Voici un remède moins bien connu du Groupe Aurum. La vision de Farokh Master est très claire et permet facilement de trouver des situations cliniques où le remède pourra résoudre bien des problèmes.

DrMasterTous ces textes sont des textes inédits du Dr Farok Master que je vous ai traduit et que je publie sur le site Planète-Homéo avec son accord. C’est aussi l’occasion de vous faire comprendre tout l’intérêt de cette formation en Homéopathie que le Dr Farokh Master va commencer à Lyon, du 10 au 14 Novembre 2010. Vous pouvez retrouver le détail de cette formation (en suivant ce lien) qui est destiné à tous les professionnels de santé recherchant une excellente formation en Homéopathie par un de nos meilleurs conférenciers internationaux.

 

 

Aurum muriaticum

logo_design_aurum_cosmeticsC’est le chlorure d’Or, un grand remède sycotique, capable de faire réapparaître des écoulements supprimés.  

Selon Jan Scholten

Essence: une situation de cadre et en même temps désir d’être une bonne mère.

Une situation de cadre dans une entreprise et nécessité d’être une bonne mère

Elles ont la lourde tache d’être une bonne maman et en même temps d’avoir un travail avec des responsabilités. Elles veulent bien faire les deux choses, car ce sont des personnes très responsables. Elles sont capables de supporter beaucoup de choses, parce qu’elles sont très fortes et qu’elles n’abdiquent pas facilement. S’il le faut, elles ne dormiront que quelques heures pour se lever à l’aube pour faire le travail de maison.

Une maman très responsable

Elles se sentent très responsables vis à vis de leurs enfants. Comme si elles étaient les seules personnes capables de bien élever les enfants. Elles sont plutôt anxieuses et peuvent se faire du souci pour leurs enfants craignant qu’ils n’aient un accident ou un autre problème. Elles peuvent être surprotectrices, cherchant à leur éviter tous les dangers possibles.

Elles désirent également que leurs enfants deviennent des adultes responsables, et qu’ils puissent ainsi avoir un bon travail plus tard dans leur vie, de préférence un poste à responsabilités.

Etre un chef d’entreprise avec le risque de sacrifier leur fonction de mère.

Leur travail de cadre peut être si exigeant qu’elles ne trouvent plus le temps de s’occuper des enfants. Leur travail passe en priorité et la famille en souffre. C’est comme si leurs enfants étaient sacrifiés et passaient après le bien être de la société.

Protectrice vis à vis de leur propre mère

Elles se sentent aussi responsables de leur propre mère, (ou belle-mère, a rajouté Farokh) en particulier lorsqu’elle est âgée et dépendante. Elles pensent que c’est leur devoir de prendre soin de leur mère après tout ce qu’elle a fait pour elles dans le passé. Elles ne peuvent la laisser tomber d’un seul coup, même si elle est devenue une femme qui se plaint en permanente, au caractère difficile ou autoritaire.

Décevoir autrui est antisocial

Leur côté surprotecteur peut faire que leurs enfants se retournent contre elles. Les enfants peuvent avoir la sensation de suffoquer et vouloir s’échapper aussi vite que possible. Mais la mère ne comprend pas comme on peut être aussi irresponsable et asocial, oubliant brusquement leur devoir envers leurs parents. Cela les rend déprimées et suicidaires.

Expressions

Peurs

Hauteurs, tomber, meurtre, d’être assassiné, mort, suicide, maladie cardiaque, infarctus, folie, foule, gens, religieuse, salut, conscience, diable, Dieu, seul, eau, danger.

Rêves

Hauteurs, tomber, érotiques, mort, tuer, feu, fantastiques, obscurité, disputes, voleurs, accidents, délit, violence, eau, mer, vagues, noyade, enfants, mère, maladie ou décès d’amis et de parents.

Illusions

Supérieur, seul, manie, négligé son devoir.

Irritabilité

Critique, colère, agg. offense, agg. contradiction. 

Humeur

Orgueilleux, gai, qui s’ennuie, se plaint, tracassé, sensible, émotif, triste, idée de se suicider en sautant d’un immeuble ou en conduisant une voiture contre un mur.

Etiologies

Désastre, blessure, humiliation, trop de responsabilités, perte dans la famille et de la maman.

