Le Groupe Aurum selon le Docteur Farokh Master (Bombay – Inde) – Troisième partie

A urum muriaticum natronatum – Aurum sulphurosum

Farokh Master2

Voici le dernier volet du groupe Aurum tel que nous l’a décrit le Dr Farokh Master de Bombay. Le Dr Master doit dès ce mois de Novembre entreprendre la première conférence d’une série au cours desquelles il se propose de faire une formation homéopathique complète à raison de 2 séminaires de 5 jours pendant 3 ans, comme il l’a déjà effectué dans plusieurs pays européens.

Aurum muriaticum natronatum

Aurum muriaticum natronatum est un autre membre du groupe Aurum qui affecte avant tout l’équilibre hormonal féminin. Sa sphère d’action n’est pas complètement connue, mais nous avons quelques indications qui nous permettent de tirer certaines conclusions.

Ce remède tout d’abord excite l’organisme provoquant une congestion et / ou une irritation de l’utérus et des ovaires, avec ulcération de l’utérus, endométrite, inflammation des ovaires, des règles abondantes et en avance, une tendance à l’avortement, etc. Comme on peut facilement le comprendre, il accentue le désir sexuel chez les femmes, jusqu’à la nymphomanie de temps à autre. Vous pouvez par exemple avoir le un cas d’une femme qui a pris beaucoup de plaisir dans une aventure illicite avec un home marie ; elle a pris énormément de plaisir dans cette aventure amoureuse, mais à un moment donné, elle pense qu’elle doit arrêter cette relation, pour quelle que raison que ce soit et qu’elle doit réprimer son désir sexuel. La production d’hormones émises alors en abondance est donc réprimée elle-aussi jusqu’à être presque ‘gelée’ et de façon similaire nous observons à ce stade une ‘pétrification’ de l’utérus. Cet organe s’indure, avec présence de fibromes et de tumeurs, tandis qu’il y a de façon concomitante une diminution du désir sexuel ; en fin de compte, il reste très peu de la passion antérieure.

Les fibromes se forment en général ainsi dans un cas Aur-m-n. L’utérus rempli de petits ou de gros fibromes peut être si congestionné qu’il ne peut plus se distendre pour accueillir le développement d’un fœtus, si c’est la résultante d’une répression ou d’un arrêt de sécrétion des hormones féminines que ce soit en rapport avec la situation précédemment décrite ou pour une autre raison, vous pouvez être confronté avec un cas Aurum muriaticum natronatum. Dans un cas similaire, un gynécologue avait conseillé l’adoption d’un enfant, la patiente était mariée depuis 15 ans sans conception.  L’utérus était envahi de fibromes, il ne pouvait plus se dilater et il était probable qu’un avortement, indiqué uniquement par un simple retard des règles devait se produire de temps à autre.

Selon mon expérience, ces personnes sont très sensibles, raffinées et ont tendance à avoir de nombreuses peurs, et vous pouvez facilement les confondre avec Phosphorus. Il y a en particulier une peur intérieure qu’un malheur va survenir à tout moment, leur donnant l’impression qu’ils sont fragiles et ont besoin de protection. Ils donneront l’impression d’être sans protection et sans défense, feront des crises de panique, mais secrètement ils sont très forts et inflexibles. Vous aurez beaucoup de compassion à leur égard, bien que de leur côté ils ne vous soient pas particulièrement attachés ni n’éprouvent de compassion à votre encontre, comme un véritable Phosphorus pourrait le faire.

Comme Phosphorus a également tendance à faire des fibromes, il est quasi certain que Phosphorus leur aura été déjà prescrit. La différence est que ces patients n’aient pas l’ouverture d’esprit des Phosphorus, ni leur chaleur émotionnelle. Ils sont raffinés, sensibles, perspicaces, même magnétiques mais ils ne montrent pas l’ouverture de Phosphorus ni leur facilité à communiquer. Au contraire, ils sont réservés, timides et plutôt fermés lors du premier contact. Derrière cette nature hypersensible, vous percevrez aussi un élément de tristesse.

Il est peu probable que vous voyez un cas Aur-m-n. surexcité, sauf dans les situations suivantes : inflammation de l’utérus, endométriose, inflammation des ovaires ou salpingites, manie puerpérale avec surexcitation sexuelle et impulsions suicidaires.

