Gratiola officinalis – Jean-Michel Bolzinger

Par le Dr. Jean Michel Bolzinger

Les points importants.

Les aggravations de l’après-midi se trouvent dans l’Annexe 1.

Les diverses présentations des degrés des remèdes sont détaillées tout à la fin du texte en Annexe 2.

 

SOUCHE et DESCRIPTION

Gratiola officinalis. Gratiole. Grâce de Dieu. Herbe au pauvre homme. Sené des prés. Hedge hyssop Scrofulariacé.

 

Description (selon Guermonprez – Pinkas & Torck) :

Plante herbacée qu’on trouve dans presque toute l’Europe, vivant en milieu humide, d’une hauteur de 50 cm environ.

– Tiges creuses, tétragones au sommet

– feuilles sessiles, lancéolées, dentées

– fleurs isolées, blanc jaunâtres ou rosées

– fruit :capsule ovoïde pointue munie d’un calice persistant.

 

partie utilisée :La plante entière fleurie.

 

composition :contient surtout des cucurbitacines (comme Bryonia, Colocynthis, Echinacea, Anagalis, Ibéris amara).

La structure chimique des cucurbitacines rappelle curieusement celle des corticoïdes (expliquant l’action anti-inflammatoire de ces remèdes).

 

TYPE DE DESCRIPTION

Dans le dictionnaire affectif des plantes, Bernard Vial écrit ceci à propos de Gratiola :

 

« Tout ce qu’on lui donne est le fait d’une complaisance condescendante. Lui, en échange doit déborder de gratitude. Ne supporte plus le mépris dans lequel on le tient. »

 

Hering indique un signe mental précédé du « sigle désignant les observations de la vieille ou de la nouvelle école digne de notre considération »:

« Troubles mentaux suite d’orgueil démesuré ».

 

Ce symptôme ne figure pas en l’état dans le répertoire de Kent mais Boericke écrit : »efficace en cas de troubles mentaux provenant d’un orgueil démesuré ».

 

Sankaran dans « L’esprit de l’homéopathie » p 341. écrit à propos de la Matière médicale circonstancielle: La maladie est une réaction appropriée à certaines circonstances particulières. Les remèdes ne sont rien d’autre que des maladies artificielles.

Cette constatation l’a conduit à étudier la symptomatologie des remèdes, particulièrement leurs symptômes mentaux, en la corroborant à la pratique d’aujourd’hui, afin de comprendre à partir de quelle véritable situation spécifique, ce remède pouvait être issu. Cela rend la tâche plus facile en ce qui concerne la mémorisation. C’est dans cette optique que j’ai imaginé un type de description de Gratiola .

 

Promu à un avenir somptueux, il se retrouve R.M.I.ste au resto du coeur

Gratiola est p.ex. dans une situation où il ambitionnait un emploi bien rémunéré, ses ambitions salariales étaient conséquentes et il a pu refuser des offres qui n’étaient pas à la hauteur de son orgueil démesuré. Du coup, il se retrouve chômeur de longue durée et doit aller mendier son pain au resto du coeur.

Gratiola présente des troubles mentaux consécutifs à un orgueil démesuré (Héring=34)

Il avait la grosse tête (Hell, Bov.)

hydrocéphalie cité 4 fois in 34, ne figure pas dans la rubrique du Kent.

TETE PLENITUDE (Voir Agrandie, Dilatée, Enflée, etc): [6 42 105] 1

dont il lui reste encore

VISAGE TUMEFACTION sensation de : [0 8 15] 2

VISAGE TUMEFACTION sensation Lèvres supérieure : [9 13 13] 1

 

mais les choses ont changé et la dure réalité de la vie l’ont amené à une révision de ses prétentions:

ILLUSIONS petit, il est:[0 0 1] ru 1

s. comme si le cerveau se contractait et comme si la tête devenait plus petite (in 34)

 

Sa journée commence mal car dès le réveil il est tourmenté par l’idée de devoir aller quémander, un homme comme lui!

IRRITABILITE 1, matin 1, matinée 1.

PENSEES, pensif 1

PEUR, faim, en ayant:Ru 1, en étant à jeun, à:Ru 1.

 

Du coup il s’interroge, j’y vais ou j’y vais pas ?

INDECIS, hésitant (Voir Entreprendre): [6 28 72] 1

 

J’y vais pas !

MANGER, refuse de: [6 2 11] 1

 

Et puis si, j’y vais :(et on le voit déambuler seul dans les rues, l’air absent):

INCONSCIENCE en marchant 1, pendant le transport 1

COMPAGNIE, aversion pour la, [9 38 53] 1

TACITURNE, désire garder le silence [11 38 106] 1

 

Une fois son tour arrivé dans la file d’attente, il ne met pas grande précipitation à s’accaparer de ce qu’on lui propose. « Alors, vous en voulez ou pas » s’impatiente la dame patronnesse

REPONDRE, réfléchit longtemps avant de:HELL. PHOS.[2 5 1] 1

Au creux de la main avec laquelle il reçoit, il ressent le prurit de la frustration staphysagrienne

PRURIT de la Paume de la main :ANAC. SULPH. [2 13 38] 1

 

On le retrouve face à son repas avec la PEUR de manger

 

Il a une sensation de chaleur de la tête et du visage qui évoque sa confusion de recevoir la nourriture qu’on a condescendu à lui donner

mais il a aussi une sensation de froid dans l’estomac et l’abdomen qui montre qu’il ressent en profondeur la froideur du mépris.