Généralités

Latéralité : gauche.
Temps : froid ; amél en plein air;  agg. temps gris, agg. temps sec, agg./ amél. mer.
Transpiration : facile, agg. effort: nauséabonde.
Horaire : agg. 3h et 23h, amél. soir, agg. hiver.
Désir : alcool, drogues, pain, sucreries, viande, eau froide, sel, aliments farineux, poisson.
Aversion : viande, manger, sel, farineux (comme Nat-m), poisson.
Aliments : agg. médicaments, amél. manger, agg. à jeun.
Règles : agg. règles, agg. grossesse, agg. pendant et après accouchement, seins gonflés et douloureux avant les règles.
Sommeil – insomnie, difficulté d’endormissement.

S. Physiques – agg. repos, agg. assis, agg. allongé, amél. marchant, amél. mouvement, agg. obscurité, amél. pression, amél. en massant, agg. toucher; agg. mercure.

George Vithoulkas

Aurum muriaticum est un remède avec une grande sensibilité ; c’est le remède le plus passionné et romantique, avec des sensations érotiques en particulier. C’est un remède tuberculeux par excellence, et on peut le situer entre Stannum et Tuberculinum.

(Farokh parle maintenant d’éléments observés dans sa pratique) Vous pouvez rencontrer une personne qui a souffert de tuberculose dans sa jeunesse et qui a été traité allopathiquement. Cette personne traverse une période de stress émotionnel plus tard dans sa vie – liée à une histoire amoureuse malheureuse par exemple – et sa santé se met à décliner. Une toux hachée peut apparaître sans prévenir et ne montrer aucun signe d’amélioration, une dyspnée peut se développer, et une dépression peut s’installer tôt ou tard. Le patient ne peut dormir, perd son appétit, est agité, anxieux, mécontent; sa santé décline rapidement et cependant elle ne veut pas admettre qu’elle est gravement malade, au point que si quelqu’un lui rappelle son problème de santé, elle se met en colère. Elle ne peut faire face à la réalité, prend bientôt des tranquillisants et vous avez devant vous un cas qui ressemble à un cas d’anorexie mentale avec menace de tuberculose sous-jacente. Si elle ne prend pas le remède rapidement, vous serez sûrement obligé de l’hospitaliser avec un très mauvais pronostic.

Aur-mur est plus anxieux au sujet de sa santé que tous les autres Aurums. Le patient est très soucieux de sa santé, il a la sensation qu’il a une grave maladie, mais il ne veut pas en parler avec des personnes non qualifiées. Le sujet Aurum muriaticum est extrêmement anxieux, ce qui provoque des palpitations. Les sensations sont très vives dans ce remède et en particulier lorsque le cœur est atteint. « Palpitations cardiaques en pensant à ses problèmes de santé » c’est ce qui est écrit dans les provings. C’est aussi un remède auquel on devrait penser lorsqu’il y a une association d’insomnie, de névralgies sciatiques et de dépression, lorsque tous ces symptômes sont associés avec une profonde anxiété au sujet de sa santé qui n’est pas toujours bien exprimée auprès du médecin. C’est en fait une préoccupation avec la mort, et une peur de la mort est un indice important pour ce remède. En fin de vie, nous pouvons observer un désir de la mort.

Le patient Aurum muriaticum est une personne très raisonnable, mais lorsque sa santé est en question, il ne peut rester calme et logique. Il imagine qu’il a toutes sortes de maladies. Dans ce remède, nous ne retrouvons la peur spécifique de la maladie cardiaque des remèdes de la série Aurum, mais une peur de la maladie en général. Le simple fait même de penser à ses problèmes déclenche des palpitations ; une anxiété extrême l’envahit et alors surviennent de fortes palpitations. Cela ne dure pas mais c’est très intense.

Si le patient reste seul, son esprit n’arrête pas de revenir sur ses problèmes de santé, et plus il y pense, plus il s’enfonce dans la colère et la dépression. C’est une caractéristique de ce remède que le patient est vraiment en colère parce qu’il est malade, qu’il doit supporter tous ces soins nécessaires à sa santé. Ses parents peuvent souvent lui demander ce qui ne va pas, observant qu’il ne sent pas bien, et il refusera de leur répondre. Il sera irritable et il répondra habituellement : « Tout va bien ». C’est la façon d’être du remède où le patient se sent irritable lorsque quelqu’un évoque son état de santé. Il ne veut pas que les autres voient en lui un malade, il ne peut supporter cette attitude.

