M ars 2010. Angor chez un sujet jeune. Avis cardiologique souhaité!

ASTERIAS_RUBENS

 

 

 

Pour répondre au cas clinique, il vous suffit d’être un utilisateur enregistré du Forum. Ce qui nous intéresse c’est bien sûr le raisonnement que vous développerez. N’envoyez pas de réponse en une ligne avec un nom de médicament !

Par souci de transparence et de contrôle du cas, un ou deux d’entre vous pourront m’écrire pour demander les coordonnées du patient afin vérifier directement auprès de lui le résultat de la prescription.

Voici mes commentaires à vos réponses, et dès ce week-end j’espère avoir assez d’énergie pour vous faire la solution proprement dite. Merci à tous pour vos contributions et ne vous sentez pas offensés si je suis trop carré dans mes observations. Une remarque: on ne se couche pas à pied joints mais on se jette à pieds joints. Voilà les inconvénients de vosu livrer un travail en langage parlé…

Je n’ai qu’une ambition: vous aider à devenir des prescripteurs compétents.

Voici ma correction proprement dite:


Tags: , , , , ,

12 réponses à “Cas clinique Vidéo 01. Asterias Rubens. Angor” Subscribe

  1. Edouard Troesch 26/10/2010 at 20:59 #

    Salut Edouard,

    Sympa le cas clinique vidéo 😉 Mais il me déroute un peu.
    J’ai essayé d’exploiter les symptômes cardiaques (douleur cardiaque aggravée à l’effort, aggravée couché sur le coté gauche, irradiant dans le bras apparemment gauche d’après ce que tu montres) mais aucun remède ne m’inspire vraiment.
    Du coup, je suis parti sur les symptômes généraux.
    Et je verrais Aurum metallicum.
    Ca colle bien avec le côté pléthorique, trop chaud, bourreau du travail, perfectionniste, la colère suite de contrariétés et le tropisme cardiaque.

    Edouard

  2. Michèle Bärtschi-Guedj 26/10/2010 at 21:42 #

    Bonsoir Ed.,

    Merci de nous faire bûcher!
    dans le répertoire
    TH : DOULEUR / Coeur / effort, physique
    Cer-s., dig., lil-t.

    TH : DOULEUR / Coeur / allongé / côté gauche / agg agg : cact., cench.3, colch., crot-h., dig., dios., iber., kali-ar., lach., naja., nat-m., spig., tell.

    MB : DOULEUR / Mbres sup / gauche / angine de poitrine
    angine de poitrine : Cimic., Dig., lat-m.

    son côté perfectionniste..
    grand remède cardiaque je vote: dig
    à très bientôt
    Michèle

  3. ravalard 27/10/2010 at 10:05 #

    Bonjour,

    Je m’y mets aussi!
    Comme Michèle, je retiens la rubrique Douleur-coeur-allongé côté gauche, agg
    + Douleur/mbre Gauche, cardiaques, avec des symptômes (Voir Thorax-Douleur-Coeur-Extension-Main) : heart symptoms, with : (1,1)acon., (1)agar., (1)aur., (3)cact., (1,1)calc-ar., (1,1)chim., (2)cimic., (2)crot-h., (2,2)dig., (1,1)iber., (3)kalm., (2)lat-m., (1,1)lyc., (1,1)med., (3)rhus-t., (1,1)spig., (2)tab.
    Avec ces 2 rubriques, il ne reste que 5 remèdes: Dig, Spig, Cact, Iber, Crot-h
    j’avous que je suis bien tenté par Iberis, mais c’est surtout un remède de palpitations, le tableau mental est très peu développé.
    Spig est aussi un remède surtout de palpitations et de céphalées, c’est un sujet surtout frileux, aggravé par le foid ce qui ne semble pas être le cas.
    Dig est un gros remède cardiaque mais il n’y a pas le contexte décrit, il n’est pas mentionné de bradycardie.
    Crot-h n’est pas très nettement un remède cardiaque, plutôt un remède froid.
    Reste donc Cactus grandiflorus, Il y a le contexte cardiaque, avec constriction, contraction, congestion. C’est un sujet irritable, irritabilité suite de contradiction, insomnie suite d’activité mentale. C’est à mon avis le meilleur remède indiqué.
    A bientôt pour la réponse

  4. Diane Brisson 27/10/2010 at 13:45 #

    Bonjour du Québec,
    Quel plaisir cette communication via video, merci!.