 

TETE CHALEUR – TETE CONGESTION, hyperhémie – VISAGE CHALEUR 2 – VISAGE COLORATION ROUGE 2

ESTOMAC FROIDEUR – ABDOMEN FROIDEUR 2

 

Il n’est pas surprenant que la nourriture qu’il n’a pas gagné à la sueur de son front lui reste sur l’estomac, qu’il en ressent une rancoeur et des haut le coeur

 

ESTOMAC PIERRE, sensation d ‘avoir une 2

ESTOMAC ERUCTATIONS nausée, avec 1

ESTOMAC ERUCTATIONS pyrosis, avec renvoi de gorgées acides 1

 

Après le repas, il sera confus, mécontent, triste

CONFUSION après manger 1

MECONTENT, contrarié l’après-midi :grat. mur-ac. nat-m. op. zinc. 1

TRISTESSE, dépression mentale l’après-midi :[0 5 29] 1

 

sa tristesse et sa dépression peuvent même l’amener à l’idée d’en finir

SUICIDE, tempérament porté au AUR. AUR-M. NAT-S. PSOR. [4 21 45] 1

ce qui se comprend bien lorsqu’on connaît l’absence ou la mauvaise couverture sociale de cet hypocondriaque nosophobe.

ANXIETE hypocondriaques, chez les [2 4 13] 2

ANXIETE santé, au sujet de sa :NIT-AC. [1 6 27] 1

 

est-ce besoin de préciser son

ANXIETE avenir, pour l :[6 24 38] 1

de la même façon, il est compréhensibles qu’en étant pris à la gorge de la sorte, il éprouve une sensation « comme si le cou était serré par une main » (Héring)

 

Enfin, fidèle à cet adage cher au tiers-monde : »Là où la table est vide le lit est fécond », Gratiola va se consoler au 3°dans la rubrique

NYMPHOMANIE [6 27 17] 3

 

et il ne lui reste plus qu’à s’en remettre à la « Grâce de Dieu », l’autre nom de Gratiola off.

 

Gratiola pourrait être de noble descendance et s’appeler Von Gratiola. Ayant toujours ambitionné d’être une « tête », il a souffre de devoir se résoudre à n’être qu’une parti-cul.

 

 

SYMPTOMES « choisis » (dans l’ordre du répertoire)

Sur environ 1000 rubriques où figure Gratiola : 1% au 3°, 10% au 2° et 90% au 1° (1062 = 16 + 89 + 957) en comparaison :Lycopodium 15% au 3°, 30% au 2° et 55% au 1° (7317 = 984 + 2332 + 4001)

PSYCHISME

une étiologie mentale :affection suite d’orgueil démesuré

COLERE, contradiction, suite de (Voir
Contradiction):
[4 7 23] 1
COLERE violente: [9 10 16] 1
COMPAGNIE, aversion pour la [9 38 53] 1
CONTRADICTION, ne tolère pas la : [4 8 28] 1
FASTIDIEUX, lassant, ennuyeux: [0 9 69] 2
ILLUSIONS, diminué (tout est) [0 0 6] 1
petit, il est:grat. [0 0 1] u 1
HYSTERIE : [21 44 46] 2
NYMPHOMANIE (Voir Manie, Lubrique, Obscène): [6 27 17] 3
PEUR, faim, en ayant:grat. [0 0 1] u 1
jeun, à:grat. [0 0 1] u 1
manger, de:caust. grat. op. puls. tarent. [0 0 5] 1
MANGER, refuse de: [6 2 11] 1

 

TRISTESSE, dépression mentale (Voir Morose): [49 98 107] 2
TACITURNE, désire garder le silence (Voir Parler,
Renfermé):
[11 38 106] 1
SUICIDE, tempérament porté au [4 21 45] 1

VERTIGE (2 des 16 rubriques au 3°)

MANGER, pendant:GRAT. Nux-v. Phos. [1 2 15] P 3
après :GRAT. NUX-V. PULS. [3 12 26] 3

TETE

remède de migraines avec afflux de sang et vision qui s’estompe
(Boericke) :

TETE / CHALEUR suite de douleur dans l’abdomen
:grat.
[0 0 1] u 1
TETE / CONGESTION, hyperhémie. [19 65 91] 2,
amél après le sommeil, [0 0 1] u 1
TETE / PULSATION, battement / TEMPES :BELL. GLON. [2 21 69] 2
VISION / CECITE, éclipse de la vision:NUX-V. [1 19 8] 2,
pendant un afflux soudain de sang à la tête Ru 1
et agg. au mouvement Ru 1
ESTOMAC / VOMISSEMENTS céphalée, pendant:IP.
MELI. PULS. SANG.
[4 33 52] 2

 

TETE / RAPETISSEE, sent que la tête a:Grat. [0 1 3] P 2

ce qui se passe toujours quand on a eu la grosse la tête. (hydrocéphalie
chez Hering)

YEUX

FERMER les yeux, involontairement : [4 6 14] 2
FERMES :RHUS-T. [1 4 7] 2

VISION

CECITE / éclipse de la vision :NUX-V. [1 19 8] 2
mouvement, agg: [0 0 1] u 1
tête, pendant un afflux soudain de sang à la: [0 0 1] u 1
COLOREE BLANCHE :Dig. Kali-c. Ph-ac. [0 3 14] 1
les objets même ceux qui sont verts, semblent
blancs:
[0 0 1] u 1 (Héring)

La couleur de l’espérance qui s’efface.

