persistantes, c’est à dire que les vomissements  ne soulagent pas.

Douleurs sont de type coupantes, avec une sensation de réplétion de l’estomac.

La prostration d’Ipeca vient par accès, celle d’Ars est constante (dès le début de la maladie et marquée).

 

Kent : gastrite invétérée avec vomissement de la moindre goutte d’eau ingérée, nausées persistantes, douleur dans l’estomac + sous omoplates, prostration.

 

 

Arsenicum album suite de nourriture avariée, après refroidissement brutal de l’estomac par crème ou eau glacée.

Douleurs brûlantes, améliorées par la chaleur, de l’agitation, une soif caractéristique, vomissements après manger.

Ant-c, grognon, sans soif, langue complètement recouverte d’un enduit blanchâtre (a trop mangé ou en été)

Pulsatilla : langue blanche ou jaunâtre, mauvaise haleine, absence de soif, besoin d’air et se distingue d’Ipeca quand la nourriture est encore dans l’estomac, alors qu’Ipeca conviendrait mieux quand la nourriture n’y est plus et que les nausées persistent. Si Pulsatilla échoue, on peut penser à Carbo  veg. qui ne supporte pas non plus les aliments gras et présente souvent un pyrosis mais ce dernier est surtout marqué par sa flatulence  (China, Kali carb, Lyc.)

Bryonia :crampes d’estomac, gastralgies, coliques et abdomen chirurgical aigu (appendicite, péritonite) du fait de la sécheresse des muqueuses et de l’épanchement des séreuses. ↑ en relâchant brutalement la pression exercée sur la paroi abdominale, ↓ pression large du plat de la main (Coloc demande une pression plus forte, un poing enfoncé), douleur piquante, soif, nausées, vomissements de bile…  sensation de pression comme par une pierre au creux de l’estomac suite au repas, partagée avec Nux-v et Pulsatilla.

Bryonia a soif, Nux vom moins et Pulsatilla pas du tout. Les trois ont un mauvais goût dans la bouche, amer pour Pulsatilla et Bryonia et acide pour Nux. Pulsatilla a des vomissements aggravés après manger et dans la soirée, Nux le matin et Bryonia aux mouvements. Les trois ont la langue chargée, des crises de diarrhée, le matin pour Bryonia et Nux et la nuit pour Pulsatilla. Nash.

Et aussi :

Kali bich. (SYPH, action profonde)

gastrite : névralgie en petite zone associée au trouble gastrique.

migraines avec troubles visuels; la cécité s’atténue quand le mal de tête apparaît (Gelsemium, Iris, Lac def., Natrum mur., Psor., Sepia..), au contraire de Lachesis et Silicea dont les troubles visuels se produisent après la céphalée. (Gels et Sil ont des migraines qui démarrent à la nuque)

La prescription se fera sur la notion d’un terrain fortement “digestif” avec de nombreux troubles: face bouffie, canée, conjonctives jaunâtres, langue avec empreinte des dents, gonflement postprandial de l’estomac … le tout aggravé par l’abus de bière. Vomissements de la gastrite, douleur brûlante de l’estomac, ulcère rond à l’emporte-pièce de l’estomac à la fibroscopie. Alternance de troubles intestinaux et de rhumatismes.  Selles aqueuses, ténesme, diarrhée matinale (Sulfur: réveil -matin,  sort du lit; Rumex: association d’une toux; Natrum  sulf. et Bryonia: diarrhée suite aux premiers mouvements de la matinée).

 

Kali carb. se retrouve également indiqué dans les troubles dyspeptiques, particulièrement chez les vieillards. Sensation de vide, faiblesse dans l’estomac avant de manger et distension après. Pyrosis, sensation de faim douloureuse. (Proche et bien complétée par Sepia. Toutes les émotions sont ressenties au plexus solaire. Colère refoulée, tournée contre les proches)

 

2.Début de grippe ou pneumopathie (surtout enfants),

S’il y a eu beaucoup de nausées pendant la grossesse ou chez un nourrisson vomisseur, pensez à Ipeca

 

Gros remède de rhume qui tombe sur les bronches (Merc), de rhume avec herpès labial

-sécrétions muqueuses abondantes (qui se traduit par le nez bouché, et les bronches remplies),

-la petite tendance hémorragique.

-laryngites : douleurs brûlantes, impression que la muqueuse est à vif (Caust). Aphonie, surtout en fin de rhume.

grande sensibilité à l’air froid (Hep, Acon, Rumex) et pourtant la chaleur aggrave l’impression de chatouillement dans les voies aériennes qui provoque la toux,

aggravés dans une pièce chauffée (Ip, Puls, Cocc-c), mieux en plein air.

 

Bronchite (bronchite pdt dentition, bébé, asthmatiforme, grasse, crise asthme) et Pneumonie

-d’installation lente : patraque, fatigué, veut qu’on lui fiche la paix, nausée, anorexie

-fièvre autour de 39°

-visage rouge foncé, chaud suant, pâleur après les quintes,

-dégage chaleur ++ (Bryo, Ipeca, Lach), besoin d’air, de courant d’air

-langue propre (PN) ou chargée (bronchite), pas de soif

-quintes suffocantes, se terminant par nausée, effort de vomissement,

avec mucosités ++  filantes et striées de sang rouge vif , crépitement

-parfois toux sèche, crise déclenchée par le fait de respirer, s’étrangle en toussant

éternuements, irritation nasale concomitante

 

 

 

  1. Métrorragies abondantes: trois remèdes en tête, Belladonna, Phosphorus et Ipeca

les hémorragies vont s’accompagner d’un état nauséeux

(Bell : sang chaud, spasmes. Souvent chez femmes balèzes Calc avec fibromes et sycose)

 

 

IPECA chronique

 

  1. Les suites de contrariété ou d’indignation

-Affections suite de contrariété ou de colère contenue (Hering). Colère refoulée, mécontentement retenu.

-Suite de colère avec indignation (Kent) et suite de colère

Troubles digestifs (dérangement d’estomac, diarrhée, etc.) après une contrariété tout comme Nux

Nux explose ses colères, Ip va les refouler. Nux aime le gras, Ipeca est < par le gras et a une aversion.

Sepia : en commun colère refoulée, herpès labial, mais modalités opposées.         Ipeca herpès poignet

Ce qui est spécifique d’Ipéca: toujours la nausée au propre ou au figuré («ça me dégoûte, ça me reste sur l’estomac»), diarrhée, sensibilité aux odeurs qui soulèvent le cœur, ballonnements, mauvaise digestion.

Impatience, irritabilité Rubr : Hautain, Critiquer, Mécontent, Méprisant, Moqueur, Opposé, Querelleur,

 

IPECA impatience irritable NUX impatience irritable SEPIA impatience irritable
Aversion pour gras, ↑ gras Désir de gras Aversion pour gras, ↑ gras
Colère refoulée Explose les colères Colère refoulée
Vomissements faciles A du mal à vomir
Herpès labial, herpès du poignet Herpès labial
Aggravé par chaleur Aggravé par le froid, frilosité

 

  1. En tant que substitut de Sulphur

Chez le grand enfant, si tableau Sulfur et notion ancienne de vomissements fréquents.

Penser à Ipeca devant un bébé vomisseur d’allure Sulphur.

 

-Mêmes modalités : < par la chaleur. Ipeca s’évanouit à la chaleur d’été, beaucoup de lipothymies.

-Allure Sulfur : rieur dès le matin, même s’il a des éruptions qui le gênent ou qu’il est malade. Selles

sentant très fort. Transpiration des pieds déjà malodorante. Très bon appétit. Otites, bronchites répétées.  -ATC de vomissements faciles, souvent < par la moindre contrariété.

– Met les doigts dans la bouche, parfois même tout le poing (Hering)

 

 

DD Antimonium crudum IPECA
aggravé par acides et lait aggravé par gras, fruits, sucreries
nausée dans la gorge

se gave d’aliments

nausée au ventre ou à l’estomac, tout en pouvant être très intense et monter jusque dans la bouche
souvent l’été après avoir pris froid ou bu froid alors qu’on avait très chaud sous dépendance du psychisme

 

 

IRIS VERSICOLOR

Brulures tout le long du tube digestif :

-brulures dans la bouche, bouche et langue comme ébouillantées

-brulures à l’épigastre,

-brulures anales comme du feu

-anus à vif comme piqué par des pointes acérées

-borborygmes, diarrhées aqueuses, mucus et sang, selles sentant mauvais

salivation abondante filante, filet qui sort de la bouche en parlant

-pb hépatique : selles décolorées ou très colorées, remède du pancréas

excrétions acres, acides, brulantes

céphalées de fin de semaine, précédées de troubles visuels et accompagnées de vomissements

acides ou bilieux

zona côté droit, éruption en regard du foie

-se vexe facilement

 

 

KALIUM BICHROMICUM

-douleurs violentes et soudaines : apparaît et disparaît soudainement (Bell, Nit-ac, Kali-bi, Arg-n, Phyt)

-gros remède de migraine (derrière Sil et Sep), notamment dans les sinusites, la caractéristique étant que

la douleur est localisée en des endroits très limites sur lesquels on peut mettre un doigt.

La vue est brouillée avant la migraine (aura), chez Sil la vue est brouillée après

La cécité s’aggrave au fur et à mesure que la migraine s’aggrave, donc migraine ophtalmique atypique.

-douleur osseuse dans la grippe (Eup-perf)

 

 

KALIUM BROMATUM

-anxiété de conscience, conflit entre moralité et immoralité, « je ne vais pas y arriver »,

culpabilité (si culpabilité + eczéma, penser à Kali-br)

-mal-être sur le plan sexuel, complexé

-mains et doigts en mouvement permanent, avec torsions

-ado bouffé par l’acné

-aggravé à la mer (comme tous les muriaticum, iodatum, bromatum)

Proche de Psorinum par la culpabilité

Proche de Puls par la dépression et la capacité à pleurer facilement

 

 

KALIUM CARBONICUM

 PSORE  +  SYC   proche d’Ars  précède souvent Sepia

-Souvent colère refoulée qui se manifeste la nuit par mâchoires serrées

Froideur émotionnelle, logique, efficace, pragmatique, dominateur, ne se laisse pas faire (≠ Lyc)

Tout doit être fait selon le règlement, une place pour chaque chose, psychorigide

 Peur de sortir des clous, de ne pas être en règle avec la loi, exigeant avec les autres pour les détails

→ anxiété, culpabilité        « tant que je fais très bien les choses, ma peur va être calmée »

Type fonctionnaire remplissant bien sa tache et dur avec les subalternes

Comme les Carbonates aime la routine, n’aime pas qu’on les bouscule, besoin de tout discuter par peur d’être dépassé. Les hommes Kali ont souvent des parents très exigeants, un père autoritaire, pointilleux.

-Raideur dans le maintien, souvent minces, avec aspect un peu timide, réservé et un peu autoritaire

-Plissement du front (tous les kali) : ds RUBR que Caust et aucun autre kali, pas mention ds Hering ??

-les émotions de kali-c ressenties au niveau de l’estomac

-Grince des dents, sursauts, secousses musculaires pendant le sommeil

-A toujours des problèmes de dos

-A toujours des troubles digestifs : ballonnement après manger

-Dyspnée améliorée quand on lui frotte le dos

-Douleurs piquantes, en éclair, élancements, comme un point de côté (Calc : sur surface + large)

Impression d’avoir une aiguille, une écharde plantée (pleurésie…)

-Aime beaucoup les choses sucrées.

Tendance à sursauter. Intolérance aux vêtements serrés.

-Bouffées de chaleur et autre rougissement en mangeant chaud. Sueurs abondantes.

-Tuméfaction des paupières.
-Aggravation à 3h, par les courants d’air KN.

-Agg au toucher, effleurement d’où sensibilité pieds (plante) et chatouilleux (sens propre et figuré)
DD : Nux : en commun, méticuleux, ballonnement après manger ( carb-v), grimpe toutes les montagnes

Nat-m ressassement

Ars : peur broutille, que les règles ne soient pas suivies, figure paternelle dominatrice

Verat : veut être parfait (habillement, orthorexie). Kali-c exigeant avec tout le monde, met pression

Sep : Kali-c précède sep

?? miasme => dans répertoire tous les miasmes, 3° pour tuberculinique autres miasmes 1°

 

KALIUM  SULFURICUM

        multimiasmatique

Kali-s est un Puls intensifié :

– proche de Puls : tout ce qui coule est jaune, écoulement abondant et jaune, rhinos, bronchites (bronchite chez l’enfant, quand à chaque rhume râles bronchiques sans expectoration), toux améliorée en plein air, aggravé dans chambre chaude

Mais facilement en colère, très irritable, obstiné, pas chochotte comme Puls, aggravé par la consolation

-proche de Sulfur

▪  aggravé par la chaleur sous toutes ses formes, même manger réchauffé l’aggrave, n’a jamais froid, même dans la neige

▪  nombreux symptômes cutanés, peau malsaine comme Sulfur

 

Kali-s finit bien un cas de Puls au niveau respiratoire, sauf si le patient devient frileux, faible et amélioré par le repos ; alors Sil finit le cas. Si après Sil on revient à l’état antérieur, amélioré au grand air, donner Kali-s.

 

 

KREOSOTUM

                  SYPH

Trop de destruction autour de soi (viols, deuils…) → SYPH  penser à Kreosotum

-caries précoces

-sensation de cœur qui pulse à divers endroits du corps

-excoriation et prurit

-rêves d’être poursuivi, violé

 

Kreos n’est jamais prescrit dans la dentition alors que c’est un immense remède de la gencive.

La gencive est très inflammatoire, éventuellement avec des aphtes ou des excoriations de la muqueuse. Les évacuations puent affreusement. La diarrhée de Kresosotum irrite immédiatement les fesses et même le pli inter fessier est rongé.

Crie et hurle autant que Cham et vomit sa nourriture indigérée dans les qqs heures qui suivent le repas.

L’équation est : odeur de pourri durant la dentition = Kreos

 

 

LAC CANINUM

 

au croisement de Nat-m, Puls et Thuja     Sans doute des aspects SYPH

-Importance du lien, lien par l’allaitement

-Lac caninum a besoin de s’occuper des autres, fait passer les autres avant soi

Concernés par les autres : Caust,   Carc,   Lac-dl a besoin de protéger

Les laits sauvages sont moins dans l’affectif, ils protègent pour que le danger n’arrive pas.

