Eventualité quinze

Eventualité 15

Amélioration d’un symptôme physique mineur chez un patient réservé ou qui contrôle ses émotions sans autre changement par ailleurs.
Observation-15
Niveaux : B profond, C et D.

Diagnostic : Début de réaction chez les patients de groupe élevé, dose trop faible ou médicament partiel. Médicament peut-être correct dans les bas niveaux.

Ici nous sommes en présence d’une situation très semblable au cas précédent, mais nous sommes devant une amélioration indiscutable d’un petit symptôme de peu d’importance chez un patient qui en somme nous concède cette amélioration après nous avoir expliqué initialement « votre dose ne m’a rien fait ! »

Comme nous l’avons décrit précédemment, ces réactions ne peuvent pas se produire dans des hauts niveaux de santé, mais bien celles d’un système de défense qui réagit lentement à la sollicitation du médicament.

Dans tous les groupes de santé, notre premier réflexe consiste à amplifier l’action du médicament en augmentant la dose : on passe de 2 à 4 secousses et on augmente la prise à une ou plusieurs cuillers du verre de dilution. Vous mesurez ici encore l’avantage de pouvoir répéter pour accélérer la cure aussi bien que notre compréhension de la réaction du patient.

Même chez un patient du groupe D il faudra absolument insister avant de se décider à changer de prescription.

Tags: , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.