OREILLE

DOULEUR / BRULANTE soir frotté, après avoir: [0 0 1] u 1
DOULEUR / TIRAILLANTE Région de l ‘oreille /
pression, amél:
[0 0 1] u 1

AUDITION

rien de très caractéristique

NEZ

ETERNUEMENT / déjeuner, pendant:grat. [0 0 1] u 1

VISAGE

DOULEUR (névralgie, etc) / BRULANTE déjeuner,
après:
[0 0 1] u 1
FROIDEUR après-midi 14 h:grat. [0 0 1] u 1
TENSION de la peau : [0 15 35] 2

névralgie faciale suite d’excès de café

 

TUMEFACTION sensation de tumefaction du visage : [0 8 15] 2
Lèvres supérieure : [9 13 13] 1
matin: [0 1 1] 1

indication dans l’oedème de Quincke

BOUCHE (4 symptômes au 2° parmi les rares.)

CRACHE constamment: [0 3 12] 2 ; « putain de vie ! »
DOULEUR BRULANTE, Palais : [0 21 38] 2* ; ce « palais » qu’il
ambitionnait
GOUT, AMER [14 76 85] 2 ; l’amertume des illusions
perdues
RUGOSITE Langue : [0 7 23] 2*

DENTS

GRINCER des dents :APIS. BELL. HYOS. [3 26 20] 2 ; (de rage contenue)

GORGE

Elle AVALE continuellement, a une DEGLUTITION difficile, a une DOULEUR en avalant à vide (2) il y a vraiment qqch. qui lui reste en travers de la gorge et qu’elle a du mal à avaler.

COU

rien de très caractéristique

ESTOMAC

Gratiola est surtout connu pour ses signes aigus dans le cadre d’une gastro entérite (avec sa diarrhée caractéristique). Il existe aussi des signes subaigus ou chronique dans le cadre d’une dyspepsie où la diarrhée peut manquer :

ESTOMAC DOULEUR CRAMPE, manger, après:NUX-V [1 9 14]

REPLETION, manger, après: [8 32 36]

ERUCTATIONS aliments, comme le goût des: [8 13 64]

ERUCTATIONS inefficaces et incomplètes: [4 11 47]

TETE DOULEUR, manger, après: [6 20 63]

VERTIGE MANGER, après:GRAT.NUX-V. PULS. [3 12 26]

tous ces symptômes sont communs à NUX-V. PULS. CHI. PHOS. SULF.

 

Key note : VIDE, creux, faiblesse, sensation de faim, etc
(2) après-midi 14 h: RU 2

faim et s. de vide après les repas (Boericke)

APPETIT augmenté (faim en général) manger, après: LYC. PHOS. [2 6 29] 1

car en fait, ce n’est pas de nourriture dont il a faim, d’ailleurs il a une AVERSION pour les aliments (2) DEGOUT des aliments (2)

 

il a même une AVERSION tabac, fumer (son cigare habituel), à:IGN. [1 7 33] 1

 

et ici on voit bien que quelque chose lui reste sur l’estomac

CORPS étranger, sensation de: [0 0 6] 1

PIERRE, sensation d ‘avoir une: [5 10 38] 2

 

la seule nourriture qui lui fait envie, ce sont les tartines de beurre (car cela lui rappelle cette enfance où il était le prince promis à un avenir radieux),. En psychanalyse, on appelle cela une régression.

DESIR, pain : [0 12 18] 1 de pain et de beurre :MERC. Ferr. Mag-c. Merc-sul. [1 3 7] 1

seulement de pain :bov. grat. [0 0 2] 1

 

Gratiola a une SOIF extrême (dans les états aigus)

 

ESTOMAC / FROIDEUR / fièvre, après: [0 0 1] Ru 1

ABDOMEN

ABDOMEN / CHALEUR déjeuner, après: grat [0 0 1] Ru 1

ABDOMEN / FROIDEUR 2

ABDOMEN / DOULEUR / CRAMPE, étreinte, comme une: [34 92 105] 2

ABDOMEN / DOULEUR / PIQUANTE lancinante (y compris permanente): [3 35 68] 2

 

TUMEFACTION, GANGLIONS mésentériques: [0 7 8] 2

RECTUM

Ici nous allons trouver le gros symptôme de Gratiola : »la diarrhée aqueuse, verdâtre et mousseuse, des selles évacuées avec force et sans douleur, suivies d’une sensation de brûlure anale » (Boericke). Il s’agit d’une diarrhée partant en jet qui soulage mais épuise.

Cette diarhée fait penser à Gambogia.

Par ailleurs, ce symptôme fait la différence avec Nux Vomica (Boericke nous dit que « chez les sujets féminins, les symptômes de Nux sont souvent recoupés par Gratiola ».)

DIARRHEE (2), matin (2), nuit (2), après boire de l ‘eau (2), après déjeuner (3)

éructations, amél: Arg-n. carb-v. grat. hep. lyc. [0 1 4] 1

DIARRHEE / indolore : [12 34 46] 2

La DIARRHEE en jet, l’été, après avoir bu de l’eau froide suivie d’épuisement et d’une brûlure anale est très caractéristique.

déclenchement par les boissons froides: Bryo, Ars, Caps, Puls, Rhus-t

si c’est en été : Nx Mosch (suivi d’hébétude somnolent) et Nat-s (moins souvent aigu)

la brûlure anale : IrisV, Croton et Sulfur

 

ESTOMAC / VOMISSEMENTS diarrhée, pendant:ARG-N. ARS. GAMB. VERAT. [4 17 28] 2

les vomissements sont au 2° :AMERS, AQUEUX, BILIEUX, JAUNES

 

et cette diarrhée n’est pas qu’une petite déclichette puisque c’est un remède de.