 

-Lac-c est titillé par j’aime ou je déteste (conflit du chien et du loup)

Conflit avec la mère : attachement, dépendance, je voudrais m’évader mais je ne peux pas

-Souvent une histoire sexuelle. Pas viol comme Lyss, fille que le père embrasse sur la bouche.

-Grand remède de vitiligo : conflit de souillure avec agression dans l’enfance

-Il y a des serpents en elle et autour d’elle, peur des insectes, nombreuses peurs

Illusions d’insectes (a vu une puce et s’est sentie envahie de puces)

Se lave constamment les mains, par peur d’une souillure extérieure = SYPH

-Seins réduits à rien après l’allaitement, toujours symptômes aux seins : SPM, prurit

-Agressivité : tempêter, gronder, menacer

 

– Les hommes Lac-c aiment l’alcool fort et la moutarde.

Des générations entières vont avoir besoin de lait car pathologie du lien.

Comme la société est malade du lien, tendance à l’allaitement prolongé.

 

 

LAC DELPHINUM

évoque Nat-m et Mag-m
2 remèdes salés, proche de sa famille, acné avant les règles.

Sil aussi est proche de la famille et est un remède de suppuration

Lac delphinum est doux mais trop ouvert pour être Nat-m

 

Chaque fois qu’on pense à un lait il faut évoquer Nat-m. Devant Natrum penser aux laits

-Besoin de protéger les proches, maternelle, prêt à se battre pour défendre les proches
Rôle essentiel de la cellule familiale, tristesse quand il les quitte
-L’eau c’est son élément : adore nager et surtout sous l’eau
-Désir salé, de poisson, n’aime pas la viande
-Besoin d’être dehors, sportif, amélioré par l’exercice physique (mais pas autant que sep)
-Grand remède de rhumes des foins, de bronchites asthmatiformes

Remède d’asthme et bronchite chez enfant avec parent ou aïeul malade sous le même toit
Les plus beau cas de Lac delph sont ceux qui ont été déglingués par les vaccins
-Souvent 1ères règles arrivent en retard comme puls

-Eruptions de la lisière du cuir chevelu (comme nat-m)

LACHNANTES

angine grave avec torticolis spasmodique, tête tirée à droite, difficulté à avaler

 

 

LAPPA ARCTIUM

TUB

– Eruptions à type de furoncle (boutons confluents et inflammatoires) en général en bas du visage.

Eruptions sur la tête, le visage, et le cou ; petits boutons ; acné. Eruption volcanique

– Orgelets et ulcérations sur le bord des paupières

– Problèmes articulaires : Douleurs dans les mains, les genoux et le chevilles, s’étendant dans les doigts

et les orteils. Douleurs dans toutes les articulations

-Troubles de règles, problèmes utérins, relâchement des organes qui ne se placent pas normalement, des

tissus pelviens

– transpiration froide (TBC)  DD Lappa-a: TR axillaire – Verat: TR front –  Phos: TR mains

– tremblement du thorax

 

Le Lachesis mâle est très différent du Lachesis femelle

pas logorrhéique, renfermé (comme Mercurius) car a besoin de paraître très fort

Il se présente comme un super-Nux, irritable, énervé, qqs colorations de la face

moins de saignements : les femmes saignent plus facilement que les hommes

meilleure tolérance pour les choses serrées (une femme qui supporte les cols n’est pas Lach)

En commun :

-tremblements, tremblement en tirant la langue

-cauchemars, aggravation au réveil

-vertiges avec vomissements

-la sensibilité aux intersaisons évoque les venins

 

L’enfant Lachesis est volubile, autoritaire, jaloux d’avoir l’attention des parents. Les petites filles

-peuvent avoir des règles précoces, déjà des saignements

n’aiment pas les choses serrées : difficile de passer un T-shirt, tirent sur le col

-se mangent les ongles

-sont carrées, costauds comme Med

 

 

LYCOPODIUM

 

moins souvent indiqué actuellement, sans doute à cause de la baisse du niveau de santé

TUB++, mais aussi SYC, un peu SYPH, son action anti-psorique permet de remonter le niveau de santé

Lyc manque de confiance en lui mais joue les gros bras, il constitue avec Sulph et Calc un trio

-Dans son versant hypersensible et larmoyant, Lyc sera utilement précédé de Puls.

-Le type chef d’entreprise qui a besoin de satisfaire son ego sera volontiers précédé de Nux.

-Dans son aspect décompensé Lyc présente des symptômes SYPH

 

Nux et Sepia sont les deux DD qui se posent le plus souvent (pressés, irritables, autoritaires …)

Penser à Lycopodium en cas d’échec d’une prescription de Sepia. Nux précède souvent Sepia et Lyc.

DD Thuja et son masque, volontiers suivi de Lycopodium.

Si un cas Lyc vous parait très sycotique, Thuya est peut-être indiqué. Ensuite souvent Lyc finira le reste.
DD  Veratrum album : Il arrive volontiers que Lycopodium soit suivi par Veratrum.

DD Causticum :  Lyc et Caust sont proches : autoritaires et sensibles à l’injustice.

DD Carcinosin à un degré moindre en ce qui concerne l’injustice et l’anticipation

Triangle Lycopodium, Venins, Mercure

 

Sachez rechercher les antécédents « d’empoisonnement » par les fruits de mer chez des patients qui ont fait des « crises de foie » ou « d’acétone » dans leur enfance ou aux antécédents d’hépatite.
 

LYCOPODIUM  enfant

A la naissance, souvent ictère, acné, enfant d’aspect vieillot, peau jaune, ridée

Pieds malodorants, sueurs de la tête la nuit

Regard transperçant, fronce les sourcils, s’endort à quatre pattes, se réveille grognon

Gros ventre, distendu, coliques surtout après 16h

Obstruction nasale dès les 1° jours, bronchopathies dyspnéisantes, battements des ailes du nez, otites

Eczéma, Leiner-Moussous éruption crouteuse joue ;

Y penser chez un  bébé qui fait de l’eczéma et qui a des infections urinaires

Enfant très intelligent qui pose des questions pointues qui ne sont pas de son âge.

Pleure facilement. Dyslexie (Thuja, Lach). Malade en voiture (Sil)

Ange à l’école, autoritaire à la maison. Ne supporte pas la contradiction.

Colères non contrôlées (Tub), surtout à la maison, par jalousie cachée, peur de perdre la relation

 

Indiqué chez : Enfants précoces mais faibles.

Enfants faibles à la tête bien développée mais au corps chétif et maladif, qui sont irritables et nerveux et impossible à gérer en état malade ; grincheux après le sommeil, repoussent méchamment tout le monde.

 

 

LYSSINUM,

proche des venins

SYPH  suite de frayeur, viol, MDE

Suite de viol, surtout si n’a pas eu l’appui des gens qui auraient du la soutenir, que c’est de sa faute. Menace omniprésente, idées étranges, réactivité excessive, clairvoyance, prémonitions, sensibilité exacerbée proche de Stramonium. En général Stram arrive sous un aspect « angélique » trop doux pour ne pas être suspect, tandis que Lyss ressemble quant à lui plus à une sorte de Lachesis.

Béné : La grosse différence avec Stram, c’est qu’il n’y a pas de problématique dans les relations aux autres, dans le sens où ils ne critiqueront pas ou peu, n’auront pas besoin de prendre une place particulière, mais qu’en revanche ils ont expérimenté une sensation de sortie de corps en général. On trouve une clairvoyance incroyable, et des pulsions. Pulsions très générales, ce peut être une impulsion à se jeter sous un train quand on est à la gare, qui survient brutalement, une impulsion sur des aliments particuliers, et en général il y a « un truc » qui dépasse beaucoup plus que stramonium, et qu’ils vous diront moins facilement. Il peut rester des aspects théâtraux ou très sociaux dans stram, ce que lyss n’aura pas. Lyss ne joue pas de rôle de composition. En général, on retrouve un antécédent d’énorme traumatisme dans ce médicament.

 

  1. Pulsions (qui viennent d’un coup, ≠ bouffée de colère)

de se poignarder avec le couteau qu’on tient, de jeter son enfant par la fenêtre, de tuer quelqu’un…

 

  1. Phobies de l’eau, des couteaux, des miroirs, de la folie, des chiens…

 

  1. Spasmes: hypersensibilité, irritabilité, excitation sexuelle

 

Y penser chez un enfant qui mord et a peur d’être éclaboussé

Si désir de chocolat + + +

Si symptômes ↑ par la grossesse (idées étranges, désirs étranges, douleurs dentaires)

Si symptômes ↑ par eau, bruit de l’eau courante, en pensant à l’eau (spasmes, douleurs, selle, miction…)

 

 

MAGNESIA CARBONICA

II ressemble à Calc-c, mais pas de transpiration, la tête ne sue pas en dormant. Pas de froideur localisée. Tout au plus, le visage s’empourpre et transpire si l’enfant boit chaud.

Ce sont des enfants toujours très fatigués le matin au réveil, il est très difficile de les sortir du lit.

C’est un enfant qui a besoin de mouvement   ≠ Calc, et surtout qui est très irritable.

Cette irritabilité, ce tempérament explosif sera progressivement éteint à mesure que l’enfant grandira. Une fois grand il dissimulera sa réaction pour essayer contre vents et marées d’éviter les conflits, quitte à avaler bien des contrariétés. C’est pourquoi Mag-c appartient au miasme sycotique.

-diarrhées des enfants (dentition notamment) : selles décolorées et en général d’odeur acide (Rheum).

odeur acide : svt intolérance pour lait avec vomissements acides, selles claires, pâteuses, lientériques.

-troubles respiratoires (bronchites).

désir très marqué pour la viande et une aversion pour tout ce qui concerne les végétaux.

-peau souvent très sèche, au point d’avoir des éruptions squameuses, au niveau du cuir chevelu.

-adaptation à l’ABANDON : Très sensible au conflit. Docilité, gentillesse.

-↑ soir et nuit : La douleur commence en fin d’apm et dure toute la nuit = KEYNOTE DE MAG-C

 

Chez un obèse qui désire des fruits, plutôt que des sucreries, penser à Mag-c.

Devant un aspect Calc-c penser à Mag-c.

 

 

MAGNESIA PHOSPHORICA

 

ressemble beaucoup à Calc-p, et donc aussi à Phosphorus.

TUB : grande sensibilité artistique, chez des enfants très développés intellectuellement,

-avec crampes et coliques (sorte de Calc-p, grand remède lui aussi de mal de ventre)

douleurs de croissance très fréquentes

Crises soudaines de douleur; par vagues; qui arrachent des cris ; provoquant de l’agitation.

Elles surviennent soudainement et disparaissent soudainement (Belladonna, mais sans la congestion), et

surtout des douleurs soulagées par la pression forte (Coloc, Bry)  Belladonna est aggravé par la pression.

Elles rayonnent de partout à partir d’un endroit. La nature erratique ou rayonnante est très caractéristique.

 

 

MANCINELLA

                           SYC (masque ses peurs) – SYPH  (très entier)

décompense suite de mauvaise nouvelle concernant un proche, ou de changements hormonaux (Sep)

 

♫  Pour conjurer la mort, le mal, le diable, Mancinelle se réfugie dans la superstition, les 

     prémonitions, les chiffres magiques, le mauvais œil, la prédestination.

Non décompensés, ils sont centrés autour des anges, des entités qui vont les guider, veiller sur eux.

D’aspect Puls : doux, timide, impressionnable, veut bien faire. Mais peur du diable et du mal.

 

-Dépression, anxiété, paniques, tristesse, pleurs faciles, agitation

 → folie segmentée, folie religieuse, puerpérale avec culpabilité, désespoir pour son salut (Kali-br)

-Pensées tourmentantes, persistantes, une voix lui dit de …, obsessions, rêves affreux

Peurs multiples, anticipation car la catastrophe peut surgir à tout moment

Superstitions

Addictions au tabac, à l’alcool, désirs de choses étranges, de choses salées

-Sensation d’étranglement en parlant, buvant (Naja : à look Puls, parfois clairvoyant, palpitations ++)

 

 

MEDORRHINUM

SYC + TUB                   quand tableau entre Lachesis et Sulfur

SYC : carré, costaud, secret, sinusite, asthme, vulvites, diarrhées, lombalgies…

Ne pas montrer sa faiblesse, ses peurs, garder le contrôle     abandon

A la fois très émotif et très anxieux : anxiété anticipation + +    ↑ en s’endormant et au réveil

Enorme sensibilité qui confine à la clairvoyance (Stram mais Med est plus à fleur de peau)

Souvent lié aux limites : tt est en excès, jouir de chaque minute, pressé

-soit extraverti, direct, désinhibé, enthousiaste, intuitif, serviable, peur de rien

Flirte avec le danger et aime le vent sur son visage

-soit vantard, attiré par alcool, délinquance, clinquant, désinhibé

-désir fruits verts, de sucré-salé, sel

-se ronge les ongles

-dort sur ventre ou côté genoux remontés

-plante des pieds sensible, grande sensibilité à la douleur (≠ Thuya)

-aime l’eau ou anxieux en eau profonde, aggravé ou amélioré en bord de mer

-a chaud, besoin de plein air, d’être éventé

Souvent orphelin qui a du se débrouiller seul (beaucoup d’asthme chez boat-people)

Souvent contraste :

Si quelqu’un l’embête, il lui rentre dedans mais est capable de donner sa chemise pour les autres.
MEDORRHINUM femme a une difficulté à être femme, à accepter sa vulnérabilité

-Carrée, costaude, « hommasse », parle comme un camionneur
-Souvent sycotique : masque une blessure profonde,

Traumatisme de l’orphelin, perte du lien ancestral (Mag-c, Mag-p) ou orphelin virtuel : pensionnat

-Parfois plus agitée, TUB, plus sensuelle, plus sexy

-Fait tout pour qu’on ne voie pas sa faiblesse

-Réchauffée en général

-L’asthme est un grand point d’appel pour Med

 

MEDORRHINUM enfant                      Volontiers confondu avec Lach

-Position genu-pectorale sur un siège ou dans un canapé, pas seulement en dormant

Dort avec beaucoup de couvertures sur la tête, tête bien coincée contre un coin du mur

-Autoritaire. Peur de rien. Grimpe partout. Boulimique, anticipe la nourriture.

Parle beaucoup, fait des câlins à tout le monde

-Inquiète pour la santé des parents, vont-il mourir, etc. Ronge ses ongles

Asthme et troubles respiratoires sans ATC cutanés, plutôt que les angines. Ou diarrhées chroniques.