Nous avons déjà noté que cette « colère en pensant à ses problèmes de santé » est une keynote de ce remède. Mais toutes ces pensées surviennent lorsque le patient est seul. C’est pourquoi il aime être en compagnie et parler de différents sujets, mais jamais de problèmes de santé. Il recherche la compagnie pour cette raison. Il ne parlera pas de son état de santé, mais se sent mieux parce qu’il ne revient pas constamment sur ces problèmes. On retrouve dans la MM: « Il rumine sur ses problèmes de santé jusqu’à devenir dépressif et souhaiter mourir ».

Aurum muriaticum est un remède cardiaque où, comme nous l’avons dit, les émotions ont une importante répercussion sur le cœur et la fonction cardiaque. Ces patients sont des sujets excités qui seront très attachés à leur amoureux, et qui peuvent tirer un très grand plaisir de leurs rapports sexuels. L’excitation sexuelle est un trait caractéristique de ce remède. Une femme est susceptible d’avoir plusieurs orgasmes avant de pouvoir dormir. Les hommes ont des érections qui les épuisent. Nous observons une forte activité au niveau des organes sexuels et le système hormonal semble également être dans un état de surexcitation. Ces sujets sont passionnés et fidèles, non par conviction, mais simplement par plaisir. Ils son attachés à leur partenaire et cela leur apporte du plaisir, ils ne veulent pas en changer. Ce sont des patients plutôt raffinés, les plus délicats de tous les Aurums, avec une riche imagination érotique. (Note de Farokh Master : C’est la différence entre Aurum mur et Natrum mur, parce que les Nat-m n’ont pas une relation sexuellement satisfaisante et romantique. Natrum mur est capable de tomber amoureux de n’importe qui, n’importe quand, alors qu’Aurum mur se met à penser rationnellement et ensuite peut tomber amoureux.) Ils ne tomberont pas amoureux d’une personne avec laquelle il n’est pas possible d’avoir une relation intime, comme le font les patients Natrum muriaticum, mais ils sont d’un romantisme malsain ( ?) dans leurs relations. Il y a un élément de tristesse et de plaisir associé à leur relations romantiques. C’est l’association du miasme tuberculeux avec la syphilis.

Les Aurum muriaticum sont des sujets très sensibles qui sont profondément affectés par le chagrin, les insultes, l’humiliation. Ils souffrent d’une agitation mentale ou physique intolérable et extrême, qui doit être soulagée. Ce qui peut les forcer à aller dehors pour marcher et ils peuvent marcher des heures en plein air jusqu’à ce qu’ils se sentent finalement mieux. L’amélioration en plein air est une keynote importante de ce remède, presque autant que pour Pulsatilla; mais ce qui leur fait vraiment du bien est le vent qui souffle sur leur visage. Le vent est commeun élément vivant qui leur redonne vie, plus de calme intérieur et de joie. Le patient adore le vent, « il ouvre ses bras pour l’étreindre ». Ils ont trop chauds et ils aiment le vent. « Il marche lentement dans les rues, pour être en plein air, ce qui l’améliore, il est aggravé à la maison, et dans une pièce chaude. » C’est presque un désir psychique de vent.

Pour résumer, ce remède a une constitution délicate, avec un côté délicat, romantique, sensible. Les patients Aurum muriaticum sont sans aucun doute ces exemples humains de délicatesse et de dégénérescence conséquences de générations d’individus affectés par les miasmes tuberculiniques et syphilitiques.

Ce sont des enfants qui ont une très délicate constitution, avec une belle tête, des traits fins, des cheveux fins, des sourcils peu épais, un petit nez, une peau très blanche et un regard angélique assombri par une certaine tristesse. Ils pourrontfacilement développer des tuméfactions des glandes cervicales, et leur grande sensibilité émotionnelle qui reste cachée peut les faire évoluer vers la tuberculose.

L’élément sexuel dans le remède indique le miasme tuberculeux, mais les peurs au sujet de la santé, les palpitations, la peur de la mort, la tendance à produire des tumeurs et des verrues orientent vers le miasme sycotique.

