La gastroentérite commence à frapper le  pays. En général dans ce type d’épidémie, un médicament se dégage statistiquement. L’homéopathie est basée sur les réactions personnelles des individus, on est conduit dans la pratique courante à prescrire un médicament adapté à chaque cas particulier.

gastro-enteriteCependant, lors des épidémies, tout se passe comme si les réactions personnelles étaient « écrasées », au profit d’un médicament adapté au « génie épidémique ».

Il faut colliger une dizaine de cas et lister l’ensemble des symptômes qu’on a observés pour établir ainsi un portrait robot.

Dans la gastroentérite actuelle, la plupart des cas ont eu besoin de BRYONIA. Voici les symptômes:

-Développement progressif de l’affection. On se sent patraque en toute fin de nuit, la nausée s’installe sur le matin.

-La nausée augmente à mesure de la journée, elle peut s’accompagner de vomissements et de diarrhée.

-On se sent particulièrement accablé, et fatigué.

-Aversion pour tout mouvement, besoin de rester tranquille, bien au chaud sous les couvertures.

-La bouche est sèche, sans soif particulière.

-On est grincheux grognon, pas envie de parler ni d’être dérangé.

Si vous n’avez pas cet ensemble de symptômes, il est inutile de prendre BRYONIA, il faudra aller consulter un médecin homéopathe compétent.

Autrement, si vous vous reconnaissez ici, mettez quelques globules d’une dose de 12, ou 30 ch de BRYONIA dans un verre, prenez une cuiller à café toutes les demi heures. Dès que vous sentez une amélioration, espacez les prises. Une telle gastroentérite ne doit pas durer au delà de 6 à 12 h sous traitement homéopathique.

Selon les régions et les facteurs climatiques, on nous rapporte aussi des cas d’ARSENICUM ALBUM. Ce type de cas évolue plus vite que ceux de BRYONIA, il y a un affaiblissement rapide et très important et les signes digestifs sont très prédominants (diarrhée, vomissements). Le tableau est le suivant:

-Frilosité importante, besoin d’être chaudement couvert.

-S’il y a de la fièvre, on sent la peau comme brûlante tandis que l’intérieur du corps semble glacé.

-Soif , mais des vomissements arrivent juste après avoir bu, et souvent la plus petite quantité d’eau n’est pas tolérée.

-Soif par grandes quantités, mais la plupart du temps les malades demandent à boire très peu à la fois à cause de l’irritation gastrique.

-Diarrhée importante, très malodorante.

-Besoin d’avoir une personne près de soi. La présence des autres est rassurante.

Même posologie et pronostic que pour BRYONIA.

Tags: , , , , ,

6 réponses à “Epidémie de gastro-entérite de février 2010” Subscribe

  1. Jean-Charles 09/02/2010 at 08:08 #

    Bonjour,
    Question d’ordre générale pour le grand public !

    Quels sont les bonnes pratiques pour absorber les granules ?
    – Combien de temps faut-il attendre pour prendre une granule après avoir mangé ?
    – Combien de temps faut-il attendre pour manger après avoir pris une granule ?
    – Les dentifrices homéopathiques sont ils nécessaires ?

    Merci,

  2. Edouard Broussalian 09/02/2010 at 23:08 #

    Bonjour
    Question classique, réponse qui tonne. Tout d’abord si l’homéopathie agit, on peut supposer que ce n’est pas par un mécanisme chimique car nos détracteurs essayent depuis toujours de nous ridiculiser en partant du principe qu’il n’y a rien dans les doses prescrites.

    Pourtant ces doses sont capables d’effets spectaculaires et puissants même dans les secondes qui suivent leur administration. On peut même facilement mettre en évidence la modification des réflexes corporels sous la dépendance du système nerveux autonome rien que par la présence d’une dose. Nous pourrons si la chose vous intéresse en parler lors d’un prochain billet.