-Suites de vaccination.

 

 

MELILOTUS

céphalées épouvantables soulagées par épistaxis

 

 

MERCURIUS VIVUS

 

PSORE  (suppression écoulement)  SYPH       latéralité D  

 

♫   CHAGRIN, ABANDON   →   révolte, lutte, violence, impulsions

Toutes les réactions sont excessives :  aggravé par tout et surtout le moindre rien

Intensité et colère (DD Stram, DD Syph + brillant, + tenace, Merc entreprend mais ne persévère pas)

Grandeur (supériorité, précocité) et décadence (dégénérescence)

Il veut tenir à tout prix, faire face, puis vient le ras-le-bol  →  indignation  →  violence

 

☻ Plutôt carré, costaud, qui dégage une impression de puissance

-à l’aspect rouge, chaud, pléthorique (Lach, Aur, Sulf)

-où la colère est prête à sortir, tout le temps en train de se contrôler (pulsions de violence)

Il parait raisonnable et placide, mais refoule et camouffle à chaque instant des pulsions de colères

réservé, secret, qui ne se dévoile pas facilement (Thuja, Nat-m),

-avec une lenteur pour répondre ou bredouille en début de phrase, élocution précipitée (Lach, Hep)

-révolté par l’injustice, va facilement au conflit, sera capable de bondir à la gorge.

Mélange de justicier et destructeur, mais avec respect des lois, de l’ordre établi.

 

Rechercher les signes caractéristiques de Merc :

va-et-vient « j’ai chaud – j’ai froid »

sueurs nocturnes, surtout de la tête chez le sujet jeune, sueurs collantes, qui tachent

salivation en s’endormant ou durant le sommeil

stomatite : empreintes, enduit épais, odeur mercurielle, langue molle et flasque, gingivite

bruxisme, rêves de guerre, mort, meurtre
tremblement d’attitude très fin, des mains, de la langue  ↑ émotions   ↓ repos

  1. Douleurs déchirantes, intolérables, avec sensation d’être à vif ↑ nuit  ↑ toucher pression

Douleurs osseuses, dentaires, vagin, seins…. KN douleurs nocturnes déchirantes avec transpiration

 

  1. Suppuration: inflammation, écoulement jaune irritant avec odeur, ulcérations, TENESME

Angines à répétition, otite, rhino sinusite, infection et ulcérations des yeux.

Bronchiolite, bronchite : Affecte le lobe inférieur du poumon droit. Elancements piquants transperçant

vers le dos (Chel, Kali-c, Merc). Toux avec expectoration jaune, muco-purulente. Quintes par accès de

deux toux (Phos sutout). Toux brève, sèche, épuisante, surtout au lit, le soir ou la nuit

Rectocolite, dysenterie (Selles jaunes, ou muqueuses et sanglantes, ou vert foncé, avec ténesme, ictère) –Hépatite, néphrite, infection urinaire avec ténesme

Glandes et adénopathies (Si cancer avec baisse de l’état général, adénopathies, sueurs nocturnes)

 

  1. Atteinte neuro: névrites optiques (Y penser si perte momentanée de la vision après vaccination), paralysies, tremblement, démence

 

Prurit sans lésion ↑ avec sueurs  ↑ chaleur du lit, prurit qui saigne (Ars, Merc, Sulf)

Chancre primaire syphilitique, régulier, à base lardacée ou à fond caséeux, profond

A toujours faim, faim constante, ne ressent pas la satiété, toujours soif

Sensible aux courants d’air     ↑ en étant surchauffé

 

DD en chronique : Sulfur (Merc ↔ Sulfur), mais aussi Lach Med, ou Cic encore compensé

 

DD en aigu : Hep, Nit-ac, Sil, et Veratrum ds les troubles digestifs (transpiration froide du front).

Frissons rampants au début d’un coup de froid, ou d’une suppuration. Chaud et froid à la fois.

 

MERCURIUS femme : on a souvent une telle suppression de la colère qu’elle va se présenter sous un aspect doux. « Je suis violente mais je me domine ».

Plutôt speed, avec rougeurs, aspect hommasse (Med Nat-m), carré, costaud, les cheveux mal soignés.

 

MERCURIUS enfant, symptômes opposés possible :

-facette timide, gentil, très bon à l’école (précocité), évoquant Phosp

-gros dur, querelleur, autoritaire, chef de bande

L’enfant tient fréquemment ses parties génitales, fait des angines à répétition, des bronchiolites, des adénopathies, des épistaxis pendant le sommeil (comme une chandelle).

Y penser dans les suites de vaccination.

 

 

MERCURIUS  CORROSIVUS

mercure : langue élargie, sueurs, la salivation. Il vit la nuit plus que le jour. SYPH
rupture du lien qui appartient au chlore, car mercurius-corrosivus est du chlorure mercurique. Le chlore a à voir avec la rupture du lien (natrum mur).

histoire de très forte déception amoureuse, disons d’une forte attente qui n’a pas pu se réaliser et qu’il a mis des années à surmonter.
Classe, raffinement

 

Ca ressemble à Merc mais ce n’est pas Merc

inflammation de la gorge, angine, ganglions et sueurs, langue blanche, flasque comme Merc

 

-Ici la langue est élargie blanche mais pas d’odeur !

-Et l’empreinte des dents est seulement légère ! Merc-c possède l’empreinte des dents mais plus léger
-Impression que la salive liquide s’accumule pour Merc,

La salive est visqueuse chez Merc et Merc-c, c’est une KN de Merc-c, gorge à vif.
-En même temps transpiration entre les cuisses la nuit = KN de Merc-c
Merc-c flambe plus vite que Merc : les symptômes sont plus cataclysmiques

 

En aigu, Mercurius corrosivus flambe plus vite, développement encore plus violent que Mercurius vivus :

En quelques heures le tableau est sérieux : Gorge à vif, douleur +++ en avalant à vide ou des liquides

+ beaucoup de ténesme rectal et vésical (dans entérite, cystite)

Souvent chez devant l’échec de Merc que l’on pense à Merc-c

 

 

MERCURIUS IODATUS FLAVUS iodure de mercure

 

   TUB – SYPH  +  ambiance mercurielle

Salivation et sueurs sont SYPH. Merc-i-f est moins SYPH que Merc à cause de l’iode. Iodum est TBC.

-enduit humide transparent sur la langue ou jaune à la base

-désir irrésistible de serrer les dents

-douleur piquante au cœur

-beaucoup de douleurs piquantes avec Merc-i-f, à tel point qu’il peut avoir l’illusion d’un homme

dans la chambre ayant l’intention de lui percer la gorge avec une vrille.

 

 

MOSCHUS

Tout est spasmodique. Il y a presque toujours une histoire de suffocation, le larynx est spasmé, on sent une constriction spasmodique de larynx ou du thorax, surtout quand on a froid.

-médicament de laryngite, spasme glottique

-médicament d’asthme chez les enfants nerveux ou les adultes hystériques.

-même saccades musculaires et mouvements des bras et des jambes, ou bien rigidité de tout le corps

fièvre interne et froideur de la peau (valorisation relative)

 

 

Les Natrum sont soit dépendants, soit détachés (Rubr : détaché de sa famille  Nat-  Nat-m  Nat-s…)

Tous ont la langue en carte de géographie, mais seuls Nat-m et Nat-p sont sur PCKent

 

 

NATRUM CARBONICUM

 

 Na =  bourré d’émotions, il RESSENT

-Il réagit à son sentiment d’abandon par l’abnégation : il ressent les problèmes d’autrui, présent pour les autres, dévoué, besoin de les protéger, fait que les autres ne soient pas abandonnés, reste à l’arrière-plan.

-Avec l’aspect précautionneux, passif, gentil, doux, tatillon de Calc, qui va retentir sur les émotions.

Besoin d’épancher les émotions pour calmer l’angoisse. D’où ce vieux portrait de Nat-c qui est dévoué.

– Sacrifice, dignité, délicatesse. Il porte un chagrin secret. Surtout ne pas perdre le lien

NATRUM MURIATICUM

 

périodique irrégulier   pas de latéralité nette   TUB ++  SYC

Avant un gros remède comme Nat-m ou Sep envisager Nux-v, Ignatia dans la phase aigue du chagrin (soupirs) ou Apis (plus énergique, moins dans l’émotion, sous un masque de rires)

 

♫     Problème de LIEN : « je ne peux pas avoir de liens solides »

Par manque de tendresse enfant (mère Sep) ou traumas affectifs, déception amoureuse

Dépendance affective : établit des liens forts → rupture difficile. Amour impossible.

Souvent groupe restreint d’amis anciens.  Aversion pour la compagnie. Aime la solitude.

 

☻ Grand, mince, regard sensible, réservé, renfermé, sur la défensive.

-Habituellement taciturne et distant, parle peu. Sa femme parle pour lui.

-ou Nat-m « gai luron »  enveloppé ou obèse, rigole, parle, mais pas de lui, ni de ses chagrins.

Front plissé, acné, lèvres sèches, crevassées, eczéma ou psoriasis au cuir chevelu ou sur la lisière, herpès, doigts fins et déliés aux ongles rongés, taches blanches, verrues sur la face palmaire.

Homme sec, nerveux, sportif, qui joue au séducteur mystérieux qui cache sa sensibilité.

Femme garçon manqué, mince et très carrée, cheveux courts, pantalon, seins hypotrophiques,

ados : couleur invraisemblable, piercings,  « rouge » à ongle bleu, vêtements noirs, délavés, usés, sales
→ NUTRITION

Maigreur (d’endroits isolés, autour clavicules) avec appétit augmenté, faim à 10h, après manger

Désir ou aversion de choses salées, relevées, chocolat, bière, viande, poisson, féculents, soupe.

-Chlorose des jeunes filles

-Sécheresse des muqueuses, soif intense, souvent par grandes quantités et pour de l’eau très froide

-Cerveau : Effort mental difficile, céphalée des écolières, moments d’absence, troubles mémoire

 

→ PSYCHISME :

Dépression. Chagrin silencieux. Prend tout mal. N’oublie jamais l’offense.

Rumine les histoires désagréables du passé, se complet à ressasser. Pleurs pour des riens, musique

Peur de l’obscurité, de l’orage (Phos), dans la foule (Carc).

Peur des voleurs vérifie si les portes sont fermées le soir, peur qu’on rentre dans son intimité.

Réveil vers 3 ou 4 h, rêves nombreux : rêves de feu, de morts ou de dents arrachées.

 

→ TROPISME COEUR : grand remède de palpitations, surtout le soir au lit, et de cœur forcé (Arn)

-Forçage du cœur suite à un effort violent : Arn, Caust, Nat-m, Rhus-t vont au bout de leurs limites.

-Grand remède de palpitations (Brom, Iod, Chlor), surtout le soir au lit, suite d’amour déçu, à chaque bruit étrange, en s’endormant, avec extension de la palpitation à la gorge (typique de Nat)

-Douleur cardiaque ↑ côté gauche (venins, Natr, Spig), ↓ par pression de la main sur le cœur (Kali-ars)

-Douleur des côtés du thorax (= douleur de la plèvre, pleurésie), ↑ chaleur d’une pièce ↓ en marchant

-Douleur contuse du thorax ou des seins ou sous forme d’élancements coupants ou piquants.

-Bronchite, inflammation des poumons, endocardite (Aurum), épanchement de la plèvre négligé.

 

-A trop chaud (ou frileux). Absence de transpiration pendant l’effort.

Mal de dos amélioré couché sur un plan dur

Allergies : rhume des foins, urticaire suite d’effort violent

-Herpès, acné, eczéma circiné, psoriasis, langue en carte de géographie, empreinte dents, fissures

Troubles uro-génitaux fréquents : PR tard, adolescence difficile (Plat), sécheresse vaginale, aversion pour les rapports, dyspareunies (Lyss, Sep), stérilité,  éruptions, écoulements. ↑ avant les règles

-Fatigue visuelle, beaucoup de symptômes aux yeux

-Constriction tête, larynx, thorax, estomac, anus  ↑ vêtements serrés

-Céphalée martelante au-dessus des yeux (Cycl, Bell)

 

-Exutoire par l’exercice physique.

-Aggravé par la chaleur et surtout par le soleil. Amélioré ou aggravé au bord de la mer.

-Aggravé par consolation : repousse dans un 1°temps, pour accepter ensuite, veut se débrouiller seul

Sensibilité à la musique

 

DD Ignatia, son aigu, il attire l’attention par ses provocations : choix du conjoint, plaisanteries ou rires sur des sujets sérieux, discours provocants, etc.
Ignatia a encore la force de se battre pour tenir ses engagements, c’est une véritable tornade blanche qui court toute la journée, s’occupe de tout le monde, témoigne à tous sa compassion, fait tout vite et bien.
Nat-m est désabusé, il a dépassé ce stade sthénique et fini par se replier sur lui même.

Si Ignatia cherche toujours la perle rare ou s’accroche encore à ce qu’elle voudrait considérer comme telle, Natrum muriaticum a fini par décider qu’elle ne pouvait pas exister, et ayant souffert trop de déceptions il s’isole progressivement du reste du monde

 

 

L’enfant Nat-m ne sera pas renfermé comme l’adulte, il aura besoin de câlins, presque comme Puls.

Puis il va se replier. Doux, introverti, sérieux, il parle peu et favorise la solitude.

Souvent, pâleur, céphalées, herpès labial. Difficulté à endurer le soleil, spécialement sur sa tête.

Le soir, au lit, il pense aux événements désagréables de la journée et il pleure.

 

Quand la colère manque, que l’on est plutôt dans le chagrin, penser à Natrum.

Quand la colère, l’irritabilité dominent, penser à Sepia.

 

 

Natrum phosphoricum   Ressemblance avec Puls et Carc

Entre Phosphorus et Natrum :

-trop renfermée pour évoquer Phosphorus

-trop sensible pour évoquer Natrum mur

-c’est le plus raffiné des Natrum. Délicatesse.