Les adultes sont des sujets excités qui sursautent facilement lorsqu’on leur parle, en particulier durant leur sommeil. Déprimés, ils ne s’intéressent plus à leur travail et ont tendance à pleurer. Un dégoût pour leur travail peut vite s’installer. Indolence, aversion au travail. Manque d’empressement pour le travail intellectuel. Aversion pour les affaires. Ils se sentent fatigués, avec perte d’énergie surtout lorsqu’ils se sentent blessés, ou s’ils sont déprimés. Un élément permettant de le différencier d’Aurum met. est le fait qu’habituellement les patients Aurum muriaticum présentent des périodes de tristesse alternantes avec allégresse ou joie excessive, alors qu’Aurum-met. présente une profonde dépression permanente. « Très brillant et joyeux, avec des accès occasionnels de dépression. » Ces patients peuvent être extrêmement irritables et capricieux. On ne peut rien faire pour leur faire plaisir lorsqu’ils sont dans cet état. Des états d’extrême irritabilité et de colère peuvent alterner avec une sévère dépression.

Ce remède peut se trouver indiqué chez certains homosexuels qui ont présenté une syphilis et des gonorrhées effacés par des traitements et chez lesquels vont se développer sous forme d’une réaction secondaire des verrues, des condylomes, des tuméfactions glandulaires etdes indurations, en particulier lorsque cette situation est associée à des dépressions occasionnelles et des préoccupations constantes sur leur santé avec des palpitations. 

Généralités

Diabètes avec une polyurie surtout nocturne ou tout au moins plus marquée que dans la journée.
Dépression, sciatique et insomnie.
Etats œdémateux conséquences d’une maladie cardiaque, d’affections hépatiques, avec albuminurie.
Sclérose en plaques, en particulier si l’étiologie était traumatique, que ce soit après une chute ou un chagrin.
Maladie de Morvan (chorée) très améliorée avec ce remède. (Ndt : Affection caractérisée par des troubles nerveux des membres et surtout des doigts (parésie, anesthésie, névralgie), puis par des troubles trophiques consistant en panaris analgésique et se terminant souvent par la sclérose. Elle est actuellement considérée comme un syndrome relevant de causes multiples, dont la lèpre et la syringomyélie. Extrait du Dictionnaire des termes techniques de Médecine. Garnier et Delamare). C’est un remède très utile chez des patients souffrants des effets chroniques d’une syphilis et d’une gonorrhée, où ensemble sont présentes excroissances et ulcération syphilitique.
Utile dans les hémorragies utérines à la ménopause et après.
Affections catarrhales et glandulaires marquées. Les glandes et les parties enflammées s’indurent. Ce remède a été utile dans les cancers des glandes.
Inflammation de l’os et du périoste. Nécroses des articulations, avec douleurs nocturnes forantes et rongeantes. Les douleurs sont déchirantes. Il y a beaucoup de symptômes et de douleurs osseuses pires la nuit. Exostoses. Tiraillement, déchirements dans diverses parties du corps.

Une sensation de plénitude des veines dans tout le corps est un trait caractéristique de ce remède (Vipera).

Lassitude.

Beaucoup de symptômes surviennent au repos et certains au mouvement. L’effort et la marche accentue de nombreux symptômes. Les palpitations, suffocation et grande fatigue surviennent en marchant et à l’effort. Il lui est impossible de marcher vite.

Aur-mur semble être aussi indiqué dans les cas de suppression de gonorrhée. Il a des verrues dans diverses parties du corps, sur la langue, sur les parties génitales.

Grande agitation; change de positionsans cesse; ses amis l’appellent : »le vif-argent ». Grande irritabilité. Très grande fatigue, surtout dans les membres. Agitation avec palpitations ; agitation périodique; doit s’arrêter et faire une promenade.

Tuméfactions et indurations des glandes et des tissus musculaires sont également très communs; les tuméfactions sont caractérisées par la chaleur, la dureté et la tension; lèvres, nez, langue, uérus, foie, rate – tous montrent des signes d’indurations.

Aggravation:

Repos, mouvement, effort, marcher, chaleur en général, air chaud, chaleur du lit, chaleur de la pièce, enveloppements chauds, en s’échauffant en plein air, au bord de la mer

Amélioration:

Temps froid et humide, plein air.

Tête

Vertige, comme s’il marchait en l’air.