Vous verrez ces cas en général une fois qu’ils seront passés du stade de surexcitation au stade dépressif, lorsque l’utérus commence à se scléroser, s’indurer et s’hypertrophier. Il y a alors une aménorrhée, des règles en retard et peu abondantes, une baisse du désir sexuel, une stérilité due à l’induration utérine ou à l’insuffisance ovarienne, ou à une hydropisie ovarienne, etc.

Ce remède a apparemment un effet très marqué sur les organes génitaux féminins, et son application clinique est limitée en grande partie à cette sphère. C’est le remède qui a une action sur les tumeurs utérines, plus marquée que tous les autres remèdes, non seulement du groupe Aurum mais aussi de l’ensemble de la Matière Médicale, surtout lorsque l’histoire du patient est similaire à celle que j’ai décrite. Enorme induration d’un  ovaire. Utérus rempli de fibromes. Utérus ossifié. Induration d’une partie et ramollissement d’une partie de l’utérus. Squirrhe ou carcinome du sein ou de l’utérus. Leucorrhée corrosive ; pustules sur les organes génitaux. Chancres ; ulcères ; verrues. Bubon.

L’état mental d’Aurum-m-n. peut comporter une claustrophobie et une anxiété pour l’avenir. Si ces femmes sont blessées, elles risquent de tomber dans une profonde dépression, en particulier si c’est en rapport avec une aventure amoureuse. Une femme, ayant une aventure, prend quelques kilos et l’homme lui en fait la remarque. L’effet sur elle est si grand qu’elle en perd l’appétit, elle déprime, elle souhaite disparaitre de la surface de la terre. La dépression est si marquée qu’elle ne veut pas en sortir, elle ne se soucie même pas de savoir si elle peut en guérir ou non. Elle peut se retirer. Après la répétition d’évènements similaires, vous vous doutez qu’elle est dans un état d’anorexie nerveuse avec dépression suicidaire, douleur gastrique, nausée, perte d’appétit et constipation, ou même sévère constipation comme hydrastis.

Vermeulen

Principaux symptômes

Justice.

« Natrum muriaticum transforme le besoin de justice d´Aurum en la pensée suivante: « Je sais ce dont tu es capable. » Absence de réelle suspicion. Il se forge de ce fait rapidement une opinion définitive sur quelqu´un, qui peut être erronée alors qu´avec Natrum muriaticum, une telle opinion est habituellement juste. » [Vrijlandt]

Réservé.

« Ressemblance avec Phos., un remède qui a également tendance à former des fibromes. Néanmoins, si Phos. est ouvert et chaud, Aur-m-n. n´a aucun de ces caractéristiques. La ressemblance inclut la délicatesse, la sensibilité, la réceptivité et même le charisme, mais c´est là que s´arrête la ressemblance, parce qu´il lui manque l´ouverture et les grandes qualités de contact de Phos. Au contraire, Aur-m-n. est plutôt réservé, timide et fermé au premier contact. » [Vithoulkas]

Dissimulation.

« Sourit et éclate de rire en parlant d’évènements graves et tristes. »

« Ils donnent l’impression que rien ne les touche. »

« Ils peuvent avoir un humour sardonique et sinistre, en particulier le type macho, froid et dur. » [Wulfsberg]

Casse-cou. Attire les accidents. Veut essayer tout ce qui est nouveau.

« Ils veulent fuir leur manque d’harmonie intime, compenser, dissimuler et protéger leur fragilité. Ces activités leur procure l’approbation et l’admiration, ce dont ils ont grand besoin. Ils tentent de dominer tout ce qu’ils considèrent comme des points faibles en eux-mêmes. » [Wulfsberg]

Ou :

Prudent. Accommodant.

Ne prend aucun risque. Peur d’entreprendre quoi que ce soit de nouveau de peur d’échouer et d’être rejeté [Wulfsberg]

Ne veut en aucun cas être un fardeau pour les autres.

Compulsion – addiction [tous les Aurums].

Addictions alimentaires ; excès de café, alcool, tabac ou stimulants ; excès

Peur des étrangers et sensation inconfortable en réunions ou assemblées.