CHOLERA :CAMPH. CUPR. VERAT. [3 12 10] 2

infantile:AETH. GUAJ. [2 23 20] 1

morbus (ou nostras):GUAJ. PODO. VERAT. [3 14 9] 2

Boericke précise que les hémorroïdes s’accompagnent d’hypochondrie:(key note pour Séror)

HEMORROIDES (1) externes (1), thrombosées:AESC.

HEMORRAGIE anale, selle, après:AM-C. [1 9 14] 1

décidément, il en a vraiment plein le c. de cette chienne de vie !

SELLES (la pépinière de 2° et 3° :c’est ici !.)

ABONDANTES (2)

AQUEUSES (3), jaunes (3), vertes (3)

FILANTES, « filandreuses (3)

FLUIDES, liquides (2), sortent par flots (2), vertes (P 3)

JAILLISSANTES (3)

JAUNES (3), verdâtres (3)

JET soudain (3), selle liquide sortant par flots (2) Aloe, Bryo, Chin, Croton, Gamb, Podo.

MOUSSEUSES (2)

VESSIE

rien de très caractéristique

REINS

rien de très caractéristique

URETRE

rien de très caractéristique

URINE

BRULANTES (y compris Chaudes): [21 42 93] 1

COULEUR, ROUGE : [5 41 79] 2

NUAGEUSES : [19 45 75] 2

reposer, en les laissant: [9 30 42] 2

OLIGURIE : [32 80 103] 3

GEN-MASCULINS

Gratiola ne fait pas comme tout le monde: il commence par avoir un coït, une émission séminale, et puis après seulement il a son érection et son désir sexuel

DESIR sexuel, émission séminale, après:Ph-ac. [0 1 9] 1

ERECTIONS / coït, après:Sep. [0 1 13] 1

ERECTIONS / émission séminale, après:PH-AC. [1 0 8] 1

quant à la MASTURBATION (qu’il pratique au 2° ! ) il n’est pas précisé si c’est avant ou après tout cela qu’il s’y adonne.

et comme si ces fantaisies ne suffisaient pas, il rajoute des CONVULSIONS pendant le coït, pendant l’éjaculation (1) Lach. et Nat-p. partagent la même habitude.

GEN-FEMININS

PSYCHISME / NYMPHOMANIE [6 27 17] 3

DESIR, augmenté: [14 34 23] 3

parturientes, chez les: [0 5 5] 2

violent, la poussant à la masturbation: ORIG. ZINC. [2 4 2] 2

MASTURBATION : ORIG. [1 6 7] (2° elle aussi !)

REGLES :abondantes (1), en avance (1), douloureuses, dysménorrhée (1) et prolongées (1)

LARYNX-TRACHEE

Maintenant si un malade a tout le tableau digestif de Gratiola et qu’il sort une laryngite, inutile de passer à Carbo Veg, Caust, Arg Met ou Natrum Mur. car Gratiola a encore .

DOULEUR, Larynx, à VIF

ECLAIRCIR la voix, racler, toussotter, etc

IRRITATION des voies aériennes, de la Trachée

MUCOSITES des voies aériennes du Larynx

VOIX, enrouée .tout ça au 1° .

RESPIRATION

toujours cette situation qui lui pompe l’air.

ASTHME – DYSPNEE en montant un escalier – GENE respiratoire. tout ça aussi au 1°.

TOUX

une petite quinzaine de rubriques de toux au 1°, peu caractéristiques. Une toux sèche, irritative.

Maintenant, si c’est une TOUX / PAROXYSTIQUE uniquement le soir à 19 h, Gratiola est Ru au 1°.

THORAX

CARDIO / PALPITATIONS cardiaques (1), en étant allongé (1), après la selle (ARS. CON. Agar. caust. grat.), les palpitations sont violentes (1)

GENERALITES / POULS, fréquent, accéléré, incomptable, rapide (1), et intermittent (1) = TACFA (Aur. Dig. Nux-v. Sulph)

ERUPTIONS SEINS mais après le grattage [0 0 1] u 1

PRURIT / CLAVICULE, grattage, amél:grat. [0 0 1] u 1

On voit bien que Gratiola, c’est plutôt un Sous-diaphragmatique.

DOS

DOULEUR / LOMBAIRE, de la région pendant la selle : Arg-n. Carb-an. [0 2 9] 1

DOULEUR / COCCYX après la selle :grat. sulph.(1)

et il parvient même parfois à se faire une .

ENTORSE, COCCYX, après la selle:Ru 1 (doué le gars!)

MEMBRES

DOULEUR rhumatismale Hanche EXTENSION à la région hépatique (Ru 1)

DECHIRANTE Coude (2), Avant-bras (2) Pouce articulations en écrivant (Ru 1)

TUMEFACTION Main :APIS. COLCH. [2 27 64] 1

SOMMEIL

Dans l’ensemble, Gratiola semble bien dormir, on ne lui connaît que des insomnies suite d’hyperidéation mentale (1)

REVES, agréables (1), décousus, sans rapports les uns avec les autres (1), effrayants (1), érotiques matin (1), de geler (Ru 1), de mort, de décès (1), de serpents:Arg-n. Lac-c. Ran-s.[0 3 15] 1

FIEVRE

Gratiola ne figure dans aucune rubrique de ce chapitre.