Lenteur d’esprit.

Violentes céphalées gauches; douleur dans la région du sinus frontal gauche en penchant la tête en avant; améliorée par des applications froides. Sa tête est brûlante.

Douleurs déchirantes du cerveau. Céphalée frontale sourde. Douleur à type de tiraillement au niveau du front, dans la moitié gauche de la tête. Sensation de brûlure constante dans toute la tête pire du côté gauche. Pulsation au niveau de la tempe gauche après s’être levé, améliorée par des applications d’eau froide. Pression au niveau du cerveau, le long de la suture sagittale.

Sensation de froideur au niveau du vertex.

Sinusite affectant surtout le sinus frontal gauche avec douleur intense en penchant la tête en avant.

O/E:

Exostoses sur le crâne.

Chute des sourcils et de la barbe.

Oreilles

La musique améliore les symptômes auriculaires.

Bourdonnement d’oreille à gauche et sensibilité. Bruits de sonnerie et de vrombissement dans les oreilles, suivis de surdité, avec sensation comme si les oreilles étaient grandes et creuses intérieurement, ne pouvait entendre de façon distincte. Brûlure et prurit derrière les oreilles, la nuit en particulier.

O/E:

Eczéma derrière les oreilles.

Oreilles rouges.

Nez

Catarrhe nasal chez des patients qui sont aggravés dans une pièce chaude. Il est proche ainsi de Pulsatilla et de Kali Sulphuricum, qui tous les deux sont mieux en plein air.

Les écoulements du remède ressemblent à du pus, nauséabond et parfois sanguinolent ; de mauvaise odeur, écoulement nasal aqueux, irritant la lèvre; écoulement jaune, verdâtre ; flot de pus s’écoulant soudain du nez.

Nombreuses croûtes dures dans le nez ; saignement du nez en détachant les croûtes.

Allergie; rhume des foins.

O/E:

Nez rouge, tuméfié.

Fissures profondes autour des ailes du nez.

Lupus des ailes du nez.

Tuméfaction rouge du côté gauche du nez; la cavité nasale est ulcérée profondément, avec pellicule sèche, jaunâtre, et sensation d’obstruction, bien que le passage d’air soit suffisant.

Ozène, avec odeur insupportable.

Induration des angles du nez et commissures des lèvres.

Ensellure nasale chez le nouveau-né.

Visage

Brûlure par périodes, surtout après le rasage, avec coloration rouge foncée des joues.

Prurit, comme par le chatouillement d’une plume sur divers endroits du visage.

Tremblement de la mâchoire inférieure et menace de trismus.

O/E:

Acné rosacée.

Lèvres brûlantes comme par du poivre.

Ulcérations cancéreuses des lèvres.

Nécroses de la mâchoire inférieure.

Nécroses de la mâchoire supérieure après typhoïde.

Exostose de la joue droite.

Indurations des lèvres.

Lèvres rouge vif.

Tuméfaction douloureuse des glandes sous-maxillaires.

Rougeur de la face.

Bouche

Il a été utile dans le cancer de la langue ; langue aussi dure que de cuir, difficile à bouger, ulcérée en plusieurs endroits.

Inflammation de la langue suivie d’une induration; la langue devient raide et empêche de prononcer certains mots; induration persistante après une glossite.

Goût métallique de la salive.

O/E:

Aphtes.

Verrues sur la langue.

Gencives enflammées.

Gorge

Douleur dans la gorge.

Mucosités le matin descendant de la tête jusque dans la gorge.

Inflammation avec enrouement.

Sensation de grattage et de picotement dans la gorge.

Sécheresse de la gorge, déglutition difficile.

Désir fréquent de déglutir ; sensation d’une masse dans la gorge.

O/E:

Rougeur du cavum.

Estomac

Café, thé et vin ne conviennent pas; le café sucré le dégoûte.

Gastrite, crampes gastriques; douleurs gastriques avec brûlure, soif intense; douleurs brûlantes, coupantes, piquantes au niveau de l’estomac.

Tiraillement douloureux derrière la partie médiane du sternum; comme s’il y avait un corps étranger dur enfoncé dans la cavité.

Digestion lente.

Nausée le matin, aggravée après le petit-déjeuner, après manger, avec vomissement après avoir bu de l’eau et une trace de sang rouge, nausée à jeun, mieux après le petit-déjeuner.

