Comment étudier la Matière Médicale

Extraits du séminaire donné par le Dr. Farokh Master à Lyon en Nov 2010, Traduction et transcription par Jean Claude Ravalard

DSC04226Cette méthode a été inventée par le Dr Hering. Voilà la méthode que je suis. C’est vraiment ce que Hering enseignait à ses étudiants à Philadelphie. Immédiatement après vous avoir décrit cette méthode, je prendrai un médicament comme exemple et on appliquera la méthode à propos de ce remède.

Hering disait que la MM est pleine d’information concernant les médicaments. Vous avez à étudier un remède de façon à ce que vous ayez un maximum d’information. Chaque personne va développer sa manière particulière et personnelle d’étudier la matière médicale. On n’a pas une mémoire assez brillante pour se rappeler de tous les symptômes. Il y avait une seule personne en France qui avait une mémoire exceptionnelle, c’était Napoléon Bonaparte. On a écrit qu’il se souvenait du nom de chacun des 60 000 soldats avec lesquels il combattait. On n’a malheureusement pas ce type de mémoire ! Il vaut mieux se rappeler d’une méthode où vous avez des symptômes clés mentaux et généraux. Mais ne cherchez pas à vous rappeler la MM. C’est une mauvaise méthode. Si vous cherchez à apprendre le français, n’essayez pas de mémoriser le dictionnaire. Vous parlez en français avec les gens, et vous apprenez… Donc, on va chercher la MM systématique pour apprendre.

Si vous cherchez à vous reposer sur votre propre connaissance des remèdes, vous n’allez vous souvenir que d’un petit nombre de symptômes. Beaucoup d’homéopathes se rengorgent : Cela fait 30 ans que je travaille, je connais à fond Belladonna, je connais à fond Bryonia. Mais ces remèdes sont d’action si profonde que personne ne peut les connaître complètement. Laissez-moi vous donner un exemple. Il y a un mois de cela environ, j’ai vu un homme avec un cancer de prostate avancé, et son cancérologue disait qu’il n’en avait plus que pour un mois à vivre, il avait des métastases dans tout le pelvis, dans l’abdomen, dans ses os. Lorsque je l’ai vu à l’hôpital, il était pâle, faible, il voulait juste fermer les yeux et parler avec moi. Il se plaignait surtout d’une douleur à l’anus, une douleur dans le périnée, il ne pouvait pas s’allonger, ni s’asseoir, il avait une constipation sévère, il ne parvenait plus à contrôler ses urines, il avait de faux besoins mictionnels, de la toux, une toux constante, lorsqu’il parlait, aggravée en s’allongeant, et puis évidemment une perte de poids importante. Voilà tous les symptômes qu’il présentait. Là, j’ai donné un remède, Carbo-animalis, en tenant compte de sa faiblesse, de sa prostration. Et après une semaine, je lui avais donné 25-30 doses de ce remède, aucune amélioration. J’ai repris l’observation, j’ai étudié tous les symptômes et puis j’ai commencé à lire d’autres remèdes, et je lui ai donné Belladonna 30. Après Belladonna, sa douleur a diminué, ainsi que sa toux, ses problèmes mictionnels. Où est Belladonna dans tous ces symptômes ? Je ne peux pas le dire, mais en relisant le proving de Belladonna, j’ai pu voir tellement de symptômes de Belladonna. Je ne savais pas que Belladonna pouvait avoir une si grande prostration, ni une telle faiblesse, c’est la première observation en 31 ans de pratique où j’observe de faiblesse chez Belladonna. La seule chose qu’on m’avait dit c’est que Belladonna convient aux patients pléthoriques, en pleine forme, avec une constitution solide. Là, ce n’était pas du tout le cas.