-enfants très artiste et créatifs (Phos mais sans l’étincelle de l’enfant Phosp qui rayonne de joie)

-tout est acide

-raideurs : grand remède articulaire, PC

-fatiguée après rapport sexuel

-enfants fragiles, délicats, avec une histoire osseuse, d’inflammation, de douleurs de croissance

 

 

Natrum sulfuricum

 

SYC +++       et  PSORE  (Sulfur est derrière)

Le moins sensible et le plus renfermé des Natrum : travailleur, terre-à-terre, réaliste. Sanguin et bilieux.

tristesse, tendance suicidaire, par pendaison (doit se contrôler, évite d’être seul pour ne pas se suicider)

-irritable au réveil

-sanguin, a trop chaud

-écoulements jaunes   ↑ humidité

asthme humide          ↑ humidité

-diarrhée : selles crachouillantes au lever

-douleurs articulaires  ↓ mouvement lent   ↑ humidité

-suite de traumatismes (tête rachis)                                     ↑ humidité  ↑ au lever  ↑ 4-5h

 

 

NITRICUM ACIDUM

SYC + + et SYPH

 

Le plus SYC du trio suppuratif : ruminations + +, lésions plus constructives que suppuratives.

 

♫  Nit-ac enkyste sur une souffrance interne qui devient de plus en plus obsédante

Très proche d’Hepar : frileux, violent, colère, hypersensibilité, sensation d’écharde, affinité gorge, suppuration, crevasses, sueurs nocturnes, hyperesthésie au contact, mais Hep explose sa colère.

Merc partira en guerre contre ceux qui causent des souffrances.

 

☻  Souvent plis naso-géniens marqués (Angela Merkel)

Hypersensible, pseudo-Puls ♀ ou Sulfur ♂ quand le mécontentement est très enfoui

Ressasse sa colère : Rancœur, garde une dent, idée de revanche, « je ne pardonnerai jamais »

Ressasse le passé (DD Nat-m, mais Nit-ac fait des listes, anxieux + +)
-Mécontent, désagréable, insatisfait, amertume                      ↑ réveil : mauvaise humeur le matin

Anxieux pour sa santé (Lach Kali-c Kali-ars Ars mais Ars ne repousse pas), demande X détails

Ou inquiétude pour une personne (suite garde-malade, manque de sommeil, souffrances prolongées)

 

 

  1. Douleurs à début et fin brusque,

Douleurs nocturnes, douleurs osseuses, douleurs déchirantes des membres après avoir pris froid

Sensation d’écharde ou de constriction, étau : lien serré autour de la tête, ↑ chapeau

 

  1. Crevasses, ulcères, suppurations et verrues

– surtout jonction cutanéo-muqueuse

lésions qui saignent, hémorragies

 

YEUX : Fistule lacrymale, ophtalmies des bébés, iritis, ulcères de la cornée
NEZ : Ecoulement nasal fétide, irritant, accompagné d’épistaxis
Noter la tendance à l’érosion de la muqueuse, avec saignements et l’épais écoulement (Kali-bi).
BOUCHE : ulcérations des commissures, irrégulières bouche et gorge, douleurs piquantes, ptyalisme
RECTUM : fissure anale, ulcération, douleur qui dure des heures après la selle, diarrhée

VAGIN : Leucorrhée volontiers sanglante. Elancements piquants à travers le vagin

Prurit brulant du vagin avec ↑ désir, surtout après coït ou causée par leucorrhée (Calc, Kreos, Sep)
Excoriation et ulcération. Excroissances. Saignement.
Ecoulements nauséabonds : urines fortes le matin,

Hypersensibilité au bruit, aversion pour la musique

Ongles bombés, déformés, rongés, jaunâtres

Goût pour le gras, les choses immangeables, friand de hareng saur et de salé  ↑ lait

Généralement indiqué chez des personnes souffrant de maladies chroniques qui prennent froid facilement et ont tendance à la diarrhée. Maux survenant aux changements de temps.

 

 

AMYLIUM NITROSUM

 

le nitrite d’amyl  est un remède de 1° intention dans les BDC

anxiété à la ménopause (surtout ménopause artificielle)

-anxiété pour sa santé, comme si quelle chose allait se produire

-ne peut rester tranquille

doit prendre l’air

-symptôme physique après une émotion

BDC congestive intense du visage :  rougeurs, battements, svt sueurs profuses, partie supér du corps.

Souvent la 1° prise ne fait rien, amél nette des BDC à la 2° prise

 

 

PALLADIUM

 

réagit à son sentiment d’abandon par un désir de réussite. C’est un Platine plus soft.

Il a besoin d’une position sociale en vue, d’être apprécié, d’être flatté, d’avoir des preuves de l’entourage.

Vite déçu de ne pas avoir été remarqué, de ne pas être apprécié à sa juste valeur,

Atteinte métacarpo-phalangienne : verrues, douleurs

 

 

OLEANDER

-très discret, soumission

-multiples éruptions, prurit absent la nuit

-troubles digestifs.

-névralgies avec engourdissement

C’est un remède typiquement névralgique avec des douleurs comme si on tirait sur la partie douloureuse, par exemple on a volontiers dans une névralgie faciale la sensation d’avoir l’œil tiré vers l’arrière. Le mouvement des yeux provoque du vertige, mais aggrave ou déclenche aussi les douleurs.

-La faiblesse trémulante est une autre caractéristique du remède : après une crise douloureuse, le membre se retrouve dans un état de faiblesse avec des tremblements.

 

 

OPIUM

 

 suite de frayeur (Gels Acon), capable de provoquer des états opposés :

-excitation sensorielle : réveil au moindre bruit, cauchemars où ils revivent le traumatisme

-ralentissement et abrutissement : se retrouve FIGE (Gels a les jambes qui lâchent), somnolence

paralysie faciale, langue, élocution difficile, ronflement avec bouche qui se décroche, constipation….

 

Opium est adapté aussi quand reste « la peur de la peur », tenu toute la journée par la peur. 

Le malade devient nerveux, irritable, avec une tendance à sursauter facilement.
Son esprit fonctionne souvent de façon survoltée le jour, il fait des tas de plans grandioses

Y penser devant des gens qui ont tendance à nier le danger, qui jouent aux trompe la mort (parapente, sauts avec ou sans élastique, etc.). Cette tendance à frôler le danger les place un jour devant une frayeur.

Souvent insomnie par très grande sensibilité au moindre bruit, pendant de l’émoussement des autres sens.

 

Lycopodium méningite AVC Opium méningite AVC
hypersensibilité non-réactivité à la douleur
pupilles dilatées que durant le stade de fièvre pupilles habituellement très contractées, mais  peuvent être dilatées pendant frisson ou transpiration,
Visage rouge plus soutenu Visage d’un rouge très sombre
Traits anxieux expression d’Opium hagarde, stupide, ou surtout ensommeillée
marmonne des mots inintelligibles ne peut pas parler ou bégaye

 

Dans les affections aiguës où le patient se sent très mal bien qu’il n’arrive pas du tout à préciser ce qu’il ressent (confusion, paresthésie, le patient ne perçoit pas nettement ses douleurs et ses maux) → Opium

 

 

PETROLEUM

 

 sorte de Sulfur trafiqué en plus sycotique,   PSORE + SYC

proto Sulfur, suite de soucis, de chagrins prolongés, de contrariétés accumulées.

-troubles de mémoire : se perd dans les rues qu’il connait

riche en illusions : illusion d’avoir 3 bras, 3 jambes

anxiété pour l’avenir psorique.
nausées et le mal des transports obligatoires.
mauvaise odeur sous les bras

-sensible aux odeurs

-eczéma sec, craquelé, fissuré

 

 

 

PHOSPHORUS

 

            polychreste   TBC + + +      ♫   peur constante de ne pas être aimé

 

Triangle entre Phos/Nit-ac/ Ars     Quand vous pensez à Phos, pensez à Thuya et Causticum

Trio Phos / Staph ou Thuja / Ars album

En orbite : Puls, Nat-m (chagrin), Plat, Lach

 

 

☻ morphotype TBC, avec grâce naturelle, avec regard intense (≠ anxieux), qui rougit facilement

hypersensibilité, éponge passive,  qui le fait rougir, sursauter, palpiter pour un rien

séduction : besoin de s’exhiber, qu’on la regarde, de toucher sans arrêt, gestuelle sensuelle, mimiques

Entre Hyos (+ basique et provocateur) et Verat (côté déshabillé plus vaporeux, transparences, lingeries

fines, volontiers évanescent). Beaucoup plus proche de la distinction de Verat que des excès de Hyos.

compassion : ressent les problèmes des autres, soucieux de ce qui arrive aux proches et non proches.

Se projette dans la même situation, si ça m’arrivait à moi ?  (Caust : + social, indigné, s’engage)

grande sensibilité artistique, aime belles choses, carbure au rêve, mais manque de rigueur, papillonne

peur orage, obscurité, voleurs, pour sa santé, anticipation

 

 

hémorragies : ecchymoses, saignement gencives, épistaxis, hémorroïdes, beau sang rouge

 

vertiges  « Un phos saigne ou a des vertiges »

 

éréthisme cardio-circulatoire : palpitations (sur côté G, à l’effort, au lit), rougeurs et afflux de sang ds

mains, doigts…, chaleur localisée aux paumes, au vertex avec vertige, ds dos entre omoplates…

 

fragilité respiratoire  + +

* asthme et toux sèche, en quinte de 2, suite chatouillement, ↑froid et chaud ↑plat et côté G ↑effort

* laryngite douloureuse avec brulure sous sternum, toux sèche, aboyante, céphalée congestive

* toux chronique chez grands et déliés (Lyc, Bar-m)

* pneumonie rapide, oppression, palpitations, toux sèche tourmentante, puis expectoration strié de sang

* TBC                         Ds pneumonie ou un asthme, souvent nécessité de Bryo ou Kali-c pour terminer

 

fragilité digestive (hépatite, péritonite…) et des muqueuses : brulures, ulcères, GEA

 

-tendance spasmophilie : grand remède de fourmillement et de tremblement

 

-dans la fièvre

*frileux, fatigués (en forme au tt début), anxieux, besoin d’une présence, d’une main

*douleur brûlante

*appétit conservé, voire augmenté, malgré la fièvre, désir d’aliments froids (Phos et Puls au 3°)

*soif pour eau froide, svt vomie après qu’elle ait eu le temps de se réchauffer dans l’estomac (caractér)

*rougeur écarlate du visage typiquement circonscrite, deux taches bien brillantes sur les joues pendant la toux suffisent à signer son indication dans une toux sèche et hachée par exemple

 

DD Sulfur : Sulfur regarde toujours vers les étoiles, Phosp vers les autres

Sulfur, intellectuel, se pose de grandes questions. Pour Phosp ressentir est important

Sulfur apprécie de profiter de la vie, les bonnes choses

 

↑ changement de temps

↑ sur côté G mais il n’est pas le seul

↑ froid (sauf tête et visage)

↑ 11h

↓ massage, contact

↓ manque de sommeil

↓ boissons froides

 

 

PICRICUM ACIDUM

 

intello surmené

-faiblesse nerveuse, épuisement cérébral (donné en Inde avant exams), « je ne vais pas y arriver

-douleurs, brulures du rachis

-furoncles et abcès du conduit auditif externe (Merc)

 

 

PLATINUM

 

 Latéralité D

 

♫  Blessure de l’ego                                       suite d’humiliation, colère refoulée, chagrin, déception

compensée en se convaincant d’être au-dessus des autres, en se composant une réalité « idéale »

 

▪ Masque adaptatif + + +                          Inflation de l’ego mais à l’intérieur il se sent tout petit

-besoin de se distinguer, extravagant : catogan, étalage de richesse (grosse montre, bague…)

hautain, distant, renfermé, réservé, méprisant, arrogant, autoritaire, tatillon

-expression de défi, mépris, et en dessous, gros chagrin, les yeux ne sont pas gais et rayonnants

Assez caractéristique le reniflement de dédain : narine retroussée qui va en arrière, lèvres serrées
distorsion entre ce qu’ils veulent paraitre et ce qu’ils sont : paraître grande dame, mais de basse 

  extraction- paraître jeune, mais vieille- veux pas qu’on le regarde mais s’habille original ou gothic

illusions qu’elle n’appartient pas à sa famille, ou suite de rupture de liens familiaux,

qu’on ne l’apprécie pas, d’être possédé, par des forces surnaturelles, d’être seule au monde…
recherche d’un idéal, d’un absolu, parfois idéalisme déçu, reporté sur les animaux, la religion

 

▪ Troubles sexuels

excitation sexuelle : désir sexuel ↑, libertinage, nymphomanie, masturbation, obscène

homosexualité masculine, raffiné, maniéré, ou trop homme, trop femme

tumeurs de l’ovaire, cancer du pancréas

 

▪ Spasmes et névralgies

sensation de lien, bandage, constriction (mollets, estomac, œsophage, estomac….)

douleurs avec engourdissement (Cham, Verb, Oleander) d’installation insidieuse

 

▪ Hémorragies, anorexie mentale, constipation ↑ voyage, doul irradiant rectum avec envie selles (Nux)

 

 

DD Verat : Raffinement Plat–Phos–Verat. Classes sociales se voyant au-dessus autres Plat Hyos Veratr

DD Phos mais Plat est tellement raffiné que cela en est suspect

DD Aurum mais pas d’anxiété de conscience, pas de culpabilité. Plat fait des simagrées, s’exhibe.

DD Puls mais Plat est tatillon, hyperesthésie, hémorragies, découvre les MI → taille, Puls sort les pieds

DD Sep : les 2 ont tendance à se vexer, s’énerver, critiquer, ressasser, constipation, fissures, tr sexuels

DD Lach : ils sont autoritaire, loquace, critique, ecchymoses, besoin d’air mais Plat a un look TBC

DD Hyos : les 2 s’affichent, mais Plat dans le raffinement, n’a pas de tics, pas de jalousie

Plat précède volontiers Ign Puls Sep Lyc Rhus-t Verat et est précédé par Hyos.

 

Penser à Platine en cas de réactions hyperesthésiques, hors normes, contradictoires, si désirs insolites, réactions exagérées ou si positionnement en victime avec plaintes et critiques

 

Penser à Platine à l’adolescence : mépris, désir sexuel, homosexualité, souvent enfant-roi enfant

 

 

PLUMBUM

SYC +++     super Thuja

Spasmes et constrictions (rétractions plus linéaires dans Plumbum, plus circulaires dans Plat)

Ressemblances entre Platinum et Plumbum en ce qui concerne les spasmes et les douleurs névralgiques (faciales, dentaires, cervico-brachiales). –

Plb présente des névralgies atroces avec rétraction des membres, Plat une douleur engourdissante. Si spasme et colère, penser à Plat et Plb

Comme Plat douleurs de développement lent et insidieux. Y penser pour toute affection avec coliques.