Sarcasme ou tendance à taquiner les membres de la famille [afin d’évacuer une colère refoulée], surtout s’il a été traité de façon injuste ou critiqué. [Wulfsberg]

« Aurum muriaticum natronatum est très proche d’Aurum muriaticum, Aurum-mur-natr. est plus dur et plus agressif sur tous les plans, c’est ce qui constitue la différence entre les deux remèdes. Au niveau mental, il n’est pas aussi ouvert et plein de compassion qu’Aurum muriaticum, il est plutôt plus introverti et l’élément de colère est plus marqué. » [Springer, Hom. Links 1/97]

Forte tendance à s’apitoyer sur son propre sort.

Empressé à recevoir compliments et flatteries.

« Ils ont aussi souvent des difficultés à accepter les compliments et les émotions venant d’autrui parce que cela les déstabilise et les gêne. » [Wulfsberg]

Tendance à s’échapper dans des mondes imaginaires où tout est parfait.

« Ils peuvent avoir des attentes excessives vis à vis du sexe opposé et de leurs relations. » [Wulfsberg]

Tristesse avec tendance suicidaire.

Généralités

L’élément Natrum muriaticum accentue l’affinité avec les vaisseaux sanguins, le foie et les organes génitaux.

Tendance à l’hypertension artérielle ; avec battement des carotides et des artères temporales ; « Hypertension liée à une artériosclérose, chez des patients robustes, avec une nature plutôt mélancolique. »

 Frilosité ; « Grand besoin de chaleur, tant au niveau physique qu’émotionnel. » 

 Les douleurs forantes sont très marquées dans la pathogénésie de ce sel, au dessus de l’œil gauche, au niveau du crâne, du thorax, des tibias et en général des os ; les douleurs peuvent être aussi tiraillantes, pressives, piquantes.

Induration des organes affectés.

Tendance à faire des kystes, des tumeurs, des verrues.

Suppuration des glandes.

Hale l’a utilisé avec succès dans un cas de dyspepsie nerveuse avec une tendance à la diarrhée après manger ; dans l’inflammation gastrique et duodénale, avec ou sans ictère.

Tuméfaction du périoste au niveau de la mâchoire inférieure.

Tuméfaction d’un testicule.

Hypertension artérielle liée à un trouble de la régulation nerveuse.

Artériosclérose.

Augmentation des secrétions provenant de l’estomac, des intestins et des reins.

Douleur forante dans ces organes au repos.

Faiblesse ; le matin au lever.

Psoriasis syphilitique.

Anciens cas de rhumatismes ou de douleurs gouteuses.

Aversion : graisses, poisons, viande.

Désir : chocolat, sucreries, café, pâtisserie, épices, pain, aliments farineux, graisses, poisson, viande, lait, sel, acides, stimulants, aliments chauds, vin.

Aggravation : alcool, sel, tabac.

Aggravation par le repos, en penchant la tête à droite, en position allongée, par le mouvement lent, assis ou en marchand, temps froid et humide, d’Octobre au printemps.

Amélioration par temps chaud et sec, le soir, le mouvement.

Tête

Céphalée violente d’Octobre au printemps, avec douleur de toute la moitié gauche de la tête, surtout au dessus de l’oeil ; pression au dessus des yeux tous les matin, douleurs frontale, abrutissement dans la tête, durant jusqu’à l’après-midi ; aggravée assis, mieux le soir ; écoulement nasal sanglant, fétide, ichoreux qui accompagne la céphalée.

Chute de cheveux.

Bourdonnement continuel dans la tête, avec battement des carotides, provoquant presque un délire.

 

Yeux

Ophtalmie chronique ; maligne, cancéreuse ; associée à des pellicules sur le nez.

Ophtalmie scrofuleuse.

O/E

Sclérotique jaune.

Tuméfaction au-dessus de l’œil gauche

Nez

Destruction des of du nez.

O/E

Rhinosclérome

Ecoulement nasal sanglant, ichoreux, fétide.

Ulcères dans le nez.

Nez tuméfié, dur, brillant (scrofule) ; érysipèle après un refroidissement.

Eruption squameuse, suintante sur le nez.

Ulcère cutané syphilitique, s’étendant en profondeur.

Visage

Ouverture difficile de la bouche.

O/E

Ulcères de la mâchoire supérieure.

Indurations du périoste.

Ulcère dans la commissure labiale droite.