FRISSON

FRILOSITE plus de frilosité dans une pièce chaude qu ‘au plein air: Puls. bry. grat. [0 1 2] 1 (Gratiola est un remède chaud)

TRANSPIRATION

rien de très caractéristique

PEAU

CHAIR DE POULE après la selle Ru 1

rash épidémique brûlant et pruriant comme celui de la roséole (Héring)

Seror, dans son logiciel Vortex réalisé à partir des données de Boger donne les indications suivantes :

– micro furonculose – phlyctènes – vésicules** – acné – herpès – gale – miliaire – pustules –

Oedème de Quincke :tumefaction du visage (2), de la lèvre supérieure (1) le matin (1) et de la main (1) – et dans GENERALITES :OEDEME, externe (2)

 

GENERALITES

signes étiologiques :

suites d’excès de café

suite de boissons froides en été

(en plus de l’étiologie mentale :affections suite d’orgueil démesuré)

 

I.) REACTIONS GLOBALES à l’environnement

1. (A) – STHENIQUE ?:difficile de trancher. Si Grat est PRESSE (1), il ne figure ni dans les rubriques sthéniques : IMPULSIF – IRREFLECHI – PENSEES, rapides, vives, – PROMPT à agir – manque de RETENUE

ni asthéniques :CALME – LENTEUR de compréhension – LENTEUR de tempérament – TRANQUILLE, serein

2. THERMOREGULATION :ne figure pas dans les rubriques « manque de chaleur vitale » et vaguement dans les rubriques de frilosité. Par contre < / Chaleur au 2°. Donc remède chaud .

3. REACTIONS AUX STIMULATIONS : pas de réaction particulière aux odeurs, au bruit, à la douleur. Par contre Grat. est > au toucher (sauf sa céphalée) ? Cham

4. RYTHME / PERIODICITE :en dehors d’une douleur déchirante du bras au 1°, pas de périodicité.

5. pas d’alternances

6. AMAIGRISSEMENT/OBESITE . 0 sauf peut être VISAGE amaigri, émaciation des mains qui s’explique dans le contexte de déshydratation extra cellulaire liée à la diarrhée. ESTOMAC APPETIT, augmenté manger, après: PHOS. LYCO. [2 6 29] 1

7. SOIF Grat. peut avoir une soif extrême en particulier le matin et le soir dans les états aigus. ( deshydratation intra cellulaire liée à la diarrhée qui d’ailleurs peut aller jusqu’au choléra)

8. SECRETIONS et EXCRETIONS :peu de sécrétions en dehors de la diarrhée. Pas de rhinorrhée, pas de leucorrhée, vague conjonctivite purulente. Même la diarrhée n’est nauséabonde qu’au 1°

9. C.I.I.C.H.U. :

CONGESTION :Grat. n’est pas un r. très congestif en dehors d’une affreuse congestion céphalique (Héring)

INFLAMMATION :0

INDURATION :0

CICATRISATION :RAS

HEMORRAGIES :ne saigne pas si ce n’est de l’anus après la selle

ULCERATION :0

10. T° :remarquablement absent de tout le chapitre FIEVRE !

11. LATERALITE :13 rubriques à droite, 20 à gauche. Pas de latéralité nette.

 

II) DESIRS & AVERSIONS ALIMENTAIRES

DESIRS AVERSIONS INTOLERANCE

pain aliments (et faim) café, agg

pain et beurre graisses et aliments riches boissons froides

de pain seulement poisson

tout (après-midi, 13 h surtout)

tabac, fumer (son cigare habituel)

 

III) SENSATIONS caractéristiques:

sensation d’estomac vide après le repas

sensation de toile d’araignée sur le visage (selon Séror. Pas
signalé dans Kent, Héring et Boericke)

 

MODALITES

AGGRAVATIONS

< l’APRES-MIDI (13 h à 18 h) :[12 59 88] 1

(il est probable que cette < ait été sous estimée (CF Annexe_1)

CHALEUR, agg: [15 45 41] 2

café, agg: [ 5 12 37] 1

agg par les boissons froides : [ 3 34 40] 1

AMELIORATION :au grand air

 

 

RELATIONS & DIAGNOSTIC ? de Gratiola:

Plusieurs auteurs mettent Gratiola en comparaison avec Chamomilla et Nux Vomica en raison de l’irritabilité insatisfaite et aussi parce qu’ils ont en commun une grande quantité de symptômes digestifs. Teste en fait le Chamomilla des maladies chroniques.

 

Comparaisons :

 

Chamomilla Gratiola

Chamomilla Gratiola
Vertige < allongé (2) Vertige > allongé (1)
céphalée après avoir pris froid (2) céphalée après s’être échauffé (1)
douleur brûlante gencives et langue (2) douleur brûlante palais (2)
appétit absent (3) appétit augmenté (1)
Vomissements faciles (3) difficiles (1)
douleur contuse rectum après selle (2*) douleur contuse rectum pendant selle (2*)
hémorroïdes internes (3*) externes (1)
envies inefficaces d’uriner (2) mictions fréquentes (1)
douleur piquante membre sup (1*) id mais membres inf (2*)
< / courant d’air et plein air (2) > en plein air
< allongé sur le dos (2) > allongé sur le dos (1)
< par le toucher (3) > par le toucher (1)

(d’après le logiciel PcKent).