-Douleurs tellement intenses qu’elles semblent irradier dans toutes les directions comme si elles rayonnaient au corps entier.

Dans le cas de douleurs paroxystiques, améliorées par la pression forte, améliorées en se pliant en deux, améliorées par la chaleur, le tiercé gagnant est Magnesia phosphorica, Colocynthis, Plumbum. N’oubliez jamais Plumbum au détriment des deux premiers.

-Sensation particulière de traction douloureuse, par exemple comme si les intestins étaient tirés vers l’intérieur de l’abdomen (≠ Plat).

Tremblements, paralysies, engourdissements, picotements, et anesthésies

Constipation, flatulence : selles comme des cailloux, crottes de mouton, très foncées

Chez enfant en mauvais état de santé (bas groupe c ou D)

Kent : état hystérique, tendance à tromper, à feindre la maladie, à exagérer ses maux

Trac avec fortes douleurs abdominales avant examens, tremblement, faiblesse

 

 

PODOPHYLLUM

Sulphur-like, ami des enfants, Podo est un remède digestif  avec relâchement des tissus  et manque de contrôle des sphincters. Proche du relâchement de Sepia (tt descend, sauf BDC nocturnes qui montent)

 

Ce sont des femmes carrées, costaudes, tendance à la prise de poids, comme Bell ou Ferrum.

Haut niveau d’énergie, décontractée (Bell plus contractée), peut évoquer un venin.

Forte loquacité (durant la fièvre, et en chronique) sympathique ≠ Lach (change de sujet, sarcastique)

 

DIARRHEE : abondance des selles + odeur + affaiblissement

diarrhées des enfants durant l’été, surtout quand ils ont mangé quelques fruits,

diarrhée de la dentition : joues rouges, brûlantes, diarrhée abondante, puante, besoin de serrer les mâchoires

(Moins fréquent que Cham:Si la modalité ↓porté n’est pas nette, penser à Podo)

▪ GEA suivie d’irritation méningée : mastication, grincement des dents, strabisme,

roulement de la tête d’un côté  à  l’autre (Bell, Apis), sensation  d’avoir les  yeux  tirés  en dedans.

 

-en aigu, faiblesse, prostration avec la diarrhée → on dirait que le malade va mourir,  doit s’aliter, défaillance après la selle, sensation de vide dans l’abdomen, tout s’en va dans l’abdomen, prolapsus

quantité énorme de selles (Ph-ac mais ↓ selles) jaillissement formidable indolore, en longues giclées

-odeur nauséabonde et pénétrante, puanteur → rarement indiqué quand  selles  pas nauséabondes

crampes  aiguës  pliant  en   deux, avant la selle et soulagé en allant à la selle, endolorissement

-flatulence + + avec grondements, gargouillements, roulements, gaz et crachotements à la selle

-troubles apparaissent à 4 heures du matin (3-5h horaire des remèdes hépatiques)

couleur jaune (bile) des selles et des vomissements

 

Traction, RELACHEMENT des tissus de l’appareil digestif et génital, et  faiblesse des sphincters,

– important médicament de prolapsus, spécialement avec la keynote < durant la selle

– pet foireux, sensations de vide et de grande faiblesse dans l’abdomen, notamment après la selle.

 

Grand remède ovarien :

-diarrhée abondante au cours de la période menstruelle et  grande sensibilité de l’utérus.

-tranchées intestinales pendant les règles.

-grand endolorissement de l’abdomen avant et pendant les règles (Apis, Cimic, Vespa, Lach)

-douleur dans les ovaires, irradiant vers le bas, région crurale et  face antérieure de la cuisse, cuisse, genou

 

Important médicament hépatique, de lithiase, > en frottant la région du foie,  » foie poussif « , goût amer.

 

Action profonde en chronique : signes psoriques comme les maux de tête alternant avec la diarrhée

 

 

PSORINUM

 

ressemble à Tub, il couvre le miasme TUB sans envie de voyage

Le désespoir de Psor n’apparaît que lors de la décompensation. Avant, espoir (PSORE)

De toutes façons il ne peut se passer rien de bon, c’est foutu, il n’y a plus d’espoir.
Il est dans la culpabilité, le pessimisme, la mélancolie. Qu’est-ce que j’ai fait pour générer tout cela ?
Il anticipe, a peur d’une catastrophe

-diarrhée + épuisement + froid évoque Psorinum

-faim la nuit, insomnie suite de faim la nuit : Tub  Psor

 

 

RHEUM

 

est souvent mal individualisé par les médecins qui donnent Cham à tout va.

Il se rencontre pourtant très fréquemment et se reconnaît à son odeur acide (Magn, Calc) qui imprègne le malade. Les selles diarrhéiques ont cette odeur piquante qui rappelle le vinaigre ou la rhubarbe, la transpiration de la tête aussi.

odeur acide, bizarre ou qui pique le nez durant la dentition = Rheum
 

RHUS TOXICODENDRON

 

 pré- SYC    précède Calc Sep Thuja….             latéralité droite

Rustique, bourru, terre-à-terre, souvent secs, nerveux, type montagnard

En chronique, proche de Ign (aussi refoulement, ↓ effort, mais variabilité, masque, boules, soupirs)

de Puls (pleurs), d’un Sep énergique. Mais pensées et peurs persistantes + + orientent vers Rhus.

 

1.Signes mentaux : situation conflictuelle qu’il ne peut exprimer → défouloir dans l’exercice physique

agitation physique, besoin d’activité physique + + , manie du travail

anxiété

pensées tourmentantes, ressassement, peur de tuer, hallucinations, folie segmentée

-pensées obsédantes du domaine de la superstition (faire signes de croix…),

peurs multiples

-pleurs sans raison

 

2.Signes physiques : ↑ humidité     ↑ froid   ↓ mouvement, mais nombreuses exceptions

→ tissus fibreux : rhumatismes au froid humide, fibromyalgies

Douleur et raideur pire au début du mouvement, ↓mouvement continu

→ muscles : saccades, tics, paralysie rhumatismale (Caust), faiblesse après surmenage et froid

→ peau : éruptions vésiculaires brulantes ( ↓ eau chaude), avec œdème, prurit, eczéma OGE (Petr)

 

Enrouement en commençant à chanter, voix faible et enrouée, mieux dans une pièce très chaude et s’il continue à chanter.

Cerveau mal assujetti. Céphalée pressive du front, planche pressée (Nit-ac, Anac). Céphalée améliorée par le mouvement.

Douleur dans les protubérances occipitales et endolorissement du cuir chevelu.

Vertige en marchant (Nat-m., Nux-v., Phos., Puls.)

Bâillements, étirements. Urticaire par temps froid, après s’être mouillé.

Dysménorrhée membraneuse (Bor) chez une rhumatisante.

 

En aigu, DD avec Ars (agitation mentale, anxiété) et Merc

Affections qui surviennent quand le temps est depuis un moment déjà au froid et à l’humidité

Rhus est abattu, ensuqué mais a besoin de bouger. Langue blanche, empreintes, Δ rouge à la pointe

S’améliore étant bien au chaud, pas trop mal sous les couvertures et grelotte dès qu’il sort un pied du lit

 

angine qui commence au réveil (Lach) après une nuit agitée. Par temps froid humide, exposition au

froid humide (Calc, Dulc, Hep), pieds mouillés (Merc) ou surmenage vocal

-A très froid, est sous les couvertures, cou raide, courbatures possibles, la nuit est très pénible

-Grosses amygdales, parsemées de points blancs ou petits ulcères, amygdales et gorge  gonflées

-Gorge vite enflée, avec des ulcérations allant jusqu’à l’angine herpétique, rouge qui vire au très foncé

-Douleurs déchirantes en avalant

-Volontiers un petit bouton d’herpès

-Langue blanche, empreinte des dents, souvent triangle rouge

-Amélioré par boissons chaudes, mais désir de froid  → frisson ou toux

toux avec sensation de sécheresse améliorée dans pièce chaude et aggravée dehors (≠ Dulc Puls)

grippe avec douleurs osseuses, agitation et toux tourmentante, terrible qui arrache la poitrine

scarlatine lisse (Bell)

oreillons (Bell, Brom, Merc) et adénopathies

▪ conjonctivite et iritis d’origine traumatique ou rhumatismale, douleurs importantes pires la nuit.

éruptions vésiculaires : varicelle (Thuja), herpès, zona

érysipèle vésiculeux, cellulite, surtout de la face avec ampoules, furoncles, anthrax, états septiques

Y penser devant une forte inflammation avec rougeur luisante et tuméfaction importante

 

traumatismes, grand remède de forçage des articulations, d’effort physique exagéré

-si suite à un effort de soulèvement → Arnica  Sinon Rhus ou ?

-lumbago obligeant à remuer dans le lit, allongé sur qqchose de dur (Nat-m)

-si lumbago suraigu, douleur au moindre mouvement et effleurement ou si suite de contrariété → Bry

-dans les entorses après Arn, quand vient agitation, faiblesse du tendon

complications post opératoires (Arn, Rhus, Led, Staph, Calc et Hyper)

▪ torticolis après courant d’air

 

 

RUTA

gros remède fibro-musculo-tendineux : trauma en général, impotence dans les suites d’une entorse, excroissances sur les tendons, nodosités paumes des mains, nodules sensibles sur tendons et périoste après des traumatismes, faiblesse après une promenade

gros remède oculaire : fatigue en lisant, surmenage visuel (16 rubr lisant#Ruta   41 rubr vision#Ruta)

-soif impossible à étancher

-sursauts

 

 

SABINA

       SYC

-hémorragie utérine abondante de sang rouge vif, brillant, entremêlé de caillots, FC
-douleurs du dos qui irradient en ceinture vers les organes génitaux

douleurs en pince qui descendent dans le périnée

-a trop chaud, suffoque dans une pièce fermée (≠ Bell), aggravée comme Bell par mouvement et toucher

-perceptions erronées

 

 

SANGUINARIA

céphalées dues aux odeurs, sort les pieds du lit,

souvent ATC angines à répétition, coqueluche, réaction au vaccin coqueluche

 

 

SAMBUCCUS

Chez les bébés, le nez est tout sec et bouché, ce qui les empêche de prendre le sein correctement, ils sont en nage en tétant. (A la fois, des muqueuses très sèches et des sueurs).

Chez les plus grands, qui ont le nez bouché la nuit, donner Samb s’il n’y a pas la nervosité de Nux ou des signes d’appel pour Lyc ou Amm-c. Samb peut avoir aussi une crise d’asthme qui démarre par un refroidissement : le nez est pris, il se bouche, l’enfant se réveille complètement en nage en pleine crise d’asthme.

Y penser dans les transpirations abondantes et localisées. ex de la paume des mains durant des années avant de me dire que je n’avais pas pensé à Sambucus, chez une asthmatique de surcroît…
 

SANICULA AQUA

 

   polychreste et antipsorique 

malabsorption qui peut aboutir à cachexie : dénutrition et  déminéralisation.

Ne pensez jamais à Calcarea ou Calc-p ou à Silicea sans évoquer Sanicula.

 

-L’instabilité dans leurs activités : les parents n’en peuvent plus (Calc-p., Sanic., et Tub)

et changement continuel des symptômes

-l’irritabilité Sanic est ds la rubrique Irritabilité chez enfants à côté de Cham., Lyc., Tub., Cina., Sil…

-La peur du noir (Calc, Calc-p, Lyc, Sil), les terreurs nocturnes, la peur des mouvements vers le bas  

-Les désirs alimentaires : l’enfant a un excellent appétit et ne ” profite ” pas. Désir : de sel, de viande

Sueurs de la tête en dormant et la faculté de transpirer des parties sur lesquelles on appuie.

-Les écoulements sont excoriants et ont une odeur prononcée de saumure ou de vieux fromage.

Les pieds puent (comme Sil), les selles puent, etc.

-Peau souvent excoriée : grand remède d’eczéma, fissure derrière l’oreille, avec écoulement irritant

 

 

SANTONINUM

-état qui ressemble nerveusement à Cina

-mais associé à des troubles nerveux plus profonds comme par exemple l’épilepsie.
-irrite aussi le rein et provoque des hématuries

-dyschromatopsie : perd la vision exacte des couleurs, voit d’abord tous les objets colorés en bleu-violet, puis enfin colorés en jaune. Cette xanthopsie sur laquelle tous les auteurs insistent beaucoup, n’est en réalité qu’un phénomène tardif et assez rare. Il ne survient que si l’intoxication est déjà très poussée.
 

SCIRRHINUM

Scirrhinum a un épuisement chronique, a l’illusion que tout va échouer car la moindre chose leur demande un énorme effort. Trouble endocrinien (ovaires, surrénales) et nerveux.

L’anxiété, l’angoisse leur dévore l’estomac.  ≠ Ip aura l’estomac dérangé après contrariété.

 

 

SEPIA

SYC + +  et  PSORE,  avec qqs facettes TBC          latéralité gauche

[ Sepia – Carc – Natrum ] complémentaire et satellite de Lyc, souvent précédé par Ign, Nux ou Kali-c
♫  Difficulté à créer du lien, indifférence émotionnelle car trop épuisée pour liens d’affection

Par manque d’affection de l’un des parents (père Nat-m, Lyc)

Constitution TBC qui se sycotise sous l’influence de la pilule, des grossesses, du surmenage

 

Aspect peu féminin : Traits à la serpe, vifs, cheveux bruns coupés courts, seins ptosés

Acné autour bouche et menton, herpès, taches brunes, lèvre inférieure crevassée

Impatiente, pressée, agacée, surmenée, sèche avec ses enfants, peu affectueuse → indifférence

Sens du pragmatique, du pratique, ne pas perdre de temps avec les détails, indépendante

 

IMPATIENCE IRRITABLE            →      FAIBLESSE IRRITABLE         →   DEPRESSION

Sthénique, gaie, pressée, tatillon                   Surmenée, trop épuisée pour donner du lien

-soit sportive, peu féminine                            Détachée de ses proches ou de son mari

-soit executive woman, raffinée, cadre           Agacée, énervée, doit se forcer à faire les choses

 

effort physique violent, manie du travail ↑ avant règles, besoin de bouger physiquement

avant règles ↑ grossesse  ↑ ménopause  ↑ excès sexuels ↑ assis tranquillement ↑ pdt et après manger

 frilosité extrême ↑ froid  ↓ soleil              ↑ cou serré

 sensibilité à la musique, besoin de danser (≠ Lyc), Meilleure technique, Lyc ou Nat-m + d’émotion

 

AFFINITE  pour système porte, circulation veineuse et organes pelviens

 

Troubles gynéco + + : Soit nombreux troubles en rapport avec les règles, soit histoires gynécologiques. Difficile de prescrire Sepia pour une patiente sans pertes blanches, mycoses ou cystites à répétition.