    Ce Monsieur, focalise son énergie à atteindre le but que lui-même s’est fixé.
    Il n’aime pas la contrarié ou la contrainte => colère
    Ses symptômes cardiaques ont commencé il y a 5 ans, lors de son entrainement militaire.
    Qui dit militaire , dit aussi contraintes et autorité.

    < en milieu autoritaire ou contraignantes
    Anxiété anticipative de l'échec et obsession de perfectionnement et d'excellence
    ref:(MM Guermonprez)

    J’ai sélectionné 4 symptômes qui me sembles colorer ce cas:
    #1 : Psy/ perfectionniste/consciencieux
    #2 :TH: Constriction / cœur
    #3 : Sommeil: INSOMNIE / ideation mentale, suite de
    #4 : GE: Afflux / émotions, après

    Carcinosinum serait le remède qui couvre ces 4 symptômes

  5. PIPAZ 27/10/2010 at 23:01 #

    Bonjour Edouard,
    Merci de nous remettre au travail sur des cas vidéo. C’est super
    Alors je m’y colle. Je retiendrai les rubriques
    TH : DOULEUR / Coeur / mouvement / agg : (2)cact., (1)kali-i., (1)lil-t., (1)phyt.
    Ses problèmes apparaissent apparemment à ce moment là.
    TH : DOULEUR / Coeur / allongé / côté gauche / agg :
    TH : DOULEUR / Coeur / EXTENSION main gauche
    et je rajouterai un signe mental qui me parait important, cette idéation qui l’empêche même de dormir.
    SOM : INSOMNIE / idéation, activité mentale suite de :
    Dans ma grille répertoriale : cact est présent dans les 4 rubriques spig et lach 3 rubriques.
    En lisant la matière médicale cactus grandiflorus me plairait bien.
    De plus il est colérique, et on trouve une douleur derrière le sternum comme le patient le précise.
    A bientôt pour découvrir le remède que tu as prescrit.

  6. Delaunay Alain 28/10/2010 at 06:52 #

    J’évoque plusieurs remèdes:

    Cactus, Aurum, Latrodectus, Sulfur.
    Ce qui est sûr , c’est l’ < à l' effort, le coté hyperactif,
    volontaire et perfectionniste et colérique
    Je vais être iconoclaste et choisirai plutôt
    Ferrum Metallicum ou mieux un de ses sels
    Ferrum Sulfuricum.
    Le seul pb est que Ferr n’ a pas un tropisme cardiaque
    très marqué, mais il existe tout de même.
    Tous les autres symptômes ma paraissent coïncider
    avec Ferr.

    ( je me demande si ce jeune patient ne serait pas atteint
    d’ Hémochromatose primitive ou secondaire; une ferritinémie avec un CST
    et une recherche de mutation pour le gène HFE et ses dérivés surtout,
    pourrait se révéler une piste intéressante)

    A bientôt
    Alain

  7. riccobono 28/10/2010 at 11:44 #

    bonjour a tous.. et super idée ce cas vidéo!

    je répertoriserais
    -insomnie , suite idéation
    -colère suite contradiction
    et généraliserais l’aggravation allongé sur le coté gauche

    ce qui nous donne 7 remèdes :
    sep, lyc, bryo, nat-m, sil, thuj,cactus.