 

Comparaison avec Nux Vomica

Vithoulkas indique qu’il s’agit d’un remède essentiellement féminin, on a dit de Gratiola que c’était un Nux Vomica féminin. (Boericke)

Nux Vomica est présent dans 42 des 63 rubriques psy de Gratiola. (Phos et Natrum Mur partagent aussi 38 rubriques)

Nux et Gratiola ont la même dyspepsie mais Nux est constipé tandis que Gratiola est diarrhéique.

Nux est un grand frileux sensible à l’air froid tandis que Gratiola est < à la chaleur et puis Nux est plus « gagnant » que Gratiola, c’est un « killer » qui préfèrerait le suicide à la condition habituelle de Gratiola.

Nux Vomica est présent dans 42 des 63 rubriques psy de Gratiola, ce qui a fait écrire que Gratiola était la Nux Vomica féminine.

 

Comparaison avec Platina

La composante sexuelle, les névralgies, les douleurs ovariennes rendent la confusion possible avec Platina (Vithoulkas)

 

Platina et Gratiola sont sérieusement présents dans les rubriques:

L’orgueil – HYSTERIE – NYMPHOMANIE – TRISTESSE – CAPRICIEUX –
MECONTENT, contrarié – IRRITABILITE – DESIR, augmenté(en
particulier chez les parturientes) – CHALEUR, agg

mais Gratiola n’a pas le symptôme très marqué de Platina:

ALTERNANCE de symptômes mentaux et physiques:[1 3 4]

 

et puis surtout cette opposition dans les illusions qui en dit beaucoup sur la tonalité générale des deux remèdes:

 

Platina se croit plus grande que les autres, tandis que Gratiola se croit plus petit.

 

PSY ILLUSIONS, grande taille, très grande, elle s ‘imagine: eos. op. plat. stram. (1)

PSY ILLUSIONS, pièce/ tout dans la pièce est diminué, alors qu’elle est de grande taille et domine les autres:plat. [0 0 1] RU

PSY ILLUSIONS, qu’il est diminué petit:grat. [0 0 1] RU

 

Comparaison avec Magnesia Carbonica

Boger dans Synoptic Key met Gratiola en relation avec Magnesia Carb.

En dépit de sa difficile condition, Gratiola n’est pas nostalgique de son enfance insouciante contrairement à Magnesia Carb qui disjoncte à chaque étape qui l’éloigne de l’enfance (vomit le lait, dentition, dent de sagesse, ménarches tardives, règles,
grossesse.)

Les symptômes suivants sont communs à Gratiola et Magnésia Carb :

IRRITABILITE (Grat.1 Mag.C3) – HYSTERIE (Grat.2 Mag.C1) –

AVERSION, aliments (Grat.2 Mag.C2) – DEGOUT des aliments (Grat.2 Mag.C2) –

ESTOMAC VIDE, creux, faiblesse, sensation de faim, etc (Grat.2 Mag.C2) – Vomissements ACIDES (Grat.2 Mag.C3) –

ABDOMEN DOULEUR, CRAMPE, étreinte, comme une (Grat.2 Mag.C2) –

RECTUM DIARRHEE déjeuner, après (Grat.3 Mag.C3) – DIARRHEE matin (Grat.2 Mag.C3) – DIARRHEE déjeuner, après (Grat.3 Mag.C3) – DIARRHEE indolore (Grat.2 Mag.C2) –

SELLES AQUEUSES (Grat.3 Mag.C3) – aqueuses vertes (Grat.3 Mag.C3) – MOUSSEUSES (Grat.2 Mag.C3) – VERTES (Grat.3 Mag.C3) –

GENERALITES ALIMENTS, café, agg (Grat.1 Mag.C1)

Les symptômes suivants sont propres à Magnésia Carb et n’appartiennent pas à Gratiola:

PSYCHISME IRRITABILITE enfants, chez les:[3 5 17]

PSYCHISME ABANDON, sentiment d : [4 7 26]

PSYCHISME TRAVAILLEUR, règles, avant:[3 7 13]

SOMMEIL AGITE – INSOMNIE – après 3 h – REVES, anxieux, colère, feu, de gens morts, de voleurs pendant ce temps là, Gratiola dort bien.

Mais Magn C. est un frileux : GENERALITES CHALEUR vitale, manque de: (Grat. Absent – Mag C2) ce qui permet de le différencier de Gratiola qui lui est un remède chaud et figure dans :

GENERALITES CHALEUR, agg:(Grat. 2 – Mag C Absent)

 

Comparaison avec Bryonia

La présence cucurbitacines met Gratiola en relation avec Bryonia qui a aussi une diarrhée matinale estivale et boit aussi de grandes quantités d’eau à la fois mais Bryonia est habituellement constipé

 

Comparaisons sur les signes digestifs habituels de gratiola

 

Prenons 5 symptômes qui ciblent bien Gratiola sur le plan digestif:

 

1 RECTUM DIARRHEE boire de l ‘eau, après:

2 SELLES JET soudain:

3 SELLES MOUSSEUSES:

4 ABDOMEN DOULEUR, selle, après amél:

5 RECTUM DOULEUR BRULANTE selle, après:

2 remèdes partagent ces 5 symptômes avec Gratiola : Sulfur et
Ferrum metal.