Ecoulements, SPM, stérilité, aversion coït, dyspareunie, baisse libido avec pilule ou 1° grossesse …

↑ avant règles   ↑ rapports sexuels car manque d’envie

Relâchement des tissus :                                         Amélioré en croisant les jambes : Thuja Sepia

prolapsus utérin, incontinence urinaire, sensation de bearing down, surtout après les grossesses.

 

Troubles ORL : sinusites à répétition ou angines récurrentes (ou angines à l’adolescence).
Migraine : grosse fatigue qui me prend là : elle appuie sur son front avec ses deux mains en fermant les yeux, c’est très caractéristique des gens qui ont besoin de Sepia, lourdeur des paupières pdt céphalée

puis migraine typique G de la nuque → œil G

 

Troubles digestifs : toujours des problèmes de foie, des ballonnements,  ↑ avant les règles,

taches brunes, langue chargée, blanche, avec empreintes,

 

Troubles du sommeil, rêves d’être poursuivi

 

LYCOPODIUM SEPIA
perfectionniste, autoritaire, impatient, indépendant perfectionniste, autoritaire, impatient, indépendant
teint de couleur jaunâtre, tendance aux angines teint de couleur jaunâtre, tendance aux angines
toujours troubles digestifs, + flatulent que Sep troubles hépatiques, digestifs, surtout avant règles
aggravation avant les règles aggravation avant les règles
aime être avec les gens, rassuré par compagnie détachement émotionnel
grande sensibilité à la musique

plus dans l’émotion

grande sensibilité à la musique

meilleur sur le plan technique

Ø besoin de danser
impatience irritable avec les gens qu’il connait impatience irritable d’emblée, grincheux
amélioration par le mouvement (troubles articulaires, sciatique…) amélioration par l’effort physique, même violent

besoin de bouger physiquement, ↑ avant règles

très grande sensibilité pour l’injustice Ø

 

 

SEPIA NATRUM MURIATICUM
Miasme TBC sycotisé SYC + +  Psore  TBC ± TBC + +    SYC
Précédé par Nux, Ignatia, Kali-c Ignatia, Nux ,  Apis, Hyos
Les aigus : Dulc, Rhus-t Ignatia, Apis, Rhus-t
Refoulement de la COLERE

Suite de colère, contrariétés, frayeur, déception amoureuse, excès sexuels

Refoulement du CHAGRIN

Suite de rupture amoureuse, frayeur, déception, humiliation, impolitesse, réprimande…

Problème de lien Difficulté à créer du lien

Indifférence émotionnelle

Peur de perdre le lien

Besoin de fusionner

Créé par Manque d’affection (père Nat-m Lyc)

-Pilule (→ baisse libido)

-Grossesse (→ hémorroïdes, nausées)

-Surmenage

-Manque d’affection (mère Sepia)

-Traumatismes affectifs

> exercice > exercice physique violent Mais urticaire suite effort violent
Aggravations communes < lait, gras, aliments riches, pain, flatulents, choux, au réveil, à 3h, bain de mer,

en s’échauffant, par la consolation, les courants d’air, avant les règles

> soleil < musique > danser < habits < soleil      > musique
Rapports ↑ Car manque d’envie Car épuisement
Périodes Suite de couches, ménopause Puberté
Latéralité Latéralité gauche Pas de latéralité nette
Périodicité Irrégulière Régulière
Cibles Système porte et veines

Organes pelviens

NUTRITION,  cerveau, sang

Psychisme    Cœur

Pathologies communes Tr. gynéco : écoulements, stérilité, aversion coït, dyspareunie, < avant règles

lipothymies, migraines, amaigrissement ou obésité, épuisement intellectuel

Désirs Vinaigre, cornichons, chocolat

forte aversion lait

Sel +, chocolat, viande, farineux, poisson, bière, soupe
Faim-soif ↑appétit, faim 10h, soif froid gde quant
Froid-chaud Frilosité A souvent chaud
Aspect psychique Grognon, impatient, agacé, énervé

-sthénique sportive ou chef entreprise

-indifférence émotionnelle

Sensible, réservé, introverti, renfermé

-taciturne, distant, réticence à parler

-boute-en-train

Aspect physique Cheveux bruns courts, peu féminine

Traits vifs, Lèvres inf crevassées

Acné autour bouche, herpès, taches

Seins ptosés

Cheveux courts, colorés, pantalon usé

Lèvres crevassées milieu commissure

Eczéma circiné, psoriasis lisière

Seins hypotrophiques, maigreur haut

Doigts fins, rongés, tâches, verrues

Pathologies -Path gynéco, relâchement des tissus

-Path ORL : sinusites, angines

-Migraines (nuque → œil G

-Path gynéco : PR tard, sécheresse

-Allergies : rhume foins, urticaire effort

-Migraines

-Dépression, pleurs, peurs, anxiété

-Path cardiaque : douleur, palpitations

-Mal de dos ↓ couché sur plan dur

Verrues mains Verrues bords des ongles Verrues face palmaire
Langue Empreintes des dents Glossite en carte de géographie
Homme Sec, agité, sportif (solitaire)

Migraines, aversion lait, Ø tr sexuels

Sec, agité, sportif (solitaire), taciturne

Souvent séducteur mystérieux

Enfant Très câlin ou tendresse rudoyante Gai, très câlin, qui va se replier
Femme Homosexualité (Med) Garçon manqué
Ajouts Farohk Besoin de sécurité matérielle Importance du devoir, du travail

Peur de la pauvreté

Ne veut pas dépendre financièrement

 

Cherche l’amour de façon désespérée

Dépendance affective : capable de n’importe quoi pour lui pourvu qu’il l’aime, qu’il devine ses désirs car elle ne veut pas exprimer ses besoins

Si conflit, quitte la pièce

Si séparation, agressivité, injures

Méticuleuse, fait ses comptes Panier percé, achats ,besoin d’argent
Pathologies Surtout par changements hormonaux Surtout liées aux émotions

 

DD Ars : Devant Sepia penser à Ars : anxiété qui pousse à faire toujours plus, agité et méticuleux
DD Cenchris ressemble bcp à Sepia. Venins : parle vite, agit vite, a tendance à se mettre en compétition avec les hommes, à rechercher très tôt une indépendance financière, douleurs de l’ovaire droit, et désir de sel marqué. Rêves de poursuite, mais avec des histoires de viol.

Chaque fois que vous pensez à Sepia, vous devez envisager un peu Cenchris derrière.
 

 

SILICA

TUB   SYC                    Aspect très sensible et raffiné lié à la nature TBC

-longiligne, se tient vouté, doigts longs et graciles, délicat, raffiné, frêle
 traits très fins, avec ses cils comme s’ils avaient été passés au khôl (Tub, Med, Carc, Silica et Thuya)
-docilité, douceur, gentil, affable (Puls), ne vous contredit pas, dit oui pour faire plaisir, mais ne change

pas d’avis. Très têtu, fixation des idées  +

-entouré de liens familiaux fixes et stables, qui l’épaulent et le soutiennent (ou les liens ont disparu)

Les liens familiaux leur sont nécessaires et les rassurent, comme une colonne vertébrale pour eux.
Ils ont comme référent un membre de la famille, les filles ne prennent pas de décision avant d’en avoir longuement parlé avec la famille, vont aller choisir comme petit ami le meilleur ami du grand frère.

-pas beaucoup de confiance en soi par anticipation,  faut toujours que quelqu’un les pousse.
pleure quand on lui parle gentiment, quand on le touche, pour des broutilles, dépression chronique
-agitation, se fatigue vite, brillant, mais le cerveau se fatigue vite : intello et surmené intellectuellement

-peur des piqures

-otites, otites séreuses, chalazions….

-taches blanches sur les ongles

-aime ou déteste le lait

-frilosité, sueurs nocturnes

-douleurs remontent rachis vers tête (DD gels)

 

Enfant fabriqué sur un mode tuberculeux, et qui va se sycotiser avec les influences vaccinales.

Il y a 3 remèdes syco-tuberculeux à évoquer en premier : ce sont Pulsatilla, Silicea et Carcinosin.

 

SIL-M

-comportement insupportable, saute, tourne sur lui-même, rit sottement

ne regarde rien, ni personne, vit retranché

-étiologie : dispute avec ses parents, illusion qu’il appartient à une autre famille, qu’on ne l’apprécie

pas, volonté de couper tout lien familial, désintérêt complet familial (# Sil qui a besoin lien stable)

-retard langage, physique, développement, dentition

-sueurs tête, mais moins que Sil, odeur sueurs          (ressemblance Sulf par sueurs, odeurs, suppuration)

-suppuration, proche de Sil et Calc

-suite vaccination

-autisme sans autre point d’appel que ceux ci dessus

Sil-m a en commun avec Sil l’importance du lien mais Sil-m se crée une bulle ++, remède d’autisme.

Silica se met rarement en rupture avec sa famille.

Sil-m n’a pas les odeurs désagréables de Sil. Il peut transpirer mais sans odeur.

Réveil suite de frayeur : par problèmes de thyroïde où on va avoir des problèmes de suffocation. Et volontiers des rêves quand ils se mettent à tousser, à faire des problèmes respiratoires. Ils suffoquent, ils ne sont pas bien en se réveillant.

 

Sol tub ergrotans

Si leucorrhées avec odeur de poisson forte, penser à Sol tub erg, souvent ados perdus qui ne savent que faire de leur vie.

 

 

SPONGIA TOSTA

Difficile de faire la distinction entre le croup d’Aconit et de Spongia, parce que l’un et l’autre sont dominés par l’aspect anxieux, apanage du croup. Le croup Aconit, est un croup violent, l’inflammation du larynx et, en même temps, les spasmes du larynx, surgissant avec une grande rapidité.
Le croup Spongia est moins inflammatoire, l’inflammation augmente en même temps que les spasmes ; mais, quoique Spongia puisse se réveiller à 11 heures du soir, suffocant et étouffant, il n’a pas la surexcitation fébrile intense qui appartient à Aconit, pas plus que l’angoisse, bien qu’il ait la sécheresse caractéristique d’Aconit. Spongia est absolument sec ; s’il y a une muqueuse enflammée, elle est sèche.

 

 

STAPHYSAGRIA

 

           SYPH (énorme colère, violence) et SYC (fixation idées)

-Colère masquée, non apparente : à l’intérieur beaucoup de colère, et qu’une petite parcelle qui sort.
Bouillonnement de rage et de colère, refoule jusqu’à ce qu’on le pousse à bout

Suite d’émotions, colères, indignations refoulées : doit ravaler sa colère, avale ses émotions,

ne s’autorise pas à être en colère, peur de perdre le contrôle de la colère

jeter les choses (Bryonia, Coloc… ) geste de la rage impuissante, plutôt blême en colère, pfois rouge

Horreur des situations de confrontation

– tout un imaginaire de violence, d’impulsions, contre lesquelles il va lutter

pensées qui vont s’imposer, de destruction, de possession sexuelle, de tas de choses très violentes

-très sensible au comportement des gens, au manque de respect

-sensible aux odeurs, aux odeurs de tabac (la détecte de loin)

-il faut que cela soit propre tout le temps (Ars Staph)

suite de coupure, d’interventions abdominales, IVG

-attirance pour le sucre, le fromage

-frilosité

-timide, raffiné, sensible

-orgelets, cystites….

Staph et Coloc sont proches, on ira ensuite vers Caust – Staph Phosp

Avant Causticum il faut penser à Staphysagria

 

 

STICTA PULMONARIA

– sécheresse douloureuse de la muqueuse (Samb), nez bouché jour et nuit (Lyc Nux Sticta)

Au bout de 1-2 jours de rhume, la rhinite sèche très vite avec des croûtes, puis cela descend sur les bronches avec une toux sèche de bronchite.

bursites inflammatoires traumatiques, par ex après avoir travaillé à genoux (Bryonia dans les bursites rhumatismales)

insomnies chez les fracturés : ils ne ferment pas l’œil de la nuit alors qu’ils n’ont pas mal.

 

 

STRAMONIUM

               précède Calc (Bell) et Veratrum (Hyos), suit bien Bell Cupr Hyos Lyss

Suite violence à laquelle on n’a pu échapper (vécue ou transgénérationnelle), images terrifiantes, vaccins

 

  1. VIOLENCE

-C’est un remède aigu, suite de peur souvent, et il précède volontiers un remède syphilitique.

-Remède chronique fréquent, pseudo Puls ou Phos mais en fait violence rentrée, sur le qui vive, gros traumas du passé non réglés. (Souvent souvenirs oblitérés dans la mémoire)

Hors délire furieux ou fièvre (bons NS), et colères (mord, hurle, frappe) il peut être très doux et en même temps très rebelle. Paradoxe: de la violence en soi mais ne supporte pas la violence des autres (films).
grincement des dents la nuit, bouge, rire pendant le sommeil, terreurs nocturnes

 

  1. PHOBIES + + : Désir de lumière et de compagnie

Etre seul le soir, eau, chiens, tunnel, objets brillants (→ délire, convulsions)…

→ Contrôle + + : méticuleux par peur superstitieuse (Ars par peur de perte)

→ Contrôle du corps, dysmorphophobie (Ars, Veratrum)

→ Refuge dans la religion, obsédé par la religion et son salut

 

  1. SPASMES et NEVRALGIES

Strabisme, hoquet, toux spasmodique, tressautements, convulsions…

 

Noter

-le front qui se plisse + +, roulement des yeux,

la loquacité, élocution ridicule, enfantine ou bégayante, grimaces,
-sueurs de la tête pendant le sommeil

-cernes bleus sous les yeux, Stram n’est pas rouge en colère, mais rouge dans les délires et fièvre

-veut qu’on lui tienne la main, s’agrippe
la clairvoyance

 

Hyosc est difficile à différencier de Stramonium : Stram plus peureux et moins agité, mais plus violent. Surtout des cauchemars terribles la nuit. Clairvoyance (Lyss), Hyos veut comprendre.