Teint pâle.

Tuméfaction de la mâchoire inférieure.

Bouche

Dents d’aspect sale, branlantes et qui ont tendance à se déchausser ; caries des mâchoires.

Langue charge avec gout amer.

Douleur en arrière des incisives supérieures, aggravation au contact des aliments chauds.

La douleur dentaire cesse en mangeant.

O/E

Langue blanche.

Verrues sur la langue.

Haleine fétide.

Rétraction des gencives.

Gorge

O/E

Petites phlyctènes sur la paroi postérieure du pharynx avec gonflement et inflammation. Petites ulcérations sur l’amygdale droite.

Estomac

Dyspepsie nerveuse.

Absence d’appétit.

Pression dans l’hypochondre droit.

Aggravation au contact des aliments salés.

Abdomen

Froideur de l’abdomen.

Ascite sans fièvre mais suffocation menaçante.

Rectum

La constipation ressemble à celle d’Hydrastis, elle est associée à un catarrhe.

Tendance à la diarrhée après les repas.

O/E

Selles comme de l’argile blanchâtre.

Selles plus fermes.

Organes urinaires

Diurèse.

Anurie.

Maladie de Bright.

O/E

Urines foncées.

Urines troubles ; plus abondantes qu’à la normale.

Organes Génitaux Masculins

O/E

Chancre, à la face interne du prépuce.

Bubon au pli de l’aine.

Tuméfaction des testicules.

Ulcères sur le prépuce ; verrues autour ; ulcères creusant profondément sur le gland.

Organes Génitaux féminins

Douleurs crampoïdes dans l’utérus accompagnées au début de froideur dans le ventre.

Sensation de ‘bearing down’ dans la région utérine avec mal au dos entre les omoplates, améliorée allongée sur le dos et surtout sur le ventre, tirant vers le bas à partir du thorax même parfois ; accès de douleurs avec sensation de traction vers le bas comme si les règles allaient de déclencher, aggravées avec la chaleur ; accompagnées en général de dyspepsie et de constipation.

Induration d’une partie de l’utérus et ramollissement d’une autre partie ; ulcères avec induration de l’utérus ; avortement liée à des indurations utérines ; l’utérus remplit tout le pelvis ; gros fibrome, mais sans hémorragie.

Stérilité et tendance aux avortements.

Règles : peu abondantes ou aménorrhée suite d’anorexie.

Leucorrhée érosive ; leucorrhée tenace, avec contractions spasmodiques des muscles du vagin.

Métrite chronique et prolapsus.

Squirrhe de l’utérus ; carcinome des seins et de l’utérus.

Prescrit à des mères syphilitiques afin de prévenir la maladie chez ses enfants.

O/E

Pustules sur les organes génitaux.

Induration du col.

Ulcération du col de l’utérus et du vagin.

Ovaires indurés, qui atteignent la région ombilicale.

Hydropisie de l’ovaire ; hypertrophie.

Sub-involution de l’utérus.

Antéversion de l’utérus.

Induration de la portion vaginale de l’utérus.

 Thorax

Battement des artères temporales et carotides visible à l’œil ; la violence de ce battement devient extrêmement gênant, si violent que rien n’a pu le calmer ; l’inquiétude qu’il génère met le patient dans un état permanent de terreur, pouvant presqu’aller jusqu’au délire.

Dos

O/E

Eruption de pustules sur le dos.

Membres

Rhumatismes ou douleurs goutteuses.

Douleurs forantes, piquantes, tiraillantes avec une sensation comme s’il y avait de la pression sur l’articulation affectée ; amélioration au mouvement.

Ataxis syphilitique.

Fièvre

Chaleur inhabituelle et malaise.

Fièvre violente, l’obligeant à garder le lit, avec polyurie.

Transpirations uniquement du côté droit, l’hémicrâne gauche (affectée) reste sèche.

Transpiration excessive.

Suppression de la transpiration.

Peau

Prurit intolérable sur tout le corps ; bientôt suivi d’une éruption de tubercules (petites masses), plusieurs de ces derniers se recouvrent de croûtes de couleur foncée.

Clinique

Ascites.

Carcinome.

Hémorroïdes.

Chute de cheveux.

Céphalée.

Fièvre hectique.

Jaunisse.

Phtisie.

Rhinosclérome.