Libellé de

la Rubrique

ValRu

b

r

i

q

u

e

Ferr Sulph Grat Gamb Trom Ars Coloc Colch Remède
32 30 30 30 28 26 26 26 ValeurGlobaledu remède
5 5 5 4 4 4 4 4 Occurence(fréquence)
8 10 9 9 6 8 8 7 Total
des
Degrés
    Rec:
DIARRHÉE / boire de l’eau…
3 3 1 2 1 2 3 1   Degré
 + Sel:
JET soudain
1 2 2 3 2 1 1   2 Degré
    Sel:
MOUSSEUSES
2 1 3 2       2 1 Degré
    Ab:
DOULEUR… / selle / après / amél
2 1 1 1 3 1 1 3 3 Degré
    Rec:
DOULEUR / BRULANTE / selle / après
2 1 3 1 3 2 3 2 1 Degré

+ : La rubrique possède des références croisées.

+ : Les remèdes sont recherchés dans la rubrique, mais aussi, éventuellement, à travers les références croisées.

1, 2, 3 : Degré du remède.

1, 2, 3 : Le remède est absent de la rubrique, mais présent dans l’une de ses références croisées (sous PcKent, il est possible de connaitre la référence en cause).

1, 2, 3: Le remède présente une rareté relative (il est absent de la rubrique de sens plus générale).

1, 2, 3 : Le remède présente une rareté relative, et provient d’une référence croisée.

9 autres peuvent être discutés :

Rem. O/V Occurr. 1 2 3 4 5

GAMB. 4/9 (2 1 1) 1 2 . 3 3

dont les selles ne sont pas mousseuses,

qui est gai, joyeux, de bonne humeur tandis que Gratiola est mécontent, contrarié

mais qui est frileux (? Frisson) tandis que Gratiola est < / la chaleur

ARS. 4/8 (2 0 2) 3 1 . 1 3

COLOC. 4/8 (1 2 1) 1 . 2 3 2

CROT-T. 4/7 (1 1 2) 2 3 1 . 1

dont la diarrhée est < après manger (3) contrairement à Gratiola dont la diarrhée est > après manger (1*),

et qui lui aussi est frileux (? Frisson) tandis que Gratiola est < / la chaleur

SIL. 4/7 (1 1 2) . 1 2 1 3

Nat-s. 4/7 (0 3 1) . 2 1 2 2

Lach. 4/6 (0 2 2) 1 1 2 . 2

Rhus-t. 4/6 (0 2 2) . 1 2 2 1

Trom. 4/6 (0 2 2) 2 1 . 1 2

 

quelques autres remèdes tiennent la comparaison :

NUX-V. 3/8 (2 1 0) 3 . . 3 2

(CF supra )

PODO. 3/8 (2 1 0) 2 3 3 . .

la diarrhée de Podophyllum est < après manger (3) alors que celle de Gratiola est > (1*)

lorsque Podophyllum a la diarrhée, il a quasiment toujours une douleur de la fosse iliaque droite, Pour Guermonprez, l’absence de ce signe doit faire fortement douter de son indication, ce que mon expérience me porte à confirmer.

Podophyllum est frileux (? Frisson) tandis que Gratiola est < / la chaleur

et Podophyllum est amélioré allongé sur l’abdomen (? Généralités)

KALI-BI. 3/7 (1 2 0) . 2 3 . 2

NAT-M. 3/7 (1 2 0) . 3 2 . 2

ALOE. 3/6 (1 1 1) 2 . . 1 3

COLCH. 3/6 (1 1 1) . 2 1 3 .

ELAT. 3/6 (1 1 1) 2 3 1 . .

MAG-C. 3/6 (1 1 1) . . 3 1 2

 

 

Quelques points importants de « Von Gratiola »

Les 3 étiologies :Orgueil, café, boissons froides en été.

On se souviendra de la diarrhée de Gratiola en pensant à l’effet laxatif du sené :le sené des prés est un des autres noms de Gratiola.

La diarrhée en jet, l’été, après avoir bu de l’eau froide :

diarrhée aqueuse, verdâtre et mousseuse, des selles évacuées avec force et sans douleur, suivies d’une sensation de brûlure anale, diarrhée partant en jet qui soulage mais épuise.

Gratiola < / la chaleur alors que Podophyllum, Croton et Gambogia sont frileux.

Gratiola a la dyspepsie de Nux avec la diarrhée de Gambogia.

Gratiola la Nux Vomica féminine.

Gratiola le Chamomilla des maladies chroniques de Teste

 

Annexe 1 :Voici la liste de tout ce qui cloche chez Gratiola l’après-midi :(42 rubriques)