En commun : peurs, peur de l’eau, besoin de lumière, désir d’être nu, troubles du sommeil, abandon

 

Stramonium en aigu, chaleur et fièvre très intenses : dans les fièvres continues développées progressivement, pour aboutir à un tableau qui ressemble à Bell (mais Bell soudaine et rénitente)

-tendance au délire

congestion du visage

Visage brûlant et rouge, mains et pieds froids (Bell)

Chaleur sèche et rayonnante de tout le corps, avec rougeur de la tête et de la face,

et au stade frissons, rougeur de la tête et de la face, froid et pâleur du reste du  corps (Bell., Op., Stram)

absence de douleur dans les manifestations aigues

tête enfouie dans l’oreiller (Apis)

-pas de soif avec bouche sèche, soif violente avec beaucoup de salive,  soif d’acide

 

Trio du délire de Nash

 

BELLADONNA STRAMONIUM HYOSCIAMUS
Délire agité

 

Délire agité, furieux, plus violent Délire interprétatif, plus tranquille, avec moments d’agitation
Visage rouge, congestion tête, agité, mord Visage rouge sombre, congestion tête,

agité, mord, frappe

Tripote les objets, les draps

Visage rouge sombre

Découvre ses OGE

Tripote ses cheveux, ses boutons

↑ moindre toucher

veut s’échapper

S’accroche, veut qu’on lui tienne la main ou veut s’échapper  

veut s’échapper

Photophobie Besoin de lumière et de compagnie Aversion pour lumière et compagnie
Bavard, plus loquace que Bell Bavard
Jaloux Jaloux
Hallucinations horribles Hallucinations horribles Hallucinations horribles
Excitation cérébrale + + Clairvoyant (Lyss)

Poésies, langue étrangère….

Hypertrophie du cerveau conscient, paranoïde
Manie religieuse, délire sur son travail

 

 

En chronique Stramonium Hyosciamus
Suite de Violence à laquelle on n’a pu échapper (vécue ou trans-générationnelle)

-images terrifiantes

-vaccins

-ABANDON, Jalousie           

-émotion violente pdt grossesse, abus

-sur-stimulation sociétale

-trauma crânien, vaccins

Plus peureux et  – agité, mais + violent Plus agité
Colères Colères Colères
Peur de la violence, violence masquée  
Sexualisé Tripote OGE, désir d’être nu Connotation sexuelle + marquée
Aspect Gentil, pseudo Puls ou Phos Se fait remarquer, attire l’attention
Plissement front Mouvement des yeux et visage
Tripote objets, draps, joue avec ses mains Tripote boutons, cheveux, mordille cols
Jalousie Jalousie Jalousie
S’échapper Désir s’échapper Désir s’échapper
Logorrhée Bavard, voix enfantine, ridicule

Ou élocution difficile, bégaiement

Elocution maniérée, rires idiots
Sommeil Agité, terreurs nocturnes Parle, rires, sursauts, terreurs nocturnes
Phobies Eau, chiens, être seul la nuit Eau, chiens, être seul
Tunnel, objets brillants (→ délire, épi) Hauteur, grands espaces
Spasmes Spasmes, névralgies Surtout visage et yeux, tics
Toux, hoquet, tressautements, convulsions Toux, hoquet, tressautements convulsions

 

 

SULFURIC ACIDUM

-un des plus pressés, tout doit aller vite : très pressé, trépidant, nerveux, anxieux

-dans un contexte de grande fatigue et d’épuisement, aussi suite de traumas mentaux

-très frileux

-purpura, ecchymoses de la PA, saignements des gencives, bouffées de chaleur

-tendance à consommer des stimulants, à picoler pour faire face, avec BDC, tremblements

-tremblements de Merc + précipitation d’Hepar
 

SYPHILINUM

-brillant, sensible,  mais avec son opposé, violence dessous, toujours un truc anormal avec SYPH
-total, entier, intransigeant, amour de la vérité et détestation
-oiseau de nuit, gens de la nuit, indispensable pour SYPH

-rubriques syphilides : lésions surélevées, Kaposi, érythème noueux…
-mauvaise implantation dentaire et orthodontie, les dents qui tombent, caries précoces
-oreilles décollées et développées, évoque SYPH
-piercing, iroquoise
-se lave les mains pour éviter souillure extérieure, mais fascination pour les trucs crades

-contraste et paradoxes
-horreur des films d’horreur
Ressemblance avec Phos côté TUB décompensé en SYPH

 

 

TARENTULA

 TBC qui évolue vers SYPH   

Forte déception amoureuse, amour non payé en retour (ds les suites de divorce)

-Aime écouter la musique, aime danser + +
-Habits amples, bouffants, baba-cool, mauves, ou tout en noir, (ou en blanc ou gris). Aversion ou goût pour noir. Charme, sex-appeal ++

Raconte tout et n’importe quoi. L’enfant profite que la mère a le dos tourné pour couper le fil du

téléphone ni vu ni connu, de la tromperie. L’enfant est calmé avec la musique et se met à danser.

-Monde imaginaire : sentiment qu’il y a une force qui les guide chez venins et Tarentula

Rubr illusion, contrôle, surhomme : Tarentula n’est pas ds PCKent

-Illusion d’avoir été attaqué, Impression que quand on lui manque de respect, on pénètre une de ses

barrières

Colère violente, déchainement des passions, rage, donne coups de pied, frappe, avec force décuplée

 Enfant désobéissant, opposant, ne se laisse pas faire. En colère quand on le touche

Agitation extrême physique et mentale. Impulsions : il a une idée, il fait de suite
 Pressé pour marcher, tout le monde doit se dépêcher. Fait des gestes, tord ses mains

 Bourreau de travail (rubrique : manie du travail), trouve que les autres ne vont pas assez vite

Infatigable (comme Fluor-ac) à faire 10 choses à la fois,

Capable de se couler dans tous les moules (Veratrum), recherche de multiples thérapies

-Besoin d’aliments très épicés. Adore chocolat . Gd remède d’anorexie (Veratr) ou boulimie.

Notion d’abandon comme tous les venins

-Grand remède de dysménorrhée.

-Aime caresse, massage, façon de capter les gens. Phos pas sournois, dissimulé, mais aime le massage.

Lach ne supporte pas l’effleurement

En général femme dominante. Regard pénétrant, aspect guerrier… qui font penser à un venin.

 

 

TAXUS BACCATA

-ventre glougloute dès qu’ils sont à jeun : « obèse glougloutant », Borborygme à jeun.

-appétit dévorant, sensation de vide à l’estomac, sans avoir la sensation de faim
impatience irritable, autoritaire, loquacité certaine,  intolérance pour les choses serrées,

ce qui fait penser bien sûr à un venin

-sans doute sycotique (de la famille de Thuya, conifère), remède de goutte et rhumatisme chronique

-toux après repas, toux en respirant à fond

-irritabilité vésicale

-pustules sur la peau

-grand remède des troubles de l’appétit

 

 

THUYA

SYC + + +  ralenti  →  SYPH fanatisé        [Thuya  [Ars  Phos]  Staph]      latéralité G

 

Thuya peut se présenter sous un aspect typique gras chez l’adulte et l’adolescent (DD Sulfur) :

visage ovale, un peu flétri, anormalement plissé, profond sillons naso-géniens, vallée des larmes, sueur grasse, luisante du front, qqs cicatrices d’acné, points noirs, verrues, rétention d’eau, sueurs odorantes

 

ou sous un look TBC, tout en finesse et en élégance, type dominant dans l’enfance (DD Sil Phos)

Par sycotisation (vaccin, pilule, sexuelle) de Veratr, Ars, Phosp, Puls, Sil

 

♫  Ecran de fumée qui masque l’intérieur, multi-masques

doux, affable, gentil, soumis, volontiers en avance à son rendez-vous (Sil, Carc, Med),

secret, qui ne lâche rien de lui-même, il faut lui tirer les vers du nez

-avec lequel on n’arrive pas à avoir vraiment de contact, étrangeté du regard, qui parait ailleurs, 

 fixité du regard, espèce de bizarrerie, réactions mesurées, prudentes, ou autoritaire

-sait ce qu’il veut, pressé en marchant, dans leurs mouvements, le temps passe trop vite

Pour se conformer au moule, à l’image inculquée de force par menaces, interdits, violence

clivage entre ses propres perceptions, négation de ses propres besoins,

illusion que qqu’un le surveille : Quand vous êtes tranquille dans votre lit, illusion qu’il y a qqu’un?

 

 

  1. Idées fixes, illusions → Folie segmentée

-Atteinte émotionnelle : idées + +, fixations d’idées, bizarreries, obsessions sexuelles, homosexualité

-TOC, problèmes avec saleté, souillure, ce qui vient du dehors, pureté-impureté
-Multitude d’illusions opposées et de sensations erronées : Corps plus léger que l’air, Fragilité, en miettes, Amincissement ou amaigrissement, Illusions d’être Coupé en 2, corps et esprit sont séparés

-Sommeil perturbé : sursaut, sensation et rêves de tomber, pleurs …

-Sensibilité à la musique, qui peut le faire pleurer

 

Folie segmentée, psychotique, dans ce cas le patient ne supporte pas qu’on l’approche. Se sent fragile.

 

 

  1. Nosode de la SYCOSE

Ralentissement mental et métabolique : infiltration tissulaire, rétention d’eau, troubles métaboliques,
verrues, polypes, fibromes, catarrhe des muqueuses, rhumatismes, lithiase….

 

Esprit lent, faiblesse mémoire, troubles attention, difficulté à trouver ses mots, dyslexie, erreurs en écrivant, ↑ matin au réveil, pfs ne sait ce qu’il était en train de faire si interrompu (Nux-m Nat-m Cic)
-Enormément de gaz et de distension abdominale, liés aux repas, ↑ après manger

 

Sensations de corps étrangers : céphalée comme un clou, sensation de mouvements dans le ventre,

comme quelque chose qui bouge dedans, si un bébé bougeait dans le ventre, pierre dans l’estomac
-Eruptions de la vaccine : vésiculeuses, pustuleuses, varicelle (DD Rhus : belles vésicules inflamm)

Cicatrices chéloïdes, chalazions, orgelets et VERRUES

 

Odeur de poireau des sueurs dans l’enfance (Sil), surtout odeur aux creux axillaires et pieds.
Transpire de la tête en dormant. Transpiration des parties découvertes.

On peut avoir aussi chez Thuja une transpiration généralisée sauf de la tête

 

Besoin de croiser les jambes pour se sentir bien. MB : CROISER les jambes / amél : sep.3, thuj.3
Rétention-Ecoulement : Cela ne sort pas (Miction retardée) ou coule trop (mucosités, leucorrhées)

 

TUBERCULINUM

Appétit capricieux. Désir de mets fins : Tub 3°d. Désir jambon cru, de choses grasses (crème). Bruxisme. SPM avec seins gonflés.

Angines dans l’enfance. Allergies.

Plutôt masculine : surtout Med (peu féminine, très sexuelle), Tub à un degré moindre.

Besoin de changement, de voyage. Jaillissement d’idées plutôt que idées en boucle (SYC)

Tub a un côté artistique plus terre-à-terre que Phos (plus émotionnel)

-Maigreur, transpiration de la tête en dormant, déminéralisation, irritabilité.

Très souvent on retrouve la classique irritabilité au réveil (Lyc). Pas toujours présente.

-L’enfant Tuberculinum se berce la tête en s’endormant : il a tendance à aller chercher avec la tête,

besoin de s’enfouir la tête et finit par se retrouver coincé dans les barreaux du lit.

-Il pique des colères tellement fortes qu’il se cogne la tête contre les murs.

Par ex refuse d’entrer en consultation, a décidé que ce sera non, quitte à se faire traîner par les cheveux.

-Il est menaçant, envers sa mère ou envers le médecin, montre le poing (Tub, Tarentula, Cuprum).
DD Phos : évidemment très proche de Tuberculinum. Le côté rêveur, sensible, esthète, avec la tendance hémorragique, le départage sans problème. Le retard dans Phos concerne la parole. Dans la fièvre, Phos a l’appétit conservé, voire augmenté, alors que Tuberculinum a très soif pendant le frisson. La soif de Phos est pour du froid, alors que Tuberculinum désire du chaud. Phos n’aime pas le lait ni le gras,Tuberculinum au contraire en a envie. Plus spécialement Phos n’aime pas le lait chaud alors que Tuberculinum n’aime pas le lait froid.
Phos est indiqué dans les suites de pneumonie, alors que Tuberculinum l’est dans les suites d’une grippe.
Phos est < en marchant vite, et n’aime pas le mouvement, c’est le contraire dans Tuberculinum.

DD Calc-p : même maigreur, irritabilité, transpiration de la tête en dormant, désirs alimentaires, déminéralisation (Calc-p affecte nettement plus l’os).

 

En aigu, Tub a souvent besoin de Lyc ou Calc-p (fièvre, toux grasse, bronchite pdt dentition)

 

Tub est un grand remède de leucorrhées chez les petites filles, dysménorrhée chez les jeunes filles
et de cystites à répétition chez des femmes grandes et minces :

– Si plus sycotique –> Staph
– Sur nature TUB  –> Tub

VACCINOTOXINUM

   trop peu de rubriques

suite de vaccination (3° degré), plein de soucis, irritabilité

naevi

 

 

VALERIANA OFFICINALIS

Humeur changeante

Indécision car à la fois autoritaire et sensible

Passer d’un sujet à l’autre (Lach car cerveau très rapide- Paris quadrifolia) car instable

Impulsion à bouger

Impressionnabilité. Dans beaucoup de rubriques avec émotivité, surexcitation, anxiété

Peur le soir, surexcitation des pensées le soir, peur qu’un malheur n’arrive, qui empêche de dormir

Idées erronées, pense qu’elle est quelqu’un d’autre : y penser à l’adolescence (Sabad sur son corps)

Sentiment d’être un étranger, besoin d’être dans un groupe. Peur d’être seule, surtout dans le noir

-Ne supporte pas d’être confiné ( + autoritaire : peut égarer vers Lach)

-Tendance à tomber dans les pommes. La moindre douleur entraine la défaillance.