Augmentation de l’appétit ou manqué d’appétit.

Après manger, surviennent des nausées, une distension et une plénitude gastrique avec bâillements fréquents.

Eructations et nausée, les régurgitations ont un goût putride.

Abdomen

Troubles hépatiques associés avec une maladie cardiaque avec albuminurie et œdème des membres ; induration hépatique avec œdème ; brûlure dans l’hypochondre droit, avec chaleur et picotement dans le ventre ; constante sensation de tension dans l’hypochondre droit.

Points de côté dans l’hypochondre gauche, comme après avoir couru.

Des coliques constrictives l’obligent à se plier en deux; ne disparaissent que dans le lit.

Raideur dans la région inguinale.

Sensibilité aux vêtements serrés ou au toucher de l’abdomen ; n’aime pas les couvertures chaudes.

O/E:

Hypertrophie et induration du foie

Splénomégalie.

Abdomen distendu; distension de l’abdomen par endroits.

Importante tuméfaction des ganglions inguinaux.

Rectum

Diarrhée accompagnant une affection hépatique, ou une néphrite or un syndrome néphrotique; diarrhée pire la nuit, après manger, avec douleur intestinale. Selles gris-blanchâtres, jaunes, aqueuses; selles liquides et fréquentes.

O/E:

Verrues groupéesen cercle autour de l’anus avec suintement important, condylomes anaux.

Fistule anale.

Hémorroïdes, avec rectorragie pendant la selle.

Excoriation anale et intercrurale chez un bébé.

 

Appareil urinaire

Paralysie de la vessie avec mictions fréquentes la nuit.

Organes génitaux masculins

Diminution du désir sexuel avec mélancolie.

Augmentation du désir sexuel.

Erections épuisantes

Testicules gonflés, tendus, avec sensation de traction le long des cordons spermatiques.

Blennorrhée chronique, pire le matin.

O/E:

Verrues sur le pénis, le prépuce, le scrotum ou l’anus.

Ulcérations chancroïdes ; chancres secrétant du pus en abondance.

Ulcères plats au niveau du scrotum, avec suintement fétide. Bubon à l’aine gauche. Excroissances s’étendant du scrotum vers le sacrum. Excroissances sur le scrotum.

Organes génitaux féminins

Hypertrophie et induration marquée de l’utérus; induration douloureuse du col de l’utérus; prolapsus utérin.

Brûlure et prurit de la vulve.

Sensation de chaleur et prurit vaginal.

Leucorrhée jaune clair, le matin en particulier, flux important au niveau vulvaire; leucorrhée acre, avec prurit des organes génitaux ; leucorrhée courant sur les jambes ( ?).

Stérilité.

Vaginite.

Métrite chronique, avec malposition et pertes.

Très intéressant dans les hémorragies utérines à la période ménopausique et après, chez des constitutions sycotiques.

Aménorrhée.

Hypersensibilité des parties génitales.

Albuminurie et œdème des chevilles pendant la grossesse.

Thorax

Il a une nette action cardiaque responsable d’une hyperactivité de cette organe; un bon remède en cas d’angine de poitrine, d’endocardite et de rhumatisme. Les battements cardiaques sont violents responsables d’une grande anxiété et d’insomnie ; il ne peut se reposer tant que son cœur n’est pas calme ; irrégularités des battements cardiaques, intense sensation de constriction thoracique, parfois battements des carotides et des artères temporales, tous ces symptômes sont des signes caractéristiques de ce remède.

Angine de poitrine – douleur cardiaque, forte pression dans la région cardiaque, anxiété cardiaque.

Maladie cardiaque associée à des affections nécrotiques osseuses.

Toux cardiaque; toux brève, sèche par paroxysmes, en particulier la nuit, suivie de sensation de chaleur dans la gorge; toux fréquente, dure, grave, avec expectoration blanche striée par des filets de sang; toux grasse, avec expectoration jaune épaisse.

Battements cardiaques irréguliers, avec forte constriction thoracique.

Palpitations – avec anxiété; aggravation au moindre effort mental.

Le cœur se contracte de façon plus intense; accentuation du premier bruit.

Battements cardiaques brusques ( ?: Sharp) de tonalité métallique.