PSYCHISME / MECONTENT, après-midi

PSYCHISME / TACITURNE, après-midi

PSYCHISME / TACITURNE, à 13 h

PSYCHISME / TRISTESSE, après-midi

TETE / DOULEUR, après-midi

TETE / DOULEUR, après-midi à 14 h

TETE / DOULEUR, TEMPES après-midi

TETE / DOULEUR, ABRUTISSANTE DECHIRANTE après-midi

TETE / DOULEUR, COTES après-midi à 14 h

TETE / DOULEUR, OCCIPUT après-midi, 14 h

TETE / DOULEUR, PIQUANTE lancinante après-midi

TETE / DOULEUR, FRONT après-midi

TETE / DOULEUR, PULSATION, après-midi

YEUX / DOULEUR après-midi

YEUX / DOULEUR, PRESSURANTE, après-midi

OREILLE / DOULEUR Derrière l ‘oreille après-midi à 16 h

VISAGE / CHALEUR après-midi

VISAGE / CHALEUR après-midi14 h

VISAGE / FROIDEUR après-midi 14 h

BOUCHE / SALIVATION après-midi

ESTOMAC / AVERSION, tout après-midi, 13 h

ESTOMAC / NAUSEE après-midi

ESTOMAC / NAUSEE 13 h

ESTOMAC / NAUSEE 14 h

ESTOMAC / VIDE, après-midi 14 h

ABDOMEN / BORBORYGMES après-midi

ABDOMEN / DOULEUR, après-midi

ABDOMEN / DOULEUR, COUPANTE après-midi

ABDOMEN / DOULEUR, COUPANTE après-midi à 13 h

ABDOMEN / DOULEUR, CRAMPE, après-midi

ABDOMEN / DOULEUR, TIRAILLANTE après-midi

ABDOMEN / MOUVEMENTS dans l , après-midi

ABDOMEN / MOUVEMENTS dans l , après-midi à 13 h

ABDOMEN / NERVOSITE, après-midi

MEMBRES / DOULEUR DECHIRANTE Coude après-midi, 13 h

MEMBRES / DOULEUR PIQUANTE lancinante Jambe Mollet après-midi

SOMMEIL / BAILLEMENT après-midi 14 h

SOMMEIL / PROFOND après-midi catalepsie

SOMMEIL / SOMNOLENCE après-midi

SOMMEIL / SOMNOLENCE à 14 h 30

GENERALITES / CATALEPSIE après-midi

 


Annexe 2 :Présentation des degrés des remèdes :

 

Voici le mode d’emploi des degrés des remèdes dans le logiciel Staphyse :

[2 4 12] correspond à une rubrique qui contient 2 r. au 3°, 4r. au 2° et 12 r. au 1°

[3 6 18] 2 = Grat. est au 2° dans la rubrique

[1 8 35] P 3 = Grat. est seul au Plus fort degré

[0 1 0] U 2 = Grat. est r. unique au 2° = U2 = RU

 

Parfois j’ai indiqué le degré de valorisation entre parenthèses (1), (2) ou (3)

 

Lorsqu’il y a un * à côté de la valorisation (2*), cela correspond à une valorisation relative qu’Edouard Broussalian a bien mis en lumière dans son logiciel PcKent. Voici ce qu’il en dit :

 

« Une notion nouvelle restait inexploitée: la valorisation relative d’un remède. Prenons un exemple:

Si je vous demande les deux principaux remèdes dans l’Irritabilité le soir, il y a de fortes chances que vous répondiez Sulfur et Zincum parce que vous les voyez au troisième degré. Pourtant, si vous considérez la rubrique générale Irritabilité, ces deux remèdes figurent aussi au troisième degré, cela signifie que ce sont des remèdes irritables dans n’importe quelle circonstance, aussi bien le matin, le soir, pendant la selle, en mangeant, etc.

En fait, grâce à ce principe, le premier remède à considérer dans l’irritabilité le soir est Zingiber car il est frappant de le trouver ici au second degré, alors qu’il est absent de la rubrique générale. C’est dire que cette modalité du soir est importante et caractéristique chez lui puisqu’il n’en possède pas d’autre de façon générale.

Ensuite, il faudra examiner Cainca, Juglans regia, Oxalic acidum et Sumbul, tous cités au premier degré et absents de la rubrique générale. Certes, ces derniers remèdes peuvent être un jour appelés à figurer dans la rubrique générale au terme d’une nouvelle expérimentation, mais à ce jour ils n’ont produit d’irritabilité que le soir. Ce n’est qu’après avoir examiné tous ces remèdes qu’il faudra considérer les autres, en commençant par Sulfur et Zincum puisque leur troisième degré indique une fiabilité et une probabilité importante. Cette valorisation relative incorporée à la répertorisation permet de faire ressortir tout naturellement des remèdes peu connus ou de souligner l’importance particulière de certains remèdes selon les circonstances. Ceci est spécialement utile dans les cas pauvres en symptômes.  »

Gratiola ne figure pas dans la rubrique générale :

 

VISION CECITE, suspension de la vision:[6 30 73] 0

 

mais figure au 2° dans la sous rubrique :

 

VISION CECITE, éclipse de la vision:[1 19 8] 2

 

de la même façon :

 

BOUCHE DOULEUR BRULANTE, cuisante, et à vif:[6 29 86] 0

BOUCHE DOULEUR BRULANTE, Palais: [0 21 38] 2

 

BOUCHE RUGOSITE: [0 1 15] 0

BOUCHE RUGOSITE Langue: [0 7 23] 2

 

ESTOMAC VIDE, après-midi: [0 0 8] 0

ESTOMAC VIDE, après-midi 14 h: [0 1 0] 2

 

GEN-FEMININS DESIR, violent:[3 16 5] 0

GEN-FEMININS DESIR, violent masturbation, la poussant à la:[2 4 2] 2

 

MEMBRES DOULEUR PIQUANTE lancinante [4 38 45] 0

MEMBRES DOULEUR PIQUANTE lancinante Membres inférieurs:[3 20 45] 2

 

Tags: , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.