Sycose.

Syphilis.

Affections de la langue.

Tumeurs.

Indurations ou squirrhe de l’utérus.

Verrues.

AURUM SULPHUROSUM (SULPHURATUM)

PSYCHISME
A/F – chagrin, déception sentimentale.
Colère refoulée surtout
Affections chroniques qui remontent à un chagrin

Désir de solitude
Désir de s’asseoir et de ruminer
Dégoût de la vie
Peur d’être dans la foule, des voleurs

Antécédents d’abus physique ou émotionnel ou abus physique d’un enfant par ses parents
Forte imagination (Kent)
Paresseux, indolent, aime regarder la télévision

Comportement maniaque accompagné de loquacité, grande agitation
Se fait des reproches, en fait aux autres

Très sensible à la critique
Esprit faible et paresseux, ne veut pas travailler ; se comporte en clochard. Cependant, il peut y avoir un changement soudain lorsqu’ils sont surexcités et ils peuvent devenir de véritables maniaques du travail.

Jan Scholten

Ils se sentent responsables d’une bonne relation. Ils désirent maintenir amour et harmonie. Ils se considèrent responsables du bien-être de tous ceux qui travaillent pour eux. Ils se sentent responsables du bonheur de tous leurs employés. Ils travaillent si dur qu’il n’y a plus de temps pour l’amour dans leur propre vie. Ils négligent leur partenaire.

A l’inverse, ils peuvent être très responsables vis à vis de leur partenaire et très protecteurs à leur égard. Ils veulent maintenir leur mariage intact même lorsqu’il ne reste plus guère d’amour avec leur épouse. Si le partenaire brise la relation, ils ont un sentiment d’échec. Ils se négligent après avoir été déçus par leurs partenaires dans la vie professionnelle ou sentimentale, par leurs amis et employés.

Peur des hauteurs
Rêves de faire une chute
A/F: Beaucoup trop de responsabilité

REVES
Rêves de voleurs
Rêves d’assassins

Généralités
Aversion pour les œufs.

Désir d’alcool, café, stimulants, sucreries.
Diabètes.
Soif intense.
Hypertension artérielle, infarctus.
Hypersensibilité au toucher.
Démarche chancelante.
Fort désir de grand air même si le grand air aggrave de nombreuses affections.
Latéralité gauche habituelle

 Tête
Hochements permanents de la tête.
Hémorragie cérébrale.
Douleurs lancinantes à l’occiput.

Yeux

Hémianopsie – Perte de la vision dans l’hémichamp supérieur.
Photophobie.
O/E :
Orgelet près de l’angle externe

 NEZ

Hypersensibilité au moindre contact
Coryza sec
O/E :
Rougeur
Gonflement
Croûtes

Face
O/E:
Lèvres fissures.
Rougeur des lèvres

Bouche
O/E:
Aphtes

Cou
O/E:
Tuméfaction de la glande thyroïde

Estomac
Hoquet fréquent.
Vomit facilement après manger.
digestion très lente.

Organes Génitaux Masculins
Erections fréquentes mais l’érection ne se maintient pas dès le début du rapport.
Affections testiculaires

Organes Génitaux Féminins
Seins douloureux au toucher.
Crevasses des mamelons avec douleurs lancinantes au bout du mamelon.
Troubles des ovaires.
Leucorrhées jaunes épaisses.

Appareil cardio-respiratoire
Crises nocturnes de forte toux.
Suffocation la nuit.
Palpitations en montant les escaliers.

Membres
Jambes, mains et pieds froids.
Découvre ses pieds.

 Fin

Vous pouvez consulter les deux précèdents articles sur le Groupe Aurum :

Groupe Aurum (première partie)

Groupe Aurum (deuxième partie)

Tags: , , , , , ,

(1812-1888) Born in Prussia, educated in Berlin before going to the United States in 1838 to register in the first and only homeopathic medical college in the world in Pennsylvania, known as the Allentown Academy. The Academy closed soon after his outstanding graduation. Considered by many to be one of the most clinically successful homeopathic physicians in our great legacy, Dr. Lippe's countless publications provide a blueprint for homeopathic practice. He helped launch several of the best homeopathic journals ever to be published, including the Organon, the Hahnemannian Monthly, and the Homeopathic Physician.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.