FRANÇAIS/ANGLAIS Cas cliniques : prolapsus et cancer du sein.

(NB Un de ces cas montre que Kent connaissait la dose liquide !!)

 ClaraTobyKentExcerpted from – Clinical Cases – James Tyler Kent

Cas cliniques du Dr James Kent et Dr Clara Toby (-au regard du style, plutôt Clara Toby-)

(Veuillez excuser les erreurs de traduction. J’ai laissé l’Anglais pour comparer si besoin)

Cas 1 : Prolapsus

Une femme petite et robuste, aux cheveux et yeux sombres. Elle portait un pessaire de Hodge depuis 1 an. Elle était incapable d’accomplir ses tâches ménagères sans pessaire. J’enlevai le pessaire et l’informai qu’elle devrait venir à mon cabinet tous les jours pendant une semaine ou plus.

Sac lac lui fut donné, et tous les jours je notais les symptômes, jusqu’à ce qu’à la fin de la semaine je puisse croire que j’avais les symptômes qui exprimaient l’individualité de la maladie. Le trait le plus marquant était son état mental. Le tableau du remède qui allait guérir ce cas devait avoir des symptômes mentaux de cette importance.

 
 

Pessaire

Elle se plaignait d’une sensation de fureur (surexcitation) dans la tête, et craignait de perdre la raison : Lil-t.sensationfolie

Bearing-down dans la région pelvienne comme si l’utérus allait sortir: Sep., Lil-t., Murex, Natr-m., Nux-v., Puls, Pod. et d’autres.

Elle doit appuyer sur la vulve avec la main pour empêcher les parties de ressortir. : Lil-t, Sep, Murx.

Il y avait des douleurs flottantes qui traversaient le pelvis et descendaient jusqu’à la cuisse comme celles trouvées dans Lil-t.

Elle prit Lil-t 30 sur une journée dans de l’eau, et ensuite Sac-lac, une semaine.

Elle fut ensuite tellement améliorée qu’elle traversa le jardin Zoologique à pied, ce qu’elle n’avait jamais entrepris même avec le pessaire en place.

Elle fut renvoyée à la maison avec quelques poudres de Lil-t 200, à utiliser selon les instructions, c’est à dire à prendre quand elle sentait un retour des difficultés.

Un an après elle m’écrivit qu’elle avait pris une des poudres, et qu’elle conservait les autres avec grand soin. Pour ce dernier cas, il m’a été remis un chèque de 50 dollars supplémentaire après le paiement complet de mes services. Le mari dit qu’il s’agissait du médecin meilleur marché qu’il avait été amené à payer.

Un gynécologue avait reçu un paiement de 200 $, et ce n’était qu’une toute petite partie des « dépenses liées à la maladie ».

Peut être que la pratique de l’homéopathie pure ne paye pas aussi bien, mais c’est le chemin le plus honnête.

poudre(cafeine)

Cas 2 : Tumeur mammaire

Mme H a eu plusieurs enfants ; elle a environ 35 ans ; ses accouchements avaient toujours été difficiles. Le dernier était plus facile, et cependant il était pénible, en raison d’un allongement du col de l’utérus. Lors du premier elle avait eu un abcès du sein (droit) et elle avait été mal soignée, de telle sorte que la cicatrice avait toujours été une source d’ennuis. En vue de ses dernières couches, je la préparais aussi bien que possible, guidée par ses symptômes.

abcesmammaire

L’enfant avait désormais environ 2 mois et elle souffrait d’une tuméfaction dure du sein droit. Quand j’observais pour la première fois ce mal menaçant, après la montée de lait, elle prit Graphites sans résultat ; et aussi Phytolacca, mais un simple soulagement temporaire s’ensuivit.

Le lait se tarit en grande partie et elle avait maintenant une tumeur nodulaire avec rétractation du mamelon, et il y avait des ganglions dans l’aisselle ; elle se plaignait de brûlure et d’élancement dans la tumeur, et elle avait eu son retour de couches. Elle dit qu’elle avait toujours eu ses règles pendant la lactation. L’écoulement est sombre et avec des caillots ; lorsqu’elle s’endort elle transpire abondamment. Elle semble d’une grande prostration après des pertes menstruelles modérées ; elle est quelque peu cachectique.sein+ganglions

Pour le choix des remèdes, on pourrait organiser ainsi :

Douleur brûlante des seins: Apis., Bell., Calc., Carbo-an., Iod., Led., Mez., Selen., Laur., Phos., Lyc., Tarent-c.