    Pour faire court, l’action des doses est de nature dynamique, c’est à dire physique, non matérielle si vous préférez. Nous étudierons ces notions avec l’ Organon dans quelques semaines. Par conséquent:

    Repas: on s’en fiche. Il faut éviter d’avoir un goût fort dans la bouche (épices, tabac, etc) au moment de la prise. Evidemment, avoir la bouche propre est la seule condition requise, vous devez n’avoir aucun goût au moment de la prise.

    Dentifrices: prudence avec ces dentifrices « homéopathiques » dont la seule vertu est d’être dépourvus de menthe. La menthe revient au problème des odeurs ou des goûts forts.

    Les artisans qui travaillent dans les peintures et autres solvants réagissent mal aux doses. Les odeurs aromatiques, les parfums, les huiles essentielles peuvent inhiber l’action des doses; probablement parce qu’il y a alors deux stimuli en même temps au travers du système nerveux: odeur + dose. On peut plaider aussi que les odeurs sidèrent et saturent le système qui ne peut plus réagir à la dose.

    Donc évitez les parfums.

    Le café antidote partiellement, ainsi que le camphre.

    Certains médicaments sont sensibles à certaines substances: ne pas manger d’huitres quand on est sous Lycopodium, éviter les choses acides sous Sepia, etc.

    Merci

  3. Jean-Charles 10/02/2010 at 20:25 #

    Merci pour ses explications qui sont nouvelles pour moi (et qui vont bien me simplifier la vie !)
    Tout à fait intéressé pour avoir plus d’informations sur les réflexes corporels mis en évidence par les granules.

    PS: Pour les huitres, c’est noté, j’y penserai au prochain jour de l’an 😉

  4. Gaille-Perret Françoise 12/05/2010 at 23:36 #

    Cher Monsieur,

    J’ai participé – toujours avec plaisir – à plusieurs de vos cours d’homéopathie donné à l’AGH c/o Eric Mange à Genève. Je suis diplômée en homéopathie classique et travaille en cabinet depuis 14 ans.J’aimerais que vous n’oubliez pas les homéopathes non-médecins, comme moi, mais par contre aussi diplômée en naturopathie! Merci pour mes collègues également et au plaisir de vous rencontrer.

    Avec mes meilleures salutations.

  5. imesch alain 04/08/2010 at 13:46 #

    ça n’a rien à voir avec ces articles, fort interessant au demeurant, mais je cherche la rubrique  » confond le jour et la nuit  » Est-ce que quelqu’un pourait éclairer ma lanterne ?

  6. Eva Louise 20/08/2010 at 11:31 #

    Bonjour,

    Je suis tellement heureuse d’être tombée sur votre site.!!!

    Un grand merci pour votre générosité à faire partager vos connaissances et votre expérience, tout cela accompagné d’une grande clarté !

    Cela fait pas mal d’année que je suis diplômée en homéopathie classique en Allemagne.
    A travers votre site, j’ai acquis, en peu de temps, une meilleure clarté dans mes prescriptions et une meilleure connaissance des personnalités homéopathiques (le francais est aussi ma langue maternelle). Ici en Allemagne, je trouve personnellement que nous sommes saturés de livres sur l’homéopathie, et perdons ainsi l’essentiel, D’autre part, l’homéopathie est tellement précieuse qu’elle doit rester humaine et financièrement abordable pour tous, ce qui n’est pas souvent le cas.

    J’ai beaucoup aimé votre franchise et courage dans tous vos articles et j’approuve naturellement !!.

    La seule chose que je regrette est de ne pas avoir le droit en tant que « Heilpraktikerin » non médecin, de pouvoir échanger sur votre site. Nous faisons vraiment du bon travail, beaucoup de mes patients en ont assez de la « médecine morderne », j’envoie très souvent mes patients chez le médecin pour certaines diagnostiques, congés de maladies,ect.. et suis consciente, que mes connaissances en médecine ont certaines limites, et qu’en aucun cas, je dois mettre mon patient en danger,mais bon..!

    En tout les cas continuez, vous faites beaucoup de bien et un grand MERCI.

    Eva Louise

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.