Palpitations violentes, irrégulières, avec forte oppression cardiaque. Battements des artères carotides et temporales.

Endocardite rhumatismale.

Suffocation dans une pièce chaude, par les vêtements, en descendant les escaliers et en marchant vite.

Dyspnée la nuit.

Oppression obligeant à respirer profondément, ce qui soulage; aussitôt les vêtements desserrés.

Contraction anxieuse du thorax.

O/E:

Matité à la percussion de toute la région cardiaque (?). Hypertrophie du côté droit du cœur.

Pouls large, petit et rapide.

Dos

Tiraillement sourd dans le cou, en étant assis.

Tension au niveau des vertèbres dorsales.

Mal de dos très intense; douleur brûlante, coupante, picotement et raideur dans le dos.

Extrémités

Jambes gonflées, très sensibles au toucher, surtout le long du bord interne du tibia.

Tuméfaction du poignet, tuméfaction douloureuse de la main droite, tuméfactions des doigts. Tuméfaction œdémateuse des membres inférieurs, rougeur et tuméfaction des orteils, avec douleur brûlante et piquante; ne peut laisser les pieds pendre.

Exostoses avec douleur osseuse sur le tibia.

Périostite du tibia, du pied gauche.

Extrême sensibilité du tibia.

Désagréable sensation dans les épaules et les bras.

Douleur déchirante de l’épaule gauche, du bras droit, du coude jusqu’à l’extrémité du petit doigt.

Douleur brûlante, lancinante dans les bras et les avant-bras.

Secousses involontaires dans les bras.

Mouvements spasmodiques des bras.

Tremblement des mains le matin.

Raideur des bras et des articulations des doigts, des cuisses et des jambes.

Douleur pénible, profondément située du pied gauche.

Douleur brûlante dans les pieds.

Douleur coupante dans les orteils en marchant.

O/E:

Furoncles pleins de sang sur les fesses et les cuisses.

Sommeil

Parfois douleur pénétrante frontale descendant jusqu’au nez. Pulsations dans la tête, avec des rêves pénibles.

Rêves de violence, rêves de tristesse qui harcèlent.

Bâillement après manger.

Somnolent la journée même au travail.

Insomnie, suite de surexcitation, de palpitations.

Réveil en sursaut.

Déglutit pendant la consultation. Aversion pour le travail. Sensible aux critiques et aux ambiances négatives. Illusions qu’ils ont toutes les maladies.

Pour consulter les autres articles concernant le remède homéopathique Aurum, nous vous invitons à cliquer sur les liens ci-dessous  :

Aurum (première partie)

Aurum (troisième partie)

Tags: , , ,

(1812-1888) Born in Prussia, educated in Berlin before going to the United States in 1838 to register in the first and only homeopathic medical college in the world in Pennsylvania, known as the Allentown Academy. The Academy closed soon after his outstanding graduation. Considered by many to be one of the most clinically successful homeopathic physicians in our great legacy, Dr. Lippe's countless publications provide a blueprint for homeopathic practice. He helped launch several of the best homeopathic journals ever to be published, including the Organon, the Hahnemannian Monthly, and the Homeopathic Physician.

2 réponses à “Le Groupe Aurum selon le Docteur Farokh Master (Bombay-Inde) – Deuxième partie” Subscribe

  1. Michèle Bärtschi-Guedj 24/09/2010 at 18:28 #

    Un grand merci Jean-Claude pour la traduction d’Aurum Muriaticum qui demande à être connu et débusqué. Je pense être passée à côté de 2 cas like Pulsatilla..As-tu eu des cas aurum muriaticum dans ta clientèle? Tu nous ferais un topo lors d’un prochain séminaire? Je me réjouis de te retrouver ainsi que toute l’équipe à lyon au mois de novembre au séminaire de Farokh! A très bientôt. Bises Michèle

    • ravalard 26/09/2010 at 07:56 #

      Merci Michèle! J’ai eu effectivement un cas d’Aurum muriaticum pour lequel la présentation de Farokh Master m’avait bien aidé. Il s’agissait d’une femme ‘totalement surbookée’ par son travail, sa vie familiale, toujours à la limite du ‘burn-out’ qui présentait un problème hémorroïdaire handicapant. Traitée par Aur-m LM1 en solution liquide avec un très bon résultat durable… Jean-Claude

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.