Douleur piquante seins : Apis., Berb., Carbo-an., Con., Kreos., Graph., Grat., Ind., Iod., Kali-c., Laur., Lys., Murex, Nat-m., Phos., Rheum., Sang., Sep

Nodules des seins : Bell., Carbo-an., Coloc., Con., Graph., Lys., Nit-ac., Sil.

Cancer du sein (Minton) : Bell., Carb-an., Coloc., Con., Graph., Lys., Nit-ac., Sil.

Transpiration durant le sommeil : Carb-an., Cic., Chin., Dros., Euph., Ferr., Jatr., Merc., Nux-v., Phos., Puls., Selen., Thuj.

Grand épuisement après les règles : Alum., Carb-an., Chin., Ip., Phos.

Règles pendant la lactation : Calc, Sil

charbon

Aucun des derniers remèdes ne correspond à la majorité des symptômes, mais on pourra voir que carbo an et phos couvrent le cas, et que les règles, sombres et avec des caillots, ne sont pas aussi caractéristique de phos que de carbo an. Cet épuisement après l’écoulement est plus marqué dans carbo an que dans phos, bien que les deux l’aient à un degré marqué.

« L’écoulement la fatigue ; elle peut difficilement parler ; sang foncé ; (Guiding Symptoms) sous carbo animalis. Carbo animalis 3M, administration d’une dose sèche.

En quatre semaines, les brûlures et les élancements sont tous partis ; les ganglions axillaires ont presque disparu. Après la dose, les douleurs coupantes se sont aggravées pendant quelques jours. Le médicament a été répété 39 jours après. La tumeur a disparu.

Cas 3 : Prolapsus

Mme K, une femme mariée de 28 ans, arrivait de la campagne avec ce que le gynécologue a appelé un prolapsus. C’est une femme grande, mince, en bonne santé hormis cela. Elle portait un pessaire de Hodge. Elle ne pouvait pas marcher ou se tenir debout sans avoir son « anneau ». Elle arriva au bureau dans une calèche. J’enlevai l’anneau et lui donnai Sac lac.

Baigneuse, Morisot

A la fin de la semaine j’avais noté les symptômes suivants :

L’urine passait lentement, et elle devait attendre un long moment avant le début de la miction. Sep, lyc, Arn, hep, zinc, can ind

Elle était considérablement constipée, et ressentait toujours une boule dans le rectum, même après la selle : Sep.

Elle se plaignait d’une sensation de faim, d’un vide dans l’estomac : Sep, murx, ign., hydr et de nombreux autres.

Elle a toujours eu un bearing down du pelvis, comme si l’utérus allait s’échapper du vagin : Sepia, Murex, Lil-t., Nux., Natr-m., Puls., etc.

Elle devait appuyer sur la vulve avec une serviette pour se soulager : Sep, murx, lil-t

Elle croise souvent les jambes pour éviter à l’utérus de s’échapper : Sep

Grande, mince et cireuse : sep

Elle reçut Sep CM, 1 dose, sèche, et Sac Lac

 

Cela fait 3 ans que ce cas a demandé de l’aide, et elle n’a plus jamais eu besoin d’un médecin depuis. Elle était invalide auparavant. La dose unique l’a guérie.

seiche

Case 1: Prolapsus

Dr. James Tyler Kent and Dr. Clara Louise Toby

A short stout woman, dark hair and eyes. She had worn a Hodge pessary for a year. She was unable to be about at housework, without the pessary. I removed the pessary and informed her that she would need to visit my office every day for a week or so.

She was given Sac. lac., and every day I noted symptoms, until at the end of a week I believed I had the symptoms that expressed the individuality of the disease. The most marked feature was her mental state. The remedy that would cure this case must have mental symptoms of prominence in its picture.

She complained of a wild feeling in the head, and feared she would lose her reason: Lil-t.

Bearing down in the pelvis as if the uterus would protrude : Sep., Lil-t.., Murex, Natr-m., Nux-v., Puls, Pod. and others.

She must press on the vulva with the hand to prevent the parts from protruding : Lil-t., Sep., Murex.

There were some flying pains going through the pelvis and down the thigh like those found in Lil-t.

She took Lil-t. 30 for a day in water, and then Sac-lac. one week.

She had then improved so much that she had walked over to the Zoological garden, which she had not undertaken even with the pessary in situ.