-Transpirations soudaines : sueur qui jaillit soudainement

-Affinité muscles et surtout tendon d’Achille, sciatique localisée au tendon d’Achille

Sciatique améliorée en marchant, aggravée assis, aggravée en étant debout. Faiblesse de parties isolées

 

Aggravé à la ménopause et avant les règles. Tous les symptômes s’aggravent dans l’obscurité

 

 

VARIOLINUM est un nosode qui ressemble à Sepia

-nausées suite d’odeur (ne supportait aucune odeur pendant ses crises d’angoisse)

-pustules, cicatrices d’acné, étonnant d’efficacité, surtout si lombalgies associées

mal de dos constant : Vario 3°d  valorisé dans douleurs lombaires et douleurs sacrées
lumbago sans caractéristique, ni contus (Arn), ni amélioré par pression (Bry)

se tourne et se retourne sans cesse (Vario, Rhus-t)

-violence, hystérie

 

VERBASCUM

Névralgies, douleurs avec engourdissement. Contrairement à Platinum dont les douleurs montent progressivement, celles de Verbascum surviennent avec soudaineté (Bell), avec une sensation affreusement douloureuse de pincement, de pression, d’écrasement ou d’élancement le long des trajets nerveux, notamment du trijumeau.

Parmi de nombreuses modalités, celle du changement de température est la plus fréquemment retrouvée. Cela fait aussi de Verbascum un remède pour ces toux sans autre signe qu’une < au changement du froid au chaud et vice versa.

 

 

 

VERATRUM ALBUM

                          Hyos – Verat- Ars                     TUB  +  SYC ??

Hyos ou Stram svt préférable avant Veratrum chronique   → Veratrum    ↔ Platine

 

-suite d’avanies à répétition + +

-dans familles recomposées quand l’enfant affiche le bon comportement de peur d’être abandonné

-dans la descendance de gens qui ont perdu une situation financière et un statut social florissant

Importance de la position sociale : « Soyons distingué », assumer une place, un rang.

Réussite sociale. Se rapprocher de celui qui assume le pouvoir, être le copain du chef

 

    Donner une image PARFAITE, être admirable pour ne pas être abandonné

→   SEDUCTION  (ou VICTIMISATION) pour attirer l’attention

-Besoin de séduire,  être belle, se prend pour une princesse, veut  que tout gravite autour d’elle

-Mais «too much» : bcp d’amis, sourit beaucoup, fait des cadeaux, se sacrifie pour tout le monde

→ trémolo, manipulateur, simule maladie, autoritaire, ne supporte pas qu’on lui résiste

 

  1. Folie segmentée: A la suite d’une frustration, selon le NS, Verat va faire des signes physiques, un burn-out ou folie, délire chronique dans bas NS

 

  1. Troubles sexuels: frigidité, dyspareunie, aversion pour les rapports
  2. Troubles digestifs aigus Si idées fixes + pbs digestifs, penser à Verat

ventre aigu, collapsus, sueurs froides du front, extrémités glacés, cyanose

GEA avec crampes violentes et dégradation de l’état général (DD Ars Cupr), sueurs froides du front

(Carb-v Chin Op Merc), vomissements vigoureux (Phos)

-vomissement de la dentition, hoquet après vomissement

  1. Troubles digestifs chroniques

-anorexie, orthorexie ou appétit féroce

fragilité digestive : mal de ventre, colite, Crohn, diarrhées suite concombres, fruits, colère, anxiété

-désir de boissons froides, de glaces, fruits, sel, épicés, piments, poivre, anchois, lait

  1. Troubles respiratoires: asthme par temps humide (Med, Nat-s) et suite d’émotions, coqueluche

  Tendance à la gravité, aux évanouissements, vomissements, mieux la tête en AR

  1. Migraines, souvent depuis l’enfance

 

Dans le showbiz, beaucoup de Hyos, Veratr, Plat.

DD Hyos : Hyos est plus vulgaire, plus agité. Verat : vaporeux, dentelles, lingerie fine

DD Platine : voisin de Verat, il a besoin de se distinguer

DD Carc : les deux sont très responsables, s’occupent des autres, grande sœur parfaite :

Chez Verat pour se donner une image, chez Carc pour anticiper, calmer son anxiété

DD Ars (aggravation ++ si on donne Ars à la place de Verat )

Les 2 ont peurs de perdre qq chose : Veratrum sa position sociale, Ars : ses biens

Les 2 ont besoin d’être entouré pour être rassuré : Verat pour être séduite, Ars car perte de bien

DD Verat-viride : pour la transpiration localisée, front, mais moins manipulateur

Bien complété par Merc.

En aigu Veratrum ressemble à Ars et Cuprum. Trio du choléra : Veratrum Cuprum Camphora

 

 

VERATRUM enfant

-soit destructeur, provocateur, manipulateur, tout est bon pour se faire remarquer  → TDHA

-soit gentil et affectueux (Puls, Phos), séducteur, aux yeux de biche

-soit dominateur même devant un étranger, ambition hors normes, veut être le copain du chef

Curieux de tout, questionneur (Agar, Hyos, Lach, Lyc, Puls, Sep, Sulph, Verat), créatif, précoce

agité, pitreries, loquace, impudique, jaloux, hautain (Lyc, Plat, Sulph, Verat)

 

 

 

VERATRUM VIRIDE

a une plus grande connotation circulatoire

 

 

VIOLA ODORATA

– Rhumatisme dans la partie supérieure du corps côté droit,

douleurs du carpe et métacarpe qui remonte vers le haut
– Prédominance de l’intellect, détermination :   Emotions très contrôlées et régies par l’intellect, tension.

Cooper a souligné la parenté entre les Violacées et les Rubiacées, surtout entre Viol-o and Ip

 

 

VIOLA TRICOLOR

grand remède d’eczéma crouteux chez l’enfant, les lésions démarrent au cuir chevelu pour s’étendre à la face, très souvent aggravé par le sevrage du lait maternel
urines nauséabondes concomitante avec une affection de la peau

 

 

ZINCUM

                   anti-PSORE + + + , suite de maladies épuisantes, d’alcoolisme

-proche de Phos et Puls pour la docilité, la douceur, la gentillesse

-pas assez d’énergie pour …(y penser dans état adynamique, ex MNI), accroché aux vieilles choses

-faim à 11h, faiblesse en ayant faim

-affinité tissu nerveux : fatigue nerveuse, cérébrale, mémoire défaillante, perd le fil de ses pensées

besoin de bouger les membres, tics, mouvements musculaires, sursaute pour des broutilles

Zincum affecte plutôt les muscles fins : faiblesse, paralysies, ataxie, maladresse…

-tendance hémorragique

DD Caust : en commun épuisement et secousses musculaires

Zinc petites trémulations, tressautements nerveux sur petites zones, Caust sur grosses parties musculaires.

Zincum n’a pas d’affinité pour tendons et tissu conjonctif alors que Caust a des rétractions de tendons

 

 

VENINS DE SERPENTS

-Persécution : méfiance, jalousie, phobies (ABANDON)

-Autoritaire, importance du Territoire, CHEZ SOI

-Intolérance cou serré, petits espaces

 

Précipitation, élocution :

-pensées sont vives, rapides, se bousculent, loquacité     Lachesis ds états maniaques.

-besoin de s’occuper activement, de voir beaucoup de monde

-gestes vifs, rapides et précis. Regard acéré, élocution précipitée se retrouve surtout chez Lach

Toux réflexes, troubles respiratoires, éréthisme cardio-circulatoire (troubles rythme cardiaque).

Syst nerveux en état permanent d’éveil (clairvoyance, connexion avec la religion)

Sexualité sexualité rime avec lien, très développée. Sensualité ou parfois peu féminines

Émotivité : Rougeurs, bouffées de chaleur, palpitations

Imaginations (quelqu’un derrière lui ou à côté) – Phobies (serpents, foule, solitude, etc.)

Rêves nombreux et très vivaces, cauchemars

Réveil difficile, plus un sujet de type venin dort longtemps, plus il se retrouve mal au réveil.

Immunitaire: infections, états septiques – Allergies.

Cou: thyroïde, amygdales, constriction.

 

Unilatéralité des symptômes

Constriction insupportable (surtout au niveau du cou).

Mouvements de la langue

Bruxisme (Crot-h)

Désirs: alcool, chocolat.

 

LACHESIS

 

  femme : SYC-SYPH      homme : plus SYPH

-Parle beaucoup et très vite, change de sujet, la langue bute souvent sur les dents, la sort en parlant.

Le patient dirige l’entretien: il est difficile de pouvoir poser une question tant le flot est instoppable!

-Il se méfie de ce que vous lui donnez: « qu’est-ce qu’il y a là dedans? »

-< cols serrés, besoin d’air, de plein air, d’ouvrir les fenêtres

-< endroits surchauffés, besoin d’air, tendance à rougir, palpitations

-Respiration spasmodique (Ign), apnée du sommeil

-Pathologies ORL, otites, angines répétées

-Désir d’alcool, de chocolat

-Pieds glacés alors que le reste du corps souffre de la chaleur

 

Chez l’homme : moins d’exaltation que chez la femme

pas logorrhéique, plutôt renfermé (comme Mercurius) car a besoin de paraître très fort

 Il se présente comme un super-Nux, irritable, énervé, qqs colorations de la face

 Caustique, intense, passionné, impatient pour réaliser quelque chose, tourbillon de pensées

moins de saignements : les femmes saignent plus facilement que les hommes

meilleure tolérance pour les choses serrées (une femme supportant cols n’est pas Lach)

– palpitations en se retournant au lit, essoufflé à l’effort KN

– peu vêtu, a chaud

– suffocation, ne peut respirer à fond, besoin d’ouvrir, d’ouvrir les fenêtres, a toujours chaud

– ATC angines à répétition

 

 

ELAPS :

 

Confusion surtout avec Arsenicum

Sujet toujours tiré à quatre épingles, propre et rangé, perfectionniste.

Vérifie le soir que les portes sont fermées à clé. Redoute de rester seul

Mais caractère bien trop affirmé pour que ARS soit indiqué.

Le sujet est phobique: peur des serpents, mais surtout de la pluie (peur qu’il arrive une inondation).

Et autoritaire, il ne supporte pas les vêtements autour du cou.

Désir de salade, d’oranges, de yaourt.

 

CENCHRIS :

Confusion avec Sepia

< cou, parle vite, personnalité réservée, mais très efficace dans son travail, hyperactives, souvent peu féminines, cheveux courts, herpès (surtout vulvaire). Troubles gynécologiques (métrorragies)

Confusion avec Natr mur: désir de sel ou d’aliments salés, introversion, besoin de bouger

C’est le plus réservé des venins, tout en étant très actif (parfois déprimés, surtout lors de grossesse).

-Le désir de sel est souvent très présent.

-Chez la femme, la douleur de l’ovaire droit, < avant les règles, est très caractéristique.

-Cenchris est probablement le venin qui a les rêves les plus affreux. Rêves de viol.

-Sentiment qu’il y a quelqu’un derrière lui (Crot-c, mais certainement bien d’autres venins).

Très souvent, je l’ai donné à des femmes, j’ignore donc presque tout des signes chez l’homme. L’histoire personnelle est souvent la même: elles ont trouvé un métier très jeunes pour pouvoir assurer leur indépendance et quitter au plus vite le foyer familal (souvent vers 15 ou 16 ans).

Ces femmes ont toujours une volonté extraordinaire dans leur travail où elles aiment relever des défis. Il n’est pas rare de les trouver dans des milieux masculins où elles parviennent à percer, souvent au terme d’une rivalité effrénée avec leurs collègues.

 

NAJA :

 

Confusion avec Pulsatilla                                  Il n’a pas l’agressivité, la haine de Lachesis

-Gentillesse, grande émotivité, larmes faciles, tendance à rougir, sensibilité immense,

-Phobies: peur dans la rue, d’être suivie, etc.

-Mais mouvements de la langue et un caractère bien trop affirmé.

C’est le venin qui supporte le mieux la constriction, au point que parfois on ne retrouve même pas d’intolérance

-Palpitations. Surtout au réveil, et si  parole en public. ↑sur côté gauche

-Volontiers une petite toux sèche chronique en rapport avec une irritation du sympathique.

-Affections de la thyroïde: Basedow, Hashimoto.

 

Chez une jeune fille délicate émotionnelle avec palpitation : penser d’abord NAJA

Au croisement de Phos et Puls. Ils aiment yaourt, truc soft. Grand remède de douleur ovaire, violente palpitation

Se sent coupable d’avoir négligé son devoir, contradiction avec sa volonté, sentiment qu’elle a deux volontés  (Bath)

 

CROTALUS HORRIDUS :

 

Confusion avec Phosphorus                          Plus calme qu’un Lachesis

-C’est le plus social des venins : docilité, très grande compassion, désir d’entrer en contact avec gens

individus qui ont besoin d’un travail où ils ont à parler avec de nombreuses personnes, commercer au sens premier du terme :

parle facilement, connaît tout le monde.  Sa sensibilité s’exprime par exemple en lisant un texte émouvant: les larmes peuvent alors monter aux yeux.

-parfois peur du tonnerre et de l’orage.

-Mais grande irritabilité (bruxisme++) et révolte (« tout m’agace et tout m’énerve, que ce soient mes problèmes ou ceux des palestiniens ») qui peut faire penser à Cicuta, Mercurius.

– Se sent agressé par le toucher, la foule

-Autoritaire chez eux, pas trop devant une hiérarchie. Alternance de compassion et d’autorité.

-Ce sont souvent des femmes “bien en chair”, trop calmes pour des Lachesis.

Supportent très mal d’avoir faim, soulagés en mangeant,

-Rêves souvent affreux, parfois avec même l’odeur de corps en décomposition.

-Migraines, avec vomissements bilieux.

-remède de routine pour ttes affect cutanées suite d’exposition au soleil, des + bénignes aux +  graves.

-entre 2 territoires ou  soumis à une autorité à laquelle il ne peut échapper, menace, aversion pour un membre de la famille

 

CROTALUS CASCAVELLA :

 

Confusion avec Arsenicum album et Baryta carbonica

Grand médicament chez des gens qui ont été frappés par un deuil. Ils ont sans arrêt besoin que ça bouge autour d’eux, de voir défiler des gens, cherchant ainsi à s’évader de leurs pensées qui sont continuellement tournées vers la mort. Peur de la mort dès qu’il est seul.

fixation des pensées sur la mort

-tendance à être perfectionniste au travail et peuvent être complètement désordre chez eux

-besoin d’avoir de la présence (en fait, une foule les rassure)

-leur maison est très importante à leurs yeux, ils ont le désir de rentrer chez eux

-nombreuses peurs dont la peur des araignées et de l’obscurité

-aggravés par le soleil

-désir de chocolat

Tags: , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.