Regardons dans le Répertoire. Si vous regardez à faiblesse, Belladonna s’y trouve au premier degré. A la rubrique Collapsus, Belladonna ne s’y trouve pas. Regardons à Prostration s’il s’y trouve, le Répertoire renvoie à Faiblesse. Même dans le Répertoire, Belladonna n’est pas décrit comme se présentait ce patient. Voilà l’avantage de lire un remède à partir d’un livre source de la MM.

Hering utilise un exemple. Tout le monde sait qu’Aconit est utile pour l’inflammation, mais souvenez-vous de tous les cas où Aconit est utilisé et où il n’y a pas d’inflammation. C’est exactement ce qui s’est produit pour moi dans le cas de Belladonna. En effet, tout le monde sait que Belladonna est plein d’énergie, que c’est quelqu’un de très fort, mais honnètement, est-ce qu’il y en a beaucoup d’entre vous qui savent que Belladonna est utile pour un patient complètement prostré avec un cancer avancé de la prostate. C’est cela qu’Hering veut que vous vous souveniez.

Question de Michel Zala : Farokh, peux-tu nous dire pourquoi tu as donné Belladonna dans ce cas parce que cela ne nous parait pas évident ?

Farokh : Il avait un problème en avalant les liquides. Il n’avait pas d’appétit. Il ressentait une lourdeur abdominale, présentait une constipation sévère, de la toux après avoir dormi, une expectoration visqueuse, de la douleur du coccyx assis, un amaigrissement, le désir de rester allongé, un tremblement dû à la faiblesse et de l’anémie. C’est une de mes répertorisations pour ce patient. Vous voyez un certain nombre de symptômes où vous retrouvez Belladonna. Il y avait aussi l’inactivité rectale, l’émission de gouttes en urinant, la faiblesse de la vessie, la toux pendant le sommeil, aggravée en parlant. Pendant un mois j’ai observé l’action de Belladonna. Lorsque vous avez ce symptôme : Miction, doit se presser pour uriner.

VESSIE – MICTION – besoin impérieux d’uriner – soudain – dépêcher d’uriner pour éviter les fuites urinaires; doit se

Agar. allox. aloe ambr. ant-c. ant-t. apis Arg-n. ARN. ars. ars-s-f. bar-c. bar-s. bell. borx. brom. Bry. calc. Camph. CANTH. carb-an. Caust. Chin. cic. CLEM. Coc-c. Colch. con. cortiso. dig. dulc. Ferr-p. Hyos. IGN. kali-br. kali-c. KREOS. lath. Lyc. M-aust. mag-c. Merc. nat-m. nat-sil. NIT-AC. NUX-V. petr. Petros. PH-AC. Phos. plan. plb. prun. PULS. pulx. RHUS-T. Ruta sabin. SEP. spong. Squil. staph. Stram. SULPH. Thuj. verat. zinc. zinc-p.

Il y avait au moins une douzaine de symptômes de Belladonna dans cette observation. Et je n’avais pas reconnu Belladonna parce que j’étais complètement focalisé sur son cancer, sa faiblesse…

On va discuter d’un certain nombre d’observations que j’ai amenées pour vous aujourd’hui.

Tags: , ,

(1812-1888) Born in Prussia, educated in Berlin before going to the United States in 1838 to register in the first and only homeopathic medical college in the world in Pennsylvania, known as the Allentown Academy. The Academy closed soon after his outstanding graduation. Considered by many to be one of the most clinically successful homeopathic physicians in our great legacy, Dr. Lippe's countless publications provide a blueprint for homeopathic practice. He helped launch several of the best homeopathic journals ever to be published, including the Organon, the Hahnemannian Monthly, and the Homeopathic Physician.

2 réponses à “Comment étudier la Matière Médicale. Cancer de la prostate. Belladonna” Subscribe

  1. Chtourou 15/07/2011 at 11:40 #

    En effet,il ne faut pas focaliser .

  2. veronique bouan 04/01/2012 at 12:31 #

    Dr Ravalard,

    Merci de nous rapporter le precieux enseignement du Dr Farokh, a nous qui n’avons pu en profiter.

    Veronique

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.