She was sent home with a few powders of Lil-t. 200, to use as per instruction, viz., to be used when she felt a return of the difficulty.

One year later she wrote me that she had taken one of the powders, and was keeping the others with great care. For this last case I was presented with a check for $50 over and after the full payment for my services. The husband said it was the cheapest doctor bill he had been called to pay.

One gynecologist had receipted a bill for $200, and this was but a small part of the “sick expenses.”

It may not pay as well to practice pure homoeopathy, but it is the honest way.

————————————–

Case 2: Mammary Tumor

Dr. James Tyler Kent and Dr. Clara Louise Toby

Mrs. H. has had several children; she is about thirty five years old; she has always had much difficulty with all her confinements. The last one was comparatively easy, and yet it was tedious, owing to an elongated cervix. With the first she had an abscess in the mammae (r) and it was badly treated, so that the cicatrix has always been a source of trouble. Preparatory to her last confinement I prepared her as best I could, guided by her symptoms.

The child is now some two months old and she is suffering with a hard lump in the right mamma. When I first observed the threatened trouble after the milk began to form, she took Graphites without benefit; also Phytolacca, but only temporary relief followed.

The milk mostly dried up and she now has a nodular lump with retraction of the nipple, and there are lumps in the axilla; she complains of burning and stinging in the lump and her menstrual flow has come on. She says she has always menstruated during lactation. The flow is dark and clotted; when she goes to sleep she perspires freely; she seems greatly prostrated after a moderate loss of menstrua; she is somewhat cachectic.

For a choice of remedies we might arrange :

Burning in Mammae : Apis., Bell., Calc., Carbo-an., Iod., Led., Mez., Selen., Laur., Phos., Lyc., Tarent-c.

Stinging in Mammae : Apis., Berb., Carbo-an., Con., Kreos., Graph., Grat., Ind., Iod., Kali-c., Laur., Lys., Murex, Nat-m., Phos., Rheum., Sang., Sep.

Nodosities in Mammae : Bell., Carbo-an., Coloc., Con., Graph., Lys., Nit-ac., Sil.

Cancer of Mammae, (Minton) : Bell., Carb-an., Coloc., Con., Graph., Lys., Nit-ac., Sil.

Perspiration during sleep : Carb-an., Cic., Chin., Dros., Euph., Ferr., Jatr., Merc., Nux-v., Phos., Puls., Selen., Thuj.

Great exhaustion after Menses : Alum., Carb-an., Chin., Ip., Phos.

Menses During Lactation : Calc., Sil.

Neither of the last remedies correspond to the balance of the symptoms. But it will be seen that Carbo-an. and Phos. cover the case, and the menstrual flow, which is dark and clotted, is not so characteristic of Phos, as Carb-an. The exhaustion after the flow is more marked in Carb-an. than in Phos., though both have it in a marked degree.

“The flow weakens her; she can hardly speak; blood dark; (Guiding Symptoms) under Carb-an. Carb-an. 3m, one dose dry was administered.

Four weeks, burning and stinging all gone; glands in axilla nearly gone. After the dose the cutting pains became worse for a few days. Medicine repeated in thirty nine days. The lump has disappeared.

————————————–

Case 3: Prolapsus

Dr. James Tyler Kent and Dr. Clara Louise Toby

Mrs. K., a married woman 28 years old, came to me from the country with what a gynecologist had called a prolapsus. She was a tall, slim woman, otherwise in good health. She was wearing a Hodge pessary. She could not walk or stand long without her “ring.” She came to the office in a carriage. I removed the ring and gave her Sac. Lac.

At the end of a week I had noted the following symptoms :

The urine passed slowly, and she must wait a long time for it to start : Sepia., Lycop., Arn., Hepar., Zinc, Cann-ind.

She was greatly constipated, and always felt a lump in the rectum, even after stool : Sep.

She complained of a hungry, empty feeling in the stomach : Sep., Murex., Ign. Hydr. and many others.

She always had a bearing down in the pelvis, as if the uterus would issue from the vagina : Sepia, Murex, Lil-t., Nux., Natr-m., Puls., etc.

She must press on the vulva with a napkin for relief : Sep., Murex, Lil-t.

She often crosses her limbs to prevent the uterus from escaping : Sep.

Tall, slim and sallow : Sep.

She got Sep. C. M. one dose, dry, and Sac. Lac.

It is three years since this case called, and she has never needed a physician since. She was an invalid before. The one dose cured her.

Tags: ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.