    j’evoque bien évidemment cactus grandiflorus en premier lieu d’autant plus que le coté congestif me ferait plutôt eliminer sil, nat-m, thy, sep et lyc

    donc j’envisage serieusement cactus… et également (ca c’est pour frimer et me rappeler que je lisais autrefois des matières médicales pour m’endormir..) un autre cactus qui a besoin de travailler et d’être utile.. cereus bonplandi qui a l’irritabilité, la polarité cardiaque, l’irradiation gauche,…!

    bises a tous

  8. Michel VAN BEVER 30/10/2010 at 16:08 #

    Spigelia

    visage rouge
    general < chaleur
    douleur coeur extension dos
    th douleur allongé côté gauche
    consciencieux pour des broutilles, voire tatillon

    Spig est aussi dans les rubriques colères, irritable, impatient, …

    Merci pour le cas clinique, c'est une super initiative

  9. Michèle Bärtschi-Guedj 31/10/2010 at 09:37 #

    Bonjour à tous,
    Ed., je viens de découvrir tes commentaires live,très instructifs! comme c’est en forgeant qu’on devient …forgeron merci de nous y aider! alors la rubrique que nous avons tous zapper 😉 serait-elle:

    Thorax: douleur/ tiraillante/ extension/ bras, au : (2)aster., (1)com.?

    Psychisme: contradiction, ne tolère pas

    dans la Matière Médicale Viva Volume 3 de Georges Vithoulkas: Merci PCKent 2! et Nicolas pour ces râjouts de volumes dans la bibliothèque!
    « Asterias rubens: individu irritable, colérique, irascible impatient et explosif. Il ne peut tolérer la contradiction et toujours prêt à se battre, douleur aggravée par le mouvement,
    incompatibles: café et nux vomica »
    eh bien cette étoile de mer, ce remède de cancer de sein et de névralgie est à redécouvrir et à connaître! ce n’est pas tous les jours qu’une étoile nous rend visite!
    Merci Ed. de nous enrichir par ces cas passionnants!
    Bon dimanche à tous
    Michèle

  10. Diane 01/11/2010 at 11:00 #

    Merci Beaucoup Edouard pour cette correction.
    C’est fort intéressant et j’ai appris beaucoup sur ce cas et Asterias Rubens que j’avais éliminé rapidement, en l’ayant cataloguer uniquement aux problèmes du sein.
    Quelle erreur!!!!
    J’ai refait mes devoirs et pourtant ça semble si simple maintenant.
    Merci!!!!!

  11. Georges 01/11/2010 at 23:46 #

    Bravo, belle observation magistrale, beau cas clinique.
    Comme Diane j’avais prescrit Asterias dans des tumeurs du sein, à caractère induratif et sclérosant.
    Là, le malade a décrit sa douleur typique « tiraillante » très clairement.
    C’est rare, souvent les malades sont incapables d’affiner leur type douloureux.
    Le père Schmidt avait relevé 120 types douloureux dans le Répertoire.
    Edouard, c’est très beau, la démarche consistant à remonter à partir de la localisation au général est remarquable. C’est une opération classique comme Kent le faisait souvent.
    De toutes façons, je suis fier de vous tous, du niveau général des intervenants que je félicite chaudement.
    GB

  12. Edouard Troesch 02/11/2010 at 22:39 #

    Salut Edouard,

    Merci pour ton cas très instructif tant pour le remède que pour la façon de le trouver.
    Je l’avais vu cette fameuse rubrique « douleur tiraillante dans le bras », mais avec juste 2 remèdes je la trouvais pas significative…
    J’aurais du vérifier Aster et Com dans mes matières médicales !
    Voici ce qui est écrit dans le traité de matière médicale du Dr Henri Duprat pour Aster :
    Sujets émotifs pleurant à la moindre contrariété ; très vite irrités par la moindre contradiction ; excités nerveusement avec un désir fébrile d’activité.
    Visage congestionné, chaud avec afflux de sang constant ou par bouffées.
    Tête congestionnée avec sensation qu’elle est environnée d’air chaud ; avec battements.

    Vivement le prochain cas
    